Partagez les articles :

Cet article offre 10 conseils pratiques pour bien lancer un nouveau produit…

Conseil N° 1 : Ne vous laissez pas abuser par un volume de ventes important la 1ère année…

L’expérience montre que certains produits ne survivent pas à la fin des campagnes marketing qui les soutiennent.

Il est donc important de créer un plan marketing avec des effets à long terme.

Cela veut dire :

  • Du référencement naturel
  • Créer une liste de prospects
  • Une visibilité sur les réseaux sociaux

Vous pouvez trouver 102 idées pour trouver des clients sur ce lien.

 

Conseil N° 2 : Ne vous fiez pas trop aux intentions d’achats des études de marché.

Parfois on lance une enquête auprès de ses clients, de sa  base de prospects… et on obtient un fort nombre de personnes intéressées par votre produit.

Or, une fois le produit lancé, les ventes peuvent s’avérer décevantes…

Les causes sont multiples :

  • Les répondants peuvent aimer un concept, mais pas l’acheter, le besoin n’étant pas urgent
  • Le prix peut finalement être trop important
  • La manière de présenter le produit pas suffisamment valorisante
  • Le répondant dit “oui”, en demandant à voir ou tout simplement en se disant “pourquoi pas”, sans intention d’achat

Idéalement, il faut en parallèle proposer un système de précommandes afin d’avoir déjà des commandes fermes avant de commencer.

Sinon vous pouvez utiliser un test publicitaire via Facebook Ads, les sites de crowdfunding… comme expliqué dans cet article.

Ce conseil vaut dans les deux sens: il faut savoir écouter les études de marchés, et parfois au contraire faire confiance à son instinct (Exemple: Sony avec son Walkman qui a eu de très mauvaises notes en étude de marché).

 

Conseil N° 3 : Une publicité ou une communication inadaptée peut nuire à votre produit.

C’est la première publicité qui va positionner votre produit aux yeux de vos clients.

Il est donc essentiel de soigner cette 1ère fois (on ne fait qu’une seule fois une Première Bonne Impression).

Les études d’Ipsos montrent qu’une mauvaise campagne de pub peut réduire jusqu’à 30% les volumes de ventes !

Il est nécessaire de faire des tests en amont, sur des petits volume, en faisant par exemple de l’A/B testing via Facebook Ads, sur une partie de votre bases clients… avec des noms / prix / slogans / vidéos / … différentes.

 

Conseil N° 4 : Soignez votre packaging et vos visuels

Les linéaires sont chargés de produits, c’est une lutte de tous les jours pour rester présent en grande distribution.

Il faut donc se différencier un maximum de ses concurrents… et aussi de ses propres produits (couleur, forme, taille, emballage…).

Voici un article avec des packagings particulièrement innovants dans différents secteurs.

En complément, voici 200 exemples de packaging innovants et orginaux.

Je vous offre mon guide 

"100 conseils pour réussir sur le web "

C'est le fruit de plus de 15 ans à travailler sur le web : je vous explique tout ce que j'aurais aimé savoir lorsque j'ai débuté sur internet...

Vous allez apprendre à attirer plus de prospects, améliorer votre conversion, rentabiliser votre temps, fidéliser vos clients... 

+ 10 minis guides pratiques (emailing, référencement...)

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

Sur le web, le visuel est encore plus important, car les gens ne peuvent pas toucher les produits.

Les fiches produits, les photos… prennent alors encore plus d’importance.

N’oubliez pas que les consommateurs ne peuvent acheter que ce qu’ils peuvent voir !

Voici un article sur le fiches produits pour vous aider sur ce lien.

 

Conseil N° 5 : Réfléchissez bien au nom de votre produit.

Trop souvent les noms des produits sont trop longs, trop compliqués ou ne veulent rien dire.

S’il est bon, il sera mémorisé et reconnu en linéaire, sinon il sera vite oublié…

Voici un article avec la méthodologie complète pour trouver un bon nom de marque, de produit ou d’entreprise.

 

Conseil N° 6 : Il faut se différencier mais intelligemment !

Le but n’est pas de faire complètement différent de ses concurrents, mais de se différencier sur un bénéfice MAJEUR perçu par vos clients.

C’est ce qu’on fait :

  • Free avec une offre prix imbattable
  • Michel et Augustin avec des produits chargés d’émotions
  • Uber en utilisant la mobilité

Ce sont ces bénéfices différenciants majeurs qui permettront de déclencher l’acte d’achat et de vraiment vous différencier.

Pour cela vous pouvez utiliser plusieurs stratégies :

 

Mais avant tout, vous devez connaître ce qu’attendent vos clients, quels sont leurs besoins via la méthode de personas.

Conseil N° 7 : Dotez votre produit d’un avantage concurrentiel à long terme.

Si vous ne donnez pas à votre produit un avantage UNIQUE, vous contribuez à défricher un nouveau marché et non  à installer votre produit comme référence.

Sinon, vous serez à la merci d’un nouvel entrant qui sortira un clone de votre produit avec un budget marketing beaucoup plus important (ex: les yaourts BIO).

Si vous créez un produit supplémentaire dans votre gamme, faites extrêmement attention à le positionner en mettant en avant un bénéfice SUPPLÉMENTAIRE.

Si vous faites que redire différemment un bénéfice existant, vous risquez de faire effondrer vos ventes.

Etre “plus simple” / “plus pratique” / … n’est pas proposer une nouvelle offre.

 

 

Conseil N°8 : Définissez votre prix avec soin.

Pour définir votre prix, prenez en compte la valeur perçue par le client, et pas seulement le prix de revient ou le prix des concurrents.

En effet, en enrichissant votre produit de services complémentaires peu onéreux, vous pouvez “fausser” le référentiel prix de votre client.

Pour cela vous pouvez prendre en exemple notre article “Comment vendre un produit plus cher“.

Néanmoins, sachez qu’il est TOUJOURS plus facile de baisser les prix que de les augmenter… Donc visez haut !

 

 

Conseil N°9 : Il faut cibler ses clients et comprendre leurs motivations.

Plutôt que de dépenser de l’argent avec une publicité générique, il est préférable de détecter les motivations de vos clients et leur processus d’achat (prescripteur, couleurs, prix….) et donc de cibler vos efforts marketing.

Par exemple vous pouvez créer 10 landing pages différentes selon les besoins, les cibles… et ensuite analyser la cible la plus appétante à votre offre (cf cet article sur les landing pages).

Conseil N° 10 : Anticipez l’évolution de votre produit sur les années suivantes.

Il n’est pas nécessaire de faire un business plan et une roadma^p sur 3 ans…

Ce qui est important, c’est de penser à des scénarios “boucliers” et plans B au cas où votre lancement initial serait un échec :

  • ajout d’une innovation en cas de sortie d’un produit concurrent,
  • évolution du produit en version “light”

En complément de votre RoadMap, prévoyez toujours juste après le lancement du temps pour adapter votre produit aux premières remontées clients.

Ces petits ajustement vous permettront d’avoir un produit plus percutant et plus pertinent.

Enfin n’oubliez pas de préparer un plan marketing, même si ce n’est qu’un fichier Excel avec des actions à prévoir sur 3 mois, et consulter notre dossier en 5 parties sur les lancements de produits et le plan marketing.

Je vous offre mon guide

"Réussir son plan marketing"

50 pages pour apprendre à créer un plan marketing de A à Z

  • Diagnostic Stratégique
  • Le Plan Marketing opérationnel
  • Objectifs à atteindre et suivi

Vous recevrez également par email des conseils de ma part

10 conseils pour bien lancer un nouveau produit
4 (80%) 5 votes

Partagez les articles :

5 thoughts on “10 conseils pour bien lancer un nouveau produit

  1. le marketing est un outil présentement incontournable mais il est actuellement sous developper dans les pays en sous dévéloppement mais,qu’allons nous faire pour instorer ces notions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.