Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 1
Partagez les articles :

Trouver un bon nom de marque, d’entreprise, de produit ou de site internet n’est pas facile.

Il est possible de trouver le bon nom en 5 minutes par chance, mais dans 99% des cas il faut suivre une méthode qui vous permettra de trouver des dizaines de noms, pour en retenir 3 ou 4 afin de choisir le meilleur… ou celui qui n’est pas encore déjà pris !

Le coeur de la solution pour trouver un bon nom de marque, c’est de travailler seul dans son coin 1 à 2 heures en suivant les méthodes ci dessous afin de clarifier son projet, et trouver un terreau d’idées.

Puis il faut laisser « poser » ces idées et votre réflexion pendant 3 à 7 jours pour ensuite y revenir le temps que votre cerveau puisse inconsciemment réfléchir à de nouvelles idées.

Puis vous pourrez foisonner les idées et en discuter pendant 1 heure avec 1 ou 2 personnes que vous connaissez et qui sont super créatives lors d’une réunion de Brainstorming.

Et si rien de concret ne vient, essayez avec d’autres personnes avec ce principe de petit groupe de réflexion, et de présentation de vos idées, de votre concept… et en les faisant rebondir dessus.

Mais avant cela, n’oubliez pas que vous devez faire un travail personnel de réflexion, qui sera la base de toute votre recherche de nom de marque. Si vous faites une réunion à plusieurs dès le départ, vous n’arriverez pas à générer des idées vraiment originales.

Voici donc les 8 étapes pour trouver le meilleur nom pour votre marque, votre entreprise ou votre site internet, de la phase de réflexion initiale au dépôt de la marque, en passant par les différentes méthodes de création de noms :

  • Etape 0 : Clarifiez votre client type (le persona) et ses attentes / besoins  / peurs / …
  • Etape 1 : Définissez l’univers de votre marque et les concepts associés.
  • Etape 2 : Recentrez vos recherches autour de votre Unique Selling Proposition
  • Etape 3 : Trouvez des noms grâce aux 12 techniques de création de noms de marque (+ les différentes variantes)
  • Etape 4 : Validez la conformité des idées de noms par rapport au concept initial.
  • Etape 5 : Vérifiez la non existence du nom et déposez la marque.
  • Etape 6 : Testez la validé de votre nom de marque par rapport à votre concept avec de vrais clients et prospects
  • Etape 7 : Pensez à la déclinaison de votre marque (logo, slogan…)
  • Etape 8 – Surveillez votre marque (eRéputation)

Dans ce dossier pratique ultra complet, nous verrons également le cas particulier des sites internet puisque plus encore que le nom de marque, la capacité à être trouvé dans un moteur de recherche est essentiel et donc il faut absolument penser au nom de domaine (nom de site internet).

 

Pourquoi faut-il un bon nom de marque ?

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 2

Tout simplement parce que c’est un des éléments essentiels de votre succès :

  • C’est ce que vos prospects entendront dans la 1ère phrase que vous direz lorsque vous vous présentez (Bonjour, Frédéric de ConseilsMarketing.fr….).
  • C’est souvent la 1ère chose qu’ils voient de vous (ex: dans un moteur de recherche, dans l’annuaire, sur un panneau de pub…).
  • C’est le moyen de différencier un produit/service de vos concurrents pour le rendre « unique » (ex: une Pizza Stromboli peut être une pizza « normale » avec simplement un peu plus de sauce piquante mais ce côté exotique peut vous permettre de la vendre plus cher).
  • C’est un critère de positionnement qui donne la notion du rapport qualité-prix (par exemple, entre un fast-food et un restaurant américain, la différence au niveau tarif peut être importante, mais le contenu de l’assiette peut être identique !)
  • C’est le nom que vous allez porter pendant plusieurs années, il faut donc faire le bon choix pour ne pas devoir le renommer et ainsi changer toute votre PLV, votre communication, avertir vos clients…
  • C’est un des meilleurs moyens pour être bien positionné dans les moteurs de recherche, puisque dans environ 30% des cas c’est un des critères repris par les moteurs de recherche.

Au delà de cela, pourquoi une PME, un Freelance, une startup… doit absolument travailler sa marque au lieu de considérer cela comme un « luxe » ?

Voici les bonnes raisons de consacrer du temps et de l’énergie à choisir un bon nom de marque :

  • Si vous êtes un challenger face à une marque leader, vous devez générer plus d’émotions afin que le prospect prenne le risque de vous choisir plutôt que de choisir la sécurité de la marque leader.

 

  • Le 3 principaux critères de choix d’un produit sont le prix, la marque ou l’émotion générée lors de l’acte d’achat. Or comme il y aura toujours des concurrents moins chers, et qu’il est très dur de créer une marque puissante sur un marché, il ne reste plus que l’image que vous allez donner (on préfère toujours donner sa chance à David et non pas à Goliath).

 

  • La perception du prix et de la valeur d’un produit dépend de l’émotion qu’elle dégage, ce qui fait qu’un client sera enclin à acheter votre produit plutôt qu’un autre parce qu’il dégage une émotion et une valeur perçue supérieure (ex: packaging, textes de présentation…).

 

D’où l’importance de passer du temps sur sa communication et la création d’une marque forte, d’autant plus lorsque l’on est une PME ou une Startup.

Bien entendu, une bonne marque doit être prononçable facilement pour être mémorisée, être compréhensible par le maximum de personnes ciblées…

En fait, une bonne marque doit :

– être simple à comprendre;

– inclure le principal bénéfice dans son nom (ou au minimum une partie du mot);

– être courte et dynamique (plus c’est long, plus c’est compliqué à retenir);

– être valable pour plusieurs années (pas de Sport 2000…);

– être facilement mémorisable.

Idéalement elle doit être aussi internationalisable si vos ambitions sont hors de France.

Par exemple le site Covoiturage.fr a été renommé en 2013 « Blablacar.fr » afin d’être en phase avec le développement international du site.

Le logo a aussi évolué pour devenir plus conceptuel au fil des années :

 

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 3 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 4

Etape 0 : Définissez votre client type (le persona)

 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 5

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 6 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 7

Votre client type (aussi appelé persona) est un portrait fictif de votre client idéal.

Lorsque vous débutez le processus de conception de votre marque, vous devez faire un travail de recherche pour définir QUI est votre client type, car sans ce travail préalable il est souvent difficile de trouver ce qui va plaire et faire vibrer votre persona.

Le but étant de renforcer votre empathie envers votre cible (se mettre à sa place), et d’identifier exactement quels sont leurs besoins, leurs attentes… par rapport au produit que vous concevez.

Par exemple, si votre client type est un Geek fan de technologies vous pourrez employer des mots comme Firewall, Spyware… mais si votre client est plus un étudiant en lettre qui n’est pas fan de la technologie vous allez le faire fuire…

Le profil de votre persona est généralement basée sur soit des méthodes qualitatives (rencontrer des prospects & clients, parler à des consultants, analyser les pages Facebook des concurrents, regarder sur Linkedin quel est le profil de vos clients…), soit sur des méthodes quantitatives (mener une étude par email sur une cible, lancer une campagne Facebook Ads…).

Voici un article qui détaille comment analyser un marché ou un persona :

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 8

 

Qu’il s’agisse du développement d’une application pour smartphone, d’un produit physique, d’un service… vous devez avant tout définir et comprendre qui sont les personnes qui utiliseront le produit. 

C’est ce qui vous permettra de répondre au besoin réel des utilisateurs.

Pour cela, vous devez définir clairement qui set votre client type, quel est son problème / besoins, pourquoi il doit acheter votre produit… sans cela vos efforts pour le convaincre seront vaincs.

Connaître votre public cible vous permettra d’orienter les caractéristiques et les éléments de votre marque.

Pour créer le persona de votre public cible, vous devez répondre aux questions suivantes :

  • Qui est mon client idéal ?
  • Quels sont les comportements actuels de mes utilisateurs (où se renseignent t’il, quels sont leur référentiel de produits & services…) ?
  • Quels sont leurs besoins, problèmes…
  • Quels sont les problèmes et les points sensibles auxquels ils sont actuellement confrontés dans le contexte donné ?
  • Quel est le vocabulaire employé, les verbatim & expression ?
  • Quel est l’âge, la profession… du client type ?

 

Voci un article complet pour vous explique à définir un persona.

 

L’autre intérêt d’un persona, c’est de rendre vos clients types plus réels, plus vivants pour l’équipe produit. Ces derniers peuvent alors concentrer leurs efforts afin de développer l’empathie.

 

Un profil utilisateur bien défini contient les quatre éléments d’informations suivantes :

 

  • Son profil et ses caractéristiques :  un nom fictif, une photo, une description de son métier…
  • Ses besoins & motivations & problèmes .
  • But final : L’objectif final est le facteur décisif qui va pousser l’utilisateur à l’achat. Il répond à la question de savoir ce que les utilisateurs veulent accomplir en acquérant votre produit. C’est la principale force motrice de votre persona, qui détermine ce qu’il veut ou doit accomplir.
  • Scénario : Il s’agit ici d’un récit de la vie quotidienne qui décrit comment une personne interagirait avec votre produit dans un contexte particulier pour atteindre son ou ses objectifs finaux. Le scénario répond généralement aux questions du  quand, où et comment se déroule le récit. Il doit décrire de façon pratique l’utilisation du produit dans l’avenir.

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 9

Il est très important de vous assurer que votre persona correspond fidèlement à vos utilisateurs types.

N’oubliez pas de vous concentrer particulièrement sur les besoins majeurs et dominants afin de définir au départ 1 seul persona.

Cela ne sert à rien de définir 10 personas, cela complexifie votre travail et cela dilue vos efforts pour convaincre.

 

 

Etape 1 : Définissez l’univers de votre marque et les concepts associés.

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 10

Avant même de commencer à réfléchir à un nom, commencez d’abord par définir votre univers de marque.

L’univers de votre marque c’est tout ce qui a trait à votre marque.

C’est à dire :

  • Votre vision : c’est-à-dire pourquoi vous avez créé votre entreprise / produits. Par exemple la vision de ConseilsMarketing.com c’est d’aider les entrepreneurs à mieux vendre et à mieux marketer leurs produits et services.
  • Votre mission :  c’est comment vous allez matérialiser votre mission. Pour ConseilsMarketing.com c’est donner des conseils concrets et pratiques pour prospecter et fidéliser. Ce n’est pas faire de l’actualité, des articles théoriques…
  • Vos valeurs : les qualités dont vous faites la promotion. Par exemple pour ConseilsMarketing c’est être concret en donnant des exemples sans concession, ne faire que de la qualité.
  • Votre personnalité : être proche des lecteurs en montrant l’exemple avec le site, en ayant un ton détendu…
  • Votre territoire visuel et verbal : par exemple pour conseils marketing 2 couleurs dans le logo, c’est une majuscule au début du nom de domaine…
  • Votre produit : le positionnement, l’offre de produits, les caractéristiques du produit/service, les références externes à l’entreprise,
  • Votre histoire (comment est né votre projet)
  • La référence générale et historique de votre secteur d’activité, et ses archétypes (ex: le noir est la couleur d’un leader de votre secteur…).

Ce processus créatif est le plus important car c’est sur la base de ce travail que vous ferez toutes vos recherches de noms.

C’est la base et les fondations de votre recherche de nom de marque.

Si vous n’avez pas défini un territoire de marque qui vous correspond, vous avez peu de chance de trouver un nom original par rapport à vos concurrents.

Il ne faut donc pas se limiter et noter toutes ses idées, y compris les noms de marques qui viennent à votre esprit, les slogans (voir notre article sur le Brainstorming)… lors de cette phase de réflexion.

Tout doit être noté, que cela soit :

  • des idées de concepts,
  • des images fortes,
  • des sons,
  • des jeux de mots,
  • les archétypes et clichés sur son produit,
  • l’univers culturel associé,
  • le message que vous voulez faire passer
  • les éléments historiques
  • les sensations

La moindre idée qui vous passe par la tête pourra à un moment donné vous faire repenser à autre chose, vous faire rebondir sur un autre sujet…

Il ne faut pas non plus se brider et laisser son esprit totalement libre de toute contrainte: pas de longueur maximale, pas de contrainte de langue, vous pouvez reprendre des marques existantes pour vous inspirer…

Il est essentiel de se rappeler que ce processus de recherche doit être de l’amusement (mais de l’amusement sérieux).

Pour libérer encore plus ce processus créatif, il ne faut pas porter de jugement sur les propositions.

Le choix entre ce qui est bon ou mauvais sera débattu plus tard…

TOUTES les propositions sont des BONNES propositions, vous pouvez même donner dès maintenant des suggestions de marques, tout est permis.

Pour ne pas être « influencé » par les arguments de vos concurrents (et donc faire différent), listez déjà vos propres forces et propositions sans regarder celles des autres.

Ce n’est qu’ensuite que vous pouvez regarder ce que font vos concurrents pour valider comment vous allez pouvoir vous démarquer.

Exemples :

Pour une entreprise qui loue des voitures sur Nantes, l’univers de la marque serait défini par les grands thèmes suivants:

  • L’univers physique: mon entreprise sera basée sur Nantes, qui ne couvre que la région nantaise car j’ai 1 seule agence: le déménageur nantais, Nantes déménagement, Déménage Express 44…
  • Le but sera de louer des camionnettes au prix du marché, voire un peu plus cher car j’apporte du service en plus: Déménage Plus, Moving Services, Déménage Services, Forfait déménagement…
  • Je vais ouvrir plus tard que les autres: Late Services, Location 24H, Déménage 24/24…- Racines de base: emménage, en-ménage, loc…
  • Je vais me concentrer sur les utilitaires pour les déménagements mais pas des voitures de location. Mes camions seront peints en bleu : Les camions bleus.
  • Je me concentre sur les camions de luxe (autoradio, ABS…): Self Service Déménagement, Top Class Déménag’…
  • J’offre en plus à mes clients des cordages, un diable, des couvertures, des cartons vides, de la mousse de protection… : Déménagement tout compris, All inclusive Déménagement, En-MénagementPlus …
  • Je propose en option des déménageurs pour aider les particuliers, en sous-traitance avec une entreprise qui emploie des chômeurs: Les déménageurs solidaires, Les déménageurs de l’ANPE…
  • Les mots de mon univers: la proximité, le spécialiste du déménagement, le sérieux, le déménagement clés en main, déménageur, muscle, ascenseur, amis, copain, mal de dos, porter, porteur de meubles, meuble, pendaison de crémaillère, dépendaison de crémaillère, crémaillère, aménagement, cordes, chariots, ascenseur, chariot, diable, déménageur breton, cartons, stylos, étiquettes….
  • Les thèmes proches de mon univers: coup de main, ménage de printemps…
  • Les termes anglais de déménagement: Moving, van…
  • Les adjectifs qui décrivent mon activité: sérieux, nantais, assistance, complet, clés en mains…
  • Mes premières idées de slogans: votre déménagement clés en main, les clés de votre déménagement…
  • – …

 

Pour un un produit qui fait de l’utilisation de la vapeur pour décoller la vieille tapisserie: Vapo Express, Vaporette, Vapapeur…

  • Caractéristiques : La tapisserie est décollée en moins de 15 secondes chrono: chrono, express, quick… + termes anglais liés: quick, sticky wallpaper…
  • Cible : Le produit est à destination des particuliers: home, solo, seul…
  • Le prix sera de 59 €: cheap, bon marché, discount…
  • Fonctions : Le produit tient dans une main un peu comme un fer à repasser de station de vapeur: handy, manuel…
  • Racines de base : vap, tap…
  • Adjectifs: petit, tient dans une main, bon marché, innovant, simple, passe partout, économique, simple, pratique, pas cher…
  • Les mots et adjectifs liés à mon produit: easy clean, Décoll’Tout, décollage tapisserie, vaporetto ®, vapeur…
  • Mon univers de marque : propre, tapisserie, petit, clean, nettoyage, petit nettoyage, bricolage, bricolo, bricoleur du dimanche, peintre, tapissier, tapisseur, papier peint, décollage, collage, décolle tout…
  • Les thèmes proches de mon univers et les associations d’idées: pinceau, éponge, tapisserie de Lisieux, Détapisseur, bleu de travail, colle, salissure…
  • Mes premières idées de slogans: Finie la corvée de la tapisserie…
  • Liste des mots-clés, marques, personnages proches…: fée du logis, …
  • Jeux de mots : Faitdulogis, Fédulogis…

 

Pour enrichir votre base de réflexion, n’hésitez pas à faire appel à vos proches et à leur demander: si je te parle de tel concept, cela te fait penser à quoi, à quels mots…

 

Pour élargir votre horizon, il est intéressant de consulter d’autres sources d’informations: dictionnaire des synonymes ou étymologiques…

 

Voici quelques dictionnaires gratuits en ligne:

Une aide simple est aussi le dictionnaire des synonymes de MS Word ©: il suffit de taper un mot-clé, puis de faire un clic droit et de naviguer de synonymes en synonymes…

Ainsi vous pourrez tomber sur des mots proches de votre concept, mais à partir de mots différents, puis les recombiner avec d’autres notions.

Il y a également tous les dictionnaires utilisant les racines latines et grecques:

Vous pouvez également rentrer vos mots-clés, phrases-clés… dans Google et voir ce qui sort, à la fois en termes d’images, de sites web, expressions…

Cette méthode vous permet de voir à quoi ont déjà pensé quelques concurrents, et parfois ce qu’ont déjà fait d’autres entreprises dans d’autres secteurs que le vôtre, et qui serait éventuellement applicable à votre entreprise.

Il existe des générateurs de mots-clés, mais leur coût est prohibitif pour une petite entreprise (ex: Enekia à plus de 10 000 €).

Néanmoins, pour vous amuser voici quelques adresses de sites internet qui vous génèrent des noms automatiquement :

Vous pouvez également faire une ballade dans quelques rues commerçantes pour vous inspirer d’autres entreprises, ou tout simplement regarder www.pagesjaunes.fr et taper vos mots clés.

Si vous avez un but bien précis, vous pouvez organiser votre réflexion en 2 ou 3 parties, avec une première partie très libre, puis une seconde plus orientée selon vos objectifs.

Pour aller plus loin, visitez ce site (en anglais) http://oedb.org/library/college-basics/hacking-knowledge qui vous donnera 77 conseils pour améliorer votre créativité.

Enfin, vous pouvez aussi utiliser les dictionnaires de synonymes anglais, parfois cela peut vous donner de très bonnes idées en partant de mots anglais.

Vous avez par exemple le site http://www.thesaurus.com/

 

Pour finir, l’analyse SWOT peut vous permettre de mieux comprendre votre univers de marque et vos facteurs différenciants face aux concurrents.

Connaître toutes les caractéristiques de votre marque et ses avantages vous permettra d’identifier ceux que vous désirez utiliser pour représenter votre marque.

 

SWOT signifie :

  • Strengths (Points forts) : Il s’agit de toutes les caractéristiques positives de votre entreprise qui vous donnent un avantage sur vos concurrents.
  • Weaknesses (Faiblesses) : Ce sont les caractéristiques qui pénalisent votre entreprise.
  • Opportunities (Opportunités) : Ils s’agit de tous les changements et  tendances dans votre industrie qui créent des opportunités pour votre entreprise.
  • Threats (Menaces) : Ce sont les éléments de l’environnement ou de l’industrie qui peuvent causer des problèmes à votre entreprise.

 

L’analyse SWOT est utilisée pour permettre à une entreprise d’avoir un aperçu de sa position actuelle et future sur le marché ou par rapport à un objectif déclaré.

Voici un exemple pour H&M :

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 11

La Matrice SWOT peut vous permettre de visualiser simplement n’importe quelle situation d’entreprise :

swot personal

En effet, le fait de diagnostiquer les problèmes existants et potentiels, les avantages concurrentiels et les perspectives positives, vous permet d’élaborer des plans pour en bénéficier.

Vous pourrez adapter vos idées à l’environnement concurrentiel dans lequel vous évoluez.

 

Etape 2 : Recentrez vos recherches autour de votre Unique Selling Proposition

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 12

 

Après avoir été le plus large possible dans la recherche de thèmes proches de votre activité, vous devez maintenant recentrer votre recherche de noms à votre territoire de marque.

En effet, vouloir évoquer plus de 3 ou 4 notions ou thématiques avec un seul nom est très difficile.

De même trop rajouter de concepts dans 1 nom va diluer vos efforts de différenciation (essayer de plaire à tout le monde, faire un produit “couteau suisse”… fait que l’on fini par plaire à personne !).

Il faut donc que vous classiez par ordre de priorité les caractéristiques essentielles de votre inventaire (fonctions, qualité…) en réfléchissant au message que vous voulez absolument communiquer à vos clients.

Le principe est de vous dire “Si un prospect ne doit retenir qu’UNE chose de votre offre, qu’est ce que cela serait ?”

De même vous devez valider que cette idée forte correspond à votre cible (les jeunes, les seniors…) afin d’avoir le vocabulaire le plus adapté (ex: l’anglais conviendra aux jeunes mais moins au personnes âgées), ainsi qu’à votre positionnement (haut de gamme, bas de gamme…).

Vous devez réduire votre recherche de noms pour qu’elle reprenne votre Unique Selling Proposition (c’est-à-dire ce qui fait que votre produit/service est différent par rapport à celui de vos concurrents, soit votre avantage concurrentiel).

En effet, ça ne sert à rien de rechercher un nom basé sur un concept qui sera éloigné de votre produit / entreprise / sites internet (ex : utiliser le nom d’un personnage historique qui donne une notion de haut de gamme alors que votre produit sera discount…).

A noter: votre avantage concurrentiel doit être à la base de votre concept, mais celui-ci ne doit pas être forcément de devenir le meilleur et de proposer le meilleur service au prix le moins cher…

Au contraire, une bonne stratégie est d’avoir une niche et de se concentrer sur 1 avantage, ou alors mettre en avant un avantage fort qui n’est pas encore mis en avant sur le marché ou qui n’est pas encore présenté sur le marché.

En complément de votre Unique Selling Proposition, découle votre Pitch.

Le pitch est tout simplement les bons mots pour décrire en 30 secondes votre entreprise, ce qu’elle fait et en quoi elle est différente.

Pour l’élaboration de votre pitch , voici un exemple de type :

« X est une Y qui est à destination des Z, qui fait T, mais qui en plus a l’avantage exclusif d’être A (au prix de E €) ».

 

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 13

Enfin, il faut hiérarchiser ce que vous voulez vraiment que vos clients comprennent.

 

Exemple pour une location de voiture:

1 – Location de véhicules utilitaires.

2 – Spécialisée dans le déménagement.

3 – Tout pour le déménagement est fourni.

4 – C’est un forfait clé en main.

Exemple pour la décolleuse de tapisserie:

1 – Décolleuse de tapisserie.

2 – Facile à utiliser.

3 – Décolle la tapisserie en 15 secondes chrono.

 

 

Pour l’entreprise de déménagement :

  •  Mon USP : « X est la seule entreprise à proposer le déménagement clé en main avec le camion + cartons + cordes + chariot + Check Liste + location de déménageurs ».
  • Mon speech: « X est le spécialiste Nantais du déménagement pour les particuliers, nous louons des camions avec tout le matériel nécessaire (Cartons, check liste…), et nous pouvons même vous aider à faire votre déménagement et à un prix tout à fait raisonnable ! »
  • Mes clients: des particuliers aisés.
  • Mon positionnement: prix du marché avec valeur ajoutée.

 

Pour mon appareil de décolle-tapisserie:

  • USP: « le seul appareil portatif qui décolle la tapisserie à 59 € ».
  • Speech: « X est un appareil qui décolle en 15 secondes chrono toutes les veilles tapisseries, même les plus tenaces, le tout pour 59 € seulement ! »
  • Clients: des particuliers de tous âges.
  •  Positionnement: discount.

 

Si vous voulez apprendre à faire un bon pitch, voici un article dédié à ce sujet.

 

Avec ces filtres successifs, vous devriez avoir éliminé un bon nombre de possibilités issues de votre premier brainstorming sur votre univers de marque.

Vous pouvez donc maintenant vous concentrer sur une dizaine de noms qui sont susceptibles de faire une bonne marque.

C’est à partir de ces quelques mots que vous allez faire vos différents essais.

 

 

Etape 3 : Trouvez des noms grâce aux techniques de création de noms de marque !

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 14

Vous devez reprendre 1 à 1 les idées et les mots que vous avez définis et appliquez une ou plusieurs des  méthodes ci-dessous de création de noms de marque.

A noter: selon les techniques, les noms seront plus ou moins évocateurs de vos produits.

Il est important de savoir que pour les noms qui ne sont pas évocateurs de vos produits et services (ex: Alice.fr ©) vous devrez faire un gros travail pour faire connaître votre marque et vos produits.

Il faut donc prévoir un gros budget de communication.

A contrario, avec un nom évocateur (ex: Pressing discount) le concept est inclut dans le nom, donc vous aurez uniquement à parler de votre adresse et de votre avantage concurrentiel.

A contrario, si un nom « générique » décrit bien une activité et permet une identification facile, il ne permet pas une mémorisation sur le long terme, ni l’accumulation d’un capital sympathie qui est une des bases pour la création d’une marque forte.

1- Utiliser les noms qui définissent votre concept

Ici le but est de faire simple et efficace: votre client comprendra automatiquement rien qu’en lisant votre nom !

C’est le nom de marque qui fonctionne le mieux, et que de nombreuses marques privilégient car le client n’a aucun effort à effectuer pour savoir ce que vous faites.

Plus votre nom sera évocateur, mieux c’est. Bien entendu, selon votre cible vous pouvez ou pas utiliser des termes anglais (population plutôt jeune, positionnement « branché »…).

Variante 1 : Reprendre exactement les mots du concept. Exemple: Pressing Discount ©, www.easyrencontre.com ©, Ciel Devis Factures ©, TV Breih ©…

 

 

 

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 15Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 16Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 17

The body shop pour les produits pour le corps, Sucré Salé pour des encas, L’écrin pour les bijoux…

Limites du nom générique: pas de possibilité de déposer le nom, peu de moyen de se démarquer de la concurrence, image basique.

Attention à ne pas faire trop générique: à force de vouloir toucher tout le monde, on finit par n’intéresser personne…

Mieux vaut choisir une niche et en devenir le spécialiste en vendant des produits à plus forte marge.

Variante 2 : Faire un jeu de mot sur des termes proches de votre activité.

Il faut toujours reprendre la fonction du produit, mais en rajoutant un côté humoristique ou décalé afin d’améliorer la mémorisation de la marque.

Ex: Chaussures branchées « Rock & Groll © » , entreprise de nettoyage « Propre et net »…

 

 

http://bp0.blogger.com/_1jIh8_UTPqA/Ri6BbM94inI/AAAAAAAAAUE/Z4G8joKWMe4/s320/marque-pileouphase.gifComment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 18 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 19

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 20 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 21

Pile ou Phase pour la vente de piles, Pile Poêle pour une sandwicherie, Rock n Groll pour des chaussures…

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 22Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 23 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 24

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 25

La cour de création pour des vêtements et accessoires de créateurs pour enfants, Esthétichien pour un salon toilettage pour chiens, C’est mieux qu’un poisson rouge ! pour des cadeaux originaux.

Limites: tout le monde ne comprendra pas forcément votre jeu de mot ou l’esprit de votre marque ne sera pas claire…

Variante 3 : Utiliser 1 ou plusieurs mots qui définissent votre philosophie sans décrire exactement votre produit ou votre concept.

Cela permet de capitaliser et de ne communiquer que sur 1 nom sans disperser ses efforts. Ex: www.free.fr © , Le Club des Sommeliers © pour un label de vins, …

Variante 4 : Reprendre un nom peu utilisé ou tombé en désuétude, ou au contraire prendre un nouveau nom…Ici le but est de se distinguer avec un positionnement atypique: bottier, chausseur… pour un magasin de chaussures…

 

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 26

Le tanneur pour de la maroquinerie

2 – Créer un nouveau nom à partir d’un ou plusieurs mots-clés.

Pour créer un nouveau mot, il suffit de prendre des sons ou des mots existants proches de votre concept et modifier quelques syllabes pour en créer un nouveau en gardant la structure basique.

Pour créer votre nom, vous pouvez jouer sur les sonorités.

En effet, certaines sonorités et lettres ont des valeurs plus ou moins féminines ou masculines, traditionnelles ou technologiques…

Voici quelques exemples:

  •  Valeurs féminines: mots finissant par « a » (Veola ®, Activia ®…), « y », « f », « l », « m »…
  •  Valeurs masculines: « o » (Colissimo ®), « x » (Xerox ®…)…
  •  Valeur de dynamisme: « ke » (Keljob ®…), « pe », « te » …
  •  Valeur de douceur: « me », « ne »…
  •  Valeur de rapidité: « v » (Vivendi ®…)

Variante 1 : Associer un ou plusieurs noms pour en faire un nouveau.

Ex: Logiciel + Intuitif = Intuciel ©.

Variante 2 : Faire de la phonétique à partir des termes de votre concept.

Exemple: devis + travaux = www.devistravos.com ©, quel coût = www.kelkoo.com © , copier+coller = www.Kopikol.com ©, Colis => colissimo ©, rencontre (meet) mythique www.meetic © , nettoyage propre et net « Onet » ©.

Variante 3 : Prendre un mot simple et le modifier pour en faire un mot unique. Le but est de rappeler le mot initial, mais en ne gardant que le racine. Bien entendu il est possible d’utiliser un concept plus lointain.

Ex: voyager => naviguer = le pass navigo ©, carte Liber T pour les péages.

Variante 4 : utiliser des noms génériques simples pour donner une dimension décalée.

C’est une stratégie typique des outsiders (pour s’attirer la sympathie des clients) ou des marques de distributeurs (concentrée sur le prix et le produit).

Ex: Eau Pure © pour un parfum, cigarette Death au Brésil pour cibler les adolescents… , biscuits Michel et Augustin pour faire plus « vrai » par rapport aux multinationales…

Variante 5 : Créer un nom totalement nouveau et sans rapport avec votre activité.

Le but ici est de créer un nom totalement orignal, en se basant sur une sonorité, une orthographe… totalement originale.

C’est un peu la tendance du moment car cela permet de créer une nouvelle relation, une nouvelle relation avec ses clients. Ex: www.Kijiji.com pour des petites annonces…

3 – Créer un sigle

Ce type de nom sert souvent à regrouper des concepts trop longs à expliquer en 1 seul mot, ou pour raccourcir un nom trop long issu d’une fusion de plusieurs entreprises, ou comme prétexte à utiliser une des caractéristiques d’un produit.

Ex: l’AMI ® = L’Aide Multimédia Intégrée d’EBP , CçC ®= Combien ça Coûte, PPR ®= Pinault Printemps la Redoute, FAMASS = Fusil Automatique de la XXX de Saint Etienne).

Limites: concept pas forcément compréhensible en dehors du contexte, c’est le produit ou l’entreprise qui va devoir pousser ce nom et non pas le contraire. C’est également un peu passé de mode, les clients recherchant un concept ou de l’amusement à travers les marques.

4 – Utiliser des noms ou des références prestigieuses, historiques, locales…

Variante 1 : prendre un nom historique :

Le repère de Bacchus © , La cave de Dynonysos, L’ambroisie… Limites: prendre comme référence un personnage pas forcément connu de tous.

Variante 2 : utiliser le nom d’un homme célèbre : Renault Picasso, Chocolats Leonidas…

Limites: paiement de royalties à une star, le lien fort entre la marque et la personne qui la représente, le vieillissement de la star des produits associés…

Variante 3 : la marque patronymique (nom du fondateur…): il suffit de reprendre le nom de l’entreprise ou du fondateur… et de le décliner sur tous les produits.

Le concept est alors personnifié et ainsi il peut prendre forme dans l’imagination des clients et prospects.

Exemple de nom patronymique: DELL, Afflelou…

Exemple de déclinaison: Leclerc = Carte / Tickets/ Voyages Leclerc…, Tati Or/ Mariage, Easy jet / car / rent …

Limites: quand 1 produit est touché par une mauvaise publicité, l’ensemble des marques sont concernées (ex: Paco Rabanne).

A noter: vous pouvez vous-même créer vos propres noms.

En effet, les prénoms sont souvent liés à une date donnée (ex: Louis est un vieux prénom, Brandon est récent…).

A partir de ce constat, vous pouvez créer votre propre marque (ex: Louis de Venange pour une marque de vins, qui rappelle « les vendanges » et Louis qui fait « vieux »).

Limites: que se passe t’il si vous vendez votre entreprise ou si elle est rachetée, si l’image de la personne est ternie, si le fondateur prend sa retraite, lors du dépôt de la marque à l’INPI, vous pouvez déposer votre nom mais vous ne pouvez pas empêcher d’autres personnes d’utiliser ce nom dans des activités différentes (sauf si elles l’utilisent sans que cela ne vous porte atteinte…).

Variante 4 : reprendre un lieu célèbre :

Ex:  Paris, Champs Élysées, Eau de Javel…

Limites: les grandes appellations sont souvent contrôlées et soumises à des conditions, on ne pas utiliser des noms patronymiques s’ils sont déjà utilisés et déposés…

De plus, si vous utilisez un nom français, attention aux risques à l’international (traductions hasardeuses dans certaines langues, boycotts internationaux lors de conflits…).

Variante 5 : utilisation d’un lieu local.

Le but ici n’est pas de donner une dimension internationale, mais une dimension locale pour donner une dimension humaine ou pittoresque.

Attention par contre aux labels et aux appellations d’origine contrôlées que vous ne pouvez pas copier (ex: la Fèta et la Mozarella…).

Variante 6 : Louer les services d’une Star pour lancer un produit.

C’est une solution qui peut fonctionner pour une gamme de produits. Le prix à payer sera des royalties et en échange la star (du foot, de la TV, du cinéma, du showbiz…) vous laissera exploiter son image.

Ex: Ligne de vêtements Serge Blanco © , Parfum Jean Paul Gautier…

Variante 7 : Acheter une licence d’utilisation d’un nom célèbre dans un autre secteur pour le transposer dans son monde.

L’intérêt c’est de bénéficier de la capitalisation du nom pour ses produits.

Ex: Harry Potter, Star Wars, Dora l’exploratrice…

Variante 8 : Racheter les droits d’une vieille marque qui reste une référence dans la mémoire collective.

Ex: L’absinthe ©.

Variante 9 : Prendre un nom générique ou un pseudonyme. Ici le but est d’humaniser une marque en la rendant plus proche et plus palpable.

Cela permet de sortir le produit de son cadre habituel pour le rendre plus réel, plus simple, plus abordable.

