Positivez car chaque mot à un sens… employez les bons mots dans vos landing pages, argumentaires, discussions…

Positivez car chaque mot à un sens... employez les bons mots dans vos landing pages, argumentaires, discussions... 3
Business hand thumb up with true and false sign. Vector illustration of positive and negative feedback concept. Minimal and flat design

Chaque mot à un sens… employez les bons mots dans vos landing pages, articles de blog, publications sur les réseaux sociaux…

1 – Chaque mot évoque une idée différente

Il est important d’être toujours spécifique et mesuré dans les éléments factuels.

Par exemple, ne dites pas juste « vous allez gagner du temps » mais « vous gagnerez 1 heure 45 par jour ».

C’est très important d’être spécifique.

Par exemple, Florent Fouque vend une formation intitulée “La Stratégie qui m’a permis de gagner 32 462 € ” C’est vraiment très spécifique.

Thierry Garrot promet dans son podcast “3 minutes de bonheur” tous les lundis à tous les entrepreneurs :

Positivez car chaque mot à un sens... employez les bons mots dans vos landing pages, argumentaires, discussions... 4

Il faut donc être très précis sur les éléments factuels car cela les rend plus crédibles.

Dire « vous allez gagner du temps » est trop générique et peu crédible, alors que « grâce à ma méthode, vous pouvez gagner jusqu’à 30 minutes par jour, soit l’équivalent de 2 jours en plus chaque mois !»

Bien entendu, pour rester crédible, il ne faut pas aller trop loin et dire des choses irréalisables.

Par exemple, lorsque je vendais un logiciel de CRM, j’indiquais que le prix du logiciel était de “25 € / mois / utilisateur, soit 1 € par jour, soit à peine le prix d’un café par jour… Et est ce que donner de bons à vos commerciaux ne vaut pas 1 café par jour ?

Ce fonctionne en ancrage, peut également fonctionner, dans mon même exemple, selon l’interlocuteur, les 25 € / mois / utilisateur pouvait représenter “Même pas le prix d’un Mac Do avec vos enfants“.

En plus de ça, il y a également tous les mots « magiques » à employer.

Par exemple « c’est garanti », « soyez assuré », « découvrez », « nouveau », « résultats », « solution », « méthode », « c’est prouvé », etc.

Google fait la même chose en interdisant ou en favorisant l’usage de mots :

Positivez car chaque mot à un sens... employez les bons mots dans vos landing pages, argumentaires, discussions... 5

Ces éléments clés permettent de montrer à la personne qu’elle va vraiment obtenir quelque chose qui répond à son attente.

À vous de voir quels sont ces mots magiques qui permettent d’avoir de la crédibilité et de rassurer le client.

2 – Evitez les mots faibles et les mots négatifs

Les mots faibles sont les mots génériques passe partout :

  • avoir  => votre récompense, votre achat…
  • être => devenez, changez, vivez…
  • prendre => récoltez, profitez…
  • faire  => attrapez, récupérez…
  • gagner ==> à remplacer par bénéficiez, récupérez, faites l’économie…

Il faut remplacer ces mots faibles par des mots forts qui ont plus de sens.

Par exemple, lorsque vous dites “j’ai très chaud”, cela n’a rien à voir avec “Je crève de chaud” ou “Je meurs de chaud”  ou “J’ai tellement chaud qu’on pourrait faire cuire un oeuf sur ma tête” …

Dans la dernière expression, l’ajout d’une image mentale permet d’augmenter encore la puissance des mots.

C’est aussi dans le langage parlé en positivant, et en remplaçant les mots négatifs par des mots positifs :

  • De rien => c’est un plaisir
  • Comme d’habitude, tu ne fais jamais… => pourrais tu faire…
  • Bon courage => Bonne continuation
  • Je ne te dérange pas => Est ce que tu as quelques minutes à m’accorder ?
  • Pas de soucis, je m’en occupe tout de suite => Je vais te faire cela avec plaisir dès que je peux.
  • Ce n’est pas faux => Tu as raison !
  • Je n’ai pas le temps => Je suis pris par un projet actuellement, mais dès je serai disponible d’ici X jours
  • Il faut => j’ai choisi de / j’ai plutôt envie de …
  • J’essaie de … => je vais faire en sorte de
  • Je n’ai pas le temps => Ma priorité est plutôt de faire XXXX aujourd’hui
  • C’est dur => Ce n’est pas très simple
  • N’oubliez pas de => Rappelez-vous de …
  • Je n’ai pas le temps en ce moment => J’aurais plus de temps pour le faire demain
  • Ne t’en fais pas => tout va bien se passer
  • N’hésitez pas à me contacter => contactez-moi de préférence par téléphone…
  • Ne faites pas comme cela => Vous pourriez améliorer vos résultats en…
  • Mais… ==> D’un autre côté / On peut aussi …
  • C’est pas mal => C’est bien !
  • Cela va être compliqué => On va y arriver !
  • Pas de problème… Avec plaisir !
  • T’inquiètes je m’en occupe => Je m’en charge tout de suite !
  • Désolé je suis bavard => Merci de m’avoir écouté
  • Désolé du retard => Merci de m’avoir attendu
  • Désolé de vous avoir dérangé => Merci de m’avoir rendu service
  • Désolé j’ai oublié => Merci de me l’avoir rappelé
  • Encore un problème à gérer… => Un nouvel challenge nous attend !
  • Il y a encore un problème à traiter => Il y a encore un défi à relever / Il y a encore un point à traiter / …
  • Je vais essayer… => Je vais faire XXXXX
  • Il n’y a pas de problème => C’est parti !
  • Je suis con / je suis bête / … => Je n’y ai pas pensé / Je n’y ai pas fait attention
  • Cela ne me plait pas => Ce qui me plairait davantage
  • Ne t’inquiètes pas, j’ai… => Tout va bien, j’ai…
  • Il ne faut pas être en retard => Il faut être à l’heure
  • “Je te dérange” / ” je suis désolé de te déranger” par “Merci pour ta disponibilité” / Merci pour ton temps / …
  • “Voici ce que vous devez faire” par “Voici ce que je vous propose de faire… “Voici ce que je vous suggère de faire…”
  • “Je ne connais pas la réponse à cette question” par “C’est une excellente question, laissez-moi un peu de temps pour me renseigner…”
  • Pas de problème => C’est un plaisir de t’aider / C’est normal de t’aider / Cela me fait plaisir de t’aider / …
  • Est ce que tu as tout compris ? => Dis moi si tu as des questions / Dis moi si tout est clair / …
  • Est ce que l’on pourrait caler un suivi / quand est ce que tu pourras me donner les résultat / … => Quand est ce que tu penses pouvoir me donner des nouvelles ?
  • Je suis con, j’ai pas vu cette erreur => Tu as des yeux de lynx, merci d’avoir remarqué la coquille / …
  • C’est un échec => la leçon à retenir… / une expérience / …
  • Je suis trop vieux pour cela… => J’ai l’expérience pour le faire différemment
  • Je suis incapable de faire cela… => Comment je peux faire pour réussir
  • C’est pas mal… => C’est  un bon début / c’est une bonne base / C’est un bon point de départ…
  • Combien cela va me coûter => Combien cela va me rapporter ?

Le commentaire de Guillermo Di Bisotto (Business Coach)  : tu peux aussi remplacer Mais par Et… et surtout éviter le ne… pas ! (Comme ton n’hésitez pas) Car quand tu enlèves les formulations qui pointent ce que tu ne veux plus, cela te permet l’introspection pour préciser ce que tu veux vraiment. Résultat, ta phrase est plus précise, plus concise et plus légère…

Le commentaire de Nadia MAIRI (Responsable Satisfaction client), rappelle également l’importance de la communication non verbale au-delà des mots… C’est comme dire “Bonjour” avec le sourire et “Bonjour” mécaniquement :  “en plus de ces tournures positives, penser au paraverbal et à notre attitude, car lorsque nous communiquons, il faut une parfaite harmonie entre les mots qui sortent de notre bouche, notre intonation et notre posture.”

Vous pouvez aussi ajouter des affirmations et demander l’accord des interlocuteurs après votre discours, par exemple en rajoutant des “D’accord ?” / “OK ?” / … qui vous permettent de conditionner la personne en face à accepter.

De même, il faut éviter de contraindre votre interlocuteur les “Vous avez dit que…” et les remplacer par “Nous avions vu que… “Nous avions précédemment discuté sur …”

3 – Soignez la lisibilité de vos messages

Quand on parle des mots, il faut également penser à la forme.

Par exemple, on sait très bien que le bouton qui marche le mieux est un bouton qui a une taille spécifique et qui est de couleur orange.

Positivez car chaque mot à un sens... employez les bons mots dans vos landing pages, argumentaires, discussions... 6

Si vous faites un bouton de paiement, n’hésitez pas à ajouter les boutons de cartes bleues VISA, MasterCard, etc. pour rassurer le client.

Ces visuels sont très importants et permettent de faire la différence.

Découvrez mes petits secrets de copywriting dans ma formation “Growth Hacking”

Positivez car chaque mot à un sens... employez les bons mots dans vos landing pages, argumentaires, discussions... 7

Je vous explique dans la formation Growth Hacking mes conseils et astuces pour construire une page de vente qui va séduire, ainsi que les fondamentaux du copywriting.

Vous apprendrez à manier la plume afin de convaincre vos prospects et clients.

En plus de la formation vidéo (10h), vous recevrez dans votre boite au lettres mon livre papier “Le Growth Hacking”.

Pour découvrir le contenu de la formation, cliquez sur ce lien.

Positivez car chaque mot à un sens... employez les bons mots dans vos landing pages, argumentaires, discussions... 8

Article précédent
definition affiliation

Comment faire de l’affiliation pour générer des revenus complémentaires ? 8 conseils essentiels !

Article suivant
Comment se lancer et réussir en tant que consultant, freelance, indépendant... ? Les 5 étapes à suivre ! 14

Comment se lancer et réussir en tant que consultant, freelance, indépendant... ? Les 5 étapes à suivre !

Sur le même thème