Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing !

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 5

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing !

Produire du contenu est désormais à la portée de tout le monde.

Il suffit de parcourir Instagram, Tik tok… pour découvrir des vidéos, des images… qui font des milliers de vues, sans qu’ils n’aient été réalisés par des professionnels

Pourtant, passer de la simple production de contenus viraux à un véritable canal pour générer du business est une autre paire de manches…

Pour cela, il ne suffit plus de savoir produire du contenu qui plait, mais avant tout d’avoir une stratégie de content marketing bien cadrée.

Et c’est souvent le problème des Youtubeurs, Blogueurs, Instagrameurs, les Pros de Linkedin.. savent générer du trafic et des vues, mais ils n’ont souvent pas de “business”.

Or dans une entreprise, avoir des vues et des likes c’est bien, mais faire des ventes, c’est mieux !

C’est pourquoi dans ce dossier, je vais vous donner 10 conseils (en partenariat avec l’agence Eskimoz) pour donner un coup de fouet à votre stratégie de content marketing !

L’objectif est de vous aider à obtenir plus de visibilité à vos contenus, mais surtout de générer des prospects ciblées et des ventes.

1 – Définissez votre persona et son parcours d’achat

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 6

Cela peut sembler une évidence, mais le travail de base est de définir son persona, c’est à dire son client type.

Si vous voulez séduire des prospects prêts à acheter vos produits et services, il faut bien les cibler et produire du contenu qui va les séduire et les convaincre de vous faire confiance.

L’objectif est de gagner la confiance de personnes qui seront tellement convaincues que vous avez la réponse à leurs besoins ou à leurs problèmes, qu’elles seront prêtes à passer à l’action et à payer pour acquérir vos produits.

Or, pour être convaincant, il est nécessaire de connaître les besoins (réels ou cachés) de vos prospects, leurs motivations, les mots qui résonnent en eux, les freins à l’achat, les accélérateurs à la prise de décision, leurs peurs…

Cette étape est indispensable avant de se lancer dans une stratégie de marketing de contenu.

Pour définir votre persona, posez vous les questions suivantes :

  • Qui sont les personnes ou entreprises qui sont susceptibles d’acheter mon produit ?
      • Pour une entreprise cela peut être la taille de l’entreprise, son secteur d’activité, son chiffre d’affaires…
  • Quelle est la personne qui sera intéressée par mon produit ?
    • En B2B, il y a l’acheteur, mais il y aussi l’utilisateur final, le prescripteur… Souvent c’est un ou plusieurs titres de postes qui doivent être ciblés (ex: directeur commercial, manager commercial…).
  • Où se trouve ma cible, sur quels réseaux sociaux, où est ce qu’elle cherche de l’information ?
  • Quel est le cycle d’achat (court, long, phases…) et comment pouvez vous intervenir ?
  • Quels sont les mots, informations… qu’elle recherche dans son cycle d’achat ? Comment la convaincre de vous faire confiance ? Quels sont les contenus qui vont l’aider à avancer dans sa décision ?

Vous allez regrouper les informations concernant la personnalité de votre acheteur dans un document, la fiche persona.

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 7

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 8 Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 9

Ce document servira de référence pour vous, vos prestataires et votre équipe… à chaque fois que vous allez produire un contenu, une publicité, un visuel…

Pour attirer votre public cible, votre contenu doit être intéressant pour eux, à la fois en amont de l’acte d’achat en mode “sensibilisation”, mais aussi vers la fin du cycle d’achat dans la phase de choix et de décision..

Différents contenus pourront leur servir tout au long de leur parcours en tant qu’acheteur.

Voici les objectifs que vous devez prendre en compte lorsque vous devez créer un contenu :

  • Un contenu doit attirer des personnes qui s’intéressent au sujet, mais bien en amont de l’achat (prise de conscience du problème, informations sur un cas de figure…).
  • Un contenu qui pourra persuader les prospects d’acheter votre produit.
  • Les contenu pour vos clients afin de les encourager à vous rester fidèle.

Pour définir une stratégie efficace, vous devez identifier également la durée du parcours d’achat et la déperdition tout au long des différents stades.

En effet votre cible va passer par trois étapes clés (le TOFU, MOFU et BOFU): 

  • au début, il devra être sensibilisé sur le problème, sa situation, le coût de ne rien faire,
  • puis il va faire une évaluation des solutions pour résoudre son problème
  • et c’est à la fin qu’il va se décider à acheter.

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 10

Or, dans certains secteurs d’activité, le délai entre la phase d’informations et la phase d’achat peut être très long.

Par exemple, il faut compter environ 2 ans entre la recherche d’informations sur un logiciel de CRM et son achat

De même  parfois seul un très petit nombre de personnes peuvent être dans votre cible.

Par exemple dans le CRM les personnes qui recherchent des informations comme “définition d’un CRM”, “qu’est-ce qu’un CRM”… ne seront sans doute jamais acheteur d’un CRM ou pas avant des années.

Bien entendu, au départ vous devrez faire un focus sur les contenus qui sont à la fin du cycle de vente afin de capter l’attention de prospects en phase d’achat.

Ensuite vous pourrez passer aux contenus de sensibilisation.

Ce que vous devez faire : Prenez 1h pour définir votre persona, avec ses besoins, ses peurs… ainsi que le cycle des ventes. Suite à cela, identifiez les contenus que vous pourriez proposer pour être visible, en particulier avant l’achat.

2 – Produire du contenu pour produire du contenu ne sert à rien…

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 11

Lorsque l’on débute, on peut être un peu affolé par le nombre de types de contenu que vous pouvez créer pour faire connaître votre entreprise. 

Il peut s’agir d’un article de blog, d’un livre blanc, d’un podcast, d’une interview, d’une infographie, d’un petit article de blog, d’une image, les quizz, les webinaires, les cas clients, les FAQ…

content matrix
source : ideallymarketing.com

Le choix des contenus à publier sur votre site est à sélectionner en fonction de votre objectif commercial (générer des leads), mais pas (uniquement) pour obtenir un grand nombre de vues (en particulier en inbound marketing B2B).

Il faut certes des contenus “viraux” pour sortir de votre zone d’influence naturelle (infographies, vidéos humoristiques, animations…), mais vous devez avant tout penser à générer des prospects avec des contenus qui “obligent” à donner ses coordonnées (ex: livres blancs, checklist, cahier des charges, fiches produits, webinaires…).

Car c’est en récupérant les coordonnées (email en particulier), que vous allez pouvoir intégrer ces prospects dans vos séquences de marketing automation et surtout les appeler au téléphone pour qualifier leurs besoins.

C’est pourquoi, il est important de mettre en place une stratégie de content marketing pour atteindre rapidement votre objectif, et non pas créer des contenus selon l’inspiration ou ce que font vos concurrents.

La création de contenu doit vous amener à des objectifs définis.

Par exemple, votre objectif en inbound marketing peut être de générer 5 prospects chauds par mois.

Or pour avoir 5 leads chauds par mois vous devez générer 20 prospects qualifiés, et avoir 100 téléchargements de contenus avec des formulaires.

Le cycle étant le suivant :

  • 100 téléchargements de livres blancs, formulaires d’inscription à un webinaire, checklist… ( = 100 leads)
  • 20 prospects dans la cible en supprimant les étudiants, étrangers… et à l’inverse en identifiant des prospects avec un profil intéressant selon les contenus téléchargés ou leur actions  ( = 20 Marketing Qualified Leads – MQL).
  • 5 prospects chauds que vos commerciaux vont appeler car il y a un projet potentiel (Sales Qualified Leads – SQL).
  • 2 opportunités de ventes, c’est-à-dire un projet avec un Budget, un réel pouvoir sur la décision d’achat (Authority), un besoin avéré et important (Need) et un planning défini (Timing).

Sachant que pour avoir ces 100 formulaires de téléchargement, vous pouvez aussi estimer la répartition :

  • 50 téléchargements de livres blancs => avec 5% de prospects dans la cible 2 MQL.
  • 10 téléchargements de cas clients => avec 20 % de prospects dans la cible, soit 2 MQL
  • 100 participants à un webinaire => avec 2% de prospects dans la cible, soit 2 MQL.

TOTAL : 6 MQL / mois

Si vous voulez attirer les bons prospects, votre but doit les aider à prendre conscience ou à résoudre un problème, votre contenu doit apporter des pistes de solutions à vos cibles. 

Peut-être qu’ils ont seulement besoin d’un complément d’information apporté par votre contenu avant de décider pour un achat.

Dans ce cas, votre contenu a pour but de pousser les clients hésitants à la dernière étape du tunnel de vente.

Dans ce cas, votre contenu doit être un comparatif, une aide aux choix, un cahier de charges ou un guide d’achat.

En revanche, si votre but est de générer des prospects en amont de l’acte d’achat, il est important de parler des problèmes, d’évoquer des sujets connexes intéressants pour votre cible…

Vous devez vous montrer comme une source d’informations fiables. 

Par exemple, si vous vendez un CRM, vous pouvez écrire des contenus sur le management d’une équipe commerciale, la gestion des objectifs de vente, les défis du poste de directeur commercial, les tendances sur la vente, les méthodes de ventes…

Le but est de gagner la confiance de vos cibles. Une fois celle-ci gagnée, vous pouvez les convertir en clients car dès que leur besoin se fera plus concret, ils penseront à vous.

Vous l’aidez ainsi à se familiariser avec votre offre. C’est une façon de l’habituer à penser à vous lorsqu’ils pensent à un sujet.

Les contenus peuvent être utiles ou divertissants.

Dans ce cas, lorsque vous trouvez un sujet, posez vous la question sur la finalité de votre contenu. 

Est-ce que vous voulez apporter une solution ou divertir votre cible avec un contenu drôle et intéressant ?

Il est important de clarifier ce que les personnes vont gagner s’ils vous accordent leur temps pour consulter vos contenus, ou de laisser leurs coordonnées.

D’où l’importance du copywriting et des titres des contenus.  Si les lecteurs sont captivés par le titre, ils sont plus enclins à cliquer sur votre contenu.

Pour écrire vos textes, un bon principe est d’écrire comme vous parlez.

Partez du principe qu’il faut écrire un texte comme lors d’une conversation entre des personnes qui discutent ensemble lors d’une soirée, c’est informel tout en gardant une légère distance.

Attention aux fautes de grammaire et d’orthographe dans vos textes.

Souvent cela ne pardonne pas ! Les erreurs dans vos textes donnent une mauvaise image de votre contenu d’abord et de votre marque ensuite.

Il est important de soigner la typographie, le design, la lisibilité.. Les internautes n’ont plus le temps et ne veulent plus faire l’effort de lire des pavés de contenus.

lisibilité-page-web

Ce genre de textes doit être réservé aux fans de la collection de la Pléïade… sachant que vous n’êtes pas Flaubert, Proust…

Un bon texte n’est jamais compliqué.

Les internautes ne sont pas non attirés par la lecture d’un manuel qui va trop dans les détails et qui est trop scolaire.

Il faut aller à l’essentiel, et apporter un maximum de valeur en un minimum de temps.

C’est le fameux “ROTI”, “Return On Time Invested”, c’est-à-dire le retour sur investissement sur le temps accordé.

Par exemple, si vos lecteurs doivent passer 10 minutes à lire votre contenu, cela doit leur apporter au moins 10 fois plus de temps économisé ou de business en plus.

C’est pourquoi, après la lecture de votre article, vous devez vous dire :

  • Si j’avais lu ce contenu lorsque j’ai débuté, j’aurais été super content d’avoir toutes ces informations.
  • Wow, même moi j’ai appris un truc suite à la rédaction de mon article.

Ce que vous devez faire : Listez 2 contenus qui vont vous permettre de récupérer les coordonnées de vos prospects, si possible sans y passer des journées (c’est -à -dire soit en utilisant des contenus existants, soit en offrant un maximum de valeur en un minimum d’effort).

3 – Mixez des contenus de référence (pilar content) et des contenus faciles à consommer (le snack content)

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 12

Les contenus de référence ou contenus piliers servent à asseoir votre expertise et à séduire Google avec des articles qui font plusieurs milliers de mots.

En effet, en 500 ou 800 mots c’est quasi impossible d’aborder convenablement un sujet et d’apporter une véritable valeur ajoutée.

A partir de 1500 mots, les idées apportées sont suffisamment développées, et à plus de 2500 mots alors on arrive véritablement à explorer un sujet avec des exemples concrets.

Au-delà de ce fait, il y a aussi le niveau de concurrence, qui impacte la longueur des contenus de référence.

Avec la monstruosité du volume des contenus produits chaque jour dans certains secteurs comme le marketing, la bourse, la séduction… la concurrence sur l’économie de l’attention est plus intense que jamais  (sans parler de la génération automatique de contenus qui commence à arriver)

Il est alors important de proposer à la fois un contenu d’excellente qualité qui apporte un maximum de valeur ajoutée mais aussi un gros volume de texte.

Par exemple, j’espère que dans la thématique du Web Marketing, il faut désormais publier des articles d’au minimum 2500 mots.

C’est important pour vous de vous démarquer de vos concurrents par la quantité et la qualité de votre contenu, afin d’avoir une image d’expert référent dans votre domaine.

Si c’est compliqué pour vous de produire des articles aussi complets, si nécessaire publiez des contenus plus espacés dans le temps, plutôt que de publier toutes les semaines des contenus d’une qualité médiocre. 

Personnellement, je vous recommande de publier 1 bon article par semaine, c’est déjà un bon début (et vous verrez qu’à force d’écrire vous allez produire du texte plus rapidement et plus efficacement).

Un bon contenu de qualité va avoir une influence sur votre référencement google, car il y aura des signaux qui vont inciter Google à vous mettre en avant :

  • des partages sur les réseaux sociaux,
  • des liens externes,
  • du temps de lecture important sur vos pages

Sachant que vos contenus piliers peuvent aussi être complétés par des contenus plus petits, qui viennent renforcer cet article de référence.

L’article pilier sert de tête de pont pour attirer Google et les internautes sur un sujet général tandis que vous pouvez créer d’autres articles sur des sujets plus précis, et bien entendu pour les relier, il suffit d’utiliser un lien pour les relier entre eux.

C’est une façon d’informer Google que l’article principal est celui qu’il doit prendre en compte.

A noter :

  • Quand un article plait à Google, vous devez continuer à le rendre séduisant… Il faut le mettre à jour régulièrement. Vous pouvez réécrire certaines parties et vérifier le fonctionnement des liens externes (il faut éviter les liens cassés).  Pour déterminer les articles à mettre jour, il suffit de faire une recherche dans Google Analytics sur vos top articles. Les articles de de blog de référence, et qui ont du trafic doivent être chouchoutés et être actualisés tous les ans au minimum afin qu’ils restent dans les bonnes grâces de google
  • Pour réduire l’énergie à produit sans cesse de nouveaux articles, il est souvent plus intéressant de réaliser des articles “piliers” intemporels (c’est à dire des articles de fonds sur un sujet indémodable). Sinon vos contenus d’actualité seront très rapidement obsolètes ou périmés.

A l’inverse, le snack content est un contenu plutôt fun et facile à lire afin de séduire les réseaux sociaux. 

Le snack content peut être :

  • Une infographies
  • Une image
  • Un quizz
  • Une mini vidéos

Important : le Snack Content peut être un dérivé d’un article pilier. Par exemple, vous pouvez utiliser Lumen5.com pour créer une mini vidéo qui résume les idées clés d’un article de blog.

Voici un exemple avec des images réalisées à partir d’un article de blog :

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 13 Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 14

Par exemple, voici un article de blog  et voici la vidéo tirée de l’article lumen5.com/user/frederic-canevet/les-10-outils-pour-d-hikas/

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 15

Voici la vidéo :


Et là la vidéo complète en mode “podcast” (sur itunes, Youtube…)

Ce que vous devez faire :

  • Lorsque vous rédigez une contenu, passez au moins 15 minutes à préparer le plan détaillé de l’article, et l’appel à l’action (ainsi que comment ce contenu marketing va vous aider à générer du business).
  • Fixez vous une durée maximale pour réaliser ce contenu, car plus vous vous accorderez de temps, plus vous en passerez. Par exemple 2 heures pour écrire un article de blog, et pas plus (vous déborderez sans doute, mais vous serez motivé pour y arriver).

4 – Utilisez les outils SEO pour découvrir ce que recherchent les internautes

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 16

Lorsque vous sélectionnez les sujets pour vos articles de blogs, l’intuition ne suffit pas, il faut utiliser des outils pour trouver les mots clés les plus recherchés de manière impartiale et sans filtre.

C’est pourquoi vous devez utiliser des outils cibler les bons mots clés (exacts, proches, alternatifs…) en rapport avec les besoins, recherches, attentes… de vos personas.

Cette étape est primordiale avant de vous lancer dans le marketing de contenu.

Vous devez donc faire une liste de mots-clés pour lesquels vous souhaitez vous positionner dans un fichier google sheets ou Excel, avec une priorisation des contenus à produire.

C’est à partir de cette liste, priorisée entre le volume de recherches et la difficulté à être visible que vous commencerez à produire votre contenu

Le meilleur moyen d’optimiser votre contenu est d’utiliser des outils comme Semrush.com, Ahrefs.com, UberSuggest.com…

Personnellement, je vous recommande Semrush, vous avez un essai gratuit 7 jours sur ce lien.

Cet outil est génial puisqu’il va vous montrer “comment Google voit votre site”, les idées de mots clés sous exploités mais aussi les mots clés utilisés par vos concurrents.

Vous pouvez même voir la tendance de leur trafic, les contenus qui marchent le mieux sur les médias sociaux… et comment vos concurrents s’adressent à leurs lecteurs.

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 17

Enfin, SEMrush dispose d’un assistant qui vous suggère d’ajouter dans votre texte des expressions en plus afin d’être positionné sur des mots clés intéressants (pour ensuite créer un article dédié sur le sujet).

Cet outil est disponible dans Word, Google Docs ou directement en ligne :

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 18

Vous pouvez identifier les sites concurrents, avec les mots clés communs, et ceux que vous n’avez pas encore ciblé :

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 19

Vous avez une suggestion de mots clés à utiliser (similaires ou proches ou des questions à poser) :

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 20

Vous pouvez suivre le nombre de mots clés sur lesquels vous êtes positionnés, que cela soit dans le Top 3 des résultats (l’idéal, les places 4 à 10 …) :

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 21

Des alertes sur vos hausses ou baisses de positionnement sur Google pour des mots clés ou par rapport à vos concurrents :

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 22

Un audit sur les problèmes potentiels de votre site web :

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 23

Et encore bien d’autres fonctions !

Ce que vous devez faire :

  • Commencez par analyser votre site avec Semrush, puis ceux de vos concurrents.
  • Identifiez une dizaine de mots clés avec un bon trafic et une concurrence pas trop élevée.
  • Planifiez la rédaction de ces 10 contenus dans le mois à venir, avec 2h maximum pour rédiger des articles piliers.

5 – Chaque contenu doit voir 1 seul objectif

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 24

L’erreur courante est de vouloir créer un contenu qui va générer des leads, attirer du trafic et améliorer votre image d’expert.

Le problème c’est que cela ne fonctionne pas : il y a des contenus spécifiques pour faire du buzz et des contenus pour générer des leads.

Par exemple, un post Linkedin sur un modèle de cahier des charges avec une mini vidéo ou un contenu à télécharger en PDF fera peu de vues, mais il va générer des leads.

A l’inverse, une vidéo virale, un rapport, un quizz, un meme, un dessin, un sondage, une polémique… peut certes générer énormément de vues, mais souvent cela ne rapporte pas de prospects chauds.

De même, une interview d’un influenceur, la co-organisation d’un webinar, un partenariat… va vous permettra de sortir de votre sphère d’influence naturelle, mais générera moins de leads qu’un article pilier.

Il faut donc clairement définir dans votre calendrier éditorial le rythme de publication de ces contenus :

  • Les contenus marketing “viraux” (snack content)
  • Les contenus marketing  “piliers” (gros articles de blog, vidéo très longues…)
  • Les contenus “générateurs de leads (livres blanc…)
  • Les contenus marketing pour gagner en visibilité (interviews…)

Si l’on fait un focus sur les articles de blog, il est essentiel de savoir qu’en blogging, il faut produire 1 article de blog par mot clé (c’est à dire sur un besoin / problème / question / …).

Cet article de blog doit être conçu spécifiquement pour cette expression, et pas pour caser tous vos mots clés.

Lorsque vous pensez à écrire sur un sujet assez large, vous allez vous rendre compte que si vous voulez le traiter à fond vous allez toucher d’autres sujets et élargir la thématique initiale de l’article pilier. Il faut vraiment résister, et cerner un sujet bien précis.

C’est pourquoi vous devez faire un plan détaillé en utilisant éventuellement le mind mapping (carte mentales) pour limiter vos idées.

Vous allez y lister les sujets, les sous-idées, exemples… que vous souhaitez aborder pour éviter d’avoir un contenu assez généraliste ou trop large.

Une autre idée, est de commencer par un sommaire détaillé (par exemple dans Word), en définissant un fil rouge (c’est à dire une suite logique).

Par exemple des étapes (étape 1  XXX, étape 2 XXXX), une liste d’astuces ou de conseils…

Vous allez avoir une vision claire de ce que vous allez produire et si nécessaire vous allez limiter vos idées afin d’avoir des contenus plus précis et plus impactant qui cadrent mieux avec les attentes de votre audience.

Parfois, c’est mieux d’avoir plusieurs articles qui répondent efficacement à une question spécifique que d’avoir une page qui répond partiellement à un sujet.

En revanche, rappelez vous que plus c’est long, plus c’est bon !

Si vous avez une idée d’un super article, et que vous vous dites que vous allez le diviser en 4 parties de 1000 mots car il fait 4000 mots, c’est une erreur mortelle !

C’est bien plus efficace d’avoir un gros article très complet que des petits articles moins puissants qui ne vont pas créer un effet “Wow”.

Et à la fin de vos contenus, vous devez toujours penser à la conversion avec un appel à l’action soit pour construire votre image d’expert (ex: partagez le contenu, laissez un commentaire..), soit pour trouver des prospects (document à télécharger, produit à vendre…)..

Vous devez toujours trouver des occasions pour mentionner ou faire un lien vers vos produits ou services, n’oubliez pas que vous n’êtes pas journaliste, ni Tiktokeur, ni Youtubuer… votre but est de vendre.

Toutefois, il n’est pas conseillé d’être trop promotionnel, les lecteurs sont réticents à cela si c’est amené trop grossièrement…

Vous pouvez simplement mettre un lien vers une page où est présenté un produit.

Le contenu ayant pour objectif de persuader votre visiteur que vous êtes un expert dans votre domaine, soit directement à le convertir en client,  ou encore de proposer en complément un autre contenu pour récupérer les informations des visiteurs (ex: proposer un quizz sur un sujet, proposé d’assister à un webinar…).

L’efficacité de votre appel à l’action se mesure sur le nombre de clients potentiels qui vont réagir.

Vous pouvez utiliser des expressions comme “Vous souhaitez en savoir plus”, “Pour aller plus loin…”, “Découvrez la suite lors de notre webinaire…”…

Ce que vous devez faire : Analysez votre top 25 des articles de blogs et trouvez un moyen de maximiser la conversion (ex: en ajoutant un bonus contextuel à télécharger comme une checklist).

6 – Créez aussi des contenus avec de l’émotion et de belles histoires

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 25

Produire du bon contenu c’est avant tout produire régulièrement des contenus.

C’est vraiment une des bases du marketing de contenu.

Il y a un véritable effet d’échelle et la constance de publication est la clé.

Pour ne pas perdre la main, vous allez écrire tous les jours même si ce n’est que 15mn de votre temps, car c’est en écrivant tous les jours que l’on devient un bon rédacteur web.

Cependant, regardez aussi ce que font les autres : s’il y a une constante dans le marketing de contenu, c’est que les contenus d’il y a 5 ans ne marchent pas autant que ceux de maintenant…

Il faut se tenir au courant des nouvelles modes, tendances… comme par exemple les Reels sur Instagram & les vidéos Tik tok.

La production de contenu est en constante évolution, et pas forcément dans le sens de l’amélioration : la tendance actuelle est surtout sur le fun, le rapide… pas sur les gros contenus de qualité.

Vous ne devez pas arrêter de regarder ce que font les autres, voir ce que font les autres experts ou faire des échanges de best practice lors de salons, de webinaires…

Par exemple, ces dernières années ont vu la fin des contenus trop “corporate” et formatés : vous devez donner votre opinion, présenter votre expérience… et ne surtout pas avoir un discours “corporate” ou insipide.

