Aujourd’hui, je fête mes 11 ans de bons et loyaux services sur Conseilsmarketing.com.

Depuis 2006, chaque semaine, je publie au minimum 1 article de blog.

Comme c’est l’anniversaire du blog, je vais vous faire un rapide bilan de ces 11 années passées à Bloguer de façon régulière, et ce que je pense de la situation en 2017.

Voici un extrait des stats du blog, ce contrairement à ce que tout le monde pense, le Blogging n’est pas mort… quand c’est bien fait :

  • Mon vieux blog original sur Blogger.com (mes débuts), 1,45 millions de pages vues depuis novembre 2006 (je n’ai pas mis les statistiques Google dès le lancement) à nos jours. Ce Blog Blogger a été mon premier blog ouvert en 2006, avec une migration en 2007 vers un Blog WordPress. Malgré une durée de vie courte (1,5 an), le blog a fait en moyenne 145 000 vues par mois depuis la création (actuellement le blog Blogger.com n’est pas fermé mais il n’est plus actif depuis des années).

  • Le 1er blog sous WordPress, avec le nom de domaine ConseilsMarketing.fr, 6 Millions de vues entre novembre 2007 et Novembre 2011. Soit en 4 ans en moyenne 150 à 200 K pages vues / mois (soit entre 5000 et 7500 vues / jour).

 

  • La migration vers ConseilsMarketing.com (suite à de gros problèmes d’hébergement sur un petit hébergeur), avec 18 millions de pages vues entre novembre 2011 et juillet 2017, soit désormais environ 400 000 pages vues par mois (13 K / jour).

Si vous n’étiez pas convaincu, cela vous montre que d’une part les Blogs ne sont pas morts (j’ai multiplié par 2 le trafic depuis 2015), et que cela ne nécessite pas non plus d’y passer ses jours et ses nuits, car j’ai depuis toujours je suis blogueur et salarié / consultant en parallèle (plus la vie de famille !).

Pour réussir, je n’ai pas travaillé plus (au contraire, j’ai bien moins de temps qu’il y a 3 ans), mais j’ai travaillé mieux…

Je n’ai pas appliqué tous les conseils de “La Semaine de 4h” de Tim Ferriss, mais j’ai pris quelques bonnes pratiques :

  • Déléguer les tâches non essentielles.
  • Se concentrer sur ce qui rapporte 80% du business et qui représente 20% du temps
  • Avoir une muse, c’est à dire un travail qui est une passion

Je vous ferai d’ailleurs un résumé de ce livre cet été afin de vous expliquer comment appliquer ces principes à votre business.

 

 

2006 – 2017, qu’est ce qui a changé dans le Blogging ?

 

ConseilsMarketing.com est un peu un blog à part, car j’applique une méthode qui permet de générer plus de trafic et plus de business.

Cependant ce n’est pas si facile que cela peut paraître.

Il y a 11 ans, il n’y avait pas beaucoup de supers contenus sur internet.

Je vous offre mon guide

"21 jours pour bloguer comme un Pro​"

60 pages pour apprendre à lancer ou relancer un blog !

  • Un programme simple et accessible en 21 jours
  • 1 action par jour pour avoir des résultats concrets

A l’époque, j’écrivais du contenu sur ma vie professionnelle, les conseils que j’aurais aimé avoir quand moi aussi je me suis lancé…

Le blog était à la fois un aide-mémoire, un défouloir d’idées.

C’est ce qui en a fait le succès à l’époque : publier un très bon article ou donner des conseils concrets.

Cela a perduré pendant quelques années, par exemple dans les années 2010, faire une infographie, un blog marketing sur une niche (ex : Adwords, eCommerce…) suffisait à créer le buzz et avoir du succès.

La clé était de se spécialiser et de ne plus être généraliste.

Maintenant, ce n’est plus le cas.

En 2017, même avec un bon article spécialisé, on n’est même pas sûr d’avoir des visites.

Il est devenu crucial de faire la promotion de son contenu, tant il y a de contenus professionnels et de qualité sur le net.

Le blogging est devenu un business et un vrai métier.

