Blogs eMarketing — 16 May 2012

denis-gentile

Dans le cadre de notre série d’interviews de Community Managers, nous avons le plaisir d’accueillir Denis Gentile, Rédacteur en chef chez  More Than Words (le Blog des Auteurs), et Community Manager / Rédacteur Freelance.

1 – Est-ce que tu peux te présenter et nous parler de ton parcours professionnel, et ce qui t’a attiré dans le Community Management ?

Denis, je suis né à Paris il y a déjà 44 ans, marié, une fille. Ecrivain, j’ai notamment publié en 2002, « Le Passant Florentin » (14 €) :

 

Actuellement, je suis rédacteur en chef du blog More Than Words.fr.

J’ai l’impression que le métier de Community Manager a été inventé pour moi ;D …. C’est ce que chacun d’entre nous se dit quand il trouve sa vocation !

Ca faisait 20 ans que je cherchais ma voie.

Des métiers, dans un de mes articles je les ai cités (voir mon article “Le Community Manager est aussi (et surtout ?) un métier pour les plus de 26 ans !“), j’en ai fait plus d’une vingtaine.

J’ai commencé par le journalisme (France Soir notamment) puis dès 1995, j’ai été formé à tous les métiers du web.

J’ai fait parti des premières équipes intranet puis internet de Disneyland Paris.

J’aime bien dire que « Je suis Community Manager parce que j’ai conduit pendant 3 jours un bus impérial et pas parce que je suis inscrit sur Facebook ! »

C’est ma version (et il y en a d’autres heureusement) du Community Management : Son rôle est de partager.

Mais partager quoi,  s’il n’a pas suffisamment de trucs à raconter ?

Je vois plus le Community Manager comme un entraîneur… pas un joueur de foot.

C’est pour cette raison que j’ai désigné arbitrairement un entraîneur comme le plus grand Community Manager avant l’ère du web (voir mon article “COmmunity Manager : COnnaissez-vous COCO ?“).

Ce qui m’attire le plus dans ce rôle, c’est la nouveauté.

Ce métier est encore tout chaud, à peine sorti du four. On le façonne encore avec ses mains. Il n’y a pas encore de moules.

Autrement dit, c’est nous les Community Managers actuels, ceux que tu interviewes Frédéric dans ton blog, qui sont en train d’inventer ce qu’il est et ce qu’il sera.

C’est un peu comme embarquer avec Christophe Colomb ou Neil Armstrong.

Le web et les réseaux sociaux, c’est notre Amérique et notre Lune.

 

2 – Pourquoi aller sur les Media Sociaux quand on est une PME ? Quels sont tes 3 arguments clés.

Chance, exister, faire comme tout le monde et se démarquer. Ca fait bien 3 !

- Les médias sociaux, c’est une chance qui s’offre aux plus petits et à ceux qui misent tout sur la qualité.
Si vous êtes bons, ça va se savoir et pas seulement dans votre quartier.
Pourquoi ? Parce que si quelqu’un est satisfait de vos produits et de vos services, alors il va le dire et sa réaction va faire boule de neige.
L’autre face de la médaille est si vous êtes mauvais ! Dans ce cas-là, vous risquez une levée de boucliers.
Encore plus rapide, car naturellement, on a plus tendance à se plaindre qu’à se complimenter.
Je le sais d’expérience, j’ai traité beaucoup et peu de compliments au Service Clientèle de Disneyland Paris.
Dans les deux cas et pour des raisons différentes, il vous faut un Community Manager !
Dans le premier cas, il va chanter vos louanges, dans le deuxième, il va noyer le poisson.

- Les médias sociaux, c’est pour dire aux autres que vous existez.
Supposons que vous ayez un produit innovateur. Vous voulez le commercialiser.
Vous avez le choix d’ouvrir votre boutique au fond de votre cave ou dans une rue passante.
Qu’allez-vous choisir ?
La première solution est avantageuse car elle est gratuite.
La deuxième, en revanche, elle vous coûte un loyer mensuel à ajouter dans votre budget.
Si vous le souhaitez, je peux émettre une liste d’avantages tirés par les cheveux pour la première possibilité (demandez moi dans les commentaires si vous trouvez cela utile).
Mais si le bon sens prévaut, c’est la deuxième solution que vous choisirez.
Sur le web, c’est pareil. Vous pouvez faire votre site tout seul dans votre coin, mais, personne ne sera au courant de votre existence.
Mais si vous avez un bon blog avec des articles intéressants et la possibilité de diffuser ces infos sur les réseaux, alors vous allez petit à petit exister, être connu et reconnu, mais aussi, et ce n’est pas rien, être trouvé par les moteurs de recherche.

- Enfin, parce qu’il faut bien faire comme tout le monde et avoir sa com sur le web.
Mais cet argument ne vaut pas grand chose en lui-même.
Comment vous distinguer de vos concurrents ? Car eux aussi sont sur le web.
Il va falloir vous démarquer.
Et à ce niveau de la discussion entre en jeu toute la complexité du métier de Community Manager.
Le client comprend alors qu’il ne peut pas faire ça lui-même et qu’il a besoin d’un professionnel.
De la même façon que lui est un professionnel dans son domaine.

 

3 – Que réponds tu aux entreprises qui sont sceptiques sur les Media Sociaux ?

facebook et le web

D’ouvrir les yeux et de se nettoyer les oreilles !

Traduit en langage moins imagé, d’observer et d’écouter ce qui se passe autour d’eux.

On peut toujours faire du « marketing préhistorique » et aller coller des stickers sur le pare-brise des voitures (On a fait ça à Disney pour lancer la saison Halloween. Je précise quand même que les autocollants se décollaient sans effort et ne laissaient aucune trace !).

Mais il faut voir ce qui se fait de nouveau dans leur domaine.

Est-ce qu’un journaliste utilise encore la machine à écrire ? Non ! Alors, mon conseil est encore plus radical : jetez vos bibelots et achetez un iPad !

Une précision pour moi importante Frédéric. Mon blog (www.morethanwords.fr) a pour matière principale les mots.

J’aime bien définir les mots. Dans ta question, tu emplois le mot « sceptique » et de cette façon, tu as répondu à la question. Puisque « être sceptique » signifie nier la réalité !

Bon, on ne va pas leur dire les choses de cette façon. On va être plus courtois et plus diplomates. Ce sont d’ailleurs deux qualités intrinsèques au rôle de Community Manager.

 

4 -Quel est le planning d’une journée type et quels outils utilises-tu pour ton travail ?

Je me lève à 6 heures et j’allume immédiatement mon Mac.

Je fais un tour de mes messages, des réseaux sociaux et de mes blogs… Vers 8 heures, petit déjeuner.

Puis, je m’occupe de mes clients.

L’après-midi, j’essaie de me consacrer à l’écriture de mes articles.

J’utilise très peu d’outils automatiques.

Le seul serait Paper.li, je trouve ça sympa d’éditer son journal avec les articles de mes amis blogueurs. Mais je préfère Scoop.it. Pour le reste, je suis un manuel.

L’une des plus grandes conquêtes du web moderne, c’est la personnalisation. Donc, tout ce qui automatise nos messages va à l’encontre de ce principe.

Gilles Berhault lors du TEDx de Nice a exprimé cette idée dans sa conférence en opposant la civilisation industrielle (celle de nos parents) et la civilisation numérique (la nôtre, celle du partage) :
« L’industrie, c’est faire des objets tous identiques qui sont fabriqués par des gens interchangeables ! »


Voilà, le Community Manager n’est pas un chef d’industrie.

Concernant les outils plus “techniques”, je travaille avec WordPress, Dreamweaver (140 € pour les étudiants & enseignants)  et Photoshop (240 € pour les étudiants).

Ces outils sont pour moi indispensables car je crois qu’un Community Manager doit être autonome et intervenir sur la mise en page d’un article, sur les photos (dimensions, poids, clarté, etc.) ou l’élaboration d’un blog.

 

5 – Quelle est l’opération ou l’action de Community Management que tu as réalisée et dont tu es le plus fier ?

Je me suis fait connaître en lançant et animant des débats sur Viadeo.

Un jour, je reçois un message amical d’un responsable d’agence web qui me dit innocemment : « Tu sais, les gens ne lisent pas sur le web ! »

Alors, j’ai décidé de lancer un débat sous forme de défi, si j’ai plus de 1000 lectures, alors on pourra affirmer haut et fort que ce n’est pas vrai.

Les gens lisent sur le web et heureusement pour nous Community Manager. Objectif atteint en 24 heures !

Rapidement, une deuxième action.

Mon article le plus lu a été publié un 15 août (voir “Les raisons qui contraignent un Community Manager à démissionner“).

Une date prohibitive, d’après les infographies qui circulent sur twitter, pour faire des actions de Community Management.

Comme quoi, la seule règle vraiment importante est la qualité du contenu et pas les réglages de la machine.

 

6 -Quelles erreurs ne faut il jamais commettre en tant que bon community manager ? / Comment animer une communauté ?

 

Je vais essayer d’énumérer quelques erreurs que j’ai commises.

1er – Tweeter à tout va. Le Community Manager n’est un spammeur !

2ième - Snober Facebook (et les nouveaux outils marketing en général).
Au début, j’ai tout misé sur Viadeo, j’ai bien fait, car cela m’a aidé.
Je trouvais ça plus pro et Facebook pas assez… mais aujourd’hui, je tente de combler mon retard.
D’autant que je trouve que la population sur Viadeo s’est endormie ces derniers mois.
En d’autres termes, il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier.

Je viens juste d’ouvrir ma page facebook : http://www.facebook.com/LeBlogMoreThanWords ( Un clic pour dire ‘J’aime’ serait apprécié :) )

J’en ai vraiment besoin car j’ai lancé un défi : 1 761 889 fans !

Pourquoi ? En référence à Disneyland Paris : J’ai travaillé 10 ans au service internet de Disney et j’ai voulu faire un clin d’oeil à l’occasion des 20 ans du parc (voir mon article “Un Community Manager raconte ce que vous ne lirez pas ailleurs sur les 20 ans de Disneyland Paris“).

La première étape sera de fêter les 176 fans, un dix millième de ce faramineux total.

3ième – Ne pas écouter.

Pour animer une communauté, il faut d’abord tout simplement écouter.

Ecouter les paroles mais aussi les silences. C’est très important de prêter attention aux silences.

Pourquoi par exemple ceux qui participent aux discussions sont toujours les mêmes ?

Est-ce que cela signifie que les autres ne s’intéressent pas aux sujets proposés ?

Ou tout simplement parce qu’ils préfèrent eux aussi écouter ?

C’est moins facile, savoir interpréter les silences. Mais le silence fait aussi du bien.

Trop de bruits, c’est gênant. Savoir écouter, c’est aussi respecter les silences.

D’ailleurs, les outils automatiques ont la fâcheuse habitude d’éliminer le silence. C’est dommage.

 

7 – Comment un community manager peut travailler son personal branding ? A quoi cela peut lui servir en Pro (networking) / Perso (travail…) ?

Les deux sont liés.

Je cite un extrait d’un de mes articles : « Le principe du bon Community Manager n’est pas DITES (ou écrivez) ce que vous faites, mais FAITES ce que vous dites (ou écrivez). Appliquez cette méthode mon cher ami, et vous allez voir, vous allez susciter un énorme intérêt. »

8 – Est-ce que tu peux me donner tes trucs et astuces sur Twitter ?

Attention aux DM ! Beaucoup n’aiment pas.

Ce n’est pas mon cas. D’ailleurs, si vous avez quelque chose à me signaler, envoyez moi un DM (@denisgentile).

Faites une liste de ceux qui apprécient et ceux qui apprécient moins !

J’ai pris quelques réprimandes et pas de n’importe qui. Je parle de l’une d’entre elles un peu plus avant.

Elle avait raison. Le problème, c’est qu’en 140 caractères on peut faire croire qu’on utilise un outil de diffusion automatique. Même si ce n’est pas le cas.

Twitter, c’est génial et dangereux.

J’adore le côté « exercice de style ». Comment faire passer un message de mille façons différentes. Un vrai travail de rédacteur et de maîtrise de la langue de Molière.

Un bon truc ? Twitter, c’est comme les panneaux d’indication sur la route.

Pensez-y, ça peut vous aider à rédiger certains messages.

 

9 – Est-ce que tu peux me donner 5 trucs et astuces pour créer du contenu à valeur ajoutée dans un Blog ?

Le blog, c’est mon domaine de prédilection.

Alexi Tauzin a fait passer une info très intéressante (comme souvent !) sur la comparaison entre le Community Management en France et aux Etats-Unis : « La mission principale d’un Community Manager américain est la création de contenu alors que la mission principale d’un Community Manager français est la veille. »

Je me considère plus américain que français.

Je consacre la plupart de mon temps à créer du contenu. Le blog est donc indispensable.

Voici mes conseils :

- Ecrivez à la première personne. Je vous conseille de lire le livre préfacé par Fadhila Brahimi :« Moi 2.0 » (20 €).

Le blog, c’est votre journal. Ne racontez pas seulement ce que vous avez trouvé ailleurs.
Racontez ce que vous savez et que les autres ne savent pas forcément. Sinon, ouvrez un topic sur Scoop.it.
- Puisez dans votre expérience pour développer et illustrer vos articles. L’authenticité, ça paie.
- Donnez des exemples.
- L’étonnement est le début du blog. C’est le meilleur conseil que je puisse vous donner. Il n’y a pas que la peur et la contestation dans le monde. Heureusement !

- Ce blog doit ressembler à un commerce de quartier et pas au supermarché.
Quand vous écrivez dans votre blog, vous devenez l’expert de la matière que vous traitez. Comme peut l’être le cordonnier ou le boucher en bas de chez vous. Lire mon article : Le blog, c’est mieux que le supermarché !
- Ne vous isolez pas et accueillez d’autres blogueurs, d’autres rédacteurs, d’autres Community Managers.
- Exagérez, provoquez, et pourquoi pas, caricaturez ! Il ne s’agit pas de déformer la réalité. Mais, ayez à l’esprit, que la réalité de demain est souvent une exagération de la réalité d’aujourd’hui. Regardez Jules Verne par exemple. Il parle déjà d’internet dans un essai dément et démentiel : « La Journée d’un Journaliste américain en 2889 »
- Scénarisez votre récit. Des personnages, un lieu, une date, un début, des rebondissements, de l’inattendu, une fin. C’est un peu comme si votre article était un film.
- Le vrai contenu à valeur ajouté de votre blog, ce sont les commentaires. Ils sont aussi importants que votre article. Parfois plus importants.

la création de contenus

10 – En plus de Twitter & Facebook quels outils Sociaux utilises-tu ?

Viadeo, j’ai plus de 1800 contacts.

Je lance aussi beaucoup de débats dans les groupes. Si le débat prend, alors c’est chronophage !

Je réponds à tout le monde en privé et j’interviens dans les commentaires.

J’aimerais pouvoir transférer ces débats sur facebook. C’est l’une des raisons pour laquelle j’ai finalement décidé d’ouvrir ma page.

DooMiz, je ne l’utilise pas encore suffisamment. Je lis beaucoup les débats mais je n’y participe pas assez.

C’est un vraiment réseau d’avenir animé par un Community Manager intelligent et remarquable, Anthony Rochand (voir son interview sur ConseilsMarketing.Fr).

 

11 – Quels sont les plugins, thèmes… indispensables à ajouter sur un Blog ?

- All in One SEO pack pour le référencement
- Shareaolic pour le partage
- Google Analytics pour les stats
- CommentLuv, pour le partage et la politesse. Si quelqu’un commente votre article, c’est normal de mettre un lien vers son dernier article.

Pour les modèles, éviter Elegant Themes,trop de bugs. Je préfère Themeforest.

J’en profite pour demander un truc, je voudrais un plug-in qui me permette d’afficher les commentaires édités sur Facebook pour chaque article. Quelqu’un peut-il m’orienter ?

12 – Est-ce que tu peux me donner 5 trucs et astuces pour générer du trafic sur un Blog ?

- Le contenu, il n’y a rien de mieux. Travaillez votre contenu.
- Le style, donnez une identité à votre blog.
- Faites des interviews, parlez des autres.
- Ne tweetez pas toujours le même message. Variez en utilisant des extraits de vos articles ou bien des commentaires.
- Comptez le nombre de mots de votre titre afin q’il puisse être twitté facilement.
- Les liens. Mettez des liens. C’est la différence entre un article papier et un article sur le web. Et des hyperliens, vous devenez alors repérables par les moteurs de recherche.

13 – Comment approcher un blogueur et l’inciter à parler d’un évènement ou à parler d’une action ?

C’est simple :

- Présentez-vous, montrez-lui votre intérêt pour ce qu’il fait.

- Suivez-le sur twitter et ReTweetez ses messages.

- Laissez des commentaires sur son blog.

Vous allez ainsi créer une relation avec lui.

 

14 – Quels sont tes petits trucs & astuces pour gagner en visibilité sur le Web quand on n’a pas (au départ) un réseau ou des contacts ?

- Lancez des débats.
- Adhérez à des groupes et faites vous remarquer.
- Petit à petit, commencez à créer du contenu et lancez votre blog.
- Identifiez le(s) bon(s) Community Manager(s) et devenez son (leurs) ami(s).

15 – Comment  vois tu l’évolution dans 2 ans du métier de community manager ?

Les Community Managers auront de plus en plus besoin des autres Community Managers.

Ils vont devenir la communauté la plus puissante du web. Dans une certaine mesure, ils vont prendre le pouvoir.

Mais sans les excès du pouvoir, car ce sera un pouvoir partagé. Autrement dit, puisqu’on est en campagne présidentielle, ils vont instaurer une République des Réseaux Sociaux. Mais jamais il n’y aura un dictateur.

N’oublions pas que nous sommes en train d’inventer ce métier et qu’il sera ce que nous en faisons aujourd’hui. Donc cherchons à développer des valeurs positives comme l’honnêteté (voir mon article : Le Community Manager peut-il choisir ses clients ?).

 

16 – Est-ce que pour toi l’écriture, l’expression écrite… est importante pour un CM ? Quelles sont les astuces / erreurs que tu pourrais citer ?

J’ai beau retourner le problème dans tous les sens, je ne vois pas comment le Community Manager peut négliger le côté rédactionnel de son métier.

Même s’il développe essentiellement des vidéos, il doit bien écrire un scénario, trouver un titre et écrire quelques mots de présentation.

Il y a une astuce que je déteste. Ce sont les « # » dans les messages sur twitter.

Ca rend les messages incompréhensibles.

Le lecteur doit pouvoir comprendre même s’il commence sa lecture au milieu d’un paragraphe.

C’est mon premier conseil et les autres en découlent :

Court : L’emploi de phrases courtes est indispensable.
Si la phrase est trop longue, on ne sait plus où se trouve le sujet. Un internaute ne prend pas le temps de lire ! Contrairement au lecteur de roman ou de journal.

Construction : Sujet – Verbe – Complément.
C’est la forme simple à donner à la construction de votre phrase. Il faut donc absolument éviter les inversions du sujet, les ellipses qui omettent les articles et les sujets. Au contraire, il faut répéter autant que nécessaire les mots essentiels à la compréhension de la phrase et du paragraphe.

Clair : La clarté d’un propos sur le web dépend de la mise en page.
Un rédacteur web doit nécessairement donner des indications au graphiste sur la mise en page. Vous devez avoir à l’esprit où s’arrêtera le regard de l’internaute quand la page s’affiche sur l’écran.

Clés : Vous devez rédiger des textes en pensant au référencement et donc à l’utilisation de mots et d’expressions clés.
L’idéal est de faire une liste d’une trentaine de mots et d’expressions (associations de mots clés) à utiliser en priorité et les décliner en genre et en nombre.

Correct : Le sens est double.
Essayez d’éviter les fautes d’orthographe et d’inattention (c’est mon péché mignon, surtout à 6 heures du matin).
Aujourd’hui par exemple, j’ai renoncé à lire un article car il y avait une énorme faute dès le troisième mot.
Je ne suis pas le seul à réagir de cette façon. Deuxième sens, soyez correct avec les autres. Le web n’est pas un défouloir où tout est permis.
Respectez l’opinion d’autrui sans jamais insulter ou mépriser la personne.

Il y en a d’autres. A suivre sur mon blog !

 

17 – Est-ce que tu penses qu’une entreprise doit déléguer la création de contenu ou l’internaliser… ou les deux ? Si oui dans quels cas ?

Les deux. Ca dépend aussi de la taille d’une entreprise.

Pour une grande entreprise, Barilla ou Martini par exemple (je les cite car je rêve de bosser pour ces sociétés. Elles ont toujours mis le Story Telling en avant dans leur communication), l’idéal est d’avoir au moins un Community Manager, puis d’autres en freelance. Cela permet de créer un réseau plus important.

Pour une petite, en externe, avec un petit budget (ou des lots en dotation) pour le Community Manager qui pourra ainsi créer des actions efficaces.

 

18 – Si tu avais 1000 € pour faire connaitre une Start Up, quelle serait ton plan marketing utilisant uniquement les Media Sociaux ?

Dans un post récent sur facebook, j’écrivais : « Le contenu est le nerf de la communication ! Qui sont les créateurs de contenus aujourd’hui ? Les Community Mangers, les blogueurs et les rédacteurs web. »

Mon plan marketing serait donc basé sur la valeur du contenu en impliquant leurs créateurs.

Dans ce plan, j’aimerais intégrerles principaux rédacteurs de More Than Words :

- Cécile Courtais,

- Philippe de Casabianca,

- Florence Augustine

- Jean-Charles Yambélé.

 

Il faut identifier le produit ou le service phare de cette start up. On peut l’offrir aux Community Managers et blogueurs. En échange, ils vont le tester, en parler et générer des fans sur facebook.

Une remarque importante. Avec 1000 € sur le web, on peut faire énormément. Imaginez d’avoir le même budget mais pour la presse magazine, une émission télévisée ou une publicité. Ca risque d’être un peu court pour ces supports.

J’en tire deux conclusions, une positive, l’autre un peu moins :

-  Premièrement, pour se faire connaître et développer sa communication, il n’y a rien de mieux que le web. C’est le meilleur rapport qualité/prix. Ca vaut donc le coup d’investir quelques euros.

- Deuxièmement, blog et réseaux sociaux sont encore sous-estimés. Si les dirigeants d’une entreprise hésitent entre un blog, un passage dans une émission tv ou un article sur un magazine, d’après vous, que vont-ils choisir ? Même si le blog est la solution la moins chère, ils choisiront plutôt l’une des deux autres solutions. On doit encore inverser la tendance. Ca viendra et plus tôt qu’on ne le croit.

Je rêve parfois d’avoir le budget et l’effectif d’une émission tv pour développer un blog. Pas vous ?

 

19 – Quels sont tes prestations, tarifs et positionnement / Présentation de ton entreprise et de ses services ?

Je propose principalement 3 types de prestation :

- Contenu rédactionnel
– Création d’un blog de A à Z
– Community Manager

Pour les tarifs, je me base sur le baromètre de la rédaction, édité par Stéphane Bourhis de l’agence Red-Act.

Je collabore aussi avec la graphiste Cécile Talec et son agence : Solutions Graphik’N Print.

Elle s’occupe du design et moi du contenu rédactionnel.

Mon produit phare, c’est mon blog : MoreThanWords.fr.  Je le présente comme le blog des nouveaux auteurs.

Des blogueurs, des concepteurs rédacteurs Web, des Community Managers mais aussi des écrivains et des journalistes qui trouvent sur la toile un moyen d’expression plus libre et plus créatif.

La ligne éditoriale du blog est sous ma responsabilité et répond à 3 critères principaux : privilégier des idées qu’on ne trouve pas ailleurs, souvent à contre-courant et mettre en avant la force des mots.
Plutôt que de tenter de relancer des produits de la vieille économie comme France Soir, je conseille aux investisseurs de regarder du côté de la nouvelle économie avec des blogs comme le mien, celui de Frédéric Canevet ou des réseaux comme DooMiz.

Il y a là de bonnes idées, du dynamisme et une véritable créativité.

On n’a pas fini d’innover et je ne crois pas que nous ayons pris la mesure de ce qui se passer dans les années à venir grâce aux blogs, aux réseaux sociaux et à ce personnage central qui fait ses premiers pas, le Community Manager.

Si vous souhaitez me contacter, voici mon email : denisgentile.pro@gmail.com

 

Share Button

Related Articles

Share

About Author

(17) Readers Comments

  1. Très belle interview !
    Moi je dis merci Denis.
    Les mots, je les avais oubliés depuis quelques années, prise par le tumulte de la vie, ils étaient sortis de ma vie. Puis je découvre grâce aux réseaux sociaux More Than Words ! Et là la révélation ! Grace à Denis ils étaient revenus vers moi. J’ai repris le goût des mots, les bons, les alambiqués, les laids, les percutants….
    Grace aux nombreux débats sur ce blog j’ai repris goût à la joute de l’écrit.
    Nous avons commencé à échanger, sympathiser et la chance de nous rencontrer lors du TEDx Nice.
    De cette synergie des mots échangés, de la prise de conscience que le contenant sans contenu resterai moins impactant sur la communication de mes clients est née une collaboration professionnelle.
    Longue vie à More Than Words et merci à son Rédacteur en chef !

  2. Bonjour et merci pour cet article passionnant ! Je crois que je vais l’envoyer à certains clients réticents pour leur démontrer la philosophie du Community Management, son importance et ses enjeux. Denis a retracé tous les éléments clés de ce métier qui n’en est qu’à ses débuts et qui va jouer un rôle incontournable dans la communication de demain !

  3. Pingback: Interview de Community Manager Denis Gentile de MoreThanWords.fr | MoreThan Words

  4. Merci à Cécile Talec et Cécile Courtais. J’aime les interviews. Jusqu’à maintenant, j’aimais surtout préparer les questions ! Grâce à cette interview de Frederic, j’ai aussi trouvé le plaisir d’y répondre. Dans les 2 cas, la matière est la même, ce sont les mots ! Et les interviews permettent d’aller au-delà des mots (more than words, CQFD !)

  5. Interview bien réussie Denis, et merci pour tes nombreux conseils et références ! Comme Webmaster et rédacteur web, je rêve d’une telle pub pour mon site ! Belle pub en effet pour More Thanwords !
    PS: d’accord avec toi pour Viadeo: ça “ronronne” en ce moment. Mais essaie de ne pas laisser tomber More Thanwords sur Viadeo ! Perso, je ne vais pas sur Facebook pour diverses bonnes raisons, alors…

    http://www.cdjf-casav.com
    http://livres-de-didier-brochon.wifeo.com
    http://www.syblio.com/corps-mort-a-aiguebelle/

  6. Très bon article qui repose les bonnes bases

  7. Merci Didier, je n’abandonne pas viadeo. Mais comme je le dis dans l’interview, je ne mets pas tous mes œufs dans le même panier.

  8. Merci pour cet article. Il est vrai que le métier de community manager est devenu un métier à part entière avec l’émergence des réseaux sociaux et le besoin de communiquer sur ces derniers.

  9. Merci pour cet article le trouve qu’il présente très clairement le métier de community manager

  10. Wow ! Belle générosité Un article très riche Je partage de nombreux points. Pour l’impertinence j’ajoute “être soi” ;-) Bravo Denis !

  11. Et merci pour la mention de Moi 2.0 :-)

  12. Bonjour et Bravo Denis, tes conseils sont toujours aussi précieux et pertinents !

    Cette interview est une vraie mine d’informations, et qui devrait être lue par nombre de Community Managers, ou non d’ailleurs !

    Au passage, merci pour la mention ça fait toujours chaud au coeur.

    Je me la garde de côté, car il y a beaucoup d’éléments qui valent le coup d’être repris !

  13. Pingback: Interview de Community Manager Denis Gentile de MoreThanWords.fr | ConseilsMarketing.fr | Community Manager

  14. Pingback: Interview de Community Manager : Pierrick Le Bourdiec | ConseilsMarketing.fr

  15. Pingback: Denis Gentile : Blogger, community manager e redattore web | More Than Words

  16. Pingback: Denis Gentile : Rédacteur web, Community manager & Blogueur | More Than Words

  17. Pingback: Les médias sociaux, ça ne sert à rien ! Vraiment ? | More Than Words

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>