Ex: Alice ADSL ®, M. Marie ®, M. Propre, La mère Denis…

Un inconvénient est de baser toute sa communication sur 1 personne et ainsi d’en devenir l’otage (ex: Vedette ne s’est jamais bien remis de la mort de la mère Denis, les surgelés Marie ont eu du mal à trouver un remplaçant à l’acteur original…).

De plus, le pseudonyme n’offre pas la même protection de marque (voir partie sur le dépôt de marque).

Variante 10 : utiliser des chiffres et des caractères spéciaux

C’est une tendance un peu moins à la mode, mais qui peut être intéressante comme allié à l’utilisation de noms.

L’intérêt étant que les chiffres sont plus universels que les mots (le français et l’anglais n’ont en commun qu’environ 6000 mots).

Ex: 106 ®; 206 ®… ont été déposés par Peugeot.

Ex: www.1and.1.fr, €uro, Plus ®…

Inconvénient: les chiffres ne véhiculent pas ou peu d’idée…

5 – Utiliser des mots proches du concept initial à partir d’une référence scientifique, d’un thème proche…

Variante 1 : adapter des mots génériques.

Exemples de classification: Cartes Gold, Silver, Platinum, contrat Avantages, Privilèges, Premier…

Variante 2 : utiliser des mots-clés proches du concept: Carte Plein Ciel © pour une compagnie aérienne, Les Miles © pour une carte de fidélité sur les km ou miles parcourus…

Variante 3 : utiliser des termes scientifiques: hyper, méga, terra, hypo, ²… Ex: Hypoallergénique…

6 – Reprendre des mots étrangers

Pour donner un caractère plus jeune (ex: utiliser de l’anglais), plus « vrai » (pub au lieu de bar), plus exotique (ex: restaurant « Fast Food ») ou plus surprenant…

Variante 1 : Faire plus authentique en utilisant un nom étranger: un bar devient un Pub, une pizzeria devient un Ristorante…

Exemple : le lapin Wifi Nabaztag qui veut dire Lapin en arménien, nommer son café un Pub comme « Mulligan’s ».

Attention à la traduction: un bon exemple est Cum © dont l’origine vient du minitel rose, et qui désormais existe aussi en serveur audiotel et internet… Or la traduction française est « sperme »… c’est un nom qui ne risque pas de sortir de l’univers du sexe !…

Variante 2 : Reprendre un mot sans équivalence, soit une traduction du concept, soit un mot avec une bonne sonorité…

Exemples: EuroStar © ne veut pas dire grand chose mais la marque a fini par s’imposer, les couches « Kandoo » (can do) pour les enfants qui commencent à porter une petite culotte…

 

7 – Faire du mimétisme. C’est tout simplement ressembler au leader du secteur.

C’est un bon choix si vous êtes un challenger dans un domaine, et que vous reprenez les codes de la marque leader (couleurs, mise en forme du packaging…) mais surtout SANS recopier entièrement.

Vous devez prendre le meilleur et rajouter vos meilleures idées pour faire mieux (et donc différent).

Exemple: Voici et le Voilà , les produits de marques distributeurs qui copient (honteusement !) les marques nationales, les magazines du groupe Laffont qui jouent un maximum la carte de la ressemblance…

Limites: le mimétisme est à la limite du parasitisme et de la contrefaçon, faites donc très attention sinon vous risquez un procès de la marque propriétaire.

Vous êtes donc prévenus ! Bien entendu toutes ces techniques sont mixables pour un maximum d’originalité.

 

8 – Utiliser des suffixes ou préfixes liés à votre marque ou à votre nom

Par exemple votre marque finit ou contient le son « isa » il est possible de choisir des mots finissant par cette sonorité (avec une même orthographe ou via la sonorité).

Par exemple pour une personne qui s’appelle Isabelle cela devient actualisa, feminisa

Pour cela il faut utiliser un dictionnaire des suffixes comme http://dict.xmatiere.com/suffixe.php c’est un bon moyen de créer des marques.

 

suffixes et prefixes

Par exemple la marque « Ciel » (logiciels de gestion) peut décliner des « sous marques » comme « Préférenciel » / « Exponenciel »

Vous avez une autre liste de suffixes sur ce lien http://www.etudes-litteraires.com/suffixes.php

 

9 – Les générateurs de noms automatiques

Il existe quelques logiciels pour créer des noms de marques « en automatique ».

Le principe est de couper des mots, de doubler des lettres, de rajouter des préfixes et suffixes… mais de manière informatique.

Le problème est de séparer le bon grain de l’ivraie.

Voici quelques services gratuits :

 

panabee

namemesh

netsubstance

nameboy

Mais force est de constater que les résultats restent très moyens, il faut donc plus s’en servir comme « boîte à idées » que pour trouver un vrai nom de domaine ou un nom de marque !

 

10 – Vous inspirer d’une marque étrangère

L’objectif n’est pas de copier ou de traduire une marque existante mais de reprendre son concept.

Pour cela vous allez taper dans Google le nom de votre thématique et le type d’entreprise.

Par exemple si vous voulez un nom de boutique pour des chaussures, tapez « best shop for shoes » (meilleures boutiques pour des chaussures) :

 

meilleures boutiques

Suite à cela vous regardez la liste des boutiques, et vous essayez de voir si vous pouvez adapter un concept à la France.

Par exemple Shoeaholics, peut devenir Chauss’Adict / Accro aux Chaussures/ …

 

nom chaussure

 

 

 

11 – Chercher un nom de domaine libre ou une marque abandonnée et en faire sa marque

Le but est de faire le processus inverse que précédemment : partir d’un nom de marque ou d’un nom de domaine expiré, et acheter celui qui correspond à votre projet.

Cela vous permet de bénéficier d’une antériorité de marque et parfois d’avoir un peu de notoriété.

Vous pouvez par exemple utiliser le site https://sedo.com/fr/

 

12 – Faites appel à l’intelligence collective

Votre but est alors de faire appel à d’autres personnes pour trouver des idées de noms.

Souvent vous n’allez pas trouver le nom de marque idéal, mais cela va vous donner de nouvelles idées pour trouver votre nom de marque.

Par exemple vous pouvez :

  • Demander à vos fans sur Twitter, Facebook, Linkedin… de vous suggérer un nom de marque pour votre concept, et organiser un concours pour celui qui trouvera le nom le plus pertinent (qui peut être soumis au vote de votre communauté).
  • Envoyer un email à vos clients et prospects en leur demandant de participer à un concours pour trouver le nom de votre prochain produit. Attention néanmoins à cette pratique, car si vous n’avez aucun nom pertinent vous devrez alors annoncer aucun vainqueur… Une alternative est alors de proposer une sélection de noms, et laisser vos contacts proposer un nom libre.
  • Faire appel à des sites de crowdsourcing pour trouver des idées de noms de marque via une communauté internationale. Vous avez par exemple squadhelp.com, namingforce.com, crowdspring.com, crowddoodle.com… le coût va de 150 $ à 500 $. L’inconvénient c’est que tout est en anglais. En français vous avez speednaming.com

 

Attention, certains mots peuvent avoir des significations différentes..

Voici quelques exemples que vous comprendrez facilement si vous parlez l’anglais :

 

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 27 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 28 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 29 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 30 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 31 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 32 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 33 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 34 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 35 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 36 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 37 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 38

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 39
Posted @ Funny-Picks.com

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 40

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 41
Posted @ Funny-Picks.com

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 42 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 43 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 44 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 45 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 46 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 47 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 48 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 49 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 50 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 51 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 52 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 53 Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 54

 

 

Etape 4 : Vérifiez la conformité du nom par rapport au concept initial.

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 55

Il arrive parfois qu’au cours de la recherche de nom, l’objectif initial soit perdu de vue: on s’emballe dans une autre direction, soit on a trouvé le « nom du siècle »… mais malheureusement ces noms ne sont pas évocateurs pour le concept du produit / sites / entreprise.

C’est pourquoi, il faut toujours faire une vérification pour s’assurer que le nom répond bien aux questions suivantes:

  • Est-ce que le client comprendra bien ce que je dis ?
  • Est-ce que c’est clair que mon offre est différente ?
  • S’il n’y a que ce nom en dehors de tout contexte, est-ce qu’un client va comprendre ce que représente ce nom ?
  • Est-ce que mon avantage concurrentiel est bien clair ?

 

Il est vraiment essentiel de tester ce nom auprès de ses prospects, ou à défaut par des personnes extérieures au projet (amis, famille…).

Le principe est simple, prononcez le nom et posez les questions suivantes:

  • A quoi fait penser dès le départ ce nom ?
  • Est-ce que le positionnement est clair ?
  • Est-ce que cela fait suffisamment sérieux ?
  • A quoi cela te fait penser sans réfléchir ?
  • Est-ce que ce n’est pas trop high tech / enfant / sérieux / décalé / ?
  •  …

 

Ensuite vous devez analyser votre nom:

  • Est-ce qu’il ne va pas se démoder ? (ex: « Sport 2000 » est un peu passé de mode en 2008, « Jules » fait vieux alors que « Jennyfer » fait jeune pour l’instant… ),
  • Quelle va être son évolution: si c’est un nom « régional »
  • Est-ce qu’il pourra passer à l’échelle nationale ? (ex: Transports Ducros et la marque de condiments Ducros…) voire internationale ?

 

Quelques conseils en plus pour votre nom d’entreprise :

  • il faut toujours se laisser un ou deux jours de réflexion avant de choisir définitivement un nom.
  • généralement une bonne marque est composée d’un ou deux noms maximum, avec quelques syllabes maximum pour assurer une bonne mémorisation.
  • – il faut que votre nom soit sans ambiguïté: aucune hésitation ne doit être possible sur l’orthographe, sur le doublement des consonnes… (ex: www.osereso.com pourrait s’appeler osererzo, oserreso…).
  • attention aux homonymes (ex: Levy’s © et Lewis ©). Pour éviter ces problèmes, il vaut mieux acheter les noms des domaines voisins (ex: Google.fr possède aussi gogole.fr).
  • Sachez que si vous utilisez un terme générique, il aura l’inconvénient de ne pas pouvoir être protégé ni déposé… ce qui veut dire que n’importe quel concurrent pourra le reprendre.

 

 

Etape 5 : Vérifiez la non existence du nom et déposez la marque.

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 56

Une fois que vous avez trouvé 2 ou 3 marques pertinentes, il ne reste plus qu’à vérifier qu’elles ne sont pas encore déposées.

Ne faites pas comme Vivendi qui avait lancé dans les années 2000 une grande campagne de communication sur son nouveau site www.vizzavi.com sans vérifier que le nom était déjà déposé…

Résultat, ils ont du payer 1 millions d’euros pour racheter le nom de domaine ! Important: le dépôt de marque n’est pas indispensable.

Néanmoins, si vous souhaitez lui donner une dimension nationale ou internationale c’est indispensable.

De plus, si cette marque est vraiment distinctive et que vous voulez éviter qu’une autre personne utilise ce nom, il est indispensable de la déposer.

Pour déposer une marque, la première chose à faire est d’aller sur Ionos (1and1.fr) et de taper le nom de domaine comme si vous vouliez l’acheter.

Pour cela

Allez sur Ionos (1and1.fr)  et tapez le nom de votre marque en .com (ex: ConseilsMarketing.com)

 

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 57

  • vérifiez si le nom est déjà pris

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 58

En effet, si vous tapez dans Google un nom de domaine et que rien ne sort, cela ne veut pas dire qu’il n’est pas pris… mais que personne de l’exploite actuellement.

Il est important de vérifier que le .com et le .fr sont disponibles, sinon vous ne pourrez pas créer de site à notre nom…

 

Ensuite allez sur  https://bases-marques.inpi.fr/ et vérifiez que la marque n’est pas encore déposée, ou du moins pour votre activité.

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 59

En effet, les dépôts de marques se font dans des classes (= catégories de produits).

Par exemple, dès que vous déposez une marque à l’INPI (225 € HT) vous avez le droit d’inscrire cette marque dans 3 classes différentes (durée 10 ans, renouvelables).

Si vous voulez protéger la vôtre pour d’autres catégories de produits vous pouvez le faire en payant 40 € / classe supplémentaire (il y en a 45 en tant tout).

Le dépôt de marque est très simple :

1°) Dirigez vous sur www.inpi.fr (http://www.inpi.fr).

2°) Remplissez le formulaire en ligne (nom de marque, nom du déposant…)

3°) Imprimez le formulaire.

4°) Envoyez-le en recommandé à l’INPI accompagné du règlement.

L’enregistrement est très rapide et sous 2-3 semaines vous devriez recevoir l’accusé de réception vous informant du refus ou de l’acceptation de la marque.

Si votre marque a une dimension internationale, vous pouvez déposer le nom au niveau européen (75 pays), mais il vous en coûtera 850 € HT (http://www.wipo.int/portal/index.html.fr).

Si vous n’utilisez pas la marque pendant 5 ans, elle peut être réclamée par n’importe qui grâce à la procédure de déchéance de marque.

Attention, vous ne pouvez pas déposer à l’INPI les marques qui peuvent induire en erreur les clients: termes génériques ou descriptifs du produit (ex: Ciel devis factures), noms déceptifs qui pourraient induire en erreur le consommateur (ex: Le meilleur nettoyant…), noms faisant référence à l’administration française…

 

Remarque importante, il n’est pas nécessaire de déposer sa marque l’INPI  :

  • si votre nom de marque comporte des mots généraux (ex: Votre Compta en Ligne, ConseilsMarketing.fr…) car ces noms génériques ne peuvent être protégés
  • si vous avez une petite activité (ex: une association, un auto-entrepreneur…) la rentabilité de la protection de la marque n’est pas intéressante (vous êtes un « petit poisson » sans pouvoir de communication).
  • si vous n’avez pas créé de vraie marque (ex: Les Paysagistes Bretons…)
  • si votre nom de marque est votre nom (ex: Transports Bernard)

 

Concernant les activités « classiques » (consultant, PME…) avec des produits ayant peu de chances d’être copiés, il n’est pas nécessaire de déposer une marque à l’INPI, car soit vous n’êtes pas « visible » au niveau des marques, soit c’est générique et donc non protégé, soit tout simplement car personne ne va jamais copier votre marque…

Par exemple sur ConseilsMarketing.com, jamais je n’ai déposé ma marque à l’INPI (terme trop générique), et aucun des mes produits (Star Marketing Academy, Prospection Booster, Googleliser…) n’a été déposé car personne ne va copier mes produits, et personne ne va protéger ces marques.

 

 

Focus sur le nom de domaine et la marque

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 60

Il est essentiel d’acheter le nom de domaine, c’est votre priorité !

En effet, Internet est devenu une « carte de visite », et donc quelque soit votre métier, vous devrez créer un site internet.

De même votre nom de domaine vous permettra d’avoir une adresse email professionnelle (et non pas une adresse Gmail, Yahoo…), et d’avoir une visibilité en ligne.

Donc avoir une marque intéressante, mais le nom de domaine qui n’est pas disponible est un vrai problème.

Je ne vous conseille donc pas d’utiliser une marque dont vous n’avez pas le nom de domaine.

Pour acheter le nom de domaine, il suffit tout simplement d’aller sur le site www.Ionos.fr et de vérifier si le nom est disponible.

Il faut de préférence un nom de site avec les mots tout attachés (ex: conseilsmarketing) et non pas avec un tiret (conseil-marketing).

Si le nom de domaine est déjà pris, vous aurez l’information. S’il est “déjà enregistré”,  vous devrez trouver un autre nom (ou ajouter des tirets), s’il est “disponible” il suffira de le commander en cliquant sur “Choisir”.

nom de marque choisir

Réservez le .com et le .fr.

Les autres extensions (.eu, .net…) ne sont pas utiles (sauf si vous lancez une marque internationale).

Si vous voulez créer un site internet, je vous conseille de réserver en même temps l’hébergement.

Cela vous permettra d’avoir votre nom de domaine et votre site prêts à l’emploi.

Pour créer le site, je vous conseille d’utiliser WordPress, qui est l’outil le plus puissant et le plus fiable pour créer des sites internet (site plaquette, blog, petit site eCommerce…).

Si le nom est déjà pris, c’est grave mais pas désespéré car vous pouvez toujours essayer de le racheter à son propriétaire (envoyez lui un email et faites une proposition…).

En effet, internet a vu émerger le “cybersquattage” (pratique qui consiste à acheter des noms de domaine potentiellement intéressants et ensuite les revend au plus offrant).

Par exemple un nom de domaine coûte 7 €, si le cybersquatteur arrive à en vendre 1 pour 2 000 €, il peut potentiellement en acheter plus de 280 en espérant décrocher le gros lot…

Le .com reste la valeur la plus sûre pour un site internet, mais de plus en plus de startup utilisent des extensions de domaine exotiques pour sortir du lot (.io). Si vous ne trouvez pas le .com libre, essayez alors un jeu de mots. Comme par exemple .fm, .paris, .buzz…

Voici comment faire pour acheter le nom de domaine et créer son site en même temps :

Comment créer un blog ou une page de vente avec ionos.fr ? La méthode de A à Z ! from frederic CANEVET on Vimeo.

A noter : vous pouvez continuer à utiliser Gmail, Outlook… avec votre nom de domaine. En effet il existe un système « d’alias » dans chacune des messageries qui permet d’envoyer et de recevoir des emails en utilisant une adresse liés au nom de domaine. Par exemple pour ConseilsMarketing.fr j’utilise Gmail pour envoyer et recevoir mes email ([email protected]), mais tous mes messages sont envoyés via l’adresse [email protected]

Voici dans cet article comment faire pour envoyer des emails depuis une adresse email pro depuis Gmail.

 

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 61

 

 

Conseils supplémentaires sur l’achat du nom de domaine

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 62

Pour l’achat du nom de domaine, sachez que tous les mots clés “normaux” en 1 mot sont pris (ex: basket, voiture…).

Les noms de domaine en 2 mots (collés ou avec tirets) avec des mots du dictionnaire sont quasiment tous pris… en particulier s’il y a un ou plusieurs mots anglais dans le titre.

Dans ce cas il faut être plutôt créatif pour trouver un nom de domaine qui n’est pas déjà pris.

Les noms de domaine en 3 mots sont plus accessibles, sauf s’il y a des termes anglais.

Il faut donc souvent être créatif pour avoir une marque et un nom de domaine encore disponible.

En revanche n’achetez pas un nom de domaine avec 5 ou 6 mots clés… il faut que cela reste simple !

Pour voir si votre nom de domaine sera en concurrence avec de nombreux autres sites, voici quelques vérifications :

Vous pouvez faire une recherche avec l’expression exacte, au sens large… pour voir ensuite quels mots-clés acheter sur Google.

Pour le nom de domaine, il faut privilégier les noms de domaine avec les mots clés collés (ex: conseilsmarketing).

Vous pouvez essayer des noms avec des tirets (ex: conseils-marketing.fr), cela vous permet un bon positionnement dans les moteurs de recherche mais ce n’est pas facile à donner à ses clients.

De manière générale préférez les noms de domaine tout attaché (c’est compliqué d’indiquer des tirets, cela peut faire concurrence à une personne qui a un nom de domaine proche avec des tirets…).

Il ne faut donc JAMAIS acheter un nom de domaine avec accent.

Donc achetez éventuellement plusieurs noms de domaines à rediriger vers le même site (par exemple sur ConseilsMarketing.com vous avez aussi le .fr qui redirige sur le .com).

Lors de la création de votre site, celui-ci reste dans le “bac à sable” de google quelques mois avant qu’il ne soit bien positionné (période probatoire).

Pour faire accélérer son entrée sur google (mais malheureusement pas son positionnement) vous devez tout simplement

  • faire des publications sur les Media Sociaux, en particulier Twitter (google référence tout ce qui est publié sur Twitter en quelques minutes !).
  • faire un peu de pub sur Google Adwords (nb: il faut payer quelques euros avec des clics, s’inscrire, car n’avoir aucun clic ne suffit pas), créer du contenu (des pages sur vos produits…) et obtenir des liens depuis d’autres sites (ex: compte Twitter, Facebook, Youtube…).

Je vous conseille d’acheter au plus tôt votre nom de domaine, de créer un blog (monsite.com/blog) sur lequel vous commencerez à mettre un peu de contenu lié à votre futur site, et ensuite d’intégrer le blog dans votre site .

Il peut arriver que votre nom de domaine soit mal orthographié. Dans ce cas, il est conseillé d’acheter des domaines avec ces fautes d’orthographe et de les relier à votre site. Ainsi, vous éviterez que d’autres sites n’utilisent votre nom de domaine idéal.

Par exemple, si votre nom de domaine est “Xpress.com”, les internautes pourraient souvent le traduire comme “Express”.com. Il est donc recommandé d’acheter les deux noms de domaine.

Par ailleurs, pensez également à visiter toutes les plateformes de médias sociaux afin de vous assurer qu’il n’existe pas d’autres comptes (ex: Facebook, Instagram…).

Si vous souhaitez communiquer sur les médias sociaux, essayez d’utiliser le même nom sur toutes les plateformes.

 

Les outils pour trouver des noms de domaine automatiquement

créer un site internet avec 1&1

Pour choisir un nom de domaine approprié, vous pouvez vous aider des plateformes ci-après :

 

  • Namechk : Ce site vous permet de savoir si votre nom d’utilisateur ou l’url de votre entité est toujours disponible sur des douzaines de sites populaires de réseautage social et de partage de signets sociaux. Vous pouvez également trouver un meilleur nom d’utilisateur encore disponible sur la majorité des sites les plus populaires.

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 63

  • KnowEm : Vous permet de vérifier l’utilisation de votre marque, de votre produit, de votre nom personnel ou de votre nom d’utilisateur instantanément sur plus de 500 sites de médias sociaux populaires et émergents. Prenez votre nom et sécurisez votre marque avant que quelqu’un d’autre ne le fasse.

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 64

 

  • Lean Domain Search : De prime abord, il ressemble à un générateur de noms de domaine de base. Cependant, après avoir entré un mot ou deux et fait une recherche, vous découvrirez que l’outil révèle d’autres options de tri pour vous aider à prendre une décision. Il s’agit notamment de la popularité, de l’ordre alphabétique, de la longueur du nom, du choix des mots qui apparaissent au début ou à la fin de votre nom préféré et, bien entendu, de la possibilité de vérifier si votre nom de domaine est réellement disponible. Votre recherche vous donnera également un grand nombre de noms possibles parmi lesquels vous pourrez choisir.

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 65

  • Bust a Name : L’outil vous offre deux options. L’une est une recherche de nom de domaine et l’autre est un créateur de nom de domaine. Commencez par le créateur de domaine et choisissez un mot qui est très pertinent pour votre entreprise ou votre niche. Saisissez-le dans le générateur, puis choisissez vos options de filtre. Vous pouvez également choisir le nombre de caractères que vous voulez que votre nom de domaine ait et la terminaison que vous souhaitez utiliser. Vous pouvez vérifier si les noms de domaine que vous aimez sont disponibles via cet écran ou vous pouvez utiliser l’écran de recherche de domaine pour voir ce qui est disponible.

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 66

  • NameStall : Cet outil vous offre une grande flexibilité lorsqu’il s’agit de choisir le nom de domaine idéal pour votre entreprise. Vous pouvez avoir votre mot-clé au début ou à la fin du nom ou encore sélectionner un grand nombre d’extensions différents, dont beaucoup sont spécifiques à chaque pays. Vous pouvez même choisir parmi différents groupes de mots ou de chiffres.

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 67

  • NameMesh : L’outil vous offre une grande polyvalence. Commencez par un ou deux mots, puis appuyez sur la touche Entrée. Les résultats apparaîtront pour chaque option et vous devrez les passer en revue.

Voici un aperçu des fonctionnalités :

    •  Common : Vérifie la disponibilité des TLDs ainsi que les versions avec trait d’union de vos mots.
    • Similar : Des synonymes, des antonymes, des références de thésaurus, des mots apparentés et diverses autres options vous sont proposés.
    • SEO : suffixes, préfixes et mots dérivés.
    • Mix : Préfixes et suffixes se chevauchant ainsi que d’autres mots se terminant par er, ly, ish, ism, ify, et autres.
    • Fun : Mélange les mots, modifie les mots-clés, crée des noms de marque, crée des URL courtes, utilise des mots mal orthographiés, des acronymes et diverses autres techniques.

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 68

  • Impossibility : Il vous donne plusieurs possibilités lors du choix d’un nom de domaine. Commencez par le mot que vous avez choisi, puis décidez si vous voulez que ce soit le premier ou le dernier mot. Ensuite, vous sélectionnez une option dans le menu déroulant qui vous offre le choix : 4, 5, ou 6 mots pouvant être des adjectifs, des noms, ou des verbes.

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 69

  • DomainNameSoup : Cet outil fonctionne un peu différemment des autres noms de domaine listés précédemment. Vous commencez par entrer un ou plusieurs mots-clés et ensuite, vous vérifiez la disponibilité. Si vous avez de la chance, comme pour tout générateur de nom de domaine, vous n’aurez pas à chercher plus loin. Cependant, s’il n’est pas disponible, vous pouvez lire les longues listes d’options qui peuvent vous aider à choisir un bon nom.

 Vous avez le choix entre le nombre de lettres, les manipulateurs de mots, les noms “cool”, les noms techniques, et bien d’autres encore, tous listés dans la partie gauche de l’écran. Cliquez sur l’un de ces boutons et vous aurez accès à d’autres options pour modifier vos paramètres de recherche.

 Bien que ce site soit un peu plus compliqué que d’autres, il est tout de même idéal pour vérifier de nombreuses combinaisons de mots, de lettres et d’autres caractères afin de découvrir votre nom de domaine idéal.

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 70

  • NameSmith : offre un certain degré de flexibilité lorsqu’il s’agit de générer des noms de domaine. Vous pouvez commencer par vos propres mots-clés ou demander que des noms aléatoires soient générés.

La recherche produira des résultats basés sur différents types de recherche, notamment : langue, domaines de premier niveau, divers mélanges de mots qui peuvent être attrayants, rimes, préfixes et suffixes, orthographe modifiée du ou des mots clés choisis et quelques autres options.

 Il n’est pas difficile de trouver des noms idéaux mais, bien sûr, ils doivent aussi être disponibles ou l’effort sera une perte de temps. Notez vos choix préférés parce que vous pouvez décider d’utiliser plus d’un de ces sites de générateurs si le premier site n’a pas donné assez de choix à considérer.

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 71

  • Panabee : C’est un générateur tout-en-un de noms de domaine, un outil de recherche de domaines et un générateur de noms d’entreprise. L’outil vous demande de décrire votre idée en deux mots pour vous fournir des noms de domaine dérivés de phonèmes, syllabes, abréviations, suffixes, préfixes et tendances populaires du domaine.

En plus d’indiquer s’il est possible d’enregistrer des noms de domaine, cet outil vous indique également si le nom de domaine disponible est utilisé comme nom d’utilisateur pour les médias sociaux. Ce qui est idéal pour sécuriser votre identifiant Twitter, l’URL de votre page Facebook, etc.

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 72

  • Wordoid : suggère des mots inventés et l’outil vous aide à choisir des noms de domaine courts et accrocheurs pour votre produit, entreprise ou domaine. C’est un excellent outil pour trouver des idées originales et créatives pour les noms de domaine disponibles pour les startups et les petites entreprises.

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 73

  • DomainTyper : Il s’agit à la fois d’un outil de recherche de nom de domaine gratuit et un outil de recherche de nom de domaine disponible. L’outil vous permet d’effectuer une recherche instantanée au fur et à mesure que vous tapez et il prend en charge toutes les extensions.

 Une fonctionnalité intéressante est la suggestion de DomainTyper de “hacks de domaine”. Par exemple, une recherche pour “business” montre que 2 hacks de domaine sont disponibles :

 “busi.ne/ss (ne – Niger)

“bus.in/ess (in – Inde)

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 74

  • Domain Puzzler : C’est un outil simple mais puissant qui vient avec de nombreuses options pour trouver votre nom de domaine parfait.

 L’outil propose trois modes de recherche au choix :

    • L’option “Easy” vous permet de vérifier si votre nom de domaine est disponible.
    • Le mode “Avancé” vous permet de combiner des mots
    • et “Magic” suggère des recherches gratuites de noms de domaine basées sur de nombreux mots-clés et il combinera vos mots-clés en différentes variations.

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 75

  • Unique Names : Ce site vous propose plusieurs options pour vous aider à créer un nom de domaine, un nom commercial, le nom de votre nouveau chiot, et bien plus encore.

 Vous pouvez entrer jusqu’à cinq mots que vous voulez dans votre nom de domaine et le site les mélange et vous redonne quelques mots uniques que vous pouvez utiliser pour votre nom de domaine. Il existe d’autres façons de créer des mots, en cliquant simplement sur le bouton approprié.

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 76

Un nom de domaine fait partie intégrante de votre entreprise.

C’est pourquoi il est important que vous preniez le temps de choisir celui qui correspond le mieux à votre activité. Autant que possible, évitez les nom génériques.

 

Soyez prudent lors de l’achat de noms de domaine existants

faire de la video internet

Acheter un nom de domaine existant (c’est à dire d’occasion par exemple en utilisent un site de vente d’occasion comme sedo.com) n’est pas pareil que l’achat d’un nouveau.

En effet, s’il s’agit d’un nom de domaine déjà existant, cela signifie qu’il a déjà un historique.

Cependant, l’historique de ce domaine peut représenter un avantage sur Google dans le sens où vous ne débutez pas de zéro : Google connaît déjà l’existence du domaine.

Toutefois, si le domaine comportait avant de la pornographie, des jeux d’argent, du contenu spam, etc. il est possible qu’il soit déjà complètement grillé par Google.

C’est pourquoi il est essentiel de vérifier la fiabilité de la place de marché sur laquelle vous achetez. Pour davantage de sécurité, prenez le temps d’effectuer vos propres contrôles.

Premièrement, faites une vérification manuelle sur Google sur “YOURDOMAIN.com”.

Vous découvrirez si Google a déjà des pages indexées à partir de ce domaine. Si vous trouvez quelques pages c’est un bon signe car ceela signifie que le domaine n’est pas interdit. En revanche, si vous ne trouvez aucune information, c’est un obstacle.

Si le domaine est vide, cela signifie qu’il n’y a pas de site web. A contrario s’il y a déjà un site web mais que Google ne le trouve pas, c’est qu’il faut se méfier. Vous pouvez pousser plus loin et vérifier également via des outils tels que : bannedcheck.com et ismywebsitepenalized.com.

 Vous pouvez aussi vérifier l’historique du domaine via Wayback Machine

 Vous pouvez consulter l’historique d’un nom de domaine via Wayback Machine sur https://archive.org/web/.

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 77

 Il s’agit d’un outil qui vous permet d’entrer dans une machine à remonter le temps car il stocke tous les sites internet depuis la création du web.

Vous pourrez ainsi avoir un aperçu de la façon dont le site web était conçu dans le passé.

Une vérification via Wayback Machine vous renseignera si le domaine qui vous intéresse a déjà été utilisé et ce à quoi il a servi.

Vous pouvez aussi analyser un site avec SEMrush, qui vous permet de voir l’historique d’un site web, avec l’évolution du trafic, les sanctions de Google…

Voici un exemple :

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 78

 

Important : Réglez votre domaine sur Renouvellement automatique !  De façon générale, lorsque vous enregistrez un nouveau nom de domaine, vous avez la possibilité de définir une période d’enregistrement. Il s’agit de la période durant laquelle l’agent d’enregistrement devra garder le domaine actif en votre nom. Bien souvent, les personnes optent pour une durée de 12 ou 24 mois. Passé cette période initiale, vous devrez renouveler votre nom de domaine. Faute de quoi, il deviendra inactif. Ensuite, peu de temps après, le domaine retourne dans le pool des domaines disponibles. Dans ce cas, n’importe qui pourra se l’approprier.  Il arrive couramment que lorsqu’une personne oublie de renouveler son domaine à temps, un courtier de domaine le récupère. En effet, les domaines de ce type sont très prisés sur le marché. Sans compter que l’ancien titulaire du domaine voudra probablement le racheter à un moment donné. En somme, vous devez sécuriser votre domaine en optant pour un renouvellement automatique le moment venu. La plupart des bureaux d’enregistrement de domaines proposent cette option (ex: Ionos.fr).

 

 

Etape 6 : Testez la validé de votre nom de marque

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 79

Vous pensez avoir trouvé le nom de marque idéal… mais est-ce que vos prospects et clients pensent la même chose ?

Rien n’est moins sûr avant de l’avoir testé !

Pour cela il existe plusieurs méthodes :

  • Présentez à vos prospects et clients 2 ou 3 noms que vous avez sélectionnés, et demandez leur si 1 nom dans la liste leur plaît (ou si aucun ne leur plaît) lorsque vous parlez de votre produit.
    • Faites cet entretien en face à face en précisant que vous n’êtes pas l’auteur des noms mais que c’est une personne qui vous a fait ces propositions (afin de ne pas avoir de biais avec une personne qui n’osera pas se moquer de vos trouvailles).
    • Demandez ce que ces marques leur évoquent, lequel ils préfèrent…
  • Faites une publicité Facebook Ads sur votre cible (voir cet article) et testez 2 ou 3 noms de produits sur 3 publicités différentes afin de voir le nom qui est le plus cliqué.
    • Ces 200 ou 300 € euros investis vous permettront d’avoir un retour concret, mais aussi d’obtenir vos premiers prospects.
    • Pour la page d’atterrissage de votre publicité test, vous pouvez utiliser des outils comme Thrive Theme, Instapage… (voir cette formation sur la création des landing pages).

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 80

  • Envoyez un questionnaire à vos prospects / clients existants via SurveyMonkey.com, Google Froms, Eloquant.com… et demandez-leur quelle marque leur plaît le plus, et s’ils ont des suggestions. Parfois vos lecteurs ont des idées vraiment très pertinentes.
  • Lancez 2 campagnes Google Ads avec les 2 noms, et misez un montant important au coût par clic afin de voir rapidement quelle est l’annonce avec le nom qui plaît le plus.
    • C’est le même principe que Facebook Ads, sauf que vous serez limité par le nombre de clics selon les affichages dans le moteur de recherches de Google.
  • Demandez à un expert en marketing, à un spécialiste de votre domaine… ce qu’il pense de votre nom de marque. Voire pourquoi pas à des connaissances qui seraient dans votre cible.

 

Etape 7 : Pensez à la déclinaison de votre marque !

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 81

Une fois que vous avez trouvé et déposé votre marque, il ne reste plus qu’à la décliner sur tous vos supports de communication.

En particulier, pensez logo et au slogan.

Le Logo

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 82

Le logo est présent sur toutes vos communications: papier à lettre, carte de visite, site internet…

Tout comme la marque il doit résumer votre positionnement.

C’est en réalisant le logo que l’on se rend généralement compte de l’intérêt d’avoir un nom de marque court…

En effet, un nom de marque long oblige soit à mettre le nom sur deux lignes, soit à l’écrire en petits caractères difficilement lisibles.

Pour faire votre logo, vous pouvez faire appel à une entreprise spécialisée (prix de départ 300 à 450 €), ou vous pouvez utiliser des logos clé en main que vous n’avez qu’à télécharger et mettre votre nom (dans ce cas, votre logo n’est pas propre à votre entreprise).

Voici quelques liens intéressants pour avoir un logo sur Adobe Stock (0,83 € le logo en tapant dans leur moteur de recherche le mot clé « logo »!).

En complément, les sites spécialisés dans les logos qui vous proposent des logos prêts à l’emploi, mais également des logos personnalisés :

  • www.lalogotheque.com
  • https://logomaster.ai/
  • https://www.logogenie.fr/
  • https://fr.freelogodesign.org/

N’oubliez pas que chaque couleur a une signification, donc il ne faut pas choisir une couleur « juste parce qu’elle vous plaît » :

 

tableaucouleurs

couleurs-des-logos-marques

Sinon vous pouvez demander à une agence PAO de vous vous créer un logo lié à votre marque.

Voici quelques exemples de marques et de logos pour des boutiques :

image1 IMG_9221 IMG_9771 IMG_9773 20140628-154709-56829566 20140714-211939-76779105 20140714-212039-76839390

Voici quelques exemples et conseils pour un bon logo :

 

Voici également sur ce lien une galerie de plus de 29 logos célèbres avec des messages cachés afin de vous inspirer…

 

L’histoire de votre entreprise (le story telling)

story-telling

La communication avec les clients est primordiale.

Le storytelling est une technique efficace pour créer du lien et des connexions émotionnelles.

Raconter des histoires est un concept séculaire qui rassemble les gens, aide à mémoriser et les pousse à s’engager.

Cela, peu importe votre situation géographique ou le financement dont votre entreprise dispose.

Une bonne histoire donne une grande voix même à une petite entreprise.

C’est pourquoi, il est capital que les entreprises prennent le temps de développer pleinement une approche narrative de leur histoire.

Storytelling et marketing vont de pair.

Pour cause, tous les jours, les consommateurs (y compris vous-même) sont confrontés à une surcharge publicitaire. Aussi, les spécialistes du marketing se font constamment concurrence pour attirer l’attention de leurs prospects et de leurs clients.

Pour démarquer votre entreprise, vous devez raconter une belle histoire : pourquoi vous avez créé votre marque, quelle était votre situation, quels étaients vos sentiments…

 

 

Le Slogan

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 83

Le slogan vient en complément et en renforcement de votre marque.

Il exprime une caractéristique supplémentaire de votre avantage concurrentiel, votre positionnement par rapport à vos concurrents…

Ex: Quick ® « Nous c’est le goût ! » ; SNCF ® « A nous de vous faire préférer le train »…

Nb: le slogan peut aussi se déposer à l’INPI, si vous jugez qu’il risque de se faire copier par vos concurrents.

Exemple pour Ciel: les logiciels s’appellent Ciel compta ®, Ciel gestion Commerciale ®… , des fonctions sont nommées Intuciel ©, le programme de fidélisation est « Préférenciel », le programme de prescription est « Aiguilleurs de Ciel »…

Exemple pour Easy jet (Easy Rent…), Tati ® (Tati Mariage, Tati Coiffure, Tati Or…)…

A noter : un slogan est différent d’une USP (Unique Selling Proposition), le slogan étant généralement en 1 seule phrase, et il résume le bénéfice principal et votre philosophie (ex : Think Different, Just Do It…). C’est donc une synthèse de l’USP car chaque mot compte, et doit avoir une signification précise.

 

La gamme de produits

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 84

Une fois que vous avez défini une marque forte, il est essentiel de capitaliser sur celle-ci et de nommer vos autres produits sous cette marque ou avec ses déclinaisons.

Par exemple chez Sage, il y avait :

  • Sage 30
  • Sage 100
  • Sage 1000

Chaque gamme de produits regroupait un ensemble de produits avec une cohérence les uns avec les autres.

C’est aussi le cas avec Coca Cola et ses gammes de produits :

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 85

Chacun des produits (light, zero, life…) a une cohérence avec les autres produits.

 

L’offre irrésistible

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 86

Enfin vous devez mettre en oeuvre une offre “irrésistible”, en réduisant les freins à l’achat, en mettant en avant les bénéfices ou les problèmes résolus, en simplifiant la commande et le choix… tout en y mettant un zeste d’urgence.

Le but est de rajouter une couche d’argumentaires qui vont faire passer à l’action.

N’oubliez pas que la motivation d’achat est générée par

  • Le désir d’avoir, d’améliorer une situation…
  •  La peur de perdre quelque chose
  •  Etre plus à l’aise, d’améliorer sa situation
  •  Avoir de la sécurité ou de la protection
  •  …

Si vous pouvez mettre l’une de ces notions dans votre slogan, c’est gagné !

L’idéal est de vendre de l’émotion, en ne proposant pas juste de résoudre un problème, mais de titiller un désir sous-jacent…

Etape 8 – Surveillez votre marque (eRéputation) et le trafic de votre nom de domaine

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 87

Tout comme pour les autres aspects de votre marketing, il n’est pas facile de savoir ce que pensent les consommateurs de votre marque sans suivre votre eRéputation (voir ce dossier complet).

Pour cela, vous pouvez utiliser des outils de suivi des avis, commentaires… sur votre marque :

  • Mention.net
  • Google Alerts
  • Alerti.com

Ces outils vous permettront de surveiller votre marque et d’avoir une idée de la façon dont les gens conçoivent votre marque et disent de vous.

C’est une occasion unique d’apporter des changements à votre marque au besoin, qu’il s’agisse de corriger une erreur ou d’améliorer l’identité de votre marque.

Vous pouvez mettre en place la surveillance de votre eRéputation et de votre maque, même si votre entreprise ou votre produit n’est pas encore disponible.

 

 

7 erreurs à ne pas faire dans le choix de votre nom de marque

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 88

Plusieurs Startups commettent des erreurs dans le choix de leur marque à un stade précoce et handicapent leur croissance… cela les obligent à changer de nom en cour de route.

Par exemple VentePrivee.com a changé de nom pour sa croissance à l’international en adoptant le nom moins franco-français “Veepee.com” (VP) :

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 89

Même les entreprises disposants d’un budget conséquent ont connues des échecs cuisants en matière de changement d’image de marque… Des erreurs qui leur ont coûté très cher.

Par exemple GAP avec son changement de logo :

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 90

 En réalité, une marque va au-delà du simple logo ou autres artefacts visuels.

L’image de votre marque consiste à tirer profit de toutes les occasions d’exprimer pourquoi les gens devraient opter pour votre marque plutôt que pour une autre.

 Ainsi, toute les formes de communication (et pas uniquement visuelles) sont essentielles pour renforcer la confiance et faire de votre marque une priorité auprès de vos clients.

 Le choix d’un nom d’entreprise représente un défi pour de nombreuses entreprises qui démarrent.

Choisir un nom d’entreprise attrayant et mémorable peut vous permettre de faire connaître votre marque et rendre votre entreprise inoubliable…. ou éloigner les clients.

Certains aspects du choix d’un nom sont subjectifs et reflètent les préférences du propriétaire. Cependant, dans la plupart des cas, vous devez faire attention et éviter les 8 erreurs suivantes :

 

  • Erreur 1. Choisir un nom d’entreprise qui limite la croissance de l’entreprise

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 91

Vous devez choisir un nom d’entreprise suffisamment large pour donner à votre entreprise une marge de manoeuvre pour croître.

 Généralement, les entreprises choisissent des noms commerciaux populaires comme : Paris BoumBoum, Sport 2000… sans voir plus loin… Or en cas de succès, cela peut arriver plus vite que prévu !

Dès lors, il faut changer de nom, parfois pour le meilleur… mais parfois pour le pire…

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 92

 Ainsi, à moins d’être certains de vouloir demeurer à un endroit précis, évitez d’utiliser la localisation géographique dans le nom de votre entreprise (sauf si votre ville est super connue et reconnue comme par exemple Bayeux avec la tapisserie de Bayeux).

Il en va de même pour le fait de nommer une entreprise d’après un produit ou un service, qui est certes très simple et concret (ex: Ciel Devis Facture, Sage Gestion Commerciale…), mais qui ne permet pas de se différencier.

Par exemple Apple à un iPhone, alors que Samsung, Huwai… ont juste des “smartphones”.

Le nom “DepannFrigo” devra changer si le propriétaire décide de prendre également en charge la réparation des climatiseurs.

Pour finir, évitez les noms qui décrivent une mode ou une tendance actuelle.

Lorsque l’entreprise  “Millenium Diner” ouvrait ses portes en 1999, Sport 2000, Optic 2000… cela semblait opportun. Quelques années plus tard, il semblait dépassé.

 

  • Erreur 2. Choisir un nom trop général

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 93

Si vous voulez éviter que le nom de votre entreprise limite sa croissance ou son orientation future, vous ne devez pas non plus en choisir un trop générique.

Voici ci dessus des exemples avec Ciel Autoentrepreneur et EBP Autoentrepreneur… comment faire vraiment la différence entre les deux en dehors du prix ?

En effet, il faut que le nom de votre entreprise donne une idée de ce que vous faites, et la valeur ajoutée / positionnement que vous connaissez.

 Pour une personne étrangère à l’entreprise “Business Consulting”, “XYZ consulting”… peut être un expert en marketing, un financier, un cabinet d’audit…

 

  • Erreur 3. Utiliser des orthographes inhabituelles de mots courants

 Les personnes qui aiment être différents ou qui ont du mal à choisir un nom peuvent être tentées d’inclure une erreur d’orthographe d’un mot courant dans leur nom commercial.

Il y a certes des exemples originaux, comme ToyRus avec son R inversé, mais, généralement il faut éviter les erreurs et les orthographes spécifiques.

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 94

Par exemple, vous pouvez appeler votre magasin d’artisanat “FéeMain” mais évitez “FezMain”.

Evitez la tentation du nom de marque trop décalé, sinon il vous faudra dans l’avenir investir beaucoup d’argent pour construire la reconnaissance de votre marque.

En effet, une personne se souvenant de votre nom d’entreprise mais ne sachant pas où vous êtes situé fera des recherches en ligne sur des produits d’artisanat faits main.

Google (ou Bing) ressortira probablement à la personne des résultats sur tous les magasins d’art et d’artisanat dans leur voisinage. Si le travail d’optimisation de votre site pour la recherche n’est pas top, ce client ne pourra jamais vous trouver.

 

  • Erreur 4. Utiliser un nom d’entreprise trop long, difficile à comprendre ou difficile à épeler ou à prononcer

 

Il est souhaitable que votre nom commercial comprenne des mots faciles à retenir, épeler et à prononcer.

Il doit également être plus ou moins court afin de tenir sur une carte de visite ou sur un panneau et bien s’insérer dans un coin de votre site web.

Par exemple Eloquant.com pour des solutions de centre de contacts et d’expérience client est “éloquent” :

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 95

Si vous choisissez un nom trop complexe, peu de personnes s’en souviendront pour le transmettre ou le trouver sur internet.

Or si votre client ne se souvient pas de votre nom, il obtiendra ce qu’il veut acheter d’une autre personne.

 

  • Erreur 5. Ne pas tester le nom avant de l’adopter

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 96

Certaines personnes sont trop stressées par le fait de trouver un nom rapidement, quelles ne vont pas le tester auprès de prospects.

Par exemple, elles gardent le nom “secret” sans en parler à leurs prospects, clients…

 Or c’est l’inverse : il faut absolument le tester, que cela soit de manière qualitatif avec quelques prospects, des fournisseurs… mais aussi avec des annonces Google Ads et Fcebook Ads.

Si vous ne testez pas ce nom avec de vrais clients et prospects, vous pourriez dépenser beaucoup d’argent sur la charte graphique pour découvrir que vos clients ont du mal à savoir ce que vous faites.

Une fois que vous aurez sélectionné des noms d’entreprises qui sont en lice, pensez à demander des avis.

Vérifier ces noms auprès de vos proches collègues, de votre famille et de vos amis.

Vous pourriez être surpris du nombre de choses qu’ils portent à votre attention et que vous avez négligées.

Un peu d’objectivité constructive aide beaucoup dans le choix d’un nom d’entreprise.

 

  • Erreur 6. Choisir des acronymes et des sigles qui ne veulent rien dire

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 97

A l’époque où la publicité se faisait par imprimé et dans les annuaires, un nom d’entreprise qui figurait au début de l’alphabet avait plus de chance d’être vu.

Par exemple de nombreux artisans, plombiers… utilisaient des noms comme ABC Plomberie…

tout cela parce que de nombreuses inscriptions d’entreprises étaient alphabétiques.

D’autres marques ont utilisées des sigles pour résumer une idée :

  • SNCF – Société Nationale des Chemins de fer Français
  • RATP – Régie Autonome des Transports Parisiens
  • GDF – Gaz de France
  • EDF – Electricité de France

 Certaines marques l’ont déclinées, par exemple l’AMI pour “l’Aide Multimedia Intégrée”.

Cependant, cette technique n’est plus très à la mode et fait plutôt dépassée, sauf si cela permet de créer un vrai mot prononçable ou courts (ex: LG = Lucky Goldstar, NRJ – Energie, NEC = Nippon Electicity Company…).

Pensez plutôt à la façon dont vous allez vous y prendre pour apparaître dans une liste d’entreprises locales dans Google ou Bing recherche.

 

  • Erreur 7. Ne pas vérifier si les noms commerciaux que vous avez choisis appartiennent à une autre entreprise

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 98

Avant de choisir un nom définitif, assurez-vous que vous ne violerez pas les droits de marque d’une autre personne sur un nom commercial particulier.

Auquel cas, vous serez forcé de changer le nom de votre entreprise et éventuellement de payer des dommages-intérêts.

 Voici quelques façons d’éviter d’utiliser un nom identique ou confusément similaire à celui que vous voulez utiliser :

  • Vérifiez sur Ionos.fr que le nom de marque n’est pas déposé (même s’il n’apparait pas dans google ou que vous le tapez dans la barre de navigation).
  • Vérifiez auprès du greffe de votre comté / état (au Canada) ou bases-marques.inpi.fr (en France)  si votre nom potentiel figure déjà sur leur liste de noms commerciaux fictifs. La recherche s’effectue sur les marques en vigueur : françaises, de l’Union européenne et internationales (désignant ou non la France). Il s’agit d’une recherche assistée. Les résultats obtenus seront élargis selon le libellé de votre requête.

 

Trouver un nom d’entreprise n’est pas particulièrement facile, mais vous pouvez éviter ces erreurs courantes et investir du temps et des efforts réfléchis afin de trouver un nom d’entreprise formidable.

 

 

Conclusion

Comment choisir un bon nom de marque, d'entreprise ou de site internet ? 99

La création d’une marque pour son entreprise, ses produits, son site internet, ne doit pas se faire sur un coup de tête ou un coup de cœur.

Cela demande une réflexion importante, car ce choix aura des conséquences importantes.

Il existe des professionnels dont le métier consiste à créer une identité visuelle pour une marque. I

l s’agit des concepteurs/rédacteurs. Le coût varie de  300 à 1500 € HT, et ils peuvent être d’un grand secours si vous n’arrivez pas à trouver votre nom de marque.

En revanche, avant de payer, validez bien que votre nom de marque correspond bien à votre objectif initial… en effet parfois on a tendance à s’emporter et à penser avoir trouvé le nom idéal, mais sans l’avoir testé sur sa cible…

Une marque n’a d’intérêt que si elle évoque bien votre concept dans l’esprit de vos prospects et clients.

Nb: Toutes les marques citées dans cet article sont , bien entendu, la propriété de leurs détenteurs et peuvent être retirées sur simple demande.

 

Pour aller plus loin, quelques présentations powerpoint sur les noms de marque :


Partagez les articles :

35 thoughts on “Comment choisir un bon nom de marque, d’entreprise ou de site internet ?

  1. QUESTION :

    Test de nom d’entreprise?

    J’ai une petite question pour vous. Je suis en train de faire une étude de marché pour trouver un nom d’entreprise.

    Voici une liste d’imprimeurs. Certains de ces imprieurs existent, d’autres sont fictifs.

    Copies Élite

    Caracter

  2. Uwa, merci beaucoup pour cet article! Cela sauve des étudiants en panne pour les rapports et recherches! \\(^w^)//

    Et ça évite les longues et fastidieuses recherches dans une bibli où la plupart des livres sont dans une langue qu’on ne connaît pas.

    Merci encore! ^^

  3. Un grand merci pour cette mine d’informations.
    URGENT. Je suis en train de chercher un slogan pour ma société qui portera le nom de C’COMTOO, conseils en informatique et communication pour finaliser l’identité visuelle qui doit être réalisée d’ici 2 jours. Je veux garder “informatique et communication” dans le slogan.
    Si vous avez des idées… N’hésitez pas. Merci de votre attention.

  4. texte très intéressant. je participe au montage d’un centre de formation en management et informatique mais on a pas encore troucvé le nom. toutefois, on aimerait pas des noms vulgaires tels que management training, formation en management ou autre.
    si vous avez des idées n’hésitez pas
    merci.

  5. bonjour
    je souhaite créer un site, en .fr, j’ai vérifié et le nom n’existe pas en .fr, mais il existe en .com et en .be.
    Est-ce que j’ai le droit de le créer en .fr ????
    Merci pour votre aide !!!

  6. Sinon, il est désormais possible de mettre à profit vos contacts et réseaux en créant un brainstorming en ligne. Le principe est simple, vous créez votre brainstorming, pour motiver les contributeurs, vous remettez un prix, vous partagez votre brainstorming à vos contacts et réseaux et 2 semaine ou un mois plus tard vous récoltez les idées. Celles ayant le plus de votes seront en toutes logique celles plébiscitées par vos contacts. Vous n’avez plus qu’à récolter. Le site qui permet ça s’appelle brainztorming.

  7. Bonjour,
    Tous les générateurs de noms ne se ressemblent pas forcément!
    Je vous invite à tester id2nom (http://id2nom.com/creernom.php).
    C’est un générateur paramétrable, qui vous donne des noms soit à consonance française ou étrangère, il vérifie la disponibilité, il vous propose éventuellement de créer un logo ou un site internet!
    Et tout cela gratuitement

    En espérant être utile à tous vos lecteurs!

  8. Choisir un bon nom, un logo pour son entreprise est crucial pour le lancement de sa société. Ces deux éléments reflètent l’identité de votre entreprise et sont le pont entre vous et vos clients. J’ai crée mon entreprise il y a de cela 2 ans et http://www.designonclick.fr m’a aidé a trouvé un nom parfait pour mon entreprise, un logo et m’a créé un site Web. Je le recommende fortement aux entrepreneurs, c’est rapide et convient a tous les budgets.

  9. Merci pour l’article hyper complet et surtout très pratique.
    Petit témoignage : je suis en plein lancement de mon entreprise. Un peu débordée, j’ai voulu créer mon nom moi-même mais le résultat n’était pas satisfaisant (ou déjà pris !).
    Finalement, je suis passée par Creads.fr qui m’a accompagnée pour la création de mon nom de marque (et finalement aussi pour mon logo !). En quelques semaines, j’ai reçu presque 40 propositions de noms et 22 logos différents. Surtout, ils correspondaient à mon positionnement et ils étaient validés juridiquement. Je vous mets le lien ici http://www.creads.fr/
    Bon courage !

  10. Excellent article ! Je suis justement en train d’en préparer un sur mon blog qui traitera à peu près du même sujets : toutes les techniques créatives pour trouver son nom d’entreprise/nom de marque.

    Au plaisir de te lire et à bientôt !

  11. Bonsoir,

    Je me suis lancée le défi de créer mon activité aussi sur le net.

    Je suis novice et vous êtes un magnifique pédagogue.

    Je vous prends comme modèle!

    Un grand merci pour cet article clair et précis.

    Bien à vous,
    Rosalba Minutillo

  12. Bonjour,
    pour ceux qui ont besoin d’être présents sur internet, nous avons créé un générateur qui suggère des noms dont le domaine .com est mis en vente par son propriétaire. Tous les noms proposés sont sélectionnés par notre équipe (percutants, originaux, significatifs…) . Notre moteur permet d’effectuer des recherches exhaustives par mots clefs selon votre “univers” . Notre site: https://www.OneClickName.com

  13. Bonjour,
    Tous les générateurs de noms ne se ressemblent pas forcément!
    Je vous invite à tester Shopify Générateur de nom (https://fr.shopify.com/outils/generateur-de-nom-d-entreprise).
    C’est un générateur paramétrable, qui vous donne des noms soit à consonance française ou étrangère, il vérifie la disponibilité, il vous propose éventuellement de créer un logo ou un site internet!
    Et tout cela gratuitement

    En espérant être utile à tous vos lecteurs!

  14. Bonjour

    Il faut distinguer plusieurs choses

    – un nom de marque déposé à l’INPI ou au niveau Européen. Si vous utilisez le même nom dans une activité similaire (et que ce nom est vraiment original), alors vous pouvez avoir des problèmes. Si c’est dans une autre activité qu’il est déposé (notion de classes dans l’INPI) alors vous pouvez utiliser le nom.
    Exemple la marque à déposée Move 2000 dans la catégorie internet, magasin… mais pas dans les logiciels, vous pouvez utiliser cette marque dans les logicels.

    – un nom de domaine. Vous pouvez avoir un .com alors que d’autres personnes ont un .io, .fr… à condition que la marque ne soit pas réservée (voir ci dessus). Par exemple vous pouvez acheter meublespaschers.io alors qu’une personne a le .com et le .fr mais vous pouvez risquer un procès pour parasitage. Autre exemple, vous pouvez acheter conseil-marketing.com alors que j’ai conseilsmarekting.com car c’est un nom générique non déposé, dans ce cas vous ne risquez bien. En revanche si vous acheter boireunricard.com vous serez en parasitage de marque.

    Dans tous les cas, je vous conseille de faire appel à un avocat qui pourra mieux vous renseigner que moi, par exemple https://www.linkedin.com/in/jeromelecoeur/?locale=fr_FR

    Bonne journée

  15. Salut Frédéric,
    Je vous encourage beaucoup pour ce guide complet. Vous avez pris le temps de tout détailler dans l’article que je manque même de quoi vous compléter.
    Ce sont les genres d’articles qui nécessite un maximum de partage.
    Coup de chapeau.

  16. Salut Monsieur Frédéric,
    Une très belle article surtout avec passion, c’est vraiment pertinent. je tiens vraiment a vous remercier, Félicitation il y a rien a critiquer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *