Partagez les articles :

Il est devenu essentiel de faire de la veille concurrentielle, aussi bien sur son secteur, que sur ses concurrents ou tout simplement sur son métier pour ne pas perdre pied sur son secteur…

En effet on a des dizaines d’exemples d’entreprises qui n’ont pas suffisamment écouté leur marché, et qui ont tout simplement disparues :

– Kodak qui n’a pas vu monter la photo numérique

– SFR, Orange… qui n’ont pas vu venir Free

– Air France, British Airways… qui n’ont pas vu venir Free

– …

Il faut donc être à l’écoute de son marché, de ses clients, de ses concurrents…

 

 Comment faire de la veille concurrentielle ?

 

En pratique, la veille peut prendre plusieurs formes:

1- Le faire soi-même

Le but est de rassembler dans un dossier sur Google Drive, sur un intranet… les informations sur ses concurrents, sur son marché…

Cela permet d’avoir ainsi une base de connaissances centralisée qui sera partagée par tous s’il y a une interview journaliste, une vente contre un concurrent…

Il suffit d’aller sur le Web, et d’analyser les sites de ses concurrents.

Voici un exemple pour l’analyse d’un blog :

 

2- Utiliser un logiciel de veille concurrentielle

Par exemple en utilisant Google Alerts avec une liste de mots clés à surveiller sur internet, ou des logiciels pour surveiller les modifications sur le site de son concurrent…

C’est aussi mettre en place une veille sur les media sociaux, pour écouter les clients discuter sur les produits des concurrents (problèmes techniques…).

Cela permet d’apprendre directement à la source les points forts et points faibles des produits de ses concurrents.

 

3- Prendre un cabinet de veille concurrentielle ou désigner une personne qui prendre une partie de son temps pour gérer la veille.

La solution du Cabinet de Veille permet d’avoir une analyse à 360° de ses concurrents, mais elle ne concerne que les grosses entreprises en raison de son coût.

Cependant une personne dans l’entreprise peut aussi prendre en charge à temps partiel la veille.

Cela permet de centraliser la veille, au lieu de la disperser entre les collaborateurs (donc avoir une perte d’informations, un manque d’efficacité…).

Faire de la veille de manière “pro active”, n’est pas seulement de recevoir des newsletter, ou d’analyser les tarifs de ses concurrents, mais d’être Pro Actif et d’aller chercher de l’information :

– les dépôts de marque (www.inpi.fr),

– les embauches de salariés sur les sites des concurrents, et éventuellement faire passer des entretiens d’embauches fictifs aux salariés (déjà vu…),

– les organigrammes et l’organisation de son concurrent,

– le bilan du concurrent sur http://www.societe.com/,

– les communiqués de presse et articles de presse

– …

 

Je vous offre mon guide 

"100 conseils pour réussir sur le web "

C'est le fruit de plus de 15 ans à travailler sur le web : je vous explique tout ce que j'aurais aimé savoir lorsque j'ai débuté sur internet...

Vous allez apprendre à attirer plus de prospects, améliorer votre conversion, rentabiliser votre temps, fidéliser vos clients... 

+ 10 minis guides pratiques (emailing, référencement...)

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

Les différents types d’informations à surveiller…

 

Il faut distinguer différents types d’informations à surveiller.

L’info “Blanche”

Ces informations sont disponibles sur le site du concurrent, dans les articles de presse, es annonces Google Adwords, les forums, les blogs, les conférences, les vidéos sur Youtube…

C’est une information disponible sans “effort” et à libre disposition.

Les infos “grises”

Ces informations ne sont pas disponibles librement, il faut aller les chercher tout en restant dans la légalité.

C’est par exemple faire des entretiens d’embauches aux salariés de ses concurrents, interroger ses partenaires et revendeurs…

Les infos noires

Ces informations sont “volées”, ou obtenues de manière illégales.

C’est de l’espionnage industriel, le piratage des serveurs…  Toutes ces choses ne sont pas à faire bien évidemment !

Comment débuter sa veille concurrentielle ?


Pour faire soi-même sa veille technologique et concurrentielle, il existe de nombreux outils:

1 – Les logiciels de veille concurrentielle sur les pages Web, avis…

Le temps c’est de l’argent, il faut donc une solution simple et pratique.

Heureusement il existe des outils gratuits ou peu onéreux.

Voici les plus connus:

www.google.fr avec son système d’alertes via des mots-clés.

Les informations envoyées par google sont issues des sites web, blogs, articles de presses… indexées par le moteur de recherche selon des mot- clés définis.

Il faut donc les choisir avec grand soin pour éviter soit d’être débordé d’alertes, ou au contraire de n’en recevoir quasiment jamais. A privilégier les mots-clés ciblés entre guillements (ex: “nom du produit du concurrent”).

Pour gérer des alertes cliquez sur : http://www.google.fr/alerts?hl=fr

Le point faible, c’est que l’analyse n’est pas exhaustive… ou qu’il n’y a pas de filtre pour supprimer les données erronnées.

Mention.net

Ce logiciel, en partie gratuit, permet de surveiller les tweets, blogs… il a l’intérêt d’avoir un filtre pour ne pas avoir trop d’informations erronées.

2 – Les logiciels d’analyse des mots clés, des stratégies Web, des changements sur les sites web…

Vous avez par exemple SEM Rush qui permet d’analyser les mots clés utilisés par ses concurrents, leurs campagnes Adwords…


Vous pouvez également utiliser www.spyfu.com qui surveille vos concurrents et leurs investissements publicitaires.

Pour l’analyse des changements sur un site, vous avez par exemple des plugins pour Firefox et Google Chrome  :

Page Monitor sur Chrome

Alert Box sur Firefox

– …

 

Vous pouvez aussi utiliser la machine à remonter le Web l’Internet Archive https://archive.org/ qui archive régulièrement tous les sites internet mondiaux.

 

3 – Les informations diffusées par vos concurrents en libre accès

 

 

– Les newslettters, comptes sur les Media Sociaux… de vos concurrents

Il est indispensable de s’abonner aux newsletters professionnelles de son secteur, aux newsletters & aux comptes sur les Media Sociaux de vos concurrents (cela permet de voir les pubs de vos concurrents et les comparer aux vôtres).

Je recommande l’inscription à 3 ou 4 newsletters maximum, sous peine de ne pas avoir le temps de les lire.

Pour gagner en efficacité je vous conseille de ne PAS lire vos newsletters le matin, mais de les réserver pour le moment de la journée où vous êtes moins occupé dans la journée.

 

– L’achat des produits de vos concurrents

Le but est de voir à quoi ressemble ces produits, mais aussi de voir tout le process de fidélisation qui est mise en oeuvre…

En effet parfois entre la réalité et les faits, il y a une très grosse différence !

 

– La revue de presse.

Il faut s’astreindre à lire votre presse spécialisée pour rester toujours informé et à la pointe de la technique.

Lire 1 ou 2 magazines, plus une petite dizaine de blogs est amplement suffisant.

Mon conseil c’est de transporter toujours avec soit un magazine, un livre, un article, ou une revue de presse… ou de lire des newsletters avec votre smartphone via flux RSS afin de pouvoir le lire dans le métro, dans la voiture, en attendant chez le médecin… c’est toujours mieux que de regarder le plafond ou Le Figaro d’il y a 3 mois…

Selon les secteurs d’activité, il est intéressant de surveiller aussi la presse juridique (ex: www.rfconseils.com … ). Un simple abonnement à une newsletter vous donnera les grandes actualités juridiques.

Généralement vous pouvez “scanner” les données rapidement, et découvrir les éléments intéressants, sans lire en détail les articles.

A noter : vous pouvez aussi utiliser la sérendipité, c’est à dire tomber sur des choses au hasard, par exemple en utilisant  Twitter, Facebook…

 

– Les autres sources informations: mailings, prospectus, salons…

En tant que spécialiste, il faut savoir rester à l’écoute: lorsque vous recevez des pubs dans votre boîte aux lettres, que vous êtes démarché, que vous regardez une publicité dans un magazine… ouvrez l’oeil !

Et n’hésitez pas à déchirer un article pour y réfléchir à tête reposée pour savoir comment l’adapter à votre métier : toutes les bonnes idées sont bonnes à prendre !!

De même il est intéressant de participer à des salons physiques, à des conférences… afin de voir qui sont les nouveaux acteurs, quelles sont les nouveautés…

Important : cette veille doit être aussi en dehors de votre secteur d’activité. Parfois en suivant des blogs sur la technologie, sur le design… on trouve de superbes idées à appliquer dans son entreprise !

 

4 – Les clients mystères, et les employés et anciens employés de vos concurrents

On a toujours un sentiment “d’infériorité” face à ses concurrents… En effet on trouve toujours ce qu’il font mieux, plus original… Or il ne faut pas se laisser avoir par ce miroir déformant…

Le meilleur moyen est d’aller voir “en vrai” comment cela se passe…

 

– Les “clients mystères”

Le but est d’aller tester les produits, de demander à un stagiaire de se faire passer pour un client, de missionner une société d’étude…

Suite à cette étude en magasin, sur le site web… on peut mettre en place une “battle card” qui met en avant les points forts et points faibles de ses concurrents.

 

– Les “employés” de la concurrence.

Une technique classique, est de passer une offre d’emploi, et d’attendre que tout simplement les employés de vos concurrents postulent, puis de les recevoir… 

Et ne pensez pas que c’est rare… c’est au contraire une des sources d’informations sur la concurrence les plus utilisées !

Dans le même ordre, il y a aussi la recherche d’ancien employés, et d’anciens stagiaires de vos concurrents… Généralement ces personnes apportent des informations encore plus croustillantes !

Les stagiaires sont tout particulièrement une cible de choix… Pour cela il suffit de faire une recherche sur Linkedin, Viadeo… et sur les CVthèmes et de rechercher comme mots clés les noms de vos concurrents…

A noter : attention, ne faites pas non plus de l’espionnage, et rappelez vous que les anciens employés ont des obligations de confidentialité et qu’ils ne peuvent pas emporter avec eux leurs fichiers…

Comment surveiller facilement ce que font ses concurrents et faire de la veille concurrentielle ?
5 (100%) 1 vote

Partagez les articles :

13 thoughts on “Comment surveiller facilement ce que font ses concurrents et faire de la veille concurrentielle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.