Partagez les articles :

J’ai échangé récemment avec Junto, une agence de référencement naturel sur les stratégies à mettre en place en 2019 pour référencer son site rapidement et améliorer son référencement.

C’est un sujet important pour moi, car en 2018, j’ai vécu une baisse de trafic sur ConseilsMarketing.com (sanction de Google sur mes anciens articles, une épaule cassée qui m’a immobilisé 3 mois, la naissance de ma seconde fille…).

Heureusement très rapidement, j’ai corrigé le problème en améliorant drastiquement la conversion du site afin de générer quasiment autant de chiffre d’affaires et de prospects avec un trafic moindre.

 

En effet, il est souvent plus simple d’améliorer la conversion d’un site web, que de chercher à attirer toujours plus de trafic (voir cet article sur la méthode AARRR).

En 2019, mon objectif sera de regagner le terrain perdu, et si possible faire + 5% en référencement naturel.

 

Et donc, voici un extrait de ma discussion avec Junto avec 10 éléments clés à mettre en place pour référencer efficacement un site en 2019.

1 – Anticipez les tendances pour capter du trafic

Google a une très forte inertie : il est difficile de déloger rapidement les sites bien placés sur des requêtes, et la croissance d’un nouveau site est naturellement lente avec des paliers.

 

En revanche, il est possible d’anticiper les tendances récurrentes (ex: un salon, la saint valentin…) ou ponctuelles (ex: la sortie d’un nouvel iPhone, une Loi comme RGPD…), et ainsi espérer capter un pic de trafic sous estimé par vos concurrents.

 

En s’y préparant plusieurs semaines, voire plusieurs mois en avance, vous allez pouvoir vous positionner sur des recherches à très haut potentiel avant tout le monde.

 

Le principe est simple : repérez un événement majeur de l’année à venir et positionnez vous sur cette requêtes 3 ou 4 mois en avance.

Par exemple, vous souhaitez gagner en visibilité sur un salon B2B comme strategieclients.com, avec comme objectif d’apparaître dans les recherches sur Google pour aller capter les visiteurs avant qu’ils n’aillent sur le salon (ex: avis sur le salon, résumé sur l’édition précédente…) ou les capter avant qu’il n’y aille (ex: guide du visiteur…).

Avant de vous lancer, vérifiez déjà qu’il y a bien un pic d’actualités, et si possible que le volume de recherches est en croissance d’années en années (afin de capitaliser sur votre travail).

Vous pouvez pour cela utiliser Google Trends :

A la lecture de ce graphique, on constate un pic de travail tous les ans en avril, la date du salon.

Le trafic n’est pas en croissance (il est même plutôt stable), mais cela confirme qu’il y a une opportunité à exploiter.

Reste à définir sur quels mots clés se positionner afin d’être visible sur Google.

Le but est de vérifier les expressions avec le plus de volume, en particulier l’expression la plus tapée (la cible) et celles qui sont secondaires (mots clés liés qui feront l’objet d’articles connexes).

Cette analyse permettra aussi de ne se lancer que si le volume de recherches est rentable, et la concurrence pas trop dure.

Par exemple vous pouvez utiliser SEMrush pour analyser “stratégie client” :

Le volume de cette expression est faible, mais il ne prend pas en compte forcément le pic de trafic d’avril.

L’analyse des mots clés liés permet aussi de repérer des expressions liées comme “salon de la relation client”.

De même on peut voir la difficulté de référencement (compétition, ici à 0,03), ce qui indique qu’il y a une facilité à se positionner sur ce mot clé.

Vous pouvez aussi taper le mot clé dans Google, et voir les expressions recherchées tout en bas de la page.

Par exemple  :

Cela permet d’identifier des mots clés supplémentaires comme “salon stratégie client 2019”, “salon relation client 2019″… qui pourront faire aussi l’objet soit d’articles “majeurs” soit d’articles secondaires pour renforcer un article principal.

Une fois le travail d’analyse effectué, il ne reste plus qu’à lister les mots clés prioritaires, et à créer des pages optimisées sur ces mots clés, soit avec un rédacteur interne, soit avec un rédacteur externe.

 

Ce que vous devez faire :

  • Listez les événements récurrents ou ponctuels qui touchent votre secteur d’activité l’année prochaine, et identifiez s’il y a des opportunités de trafic.
  • Analysez le potentiel des expressions, et décidez si cela vaut le coup d’investir en SEO pour y être positionné.

 

A  noter : si vous pensez que l’expression sera un peu trop difficile à atteindre, vous pouvez combiner cela avec une campagne Adwords. Vous achetez le mot clé sur Google Ads afin d’avoir 2 spots de visibilité. Vous pouvez d’ailleurs visualiser les autres sociétés qui le font via SEMrush

2 – Augmentez la taille de vos articles

Il faut se rendre à l’évidence : Oui la taille compte.

Voici une étude récente sur l’impact du nombre de mots sur le positionnement d’un article dans Google :

Certes, un petit article très efficace (viral, avec un point de vue polémique…) peut très bien donner un “orgasme intellectuel” à vos lecteurs, mais le plus souvent il sera plus efficace d’avoir un bon gros article…

Par exemple, dans une thématique comme le web marketing, les articles de 500 mots ne servent quasiment à rien sur des expressions normales.

Eventuellement, ils peuvent servir sur des expressions secondaires de plusieurs mots, ou pour améliorer le référencement d’un article principal, mais le standard est désormais à plus de 1000 mots (ex: 2500 mots mini pour la thématique du web marketing, comme cet article qui est de plus de 3000 mots pour le mot clé “référencer son site”).

La justification d’un article de grande taille est la suivante :

  • Il est essentiel d’avoir un maximum de temps passé sur une page afin de “prouver” à Google que votre article est de qualité.
  • L’un des moyens les plus efficaces pour avoir des liens, du temps passé sur un site… est de faire le tour complet du sujet, et non plus de rester en surface avec des généralités comme on le ferait avec un article de 500 mots. Il est 10 fois plus compliqué de faire un article de super qualité en 500 mots, que de faire le tour d’un sujet en 3000 mots… D’où l’importance de faire des articles longs (et de qualité !).

Nous sommes aussi arrivés dans l’ère des GIGA articles, c’est à dire des articles de plus de 10 000 mots !

Par exemple sur ConseilsMarketing.com, j’ai une dizaine d’articles de plus de 10 000 mots, afin de rester dans le Top de Google pour des expression très concurrentielles.

Ce que vous devez faire est simple :

  • Pour vos nouveaux articles, augmentez le nombre minimum de mots à écrire à 1500 mots.
  • Imposez vous d’apporter un minimum de valeur ajoutée dans tous vos articles.
  • Renforcez vos anciens articles “piliers” qui génèrent beaucoup de travail, en ajoutant du contenu afin d’atteindre la nouvelle masse critique.
  • Utilisez les “petits articles” uniquement pour vous positionner rapidement (de manière tactique) sur des expressions mineures.

 

3 – Il faut penser multicanal et non plus simplement “SEO moteur de recherches Google”

Je l’ai indiqué précédemment, pour être visible sur Google, il est nécessaire d’apporter de la valeur, et souvent via des contenus plus complets et plus longs.

Cela implique de capitaliser sur l’effort qui a été effectué pour produire du contenu du contenu multi-canaux et multimedia, et pas uniquement au format texte.

Par exemple un article de blog doit être obligatoirement ré-exploité sous une autre forme (vidéo, podcast, image…) afin de capitaliser le temps consacré à la rédaction.

Par exemple c’est le cas de cet article qui sera réutilisé via :

  • Un enregistrement en screencast pour être distribué sur Facebook, Youtube, Vimeo…
  • Une extraction du screencast en audio pour devenir un Podcast sur iTunes & Soundcloud

Ainsi, il devient rentable de produire un long article, puisqu’il va générer du trafic sur d’autres plateformes.

 

Ce que vous devez faire : Lors de votre prochain article pilier (plus de 1500 mots), ré-exploitez-le via un screencast, puis exportez le son MP3 pour en faire un podcast.

 

4 – Le trafic c’est bien, mais la conversion c’est mieux !

Une erreur souvent commise en référencement, c’est de prendre comme indicateur de réussite le positionnement sur Google des mots clés stratégiques, ainsi que le trafic généré.

Or c’est juste la partie émergée de l’iceberg : ce qui compte encore plus, c’est la conversion avec le nombre de prospects qualifiés générés par les articles.

Il est donc indispensable de maximiser la conversion de son site internet via :

  • Des formulaires de capture pros et incitatifs (par exemple en utilisant Thrive Theme)

  • Des bonus contextuels comme dans la capture ci dessous avec par exemple chez Junto à la fin de chaque article un ensemble d’ebooks sont proposés. Junto a rédigé quasiment 20 ebooks afin d’avoir un bonus contextuel sur chaque thématique.

  • Vous pouvez compléter par un chat pro-actif comme sur Junto ou sur ConseilsMarketing.com

  • Vous pouvez ajouter une notification par le navigateur (ex: pushengage…) ou un chatbot (Manychat, Chatfuel…) afin d’avoir un nouveau canal de communication.

En mettant en place des stratégies de capture d’emails, non seulement vous pourrez vendre vos produits et services à votre liste, mais en plus vous pourrez les faire revenir sur votre site web afin d’apporter plus de “crédibilité” à vos pages stratégiques et à vos nouveaux contenus.

Il est nécessaire de porter particulièrement attention aux pages avec le plus de trafic (articles “piliers”, page “A propos”…), afin d’optimiser un maximum la conversion sur ces pages clés du site.

Pour cela, il suffit d’aller dans Google Analytics, et d’afficher le rapport “Comportement” > “Contenu du site” > “Détail par URL”.

Pour avoir une meilleure vue de vos performances, faites une comparaison entre cette année et l’année passée sur 1 mois afin de voir quelles sont les pages qui sont en déclin (afin de les rebooster) et celles qui sont au contraire en croissance :

Grâce à ce rapport sur les performances N / N-1 de vos pages, vous saurez quelles pages vous devez bichonner parmi vos articles déjà bien positionnés sur Google.

Un bon réflexe est de revoir au moins 1 fois par an vos “tops articles”, afin de les rendre toujours attractifs aux yeux de Google et des internautes.

A l’inverse, pour les articles avec peu de visites (et pourtant positionnés sur des requêtes à fort trafic), il faut soit les revoir, soit les laisser tomber pour créer une nouvelle page spécifique sur cette requête.

Vous pouvez aussi analyser le comportement des internautes sur certaines de vos pages avec des outils de mouse tracking comme Hotjar :

Cela vous permet de voir “en vrai” ce que font les internautes, s’ils s’arrêtent sur des zones chaudes, s’ils hésitent à remplir vos formulaires…

 

Ce que vous devez faire :

  • Identifiez les pages avec le plus de trafic sur votre site
  • Imaginez comment vous pouvez inciter les internautes à vous donner leurs coordonnées ou à passer à l’action tout de suite (ex: vous appeler, commander…)
  • Améliorez la crédibilité de vos formulaires de capture de coordonnées.

A noter : Attention cependant à ne pas trop faire “sapin de noël” avec des notifications, pop-ups… dans tous les sens sur vos principales pages… cela pourrait faire fuir vos lecteurs !

 

5 – Faites un suivi de votre situation sur la Search Console de Google

Google simplifie vraiment la vie des référenceurs avec la Search Console : elle permet d’analyser son référencement et voir quels seraient les éventuels problèmes.

Vous avez une vision quotidienne de l’indexation de votre site :

C’est avec la search console que vous pourriez voir si vous avez fait l’objet d’une pénalité manuelle de la part de Google, ou au contraire si vous bénéficiez d’une augmentation de votre visibilité sur le moteur de recherches.

L’avantage est de disposer d’un outil gratuit qui analyse véritablement votre trafic :
Mais aussi d’une analyse des principaux mots clés générateurs de trafic et le nombre de clics lorsque votre site apparaît pour ces requêtes :

 

Vous pourrez visualiser les erreurs de crawl, les problèmes avec la navigation mobile & AMP, les éventuels problèmes de sitemap…

Vous pouvez intégrer la Search Console dans le plugin SEO “Yoast SEO”, ce qui permet d’aller plus loin dans l’indexation des pages, mais aussi dans la version Premium de faire des redirections sur les URL non trouvées sur votre site.

Ce que vous devez faire :

  • Vérifiez “comment Google voit votre site” avec la search console
  • Prenez les mesures correctives nécessaire pour améliorer le crawl, par exemple le plugin Yoast avec un sitemap

 

6 – Vérifiez la vitesse de votre site et la compatibilité sur Mobile

La rapidité de chargement d’un site internet est devenu un des critères majeurs, et la lecture sur mobile (smartphone & tablette) une obligation (sur certains sites d’actualités, le mobile c’est 80% des visites !).

En effet de plus en plus de trafic vient de mobile, et donc même avec une connexion limitée (H+, 3G…), votre site doit se charger dans des temps acceptables.

Vous pouvez tester la vitesse de votre site avec de nombreux services :

  • https://developers.google.com/speed/pagespeed/insights/
  • https://gtmetrix.com/

Pour cela, il est nécessaire d’optimiser les images, les scripts… ainsi que la disponibilité en AMP

Là encore la Search Console vous permettra de faire le test :  https://search.google.com/test/amp

Vous pouvez également télécharger le plugin WordPress AMP pour votre site web : https://fr.wordpress.org/plugins/amp/

Ce que vous devez faire :

  • Faites une analyse de votre site avec GT Metrix, et corrigez ce qui est facile à faire (ex: optimiser les images avec Smush.it…).
  • Vérifiez que votre site est compatible AMP

 

 

7 – Il faut amuser le lecteur et le captiver

Nous sommes entrés dans l’ère de l’infobésité : il y a une telle masse de contenus que si vous continuez à proposer des contenus chiants et ennuyeux, vous allez perdre vos lecteurs.

Les internautes veulent du “content snacking”, du contenu “fast food”, c’est à dire des contenus faciles à absorber, et simple à comprendre.

Cela ne veut pas dire qu’il faut abandonner les longs contenus à valeur ajoutée comme celui ci… il faut juste les rendre plus digeste, et accepter de temps en temps de faire un petit contenu rapide (ex: une image, une BD, une courte vidéo…).

Rendre plus digeste ses contenus, cela veut dire :

  • ajouter des images, des vidéos… pour rendre l’article lisible
  • utiliser les listes à puces
  • mettre en gras les textes
  • simplifier ses idées
  • avoir un style “oral”

C’est clairement fini les longs pavés de textes écrits au kilomètre, sans illustration.

La tendance est aussi à mettre de l’émotion dans ses textes.

Cela signifie :

  • Raconter des histoires personnelles (comme en introduction)
  • Dire que l’on pense sur un sujet “sans (trop de) filtre”
  • Donner des exemples de son quotidien
  • Oser dire “je” dans ses articles (même si je ne suis pas encore prêt pour le “tu” pour les lecteurs… même si j’en suis proche)

 

Ce que vous devez faire :

  • Pour vos articles les plus lus, faites une repasse pour les rendre plus agréables à lire.
  • Pour vos nouveaux articles, pensez à la lisibilité en ajoutant, images, vidéos…

 

8 –  Donnez envie dès la page de résultats de Google

La bataille pour les premières place dans Google se joue dès la présentation des résultats de la page de recherches.

En effet, il faut donner envie et donner confiance à l’internaute pour l’inciter à cliquer sur votre lien.

Pour cela il faut optimiser l’apparence de vos liens, avec par exemple:

  • KK Star Rating : ce plugin permet d’afficher des étoiles de notations dans le moteur de recherches de Google, ce qui vous permet de vous distinguer de vos concurrents (même avec 1 seul vote… le vôtre !).

  • Yoast SEO : ce plugin vous permet d’optimiser l’apparence du titre et de la description afin d’être certain d’avoir un affichage lisible et parfait !

 

Ce que vous devez faire :

  • Installez KK Star Rating sur votre site, et commencez à évaluer tous vos articles récents et vos tops articles.
  • Vérifiez que chaque article est un minimum optimisé grâce à Yoast SEO

 

9 – Obtenez des liens vers votre site

Cela peut paraître un peu obsolète de parler encore d’acquisition de liens, mais il n’en demeure pas moins que c’est toujours l’un des meilleurs moyens d’améliorer son positionnement sur Google.

Il y a 2 raisons à cela :

  • Si vous avez des liens vers d’autres sites, c’est que votre contenu est bon car des sites de qualité vous indiqueront comme une référence pour un mot clé.
  • En ayant des “vrais” liens sur des sites de votre thématique, vous allez capter un petit peu de trafic.

Selon Backlinko.com, plus vous avez de backlinks (liens d’autres sites web pointant vers votre site), meilleur sera votre positionnement.

Bien entendu, rien ne sert d’aller obtenir des liens sur des sites à très faible autorité ou en dehors de votre thématique, mais cela sera très pertinent si vous avez un lien depuis un site d’autorité dans votre secteur.

Pour obtenir des liens de qualité vers votre site web, vous pouvez :

  • Soit les gagner, en produisant du contenu exceptionnel, en diffusant des études & infographies originales…
  • Soit les obtenir par la séduction, en mentionnant des influenceurs, des marques… dans vos articles
  • Soit les acheter, en achetant des liens sur Rocketlinks, en payant des campagnes d’articles sponsorisés sur les sites d’influenceurs…
  • Soit les mériter, par exemple en identifiant des liens brisés sur un site et en proposant le vôtre en complément,  proposant des guest posting…
  • Soit les fabriquer vous même, en achetant des noms de domaine expirés, en achetant des noms de domaines et en produisant du contenu…

 

Ce que vous devez faire :

  • Définissez une stratégie d’acquisition de backlinks afin d’une part d’améliorer votre référencement, mais surtout pour obtenir du trafic
  • Mettez en place une routine minimale de promotion pour tous vos contenus, afin d’avoir des liens via les réseaux sociaux (Twitter, Linkedin…)…

 

Je vous offre gratuitement mon livre

"1 mois pour améliorer votre Référencement sur Google"

  • 102 conseils pour améliorer simplement votre référencement
  • 270 pages de conseils, d'astuces et d'exemples
  • Des conseils concrets à mettre en place dès demain

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

10 – Utilisez les bons outils pour gagner du temps

Pour améliorer son référencement sur Google, il est indispensable de faire appel à des outils afin de gagner du temps et d’être plus efficace.

Voici une sélection d’outils incontournables, dont la plupart sont gratuits ou Freemium.

  • Obtenez en quelque secondes les mots clés les plus pertinents à mettre dans vos “étiquettes” (tags) de votre blog, dans les vidéos youtube… avec InfiniteSuggest.com

  • Volez le trafic de vos concurrents avec SEMrush, SEOcockpit, ahref.com, similarweb.com… Ces outils vous permettent de voir quels sont les articles qui génèrent le plus de mots clés chez un concurrent ainsi que leurs backlinks. Vous pouvez ainsi produire du contenu spécialement pour capter un peu du trafic de vos concurrents (en produisant un article plus complet, plus riche, qui obtient plus de liens…).

  • Suivez l’évolution de votre positionnement avec des outils comme serposcope (serphacker.com), SEO soft, seoscope… Vous verrez ainsi si vous perdez des positions sur vos mots clés majeurs, ou si vous réussissez à vous positionner sur de nouvelles expressions.

 

  • Analysez la pertinence d’une page sur un mot clé avec alyze.info. Cela vous permet de savoir si vous ne vous êtes pas plantés lors de la rédaction de l’article pour 1 expression.

  • Analysez directement dans les résultats de Google les sites, les mots clés… avec les extensions Chrome comme keywordseverywhere.com, seoquake.com, moz.com/products/pro/seo-toolbar…

Ce que vous devez faire : Testez les outils ci dessus si vous de l’avez pas déjà fait :D

 

 

Vous voulez en savoir plus ?

Au fil des années, le référencement devient de plus en plus complexe, il y a à la fois:

  • plus de concurrence entre des blogueurs qui produisent du contenu par passion, des entreprises qui ont des budgets colossaux en content marketing et des rédacteurs off shore qui produisent à moindre coût des articles.
  • plus de contenus, souvent du contenu de médiocre qualité produit en off shore, mais aussi du contenu de très haute qualité produit par des spécialistes, ou encore des contenus “automatisés” (spinning, rerwiting…).
  • plus de technicité, car il ne suffit plus juste d’écrire, il faut optimiser ses contenus, la structure des données (cocon sémantique…).

Pour espérer sortir dans les premiers sur Google, il est désormais essentiel de réfléchir à sa stratégie, aux mots clés, au budget alloué, aux tactiques de promotion… comme les 10 conseils pour améliorer son référencement en 2019 présentés dans cet article !

Comment référencer son site rapidement en 2019 ? 10 conseils indispensables !
4.9 (97.5%) 8 votes

Partagez les articles :

3 thoughts on “Comment référencer son site rapidement en 2019 ? 10 conseils indispensables !

  1. Très bon article. J’ai récemment écrit un article sur les risques de la dépendance de la Rédaction web aux seuls robots de Google. Je pense que vous venez de donner la solution : Penser multicanal et non plus simplement “SEO moteur de recherches Google”. Merci frederic1.

  2. Excellent article !!! Merci infiniment pour ces conseils pertinents. Je connaissais déjà quelques éléments mais j’ai pu également en apprendre d’autres. Il ne me reste plus qu’à les mettre en pratique…

    Je vais me faire un plaisir de le partager sur ma page Facebook. :)

    Belle fin de semaine à vous !!! :)

  3. Costaud, long et très intéressant comme article. Je prends du plaisir en te lisant et j’apprends avec plaisir en te lisant. Je vais déjà écrire des articles pour le Noël et les fêtes de fin d’année pour être présent sur quelques mots clés.

    Merci Fred.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.