A l’époque le blogging était une affaire de passionnés, mais désormais on peut distinguer plusieurs profils de blogueurs :

  • Les passionnés (une minorité)
  • Les pros du SEO qui utilisent un blog pour générer du trafic Google
  • Les entreprises qui utilisent un blog pour le SEO et l’image
  • Les « nouveaux blogueurs » qui créent un blog pour gagner de l’argent et souvent partager une passion.

C’est devenu une véritable jungle, où il faut lutter pour continuer à garder du trafic ou à au contraire en prendre.

 

C’est pour cela que j’ai écrit cet article en forme de bilan, et aussi avec quelques les nouvelles tendances du blogging.

 

1 – L’INFOTAINMENT, l’information utile et amusante

 

La première évolution dans le blogging, c’est l’INFOTAINMENT. Il s’agit de publier des informations en y mettant un peu d’humour.

De plus en plus, les marketeurs américains et français mettent dans leurs vidéos, de petits extraits des films.

Voici un exemple avec Tara Hunt :


Cela permet d’avoir une connivence avec ses lecteurs, de mettre du fun.

Le fait est que l’on ne peut plus réussir en faisant quelque chose de moyen, d’ordinaire.

C’est important de parler de soi et de son expérience, de mettre de l’émotion.

Il faut faire attention à rendre la vidéo sexy ou au contraire en produire un max en artisanal, en soignant surtout le contenu.

La voie entre les deux n’existe plus…

J’ai aussi fait le constat que le multimédia est indispensable.

Le blogging, ce n’est plus uniquement des articles en texte.

Le blogging en tant que texte va baisser dans les années à venir puisque les gens veulent des contenus un peu plus riches (et que l’utilisation du moteur de recherches de google va baisser au profit par exemple de Facebook).

Il s’avère donc nécessaire de savoir produire de la vidéo, des images… pour être présent sur les nouvelles plateformes.

L’autre point c’est l’émotion.

Un article de blog, une vidéo… doit faire réagir, on ne peut plus juste écrire sur un sujet un article vu 1000 fois.

Il faut apporter sa propre voix, et vous devez vous dire « Whouaa, même moi en lisant mon propre article, j’ai appris un truc ».

Ne faites pas comme tous les autres blogueurs qui font des articles de 500 mots, avec des conseils vus et revus par tous…

Pour cela vous pouvez suivre ma méthode « 1 mois pour écrire du contenu qui fait rêver » sur CE LIEN.

 

2 – L’achat de trafic

La deuxième tendance, c’est l’achat de trafic.

La tendance il y a 11 ans étant était de dire « un blog c’est gratuit ».

Or ce n’est plus possible, si vous lancez un blog vous mettrez trop de temps à émerger dans les requêtes de Google, et donc le meilleur moyen d’attirer une audience c’est de payer au clic pour l’attirer.

La contrepartie, c’est que pour cela vous devez vendre quelque chose… car on ne paye pas du trafic sans le rentabiliser.

Par exemple, si je devais relancer un blog, je ferais du guest posting sur les blogs de ma niche, des interviews d’experts… pour capter leur trafic, mais j’irai aussi faire de la pub sur Facebook Ads pour attirer mes premiers prospects chauds (pour leur vendre ensuite un produit).

Cela ne veut pas forcément dire payer des millions d’euros en publicité, mais d’accepter de payer quelques dizaines d’euros.

Par exemple un simple café, un restaurant… peut vous permettre de rencontrer un blogueur célèbre, un influenceur… et ainsi se faire connaître de sa communauté.

Il est devenu aussi important de maîtriser Facebook ads, les partenariats, le relationnel…

On ne peut plus réussir seul avec du gratuit.

Il faut accepter de payer ou alors de s’y prendre de manière un peu plus intelligente comme nous le verrons après.

A noter : il est aussi possible de baser son succès sur le collaboratif, par exemple en animant un blog collaboratif où ce sont les autres qui publient les articles, en faisant des interviews vidéos…

 

3 – L’optimisation du temps et la sous traitance

 

L’autre point important d’un blogueur, c’est qu’il doit savoir optimiser son temps.

On peut le faire de 2 manière :

  • Faire plus en moins de temps (améliorer sa productivité).
  • Sous traiter ce que n’est pas essentiel (se concentrer sur son cœur de métier)

Concernant la productivité personnelle, j’optimise au maximum mon temps « perdu ».

Par exemple je ne regarde les journaux TV pas plus de 3 ou 4 fois par semaine (au plus !), et je regarde surtout du replay (je n’ai pas de TV, juste mon PC relié à internet).

Sur les trajets, je fais des podcasts, des mini vidéos Facebook live… ce qui me permet de faire du contenu plus « émotionnel » plus rapidement.

En revanche ce genre de contenus nécessite de l’énergie, je choisie donc bien la période où mon énergie est suffisante (sinon cela donne un enregistrement pas terrible).

Concernant la sous-traitance, cela fait 3 ans (depuis la naissance de ma fille) que j’ai en permanence un assistant virtuel qui transcrit toutes les vidéos, podcasts… en texte afin de réduire mon travail de saisie au clavier.

Je pense passer à l’étape supérieure bientôt, mais jusqu’à présent il m’est d’une part difficile de lâcher mon « bébé-blog », et surtout d’obtenir le niveau de qualité suffisant.

Les assistants virtuels peuvent faire des tâches simples, mais cela ne permet pas d’avoir la qualité suffisante que je veux.

 

4 – L’optimisation des conversions

Ce qui ne se mesure pas n’existe pas…

Les raisons sont doubles :

  • La pression sur le temps et le retour sur investissement obligent à concentrer ses efforts sur ce qui marche, et donc mesurer ce qui fonctionne ou pas.
  • Le trafic a tendance à stagner ou à baisser du fait de la concurrence, la meilleure manière de lutter est donc alors d’améliorer ses conversions pour faire plus avec moins.

La mesure de la conversion est l’une des évolutions assez remarquables du blogging et du marketing de manière générale.

Auparavant, le blogging était proche de l’amateurisme, voire du Stakhanovisme en écrivant toujours plus d’articles.

Par exemple pour ConseilsMarketing.com c’était 1 article par jours au départ, alors que maintenant c’est 1 ou 2 articles par semaine maximum…

C’est pour cela que le blog a aussi tant de succès : près de 4700 articles en stock (soit 427 articles / an, soit plus d’un article par jour !)…  sans fausse modestie, je dirai que je veux que ConseilsMarketing soit la « bible » du marketing.

En 2006, je n’avais pas cette ambition, ni de ligne éditoriale. Le but était de publier tous les jours 1 article.

Maintenant je peux donner des vrais conseils concrets et pratiques, et cela marche, car Google et les lecteurs reviennent plus souvent.

En 2006, on ne mesurait pas des performances, on écrivait, on publiait…

Aujourd’hui ceux qui réussissent sont ceux qui mesurent, qui savent ce que chaque action rapporte comme trafic.

 

5 – L’utilisation d’outils payants

Autrefois, je faisais tout à la main.

J’avais Word et WordPress, et c’est tout.

Désormais mon budget de fonctionnement s’élève à plus de 1000 € / mois (500 € d’emailing, 250 € d’assistanat, 250 € de logiciels, 250 € de serveur…).

Je me concentre à présent sur la valeur ajoutée, et donc déléguer (de manière intelligente) à des logiciels et à des procédures des tâches non essentielles.

Et désormais il y a des dizaines d’outils à cet effet.

J’ai fait un Top 150 des outils marketing sur ce lien, je vous incite à le lire sans attendre et à sélectionner tous ceux qui vous feront gagner du temps.

Cela veut dire :

  • Une solution d’emailing avec auto répondeur
  • Thrive Themes pour la conversion
  • Message Response pour les notifications navigateur
  • Chatbots avec ManyChats et Eloquant.com

Il faut investir du temps et de l’argent dans les outils.

 

6 – Le Growth Hacking

A l’inverse, on peut utiliser (et détourner) de manière intelligente des techniques pour générer du trafic sans pour payer (cher) en publicité.

C’est ma philosophie depuis 2006, détourner les codes et les règles pour générer plus de trafic.

Cette idée « d’efficacité maximale », a désormais un nom « le Growth Hacking ».

Je vais d’ailleurs sortir un livre sur le sujet en septembre, que vous pouvez consulter sur ce lien.

Les pièges du blogging en 2017

En ce qui concerne les pièges, il faut savoir que le trafic venant de Google (le SEO), c’est la base du blogging des années 2010. Mais, il est essentiel de savoir que cela va perdre de valeur dans le futur.

Dans les années à venir le trafic de Google va baisser.

Il faudra aller chercher du trafic sur les différentes plateformes :

  • Facebook,
  • YouTube,
  • LinkedIn,
  • Twitter,

C’est vraiment important d’être présent dès maintenant sur ces différentes plateformes, et produire du contenu spécifique.

Par exemple, il y a quelques temps, j’ai lancé mon podcast sur iTunes et cela m’attire de nouveaux lecteurs.

Certains de mes podcasts font plus de 1000 écoutes, ce qui est supérieur à ma chaine Youtube !

 

Le blogging est devenu un véritable métier ?

Le mythe du Passive Income (écrire quelques articles et attendre que l’argent rentre en vendant des eBooks et des formations vidéo) est révolu.

Il ne suffit plus d’avoir un site, faire de l’affiliation pour espérer gagner sa vie.

Autant, il est facile de se faire quelques centaines d’euros, autant il est difficile de se faire un salaire décent.

Il faut faire du consulting, vendre des prestations chères.

De mon expérience, il faut plutôt faire surtout du BtoB pour gagner correctement sa vie, car la vente de produits aux particuliers oblige à faire du volume et souvent à vendre des produits pas chers… Or c’est compliqué si on est un indépendant.

Si vous voulez vous lancer, c’est encore possible, il faut juste prendre les bonnes méthodes et les bonnes habitudes.

Je le dis depuis 2006 : il faut produire plus que consommer.

C’est-à-dire se lancer, et ne pas perdre son temps, et OSER.

Le premier facteur d’échec sur le web est de ne pas se lancer, ou d’arrêter trop vite. Il faut au contraire se lancer, voir les premiers résultats, et corriger le tir.

Par exemple, aujourd’hui, je produits plus que je ne lis pour ne pas perdre mon temps. J’écoute de plus en plus des livres audio. Cela me permet de faire une écoute passive, et ensuite d’en faire un résumé pour mon blog. J’ai ainsi lu 2 livres en 3 semaine grâce à Audible !

J’en profite pour vous donner une astuce intéressant du livre « DEUX MINUTES POUR CONVAINVRE » :

Ce que je retiens d’ailleurs de ce livre, c’est la méthode KFC.

  • Définissez un objectif réaliste
  • Identifiez les résultats obtenus
  • Changez de méthode si nécessaire jusqu’à atteindre les résultats.

 

En effet la pire chose c’est de faire toujours la même chose en obtenant toujours le même résultat.

Il importe de mesurer, changer les choses et surtout ne pas hésiter à casser les codes.

 

Le blogging c’est juste un business alors ?

Non, bien sûr !

Tout d’abord :

  • Un blog est juste un outil pour monter un business, pas un business en lui même (comme je l’ai indiqué dans cette longue interview).
  • On peut monter un business en ligne sans blog, avec juste une page ou un groupe facebook, une simple landing page et des techniques de Growth Hacking… (cf mon article “Les blogs sont morts“)
  • On peut tenir un blog, et en faire une passion, c’est la base… Mais pour justifier le temps, l’investissement… il faut le monétiser un minimum, sinon vous allez laisser tomber rapidement par manque de ROI.

Au début, je faisais du blogging par simple passion de partager et de m’améliorer.

A présent, c’est devenu une passion et un business, car on ne peut réussir en bloguant en dilettante.

Il faut y mettre du temps, de la passion de l’humain, du feelling…

Il est important de choisir un sujet que l’on aime.

Car le travail devient alors un plaisir, et surtout vos prospects auront plus confiance en quelqu’un qui dégage de l’émotion et de la passion, que celui qui ne montre d’aucun sentiment et qui est un business man…

Et si vous voulez en savoir plus, vous pouvez écouter ma vidéo et lire l’article “Voici ce que je devrais faire si je devais tout recommencer à 0 avec mon blog“.

12 Replies to “Ce que j’ai à vous dire après 11 ans à bloguer, 4700 articles et 25 millions de visiteurs !”

  1. Un retour d’expérience clair et franc qui tort le cou à l’idée qui dit qu’un blog se lance sans rien, se rentabilise aisément. De trop mauvais messages circulent depuis un moment et véhiculent de fausses idées qui finissent par déprimer les plus assidus.
    Merci à toi.

  2. Merci pour cet article, qui me met un peu plus sur le chemin d’un nouveau blog comme on en fait maintenant en 2017… je n’ai plus qu’à faire le pas!
    Bon anniversaire, et merci pour tous ces super contenus!

  3. Merci pour ce retour sur expérience!

    Ça vient nous rappeler, nous les autres blogueurs, qu’il est temps de s’adapter et de sortir de sa coquille pour passer au niveau supérieur et surtout d’éviter de se retrouver dépassé par l’évolution très rapide du monde de blogging.

    Comme tu le dis si bien, il est facile de se faire quelques centaines d’euros avec le blogging aujourd’hui mais de là à en faire sa principale source de revenus ce n’est pas si simple si l’on ne se bouge pas et que l’on ne commence pas à utiliser des méthodes plus modernes, telles que mentionnées dans cet article.

    En tout cas, non le blogging n’est pas dead du tout. Il faut juste s’adapter et suivre les nouvelles tendances & méthodes de travail et tout ira bien dans le meilleur des mondes :)

    Une question à part si tu veux bien ! Je ne sais pas si tu l’as mentionné ailleurs sur le blog, mais peux-tu nous dire quelle est la source de revenus la plus rentable d’après ton expérience? Et quel est selon toi le plus rentable, le BtoB ou le BtoC?

    Merci et à bientôt!

  4. @Anouar : Pour moi le B2B est le plus rentable, et de loin. Le pb des particuliers, c’est qu’ils n’ont pas de gros budget, donc il faut faire du volume.
    Pour la répartitions des revenus, voici l’analyse de ceux de Darren Rowse (2016) : http://www.conseilsmarketing.com/mailings/comment-gagner-sa-vie-en-tant-que-blogueur-pro-les-secrets-du-n1-mondial-devoiles

    Pour les miens, j’ai fait une analyse il y 2 ans : http://www.conseilsmarketing.com/blogging/les-produits-marketing-que-je-recommande

    Bonne continuation

  5. Avoir maintenu ce blog pendant 11 ans, je ne peux que dire bravo ! Passion et patience sont les clés de la réussite en blogging.

    Je suis totalement d’accord avec le fait que beaucoup trop d’articles sont écrit sans aucune âme et sans apporter une valeur ajoutée. Ils se retrouvent d’ailleurs bien souvent sans aucun engagement, voir aucune vues.

    Étant moi-même spécialiste SEO, je déconseille à certains clients de blogger s’ils ne peuvent pas apporter de valeur ajoutée, car leur ROI sera négatif.

    Malheureusement (et heureusement cela veut dire qu’il y a de plus en plus de contenu de qualité) au plus on avance dans le temps au plus il faut apporter de la valeur ajoutée pour générer du trafic naturel.
    Ainsi, seuls les contenus avec beaucoup d’authenticité tels que le Vlogging peuvent réellement faire la différence.

    Bonne continuation !

  6. Merci pour ce feedback Frederic.
    Certe, je pense que l’audience/niche du blog ainsi que léffort marketing font la reussite/echec du blog

    Je gère un blog En depuis 2015, il est le backbone de mon buisiness enligne

    J’ai deja testé le marché fr mais j’ai rapidement arrêter et se concentrer sur celui en en

  7. Merci pour ton article, qui me donne de l’espoir pour mon nouveau blogue.
    Je vais tenir compte de tes conseils, pour modifier certaine chose et tenter d’attirer plus de trafic.
    Bonne journée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *