Partagez les articles :


Brian Halligan a publié sur son Blog www.smallbuzinesshub.com une analyse assez pertinente du film “Le Parrain”.

En effet il présente sur son site les 10 leçons de management appliquées par Don Vito Corleone pour rester le capo de tous les capo… bref être le Big Boss ! En voici une traduction…

1- Adapter les sanctions selon les personnes: pour motiver et se faire obéir de son entourage, Don Corleone utilise différentes sanctions selon ses interlocuteurs. Il utilise la peur pour les commerçants (ex: le propriétaire de l’appartement), il est respectueux avec Luca Brasi son garde du corps, mais il n’hésite pas à frapper Johnny Fontaine pour démontrer son pouvoir.

2- Avoir deux oreilles et une seule bouche : Don Vito écoute toujours avant de décider, et parle très peu… et le plus souvent c’est uniquement pour demander des précisions. De plus il n’interrompt la personne qui parle, et au contraire il la laisse parler pour la laisser s’embourber et profiter de son malaise.

3- Prendre des décisions: Son rôle est d’écouter, penser et décider. Il délègue quasiment toutes les tâches une fois qu’il est devenu le parrain mais pourtant c’est lui qui décide de tout, et personne ne bouge le petit doigt sans son accord.

4- Accepter d’écouter les bonnes comme les mauvaises nouvelles: Lorsque le producteur n’accepte pas (au départ…) que Johnny Fontane joue dans le film, Tom Hagen (l’homme de main) indique qu’il repart tout de suite par avion annoncer la mauvaise nouvelle au parton, car pour lui les mauvaises nouvelles ne s’améliorent pas avec l’âge… Il sait qu’il ne faut pas cacher la vérité au Don…

5- Prendre des décisions réfléchies, sans y ajouter l’émotion: Dans de nombreux passages du film, Don Corleone aurait pu prendre des décisions sur le coup de la colère, mais � chaque fois il réfléchit, mesure les conséquences de ses actes puis il prend sa décision.

6- Etre méticuleux (voire paranoïaque) permet de rester le N°1: Vers la fin du film Don Corleone devient paranoïaque et ne cesse de prendre des précautions autour de son fils pour éviter qu’il soit assassiné, il fait très attention aux détails pour ne rien oublier.

7- Tenir parole: Le Don n’était pas un saint, mais il n’avait qu’une parole. Tous savaient qu’une fois qu’il s’était engagé à faire quelque chose il le ferait. C’est le cas par exemple quand il donne sa parole de ne pas se venger de l’assassinat de son fils Sonny.

8- Mesurer les conséquences de ses actes: Don Vito Corleone réfléchit aux conséquences de ses actes, avec tout ce que cela comporte pour lui, pour sa famille, sa “petite entreprise” et ses proches. Par exemple il choisi de ne pas s’associer au trafic de drogue car cela attirerait l’attention de la police sur son petit business de prostitution-jeu-drogue, alors même que c’est plus lucratif.

9- Ne jamais faire rien pour rien: Lorsque le Parrain accorde une faveur, tous savent qu’ils lui devront quelque chose en retour qu’ils ne pourront refuser. Par exemple Johnny Fontane obtient un rôle dans un film grâce à l’intervention du parrain (la tête du cheval coupée dans le lit du producteur), mais en retour la mafia lui demandera plus tard de faire venir ses amis d’Hollywood dans le casino financé par la “famille”.

10- Savoir gérer les hommes et les projets: durant ses réunions avec ses “consiglieres”, Don Vito Corleone prend des notes, demande des précisions si nécessaire, et assigne des missions précises avec des buts à atteindre pour chacun de ses hommes. Tout est préparé et planifié méticuleusement et clairement.

Bien entendu, l’outil de management préféré de Don Vito Corleone reste sans conteste la peur qu’il inspire. Mais ce n’est pas une leçon de management à retenir, car le monde de l’entreprise n’est pas une mafia !

Voir l’article 10 lessons in leadership from Don Corleoneen version originale anglaise, et l’histoire du film le Parrain sur Wikipedia.

Téléchargez le PDF de l’article “10 leçons de management par Don Corleone

Les 10 leçons de management par Don Corleone
3.5 (70%) 2 votes

Partagez les articles :

7 thoughts on “Les 10 leçons de management par Don Corleone

  1. Fred…

    Tu ne peux utiliser Bulles pour promouvoir des billets trop sérieux. “Les 10 leçons de management par Don Corleone” c’est pour des crack ou ceux et celles qui pensent qui le sont. Les 14-25 ans de QJCOM sont jeunes, la relève quoi. Mais ton dernier post ne les intéressera pas. Adaptes ton message. Écris pour les newbies, chez Bulles cela va marcher plus. Instructionne, genre, quand on a 15 ans , qu’est-ce qu’on fait pour que son blog y marche. s-tu compris le topo? C’est les clients et les cleintes de demain. Don Corleone, c’est pour les vieux. Les jeunes âgéres comme dit mon amie de citéboomers.com. Mais peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.