Transformation Digitale, 5 leviers pour l’entreprise – David Fayon & Michaël Tartar

Couv_TranfDigit

 

Nous avons le plaisir de recevoir David Fayon du site éponyme www.davidfayon.fr

En effet David vient de co-écrire un livre consacré à la transformation digitale en entreprise, et son impact sur les business models “Transformation Digitale, 5 leviers pour l’entreprise (25 € chez Amazon, frais de port offerts).

 

1 – Qu’est-ce que la transformation digitale ? 

La transformation digitale est le fait de rendre son entreprise ou son organisation plus performante, plus réactive, plus proche des clients, etc. grâce au digital.

Il s’agit d’un processus permanent.

Disons que des principes mis en œuvre par Google, Facebook ou certaines compagnies peuvent être repris dans sa propre organisation et en fonction de ses buts poursuivis et pour sur-performer par rapport à ses concurrents.

Par exemple, si l’on prend une entreprise cloisonnée au niveau de ses services, ne disposant pas de CRM évoluée et d’une logique omnicanale au service du client, non dotée d’une culture de veille, avec des collaborateurs non impliqués dans le changement et non-ambassadeurs de leur marque, il est clair qu’elle sera très éloignée de l’entreprise 2.0 ou 3.0 vers laquelle la transformation digitale conduit.

 

2 – Tu as listé 5 leviers pour la transformation digitale (organisation, techno…), en quoi sont-ils importants ?

Nous avons identifié dans la construction de notre modèle de maturité collaboratif et évolutif – car le digital change en permanence même si les outils et les postures commencent à se stabiliser – 5 leviers.

D’abord la triade Technologie et innovation, Personnel, et Organisation.

Une introduction de technologies numériques qui n’intégrerait pas les 3 dimensions serait vouée à l’échec.

A ces 3 leviers initiaux, nous avons adjoint les produits et services, indispensables lorsque l’on est tourné vers le client et parce qu’ils sont la source du chiffre d’affaires et de l’existence même de l’organisation quelle quel soit.

Et enfin un peu comme dans les forces de Porter, l’environnement qui influe sur l’entreprise avec les évolutions juridiques, fiscales, etc.

Ces leviers sont étanches et à l’intérieur nous avons des critères et des indicateurs.

Et effectivement, il est possible de jouer sur certains indicateurs plus faciles à mettre en œuvre ou plus prioritaires dans la stratégie pour augmenter le niveau de maturité numérique de l’organisation à un instant donné.

Sachant aussi que dans un monde qui évolue en permanence, il s’agit d’un combat permanent.

Je vous offre mon guide 

"100 conseils pour réussir sur le web "

C'est le fruit de plus de 15 ans à travailler sur le web : je vous explique tout ce que j'aurais aimé savoir lorsque j'ai débuté sur internet...

Vous allez apprendre à attirer plus de prospects, améliorer votre conversion, rentabiliser votre temps, fidéliser vos clients... 

+ 10 minis guides pratiques (emailing, référencement...)

3 – La transformation digitale passe par des outils ou une mentalité… ou les deux ? 

D’abord, il s’agit d’une volonté stratégique portée au plus haut niveau avec une implication du top management alimentée par le middle management.

Comme pour la théorie de l’évolution des espèces, ce seront les entreprises les plus habiles qui sauront survivre et surfer selon l’allégorie de Joël de Rosnay dans la société de l’information et de la connaissance.

Il s’agit bien d’un changement de mentalité.

Et pour le matérialiser, les outils sont les moyens au service de ce changement de mentalité qui relève d’une vision stratégique.

Je dirai que certaines entreprises traditionnelles sont plus lentes à faire évoluer du fait de nombreux facteurs :

– habitudes prises par leurs collaborateurs, souvent routinières,

– grande taille de l’organisation et complexité inhérente avec une culture projet peu développée,

– crainte que l’apport du numérique soit synonyme de perte de pouvoir pour les dirigeants en place,

– peu de valorisation de l’innovation et du droit à l’erreur avec l’existence de POC (proof of concept) pour le développement de nouveaux produits/services,

– etc.

Les nouveaux entrants partent a contrario d’une feuille blanche avec souvent des business models disruptifs parfois pour les entreprises du numérique tournées vers la captation de la masse critique en matière de base client avant de la valoriser.

Mais tous ne réussissent pas forcément à croître et à prospérer. C’est l’ensemble des éléments qui font le succès.

 

4 – Comment mettre en place un process de transformation digitale dans son entreprise ? 

Notre livre Transformation digitale : 5 leviers pour l’entreprise (disponible ICI) répond justement à cette question avec son modèle de maturité associé (chapitres 3 à 7 pour chacun des 5 leviers).

Pour le bâtir, nous nous sommes inspirés des outils et méthodes de gouvernance informatique de type ITIL, CMMI, CobiT mais en les reconsidérant sur le prisme du digital.

Même si plusieurs études existent, rien n’a pour l’heure été bâti. C’est ce que nous avons voulu faire.

Un site (www.digitalimpacts.fr) vient en appui du livre pour alimenter le modèle et nourrir les échanges.

Voici aussi une interview video qui apporte quelques précisions supplémentaires sur la philosophie du livre  :

 

5 – Est-ce que tu pourrais nous donner un exemple d’une entreprise qui a complètement manqué sa transformation digitale ?

Ce ne serait pas gentil pour elles…

Néanmoins, on pourrait mentionner quelques entreprise connues comme :

– Nokia qui a raté le virage du smartphone,

– Kodak dans la photographie numérique

– …

Mais il y a également des entreprises qui ont longtemps attendu de perdre des parts de marché importantes avant de réagir tardivement le dos au mur.

Le digital n’est pas une fin mais un moyen, c’est l’assurance-vie de l’entreprise !

En bonus voici un extrait exclusif de mon dernier livre :

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Voir les boutons
Cacher les boutons

Je vous offre gratuitement 12 guides !

Le succès et l'échec tiennent parfois à peu de choses...

Je veux vous éviter de perdre du temps ou de faire des erreurs grâce à ces 12 guides où j'ai rassemblé mes meilleurs conseils sur la vente et le marketing.

Non, cela ne m'intéresse pas, je lis le contenu en bas