Le rôle du Product Marketing Manager : les erreurs à ne pas commettre – Partie 3

Le rôle du Product Marketing Manager : les erreurs à ne pas commettre - Partie 3 5

Dans la partie 1 et la partie 2 nous avons vus le rôle du Product Marketing Manager. Maintenant nous allons voir les erreurs à éviter en tant que Product Marketing Manager.

Une des points clés est de réussir sa prise de poste, c’est là que va se jouer votre crédibilité dans le poste.

Il est donc essentiel de connaître son marché.

Pour cela il faut :

  • La crédibilité s’acquiert via ses connaissances métier passées, via des rendez vous avec les clients, via des études de marché, la participation à des rendez vous commerciaux, en jouant les clients mystères, en faisant des rendez vous avec les opérationnels, d’animer des conférences, de participer à des salons, de lire des ouvrages techniques…
  • Faire un audit des prix et des offres (mapping de l’offre) afin de la connaître sur les bouts des doigts.
  • Analyser le parc des clients et prospects afin de connaître l’état de l’activité, via une définition des personas (et que cela soit partagé par toute la structure…).

Ce qui est vraiment fondamental, c’est d’aller chez des clients, car c’est des clients que doivent remonter les priorités marketing.

Partie 2 – Les erreurs à ne pas commettre en tant que Product Manager

omg_digital_marketing_seminar

Voici quelques erreurs classiques :

  • Ne pas avoir une roadmap, au moins macro, avec les grandes tendances à venir. Avoir une Roadmap permet de donner de la perspective, de gérer les priorités…
  • Ne pas donner son avis sur les évolutions à venir, et ne pas être au coeur des décisions (même si c’est la direction qui fait les arbitrages finaux).
  • Ne pas connaître et utiliser les produits, afin de savoir en parler, les utiliser et en parler.
  • Etre trop orienté produit, et dire des choses comme ” Les clients ne savent pas utiliser le produit” / “Les clients vont comprendre, c’est simple” / “Les clients sont bêtes” / ” Les clients vont consulter la documentation / voir la vidéo / appeler la hot line”…
  • Travailler dans son coin sans feedback, avec un effet tunnel avec la R&D, qui finera un produit sans avoir sondé le marché.
  • Ne pas oser dire la vérité quand cela ne va pas, ou être trop peu exigeant. Prendre des décisions et dire non est difficile, mais il faut le faire
  • Rester dans les micro-fonctions et les évolutions, sans avoir une vision à 3 ans pour son marché et son produit (en dehors des demandes clients ou des commerciaux qui restent très basiques).
  • Ne pas oser sortir du cadre, en osant remettre en question les dogmes (ex: faire appel à des technologies externes, racheter une société…).
  • Ne pas aller en rendez vous avec les commerciaux pour savoir comment réagissent les prospects, ou faire de la double écoute au service client.
Article précédent
Les défis de l'omnicanalité dans la Relation Client 6

Les défis de l'omnicanalité dans la Relation Client

Article suivant
Comment mettre en place une stratégie Growth Hacking ? 7

Comment mettre en place une stratégie Growth Hacking ?

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Sur le même thème