Partagez les articles :

Nous poursuivons mes sur les trucs et astuces pour MailChimp.

 

Soignez le préheader

 

 

Il est important d’avoir des objets courts (30 à 50 caractères au maximum), car beaucoup de gens lisent leurs messages sur leur smartphone.

Ils voient l’expéditeur et le titre, et zappent… or si la moitié de votre titre est invisible, cela ne vous aidera pas à convaincre le lecteur !

IMG_9292

Il est donc important d’avoir des titres courts, et d’utiliser d’autres astuces comme le pre-header.

Le pré-header c’est un texte juste avant le mail et qui est généralement affiché dans le smartphone.

 

Il doit avoir une taille entre 85 et 100 caractères (un iPhone en affiche par exemple 140).

On voit encore beaucoup d’entreprises qui n’utilisent pas ça du tout, et qui se contente d’afficher l’email tel qu’il vient, voire même de mettre le message de désabonnement en premier.

Voici quelques exemples, ci dessous Techcrunch met en avant les premières lignes de l’email, mais c’est confus, coupé :
iphone-previewpanes1

Voici 3 exemples, 2 proposent un header avec une offre pertinente, et celui du milieu avec le message de désabonnement :

preheader

 

Le header doit être un texte personnalisé où vous résumez et donnez envie d’avoir plus d’infos.

Cela peut être utile si l’objet de votre message ne permet pas de tout dire, vous ajoutez dans ce pre-header un teaser ou une information que la personne lira sur son smartphone ou dans le fenêtre d’aperçu.

Cela peut être :

– un code promo d’un montant,

Je vous offre mon mini guide

"Les petits Secrets de l'eMailing"

Découvrez comment exploiter à 110% vos emailings et newsletters

  • 50 pages de conseils concrets avec des exemples
  • Les secrets pour améliorer dès demain vos emails

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

– un appel à l’action,

– un chiffre étonnant,

– une date limite ou un promo limitée ou un sentiment d’urgence,

– le prénom de la personne,

– …

 

En revanche ne répétez pas ce qui est indiqué dans l’objet, le pré-header doit être complémentaire.

 

 

Il y a encore beaucoup de mails où on voit la base du pre-header : « <img src… >, lire dans un navigateur, envoyer à un ami, ajoutez nous à votre liste de contacts… C’est vraiment quelque chose à éviter.

 

Pour modifier votre pre-header dans Mailchimp, il suffit d’aller dans votre modèle d’email, et de modifier le texte en haut à gauche :

preheader-mailchimp

A noter : il est possible d’utiliser aussi une balise DIV ou de mettre un texte invisible dans l’email, mais cela peut être considéré comme un SPAM… donc à éviter si possible !

Voici un exemple  <span class=”pre-header” style=”display: none !important; visibility: hidden; opacity: 0; color: transparent; height: 0; width: 0;”>Mon texte sera affiché dans le pre-header</span>

 

Soignez la scanabilité de votre email

Il est aussi important de rappeler qu’il faut avoir un texte très lisible.

Les gens passent généralement moins de 15 secondes à lire un e-mail, donc il faut que les paragraphes soient très aérés.

 

Généralement, si on est sur mobile, on préférera des polices de caractères plus grosses que sur un e-mail normal.

Sur un e-mail normal, on a des polices entre 12 et 14.

A noter : plus vous mettrez une grosse police, plus cela vous forcera à réduire le texte et à aller à l’essentiel !

 

Si vous voulez vous assurer d’être visible partout, vous pouvez même tenter la police 16, mais je trouve cette taille un peu grosse et que je réserve aux boutons d’appel à l’action.
Autre chose : utilisez plutôt des boutons pour les appels à l’action que des liens, parce qu’on voit dans beaucoup d’e-mails « cliquez ici » ou « allez ici pour faire cela », alors que c’est beaucoup plus efficace d’avoir un bouton très clair.

 

touch6

Si vous voulez avoir une bonne visibilité de vos e-mails sur les mobiles et smartphones, préférez plutôt des modèles d’e-mails avec une seule colonne.

Pour cela choisissez dans template le bouton “Basic”, et sélectionnez “1 column” :

 

template 1 colonne

 

En effet, si vous avez deux colonnes dans votre e-mail, un smartphone mettra par exemple une colonne au-dessus de l’autre, et ce sera tout de suite pas très beau voire illisible.

Il est donc essentiel de mettre une seule colonne pour être visible sur l’ordinateur, mais également sur un smartphone.

 

Il faut réduire un maximum le texte. Vous pouvez utiliser des techniques très efficaces en marketing direct comme le fameux PS ou post-scriptum.

En mettant une dernière “surprise” comme une offre de dernière minute dans un PS vous pouvez inciter à l’action.

Il m’est déjà arrivé d’en mettre 2 voire 3 dans un e-mail avec des bonus successifs pour renforcer une offre sur une durée limitée.

 

Segmentez pour plus d’efficacité !

Quand vous faites vos e-mails, segmentez pour améliorer votre efficacité.

Cliquez simplement sur “Campaign”, et ensuite “Regular Campaign”.

Sélectionnez ensuite votre liste et choisissez “Send to a group or a new segment” :

segmentation mailchimp

 

Vous pouvez alors segmenter selon l’activité, l’ajout à la liste, la notation…

 

segmentation simple

 

 

Vous pouvez par exemple le faire par exemple sur la zone géographique si vous avez des clients en France et à l’étranger.

segmentation

 

Vous pouvez cibler les Canadiens comme ils sont sur le marché francophone, mais les heures d’envoi sont complètement différentes.

À ce moment, vous segmentez toutes les personnes du Canada de votre liste, et vous envoyez l’e-mail au bon moment.

 

 

Vous pouvez faire de même au niveau des villes en utilisant un rayon d’action :

segmentation geographique

 

Si vous arrivez à segmenter selon les endroits, par exemple « promotion à Paris » ou « promotion à Marseille ».

 

Il faut quand même beaucoup se méfier car MailChimp a tendance à ne pas identifier véritablement d’où viennent les gens.

Par exemple, je suis identifié comme habitant en Allemagne alors que je vis en France. C’est tout simplement parce que le serveur se trouve ailleurs. De même si votre serveur d’email est hébergé aux USA, alors l’email est considéré comme américain…

 

 

Par contre, vous pourrez segmenter sur d’autres critères très efficaces, comme les gens qui viennent de commander, les ouvreurs, les cliqueurs…

 

Les acheteurs sont particulièrement intéressants, car généralement, ces gens sont les plus susceptibles de commander à nouveau.

Et il y a bien entendu la segmentation selon qu’ils aient cliqué ou pas, selon le type de produit, l’activité sur le site internet, leur travail, etc.

 

Vous pouvez aussi mettre en place des mini campagnes ciblées sur vos cibles les plus répondantes.

Par exemple vous pouvez proposer des promos limitées, des bonus, utiliser des arguments différents… sur les ouvreurs d’un premier message.

En effet souvent il y a dans ces ouvreurs vos « bons clients », qui achètent quasiment tout le temps vos produits, et ceux qui ont déjà un intérêt et qui sont susceptibles de basculer dans le camp des acheteurs si vous optimisez un peu votre offre.

Une autre idée est de faire un email de relancer sur une offre précédente, en lui disant « Hé PRENOM, il ne vous reste plus que X jours pour avoir la promo de XXXX. Appelez moi vite pour en profiter, ou cliquez ICI pour le recevoir dans les 24h ».

Vous pouvez aussi faire du teasing dans vos emailings…

Par exemple pré-annoncez une super promo ou un lancement, et profitez en pour dire que si jamais cet email n’a pas été envoyé à la bonne personne, qu’il est temps de l’envoyer à la bonne personnne.

Les méthodes pour augmenter la liste de ses prospects

Parmi les méthodes les plus efficaces pour récupérer des prospects, la première consiste à demander à la personne de s’inscrire à votre newsletter  lors de l’acte de d’achat (lors de la création d’un compte sur un site eCommerce).

Il y a aussi les séminaire en ligne (les web séminaires), cela marche très bien lorsqu’on est dans le B2B.

Vous pouvez proposer votre propre web séminaire, ou d’utiliser des services comme Webikeo, voir notre liste d’outils marketing pour les PME.

 

Un autre bon moyen est également le téléchargement de tout ce qui est guide bonus, livre blanc, ebook, extrait video, participation à un Forum, à un groupe Facebook…

Vous avez ainsi sur ConseilsMarketing.com des nombreux guides gratuits.

Si votre site est clairement commercial, vous pouvez proposer aux gens de s’inscrire via une popup.

 

C’est également intéressant lorsqu’on a un salon physique de proposer aux gens de s’inscrire à une newsletter, un jeu-concours, etc.

Vous pouvez aussi récupérer des gens en mettant à leur disposition un iPad sur un lieu de vente via l’application Chimpadeedoo :

 

features-mobilesignup

 

 

Il y a bien sûr les outils payants (Google AdWords, réseau adsense, Bing…) pour proposer aux internautes de recevoir un guide d’achat, d’avoir un comparatif des offres, d’obtenir des comparatifs entre plusieurs solutions… suite à un clic sur une annonce :

comparatif crm

 

La co-régistration reste assez peu développée mais peut fonctionner dans le cadre de partenariats quand vous êtes avec de gros sites ayant une thématique similaire sans être concurrents, ou en faisant un concours avec des sites d’une taille similaire.

 

Les deux manières de gérer sa liste de prospects

La gestion d’une liste de prospects balance entre limiter les désabonnements, et faire du chiffre d’affaires.

En effet plus on envoie ses emailings, plus on fait du chiffre d’affaires, or si ses emails ne sont pas pertinents, alors on voir que les gens se désabonnent, et que sa liste fond petit à petit.

Il y a donc deux grandes stratégies dans la gestion d’une liste :

– La première consiste essayer de convertir un maximum, à condition que l’on récupère sans cesse de nouveaux prospects.

Le but est d’envoyer uniquement des promotions, parce que à un moment il y a bien une offre qui fonctionnera.

Et s’il y a des désabonnement ce n’est pas grave, car d’une part on a régulièrement beaucoup de nouveaux prospects, et d’autres part un abonné inactif fini par coûter de l’argent.

Dans cette stratégie 80% des emails sont promotionnels.

 

– La seconde consiste à se dire que le client n’est pas encore mûr pour l’achat, et donc qu’il faut lu donner des informations pour le faire se décider à commander, ou montrer son aspect d’expert.

Dans ce cas, on va bien sûr envoyer des offres et promotions irrésistibles, mais on va commencer le cycle de vente en éveillant l’intérêt, en donnant des informations, et uniquement de temps en temps en faisant une promotion.

Dans ce contexte 80% des emails seront du contenu à valeur ajoutée.

 

En parallèle, pour ses deux stratégies, il faudra utiliser une fonction de MailChimp qui est l’unsubscribe survey.

C’est une étude permettant de voir pourquoi les gens se désabonnent, ce qui est assez pratique car vous pouvez ainsi savoir si c’est la fréquence, le contenu, vos promos, etc.

Vous devez mettre en place une page de désabonnement personnalisée depuis votre liste.

Vous sélectionnez “Sign up forms” :

lists_dropdown_signupforms

Ensuite sélectionnez “Unsuscribe success page” :

forms_unsubscribesuccesspage

Et vous avez ensuite le questionnaire de désabonnement :
unsubreason

A noter : vous pouvez changer la traduction pour mettre du français via le bouton “translate”

 

Pensez à faire du split testing (ou A/B testing)

N’oubliez pas non plus de faire l’AB Testing.

Trop de gens envoient une newsletter ou une promo sur l’ensemble de leur liste, alors qu’il suffit de faire deux tests de versions différentes.

Vous pouvez tenter par exemple des objets différents. C’est très simple, mais c’est pourtant très efficace.

Vous pouvez aussi changer la promotion ou la mise en page, mais faites attention à ne changer qu’une seule chose, et testez.

Vous serez surpris et pourrez améliorer votre copie au fur et à mesure.

a-b-split-testing chimp Split test split-testing-email AB_Testing

 

L’autre chose importante est de travailler votre page d’atterrissage suite au clic.

Quand la personne veut commander, il faut absolument que cette landing page soit en rapport avec le mail, car si le client clique et se retrouve sur un graphisme différent, des produits différents ou sur la home page, il sera perdu et s’en ira.

 

 

 

A vous de jouer !

Lancez vous et utilisez Mailchimp gratuitement si vous avez moins de 2000 contacts, cliquez ICI !


mailchimp
 

Trucs et Astuces Mailchimp – Partie 2 le preheader, l’enquête sur le désabonnement, le split test…
Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !

Partagez les articles :

3 thoughts on “Trucs et Astuces Mailchimp – Partie 2 le preheader, l’enquête sur le désabonnement, le split test…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.