Il faut faire passer de l’émotion, donner vos retours d’expérience… et ne surtout pas copier et répéter ce qui a été dit par les concurrents (sauf à faire 2 ou 3 fois plus complet et plus concret… ou à l’inverse plus accessible).

Les lecteurs ne vont pas perdre de temps à lire quelque chose qu’ils ont déjà vu quelque part.

Il est essentiel d’avoir des contenus avec une opinion tranchée ou avec des conseils concrets.

Ce que vous devez faire : Reprenez votre dernier article de blog, vidéo… et imaginez comment faire passer plus d’émotions. Que cela soit en supprimant les mots faibles (voir cet article) ou en y ajoutant une touche personnelle (exemples, cas clients…).

7 – Réutilisez vos meilleurs contenus sous d’autres formats

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 26

Le production de contenu nécessitant de plus en plus d’efforts et de temps, cet investissement doit être rentabilisé, avec une réutilisation sous différents formats et canaux.

Ainsi à partir d’un format de contenu marketing, il est possible d’en tirer 3 ou 4 variantes.

Par exemple, à partir d’un wébinaire de 45 minutes vous pouvez en faire :

  • Une vidéo sur Youtube
  • Une vidéo native pour Facebook
  • Un extrait natif de moins de 10 minutes pour Linkedin (sous titré)
  • Une synthèse pour un article de blog,
  • Un podcast (il suffit d‘extraire le son en MP3)
  • 4 ou 5 citations en image pour Instagram, Twitter…
  • Une animation vidéo avec Lumen 5
  • Une vidéo live pour résumer les grandes idées
  • Un reel ou une story pour créer l’événement
  • Un carrousel Linkedin et Instagram
  • Un livre blanc en PDF
  • Une présentation Powerpoint en PDF sur Slideshare

De même, ne pensez pas qu’au trafic de ces différentes plateformes, n’oubliez pas la promotion de votre contenu marketing.

Vous pouvez par exemple

  • envoyer un email vers un nouvel article ou l’inclure dans une séquence de marketing automation
  • utiliser Facebook Ads, Google Ads pour promouvoir vos meilleurs contenus,

Le principe est de capitaliser sur les meilleurs contenus et les réutiliser.

A noter : Vous devez aussi jouer sur les partages naturels de vos contenus. Pour que votre contenu soit partagé sur les réseaux sociaux, vous pouvez ajouter des boutons de partage dans les pages de votre site web. Il faut que la manœuvre soit simple, se fasse en un clic et ne prenne pas beaucoup de temps pour encourager les lecteurs à partager votre contenu. Le plus pratique est de mettre une colonne de partage social flottante sur chaque page. Cette colonne doit être bien visible et suit le lecteur lorsqu’il défile une page vers le bas ou vers le haut.

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 27

8 – Définissez un calendrier éditorial pour produire et publier vos contenus, en intégrant les événements internes et externes

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 28

Un calendrier éditorial est essentiel dans une stratégie de content marketing, afin d’avoir de la cohérence et de prioriser vos actions.

Vous devrez y inclure tous les événements pertinents pour votre secteur d’activité et programmer un contenu en corrélation avec cet événement (salons, soldes, Lois…) mais aussi vos événements internes (lancements de produits…).

Ajoutez également les contenus marketing pour attirer une nouvelle audience comme les articles invités, tribunes, articles sponsorisés, communiqués de presse…

Votre calendrier éditorial vous permettra aussi de définir quand et comment vous allez ré-exploiter vos contenus (ex : un webinaire en mars, puis un livre blanc tiré de ce webinaire en mai…).

Un calendrier éditorial va vous aider à prioriser vos actions, mais aussi de garder l’historique de vos publications, la fréquence de vos publications, les dates de publication, les détails de contenu avec les mots-clés.

Il existe des outils gratuits ou payants pour créer un calendrier de contenu : hootsuite, google sheet, trello…

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 29

En complément, n’oubliez pas de définir une stratégie de promotion pour chaque catégorie de contenus.

Par exemple pour un article de blog :

  • Promotion dans la newsletter / marketing automation
  • Relais sur Twitter / Facebook / Linkedin / Instagram
  • Repartager sur les réseaux sociaux 1 semaine plus tard
  • Partage une image avec 2 ou 3 citations 1 mois plus tard

Cette routine vous permettra de ne rien oublier à chaque fois que vous allez publier un contenu, et ainsi de l’exploiter à 100%.

Ce que vous devez faire : Prenez votre meilleur contenu actuel, et réutilisez le sous d’autres formats, en ajoutant toujours un lien vers ce contenu original afin de le renforcer.

9 – Cherchez l’audience là où elle est… en particulier chez les influenceurs

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 30

Un des moyens les plus efficaces de gagner en visibilité via les influenceurs, c’est de faire des interviews.

Cela permet simplement de prendre contact avec un influenceur, d’échanger avec lui et de produire un contenu à valeur ajoutée.

Ensuite vous pourrez le taguer, lui proposer de partager vos contenus auprès de sa communauté…

Enfin réutilisez le contenu via des citations, la reprogrammation de la publication sur Twitter, Linkedin… pour redonner un coup de projecteur à une interview.

A défaut d’avoir une interview, vous pouvez simplement les citer dans vos contenus pour ensuite les mentionner.

La seconde étape est de capitaliser sur les relations nouées avec des influenceurs pour leur proposer des articles invités, interview live, publications de photos.. sur leurs supports.

Par exemple, vous pouvez proposer de faire un live ensemble, d’aller déjeuner et de prendre quelques photos…

Sachant que la stratégie ultime en content marketing b2b est de faire co-organiser un webinaire, afin de créer l’événement, et faire en sorte qu’il le partage à sa communauté.

Voici un exemple avec le logiciel de CRM NoCRM, nous avons co-organisé un webinaire en commun sur la prospection :


Ce que vous devez faire : identifiez 5 influenceurs dans votre secteur d’activité, et contactez-les pour leur proposer soit de répondre à une interview vidéo, soit de répondre par email à 5 questions.

10 – Analysez les performances de vos contenus marketing pour ne plus mise sur l’intuition ou la chance

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 31

Ne vous trompez pas, il ne suffit pas de produire des contenus marketing pour faire décoller votre activité. 

Générer du trafic ne relève pas d’un miracle, et cela devient de moins en moins facile.

En effet, les experts en marketing de contenu ne se contentent pas de produire un bon contenu.

Vous devez mesurer leurs résultats de vos actions afin de les améliorer en cas de besoin.

Par exemple, à quoi bon créer des contenus marketing de qualité s’ils n’attirent pas les bonnes cibles ou s’ils ne génèrent pas des ventes.

C’est pourquoi vous avez besoin d’une analyse comme :

  • Les pages de votre site qui génèrent le plus de trafic et les contenus qui sont les plus téléchargés
  • Les contenus qui génèrent le plus de clics et de ventes (via des codes promos, des codes de tracking…)

De cette manière, vous pouvez facilement identifier ce qui marche ou pas, et ce qu’il faut améliorer, arrêter ou poursuivre.

Le taux de conversion est tout aussi important que le trafic.

Ce que vous devez faire :

  • Suivez les conversions de vos liens via Google Analytics ou votre système de vente.

En conclusion, une stratégie de content marketing c’est 50% de contenu, et 50% de stratégie

Ne faites pas la même erreur que les Tiktokeurs, Youtubeurs, Blogueurs… définissez une véritable stratégie de Content Marketing ! 32

Le temps où il suffisait de monter un blog, de créer un compte Instagram… et de produire du contenu pour atteindre le succès est révolu.

Certes, certains arrivent quand même à générer des vues, mais quelle est la rentabilité et le business généré suite à cela ?

Il faut donc penser avoir une vision contenu et business pour tirer son épingle du jeu lorsque l’on met en place une stratégie de content marketing.

Car le Marketing de contenu, ce n’est pas juste produire des vidéos, des articles, des images… mais surtout générer des ventes.

Article précédent
enrichir son crm

L'enrichissement de données B2B, une des clés pour exploiter à 100% son CRM

Article suivant
Les 22 meilleurs logiciels pour créer une signature d'email + Modèle signature mail 60

Les 22 meilleurs logiciels pour créer une signature d'email + Modèle signature mail

Sur le même thème