Découvrez l'histoire du Marketing en 1h chrono... de l'antiquité à nos jours ! 1
Partagez les articles :

Découvrez l’histoire du Marketing en 1h chrono !

 

 

Partie 1 – De la préhistoire du Marketing au Marketing des années 2000

 

La vidéo ci dessous résume toute l’histoire du marketing.

Le marketing : naissance et évolution à travers l’histoire

À la télévision, nous avons été habitués à la publicité.

Dans les rues, ce sont les enseignes et les grandes affiches qui captent notre regard. Sur le web, outre les textes qui nous vantent l’utilité de tel ou tel autre produit, nous avons surtout les images, pas toujours souhaitées, qui s’affichent en grand et nous empêchent parfois de lire ce que nous désirons.

Sur YouTube, ce sont de courtes vidéos qui bloquent par intermittence, durant 5 à 30 secondes, la vidéo que nous suivons tranquillement.

Tous ces phénomènes, ce sont des stratégies marketing.

Tous les aspects, jadis rappelés, nous montrent que le marketing est intimement lié à notre quotidien et existe partout. Mais avant de parvenir à cette étape, marketing a fait du chemin.

Dans cet article, nous remontons le temps, à la naissance de cette stratégie de vente.

Le marketing  : en quoi consiste-t-il réellement ?

Le marketing est un ensemble de stratégies qui permettent d’optimiser la valeur d’un produit pour le vendre au prix maximal que peut payer un client tout en étant satisfait.

Autrement dit, le marketing consiste à augmenter la valeur d’un produit au-delà de la conception basique qu’en a l’acheteur.

L’exemple palpable, c’est la différence de prix entre un PC et un Mac. Entre les deux types d’ordinateurs, la différence n’est qu’infime.

Parfois, un PC est même plus performant qu’un Mac.

Cependant, le prix d’un Mac est plus élevé que celui d’un PC.

Il en est de même entre un téléphone Android tel que Samsung et un iPhone.

Entre les deux, les caractéristiques sont parfois similaires.

Aussi, l’expérience a prouvé qu’un téléphone Samsung, moins cher qu’un iPhone, est parfois plus performant et toujours plus résistant qu’un téléphone Apple. Malgré cela, des gens sont toujours prêts à débourser gros pour s’offrir un téléphone iPhone.

La raison ?

La société Apple a eu un bon marketing.

La marque à la pomme croquée est parvenue à maximiser la valeur de ses produits aux yeux des clients.

Elle a réussi à faire croire que l’iPhone, c’est la classe. Ce qui est devenu la norme aujourd’hui et pousse les gens à payer plus cher.

Selon emarketing.fr, le marketing, « c’est l’analyse des besoins des consommateurs et l’ensemble des moyens d’action utilisés par les organisations pour influencer leur comportement.

Il crée de la valeur perçue par les clients et adapte l’offre commerciale de l’entreprise aux désirs des consommateurs ».

De cette définition, le marketing consiste à analyser les besoins d’une communauté afin d’y adapter le produit pour séduire la communauté dans le besoin.

C’est ici le principe basique de cette stratégie commerciale. Mais si elle ne résumait qu’à cela, les sociétés ne resteraient pas pour trop longtemps, les temps changeant et les réalités aussi.

Le marketing a bien dépassé le cadre de l’adaptation d’un produit aux besoins d’une communauté.

Pour l’ADETEM, « le marketing est l’une des fonctions de l’entreprise dont le rôle est d’assurer le futur de celle-ci ».

Ainsi, le marketing, c’est surtout la mission de pérenniser l’entreprise ; maintenir en vie une société sur plusieurs années.

Et pour y parvenir, les produits doivent être en phase avec les besoins des clients ; leur valeur doit être optimisée afin de faire de grands profits pour permettre à l’entreprise de durer dans le temps.

 

Le marketing  : naissance et évolution

Comme plusieurs sites le rapportent, la notion du marketing n’existe pas en vrai avant l’époque moderne.

Ce n’est que dans l’évolution de la stratégie que ce terme est né.

Cependant, l’histoire rapporte que des témoignages du marketing existent depuis l’antiquité.

Rome : les amphores et le Garum Scaurus

Les premières traces du marketing remontent à la Rome antique. Les Romains de l’antiquité étaient réputés pour leur commerce florissant. C’est chez eux que les premiers agissements du marketing ont été notés.

Les fouilles archéologiques ont permis de découvrir dans les ruines de la Rome antique les objets tels que les amphores.

Celles-ci sont des récipients très utilisés dans l’antiquité pour transporter des produits de première nécessité tels que : la bière, l’huile d’olive, les sauces, le vin, etc.

Selon chaque type d’amphores, on avait affaire à un produit spécifique provenant d’une région donnée.

Elles étaient donc des signes distinctifs ou des marques telles que l’est la bouteille de Bordeaux. Ce sont les premiers packagings de l’histoire.

Au nombre des divers produits commercialisés dans les amphores, nous avons le Garum.

C’était un condiment très employé dans la Rome antique.

Il en existait une diversité, mais le garum scaurus, qui était le meilleur, bénéficiait à l’époque d’une certaine publicité.

Aussi, les façades des maisons indiquaient déjà à l’époque des produits que l’on vendait dans chaque maison.

De Gutenberg à la réclame : le marketing prend forme

Avec l’invention de l’imprimerie par Johannes Gutenberg, le marketing prend un souffle.

L’imprimeur, à force d’afficher les fondements de la foi protestante sur les églises, a prouvé la force de l’affichage.

Au début du XXe siècle, une nouvelle forme de marketing apparaît : c’est la réclame.

Avec celle-ci, le produit est mis en avant, de façon descriptive et artistique.

Déjà, l’intention de valoriser le produit pour inciter à acheter se faisait sentir.

Bien avant la publicité moderne, le marketing prenait déjà la forme de l’événementiel.

Pour exemple, Le Tour de France organisé par le magazine l’Auto lui a permis d’éclipser le magazine Vélo qui était son principal rival.

L’évènement était relayé, étape par étape, dans le magazine que les gens achetaient en grand nombre.

Ceci a permis au magazine l’Auto d’accaparer la part du marché qu’avait son concurrent. Ce dernier s’étant ruiné a disparu. L’Auto est devenu l’Auto-Vélo.

À cette époque, bien avant les blogs et leurs contenus, le marketing était déjà aussi du contenu.

L’exemple palpable est le Guide Michelin qui était offert gratuitement aux chauffeurs. Ceux-ci devraient s’en servir pour faire la promotion du tourisme auprès de leurs clients.

C’est donc là les prémices du content marketing.

De la réclame, l’on comprend que le marketing n’était plus simplement pour promouvoir le produit.

Il était fait avec une réelle intention à l’arrière : convaincre de la supériorité du produit.

C’est cette forme de publicité dite de la réclame qui est perfectionnée à l’ère de la technologie pour donner toutes les formes du marketing que nous connaissons.

L’après-guerre de 1945 : naissance du marketing moderne

On était encore à l’époque de la réclame lorsqu’a éclaté la Deuxième Guerre mondiale remportée par les Américains.

Pour aller au combat, le gouvernement américain avait enrôlé des travailleurs.

Quand la guerre prit fin en 1945, ces derniers retournaient chez eux, soit dans les usines ou dans les entreprises.

Ce sont ces derniers qui inventent le marketing tel que connu au sens moderne.

En effet, le marketing est d’origine américaine.

Il est formé des mots Market et in qui signifient « mettre sur le marché ».

Il consistait donc à mettre un nouveau produit sur le marché.

Les soldats utilisent ce qu’ils ont appris de la guerre pour révolutionner le secteur de la vente.

C’est la raison pour laquelle de nombreux mots du domaine militaire sont devenus courants dans le jargon du marketing :

  • cible
  • positionnement
  • campagne marketing
  • guérilla marketing,
  • conquérir un marché,
  • force de vente,
  • attaquer un concurrent,
  • chef de produit, etc.

Les États unis étant sortis vainqueurs de la guerre, le pouvoir d’achat a augmenté.

Le but du marketing alors, c’est d’aller écouler des produits sur un nouveau marché.

La publicité devenait donc plus créative avec un plan bien défini que l’on désignait par les 4P : Produit, Promotion, Prix, Place. C’était le marketing mix.

On conçoit un nouveau produit avec de nouvelles fonctions. On en établit la promotion et en fixe le prix. Les circuits de commercialisation sont ensuite déterminés et le produit est lancé.

Naissance de l’informatique et l’arrivée des mass médias

Le système des 4P fonctionne à merveille ; les produits s’écoulent.

Mais l’arrivée de l’informatique prouve très vite les limites du marketing à 4P. On passe alors au système des 6P.

Aux 4 précédents, Processus et Personnel sont ajoutés.

En effet, écouler des produits suit désormais tout un processus qu’il faut bien établi. Celui-ci sera exécuté par un personnel. Il faut donc former ceux-ci selon le produit à vendre.

Courant 1960, les médias de masse font leur apparition.

Une fois encore, le marketing s’adapte.

Les chefs de produit se rendent compte qu’il est désormais possible d’atteindre des millions de personnes à travers la télévision ou la radio.

Alors, on essaie de convaincre le consommateur avec de la publicité sur ces médias. Mais en même temps, la concurrence arrive et il fallait encore s’adapter.

« La marque » prit donc son essence !

À l’heure de la concurrence, ce n’est plus seulement le produit qui est mis en avant, la marque aussi y était associée.

Chaque marque devrait alors convaincre le consommateur du fait que son produit est le meilleur.

Pour y parvenir, celles-ci utilisent ce qu’on appelle les leviers de l’influence et de la manipulation :

  • La preuve sociale
  • L’engagement
  • La réciprocité
  • La rareté
  • L’autorité
  • Les liens

À ce moment, les marques commencent à jouer sur les liens en associant les stars telles que Michael Jackson à leur image.

Aucune société ne voulant demeurer dans l’ombre de l’autre, de gros budgets étaient alloués à la publicité.

Avec la concurrence qui allait croissant et les publicités qui devenaient trop, le consommateur change sa façon de consommer.

Des preuves sont dorénavant associées au markéting pour prouver la véracité de ce que l’on vend à travers la publicité.

Le système des 7P voit le jour, Preuve s’ajoute aux 6P précédents.

Les marques ne tardèrent pas à fournir de preuves. Le choix devenait difficile pour le  consommateur qui devient aussi plus exigeant.

De ce fait, le marketing mix s’adapte encore.

Désormais, il passe à 10P.

Aux 7 précédents, trois autres s’ajoutent : Permission, Partenariat, Pourpre.

Alors, la publicité n’est plus faite pour inciter directement le consommateur à l’achat, mais pour l’attirer. Les marques misent désormais sur l’émotion en optant pour des publicités provocantes afin de vendre l’image de la marque.

 

 

Partie 2 – L’histoire du marketing Moderne

Cette seconde vidéo aborde les dernières évolutions modernes du marketing.


Partagez les articles :
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments