Comment choisir une agence ou un consultant SEO : 13 signaux alarmants !

 

Nous avons le plaisir de recevoir Pierre-Antoine Levesque, blogueur webmarketing spécialisé dans le référencement naturel, sur son blog White-Hat SEO sur  palevesque.com.

Choisir son consultant SEO peut parfois sembler être un jeu de hasard, un peu comme on choisirait un plombier ou une voiture d’occasion…

On ne sait pas trop si la personne en face de vous est un pro, ou si c’est un amateur… 

Sans plus tarder, voici 13 signaux alarmants pour détecter si le référenceur que vous avez contacté n’est peut-être pas aussi bon que ce son discours ou son site le laisse croire…

 

1 – Il vous offre des garanties

First-Page-of-Google

On voit souvent ce genre d’offre sur internet :

“Je vais positionner votre site en première position sur Google ou je vous rembourse. Vous serez sur la première page en moins de 30 jours ou c’est gratuit.”

S’il ne s’agit pas d’arnaque au sens propre du terme, il y a un mensonge par omission…

L’astuce consiste dans le fait que ce référenceur ne vous a pas précisé pour quel mot clé vous serez en première position !

Par exemple si vous êtes un dentiste à Paris, vous vous attendrez à sortir premier pour des mots clés comme « dentiste à paris » puisque c’est ce qui fait du sens pour vous.

Or, le temps passe, et vous n’êtes même pas dans les 3  premières pages pour ce mot clé, vous demanderez des explications à votre référenceur et il vous dira :

« Oui oui! Vous êtes premier comme promis. Faites la recherche suivante sur Google : dentiste + rue + paris + code postal ou “rendez vous dentiste Paris 75015″…” 

Bref, une expression que personne n’utilise ou au mieux un mot clé de très faible volume de recherche (généralement en 3 ou 4 mots) qui ne vous apportera jamais de clients.

Certains vendeurs encore moins scrupuleux vont simplement utiliser Google Adwords pour vous faire apparaître au-dessus des résultats de recherche.

Il y a bien des PME qui n‘y connaissent absolument rien à l’internet et qui n’y voient que du feu.

La réalité c’est qu’aucun référenceur ne peut offrir de garantie car nous ne contrôlons pas les résultats de recherche, nous ne faisons que les “influencer” en optimisant les sites selon  l’algorithme de Google.

On peut certainement avoir beaucoup d’influence, mais jamais au point de pouvoir garantir un résultat spécifique.

Donc si on vous assure la position N°1 sur Google, attention à ce qui est exactement proposé…

 

2 – Il propose des forfaits préconçus

analyse SEO

Si vous avez déjà recherché un référenceur SEO, vous avez certainement déjà vu ce genre de forfaits préconçus.

 

Pour bien comprendre pourquoi il s’agit souvent d’un signal d’alarme, il faut savoir que Google a évolué énormément ces 15 dernières années.

Au début des années 2000, il était possible de bien positionner un site dans Google et même d’obtenir des résultats à long termes simplement en créant des centaines ou des milliers de liens faciles à obtenir par des moyens automatisés (logiciels de création de profils dans les forums, pour créer des commentaires sur les blogs, pour créer des profils sur les Media Sociaux…).

Autrement dit, à chaque mois le consultant appuie sur un bouton et des milliers de liens sont créés.

Il suffisait de répéter le processus jusqu’à ce que les résultats soient atteints…

Le consultant savait donc exactement le travail qu’il aurait à faire tous les mois et ce, peu importe le site ou le client.

Offrir des forfaits préconçus était donc une approche simple et appropriée dans un tel contexte.

Avec le temps, Google est devenu de plus en plus sélectif sur les types de lien auxquels il accorde de la valeur et les techniques SEO se sont évidemment ajustées.

Après la création massive de liens est venu le temps ou c’était les pyramides de liens qui étaient populaires et ensuite ça a été les réseaux de sites privés.

Si des agences et consultants offrent encore ce genre de forfaits préconçus c’est souvent qu’elles ne se sont simplement pas mis à jour.

De nos jours, nous en sommes à un point où pour obtenir des résultats stables à long termes chaque site nécessite une approche personnalisée et de la création de contenu.

Le type de backlinks à obtenir varie même d’une industrie à l’autre, le nombre de pages à créer est aussi différent.

Par exemple sur des sujets comme le Poker, la bourse, le marketing, la rencontre… les optimisations sont telles (liens, nombre de pages…) qu’un forfait de quelques jours ne suffiront pas à obtenir des résultats significatifs.

De plus, ces forfaits low cost obligent à des prestations automatisées un maximum (création de liens, de pages…) et le contenu de la prestation est obligatoirement très limité (ex: un article de 500 mots c’est au moins 10 € rien que pour l’écriture sur un site de rédacteurs, sans compter le temps de relecture car souvent le résultat est très moyen)…. mais nous en verront plus un peu après…

Désormais, sans avoir d’abord bien pris connaissance du site du client, des objectifs précis et sans avoir analysé la compétition, il est difficile d’imaginer qu’un bon consultant SEO puisse vous donner un prix.

3 – Il vous propose les techniques SEO suivantes

different-hats-637x812

Il y a différents moyens de positionner un site dans Google, mais ils ne sont pas tous appropriés pour une entreprise.

Une méthode risquée qui va à l’encontre des lignes directrices de Google (le Black Hat) peut être une bonne approche pour un site d’affilié ou pour un site dont la durée de vie sera très courte (promotion d’un évènement d’une durée limitée par exemple), mais en général ce n’est pas approprié pour une entreprise.

En effet si à court terme des techniques “limites” peuvent fonctionner, il y aura à un moment ou à un autre une sanction de google ou une sanction via un changement de l’algorithme.

De plus, certaines techniques sont simplement inefficaces.

Vous voudrez donc éviter les référenceurs qui vous proposent une approche centrée sur :

  • Les pyramides de liens
  • Les réseaux de sites privés
  • Des soumissions de votre site dans des tonnes d’annuaires
  • Les communiqué de presse (pas mauvais en soi, mais ça n’a aucun impact direct sur le référencement)
  • Le PageRank (ex: il vous promet un PageRank plus élevé… alors que ce n’est pas un facteur déterminant)

Alors comment obtient-on des liens entrants sans se causer des ennuis ?

 

Cela peut être

– en rédigeant un article invité (comme celui ci !)… qui prend au moins 2 ou 3 h pour ne pas se faire refuser l’article !

– en créant une infographie (mais il faut des chiffres… donc une étude ou rassembler des chiffres)

– en créant un livre blanc (solo ou collaboratif)

– …

 

Dans tous les cas, il faut varier les techniques pour obtenir des liens, et surtout faire un GROS travail pour faire connaître ce contenu que vous venez de créer !

Voici d’ailleurs un article que j’ai rédigé sur une approche qui fonctionne très bien avec les infographies : http://palevesque.com/infographies-et-netlinking/

 

4 – Il ne vous demande rien sur votre site, vos priorités…

 

Votre référenceur ne peut pas faire tout son travail sans avoir certains accès :

  • Le CMS ou le code source de votre site (le référencement d’un site WordPress est différent d’un site fait en pur HTML ou même d’un site fait avec Drupal, ou encore d’un site eCommerce Prestashop !).
  • Votre compte Google Analytics, pour voir quelles pages sont les plus visitées, le trafic actuel…
  • Votre compte Google Webmaster Tools, pour voir le nombre de pages réellement indexées.

Certes il existe des outils SEO qui permettent d’analyse un site internet sans accéder à vos données (voir cette liste d’outils SEO gratuits et payants), mais ils utilisent des estimations, et non pas vos vraies données !

Il devrait aussi discuter avec vous des mots clés qui vous intéressent en priorité.

Il est impossible de se référencer sur tous les mots clés (il faut prioriser trafic et ciblage), et souvent c’est l’entreprise, ses commerciaux, ses techniciens… qui donnent la bonne liste (et pas Google Keywords Planner ou SEMrush qui donnent des listes qui sont là pour compléter une liste prioritaire).

 

 

Le but du SEO ne se limite pas à améliorer le positionnement d’un site, le but c’est de vendre !

On le fait avant tout dans le but d’augmenter  les revenus du site web et pour y arriver il faut positionner le site pour les mots clés ayant le plus de valeur pour le client, et souvent d’améliorer les conversions du site.

Il devrait aussi vous demander si un travail SEO a déjà été fait sur le site dans le passé.

Il se peut qu’il n’ait pas besoin de toutes ces informations dès le début du mandat, mais si après 1 ou 2 mois il ne vous a toujours rien demandé posez-vous des questions car il n’a pas le profil d’un consultant qui a à cœur l’intérêt de ses clients.

 

5 – Un prix trop bas

crazy-eddies-link-emporium

Vous a-t-on offert un service de référencement naturel à un prix aussi bas que 300 € par mois?

La plus part des consultants SEO chargent entre 75 € et 150 € de l’heure, selon une étude conduite par MOZ.

Alors, même en prenant le taux horaire le plus petit de cette fourchette, soit 75 €, ceci signifie qu’il ne travaillerait que 4h par mois à référencer votre site.

Même si vous ne connaissez pas grand-chose au SEO, vous savez surement au fond de vous-même que ce n’est pas en une demi-journée de travail chaque mois que vous allez devancer tous vos compétiteurs sur Google, non?

Un consultant SEO vous chargera au minimum 1 000 € par mois, pendant 6 à 12 mois.

En dessous de cela, il n’a pas suffisamment de marge de manœuvre et de temps pour agir dans votre intérêt.

Le SEO c’est comprendre le business du client (au moins 1/2 journée de discussion et de validation avec le client), c’est travailler en commun sur le site…

Et dans le cas de sites visant des mots clés plus compétitifs ça peut facilement être quelques milliers de dollars ou d’euros par mois.

Un prix trop faible cache souvent quelque chose.

Cela peut être par exemple que votre consultant :

  • Ne fait que modifier les éléments techniques de votre site, créer des comptes de réseaux sociaux, soumettre votre site dans des annuaires de manière automatisée.

Rien de nécessairement mauvais, mais il néglige la partie la plus importante (et la plus difficile) : la construction de liens entrants de qualité. Vous n’obtiendrez pas les résultats désirés.

 

  • Utilise des techniques de black-hat SEO tels que des réseaux de sites privés ou des pyramides de liens.

Ça peut fonctionner, mais à court termes seulement. Votre site sera éventuellement pénalisé et vous devrez en créer un nouveau et engager un autre référenceur.

 

  • Ou tout simplement il fait des prestations basiques et standard (créer des comptes, obtenir quelques liens faciles, créer quelques pages pour quelques mots clés…), mais il n’aura mathématiquement pas le temps pour vous obtenir des résultats

 

6 – Il ne parle que des éléments techniques de votre site… et vous proposer de créer un nouveau site de A à Z

Stuffing-Keywords-637x812

Les éléments techniques tels que la structure du site, les meta données et les URL qui doivent être analysés par un référenceur, mais ces éléments à eux seuls n’amélioreront généralement que très peu votre positionnement, à moins de cibler des mots clés de très faible compétition.

À un certain point dans votre entente de service, il doit se mettre à créer des liens entrants vers votre site.

Car un bon référencement c’est le site, mais aussi tout ce qu’il y a autour (liens externes…).

Étant donné qu’il s’agit de l’étape la plus déterminante de votre référencement, il devrait vous en parler assez rapidement. S’il ne le fait pas vous devriez le questionner.

De même s’il dit qu’il faut tour refaire avec sa propre plateforme (WordPress…), c’est parfois vrai mais ce n’est pas toujours une bonne idée, surtout si le site est ancien et qu’il dispose déjà de nombreux liens externes (tout changer peut être un gros challenge !).

 

7 – Il ne vous a fait aucune suggestion d’amélioration à votre site après 1 mois de travail

Tweet-Comic

Tout comme certaines agences et consultants vont se concentrer uniquement sur les aspects techniques de votre site et négliger la campagne de netlinking, il y en a d’autres qui passe directement à l’étape de la création de liens sans même avoir d’abord réalisé un audit de votre site.

Les 2 grands volets du référencement naturel (le on-site et le off-site) doivent travailler ensemble pour obtenir des résultats optimaux et durables.

Un référenceur doit être certes un technicien et maîtriser des outils, mais il doit de plus en plus être un marketeur, et savoir comment générer du trafic.

Il doit savoir créer du “contenu SEO” (ex: des pages écrites pour Google pour certains mots clés par des rédacteurs, acheter des articles sponsorisés…), mais aussi du “contenu marketing” (ex: des infographies, du guest posting…).

Il se peut que vous obteniez des résultats en ne vous préoccupant que du off-site, mais ça va vous revenir plus cher car plus de liens entrants seront nécessaires.

 

8 – Il ne vous dit pas clairement ce qu’il fait ou vous n’arrivez pas à comprendre ses explications

black-magic-seo

Le SEO a beau être une discipline technique et même complexe, mais il n’en demeure pas moins que les grandes lignes se résument à :

  • Analyser votre site
  • Faire de la recherche de mots clés
  • Analyser la compétition
  • Modifier certains éléments techniques sur votre site
  • Écrire/modifier du contenu
  • Faire de la promotion dans le but d’obtenir des liens entrants

Vous devriez au minimum toujours savoir à quelle étape il en est et avoir une compréhension minimale de pourquoi il fait ce qu’il fait à chaque étape.

Surtout dans la construction de liens entrants puisqu’il s’agit de l’étape qui compte le plus.

Vous devez exiger des explications sur les méthodes utilisées.

Pourquoi est-ce si important ?

Tout simplement car vous devez être partie prenante dans le processus de référencement car :

– vous allez devoir donner à votre référenceur du contenu pour l’aider à référencer votre site,

– vous allez produire du contenu vous même,

– vous devez savoir ce qu’il faut faire et ne pas faire

– vous avez sans doute déjà du contenu SEO chez vous (ex: newsletter, fiches PDF…)

– …

Le SEO n’est pas un travail solo par le référenceur dans son coin, mais un travail d’équipe entre l’entreprise et son référencement. 

 

9 – Il dit qu’il peut vous obtenir des milliers de liens entrants rapidement

Why-You-Really-Dropped-Google

Dans ce cas, sachez qu’il créé ces liens de manière automatisée et que ça ne lui prend pas plus que quelques minutes à faire (soit avec des logiciels, soit par des assistants…).

 

Dans les 2 cas, ce sont de mauvais liens qui vont le plus souvent ne donner aucun résultat, au mieux donner des résultats à court termes (quelques semaines), puis  votre site sera pénalisé et Google ne vous enverra plus jamais de trafic. Vous devrez créer un autre site et repartir de zéro.

C’est la même chose pour les comptes Twitter, les vidéos Youtube, les pages Facebook… un référenceur peut payer pour avoir plus de fans, plus de suiveurs, plus de vues… mais c’est artificiel et Google ne se laissera pas prendre au piège.

gettwitterfollowers

 

10 – Il vous promet des milliers de visites en quelques semaines…

 

Un site “normal” ou une page est généralement référencé dans les quelques heures… donc vous pouvez potentiellement obtenir des visiteurs très rapidement.

Or Google a une très grosse latence… obtenir plus de trafic en référencement naturel suit des “paliers”.

Par exemple un nouveau site au départ ne fera, en référencement naturel, pas plus de 50 visiteurs… puis 500… puis 1000… puis 2500… puis 5000… puis 10 000… et ainsi de suite !

En effet Google ne fait pas confiance en 1 jour à un site qui vient de nulle part… il fait confiance aux sites de référence, et ce n’est que petit à petit qu’il accorde un peu de trafic (au mérite !) aux nouveaux site !  

Donc un référenceur honnête vous dira que le trafic va croître au fil des mois, et que c’est sur la durée (d’où la nécessité d’avoir un contrat sur plusieurs mois et non pas une fois).

En revanche un référenceur pourra mettre en place des actions de génération de trafic, et ainsi générer du trafic via des sites externes (et non pas via Google).

Ces actions vont d’une part générer des prospects, mais aussi “inciter” Google à mieux vous référencer sur des expressions qui ont généré du trafic.

Un bon référenceur doit aussi être un bon marketeur, donc l’agence doit avoir dans ses rangs ou en sous traitant des rédacteurs, des graphistes… et il doit être capable de vous montrer des exemples pour vous inspirer.

 

 

11 – Il est venu à vous avec un courriel générique

 

Nous recevons tous ces messages de temps en temps via le formulaire de contact de notre site.

spam seo

Ou encore :

offre seo

Je pense que c’est évident, mais juste au cas : un vrai bon consultant ne spam pas le monde entier avec ce genre de message générique à la recherche de clients.

Ce sont des stratégie “spam de volume”, donc vous imaginez bien ce que cela va donner comme pratique de référencement…

 

12 – Il propose énormément d’automatisation sans que cela coûte rien !

Le SEO c’est certes beaucoup d’automatisation pour ne pas perdre du temps… mais point trop n’en faut.

D’une part car Google ne tolère pas les actions automatiques pour détourner son algorithme : si vous obtenez 1000 liens en 1 jour, 10 000 like en 1 jour… ce n’est pas “normal” car personne ne peut l’obtenir “naturellement”.

D’autre part les logiciels ne font pas tout : on peut très bien créer 10 textes à partir d’un seul texte avec du “spinning” mais ce contenu sera mauvais pour Google et pour l’internaute…

Donc à un moment donné il faut de l’humain pour créer du contenu, de la valeur, des bons commentaires de blogs, des partenariats, des interventions sur des forums… 

Cela veut donc dire de l’argent… car pour obtenir un lien sur un site influent, soit il faudra payer pour l’obtenir, soit il faudra passer du temps à écrire un bon article, soit il faudra avoir un bon relationnel avec le webmaster du site…

 

 

 

13 – Il ne vous propose pas de suivis dans le temps

 

Dans le même ordre d’esprit, il doit vous informer de ce qu’il fait, et des progrès du site.

Deux, trois ou même quatre mois après le début de votre entente de service, il est possible qu’il n’ait pas encore de résultats concrets à vous montrer, tels qu’une amélioration significative de votre positionnement ou une hausse importante de votre trafic. Le référencement naturel prend du temps…

Mais il devrait être en mesure de vous montrer le travail qu’il a fait jusqu’à présent et vous devriez le demander s’il ne le fait pas.

Par exemple, il peut vous montrer :

  • Un rapport d’audit SEO
  • Un rapport d’analyse de vos liens entrants
  • Il se peut qu’il ait rédigé du contenu pour votre site
  • Une liste des backlinks qu’il vous a obtenu

Le référencement n’est pas de la magie… ce n’est pas “Donnez-moi X € par mois et faites-moi confiance, je m’occupe de tout site ».

 

 

En conclusion…

Good-Bad-SEO-Agency11

Si vous n’avez pas encore de référenceur, vérifiez bien ces quelques points avec vos différents contacts.

Et si vous êtes déjà avec un référenceur, et qu’il pratique quelques unes de ces 13 mauvaises habitudes, c’est peut être le moment de faire un point avec lui sur ce qu’il a fait, ce qu’il fait et ce qu’il va faire…

Je vous recommande également de lire ce que Google lui-même a à dire sur l’embauche d’un consultant SEO : https://support.google.com/webmasters/answer/35291?hl=fr, et bien entendu mon blog  palevesque.com.

 

Pour finir, je m’adresse aux entreprises, avez-vous déjà engagé de tels référenceurs ? Quelles ont été vos expériences ?

Et pour mes collègues SEO, quelles sont vos anecdotes concernant ces agences SEO amateurs… je suis sûr que comme moi vous avez de nombreuses choses à dire !

 

Comment choisir une agence ou un consultant SEO : 13 signaux alarmants !
5 (100%) 3 votes
Faites passer le mot :Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someoneShare on LinkedIn

Related Articles

Share

About Author

(8) Readers Comments

  1. Excellent article que je garde sous le coude pour certains de mes clients à qui je dois expliquer comment est-ce que nous travaillons. Avoir une source tierce et indépendante qui raisonne comme moi appuyer mes propos : oui en 2015 le référencement ce n’est plus de l’automatisation à tout va, il faut être fin pour dénicher de bons backlinks manuellement et construire une vraie stratégie content marketing sans laquelle on a simplement rien à référencer !

  2. Encore une fois, un excellent article de ta part P-A! Toujours un plaisir de lire tes articles.

  3. Le SEO est devenu un art subtil, complexe et surtout : engageant. La fâmeuse question fatale : “Combien pour être premier sur Google” ? Faut encore savoir pour quels mots-clés. J’ai répondu 1 seule fois un prix forfaitaire à un client, il y a plusieurs années alors que je débutais… grave erreur! Surtout quand j’ai découvert que le site lui-même était fait avec VistaPrint!! Grosse machine pratiquement impossible à optimiser correctement. On apprend bref! Merci pour cet article.

  4. Pingback: Obsolescence programmée, Engagement et réseaux sociaux... [Lu sur la blogosphère] | Webmarketing & co'm

  5. Très bon article qui décrit bien les tenants et aboutissants lors d’une recherche d’un prestataire SEO, je rajouterais qu’il est de bon ton de demander au consultant SEO ou à l’agence leurs références actuelles!

  6. Les fondamentaux pour choisir son agence SEO (d’ailleurs, une bonne partie de tes conseils peuvent s’appliquer au choix de tout prestataire).

    Mais entre la théorie et la pratique… il reste encore un long chemin. Certes le SEO commence à se démocratiser en France, mais quand tu vois que plus de 65% des TPE/PME n’ont pas de site internet, il y de la marge et un réservoir de croissance colossal pour les métiers du web.

  7. Mon dieu que c’est criant de vérité. Je garde aussi sous le coude.
    Pour information, il existe des sociétés qui ne fonctionne qu’avec ça : automatisation, absence de suivi, mensonges aux clients, optimisation full technique sans jamais toucher aux problématiques de linking…

    Il est rare de voir des agences SEO (sur Paris) respectant aux mieux l’ensemble des points plus haut :- (

  8. Bonjour,

    Article très intéressant, merci. Afin de faire bénéficier aux internautes d’un complément d’information, je vous propose de partager une autre source que nous venons de publier, qui liste 10 questions à poser pour choisir son consultant SEO : http://www.lafabriquedunet.fr/seo/articles/questions-choisir-consultant-seo/

    Encore merci et à bientôt,

    Adrien.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *