Partagez les articles :

J’ai eu le plaisir d’animer un atelier sur le Growth Hacking lors du Salon de la Micro Entreprise le 2 Octobre dernier.

En 45 minutes le défi était d’expliquer ce qu’était le Growth Hacking, et comment l’utiliser pour sa propre activité.

Voici le sommaire de cet atelier :

  • C’est quoi le Growth Hacking ? – 10 minutes
  • Cas pratiques Growth Hacking – 15 mins
  • Cas pratiques Growth Hacking – 15 mins
  • RGPD & Growth Hacking – 5 mins

Voici la synthèse ci dessous, ainsi que l’enregistrement vidéo complet (55 minutes).

 

Qu’est ce que le  Growth Hacking ?

Ma définition est simple  : « Le Growth Hacking est une méthode et des astuces pour croître plus rapidement, sans avoir de gros moyens, avec une culture orientée ROI et résultats rapides… quitte à prendre des risques »

Pour faire simple, le Growth Hacking c’est atteindre l’efficacité maximale en prenant en compte ses ressources.

Et comme dans Growth Hacking il y a 2 mots,  il y a 2 concept, la méthode  = Growth / les astuces = Hacking.

Comme en référencement naturel (SEO), le Growth Hacking peut se faire dans les règles de l’Art (White), en flirtant avec la limite (Gray) ou en étant carrément hors la Loi…

Voici l’illustration de ces 3 niveaux de Growth Hacking dans le domaine du sport :

  • Le White Hat Growth Hacking comme Dick Fosbury qui a repensé totalement le saut en hauteur avec son “flop”.

  • Le Black Hat Growth Hacking : utiliser un guidon de triathlète quand ce n’est pas interdit comme Greg Lemon

  • Le Black Hat Growth Hacking : se doper comme Lance Amstrong…

 

Pourquoi faire du Growth Hacking ?

Pourquoi faut il se lancer dans le Growth Hacking, en particulier lorsque l’on est un Freelance, une PME… ?

  • Les actions marketing classique montrent leurs limites, car tout le monde le fait
  • Les budgets sont de + en + importants pour être visible (Facebook Ads ,Google Ads…)
  • Le temps d’attention est limité (le concurrent officiel de Netflix est le Sommeil)
  • Une petite entreprise ne peut plus utiliser que des moyens classiques plus agiles et plus disruptifs, car les grandes entreprises n’oseront pas le faire

Pour cela il faut systématiser & obtenir rapidement des résultats :

  • en « détournant » un système (ex : une méga base de données comme Linkedin, Facebook…)
  • en mettant en place des méthodes créatives (sortir du cadre…)
  • en exploitant une audience existante (ex : les clients d’un leader…)
  • en mettant de l’émotion (car automatiser n’est pas la solution)
  • en utilisant des outils et techniques avant tout le monde, car une fois que c’est trop connu, cela ne fonctionne plus !

Les exemples de Growth Hacking qui font rêver…

Automatisation et croissance sur un leader… aux début parfois hors la Loi

  • Niel et son Turbophone
  • Keljob.com et l’intégration des offres d’emplois des concurrents
  • AirbBnB avec photos Pro… et Craig List

 

L’usage de petits trucs et astuces simples mais diablement efficaces :

  • Hotmail avec « PS : I love you, use hotmail.com »
  • Crowdfire App & unfollowspy.com avec une mention « By Crowdfire… »
  • Reddit.com et l’intégration de news et de faux comptes
  • Spotify qui a partagé sur les murs les playlists
  • DropBox avec le parrainage
  • Linkedin qui « aspire » votre carnet d’adresses

 

Et ce n’est pas que du Web… le growth hacking peut se faire aussi dans la rue ou dans votre boite aux lettres…

Voici deux exemples près de chez moi à Colombes, d’un à la limite du légal.

Le premier est astucieux car il se fait passer pour un courrier posté par un voisin :

Je vous offre mon guide 

"100 conseils pour réussir sur le web "

C'est le fruit de plus de 15 ans à travailler sur le web : je vous explique tout ce que j'aurais aimé savoir lorsque j'ai débuté sur internet...

Vous allez apprendre à attirer plus de prospects, améliorer votre conversion, rentabiliser votre temps, fidéliser vos clients... 

+ 10 minis guides pratiques (emailing, référencement...)

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

L’autre est totalement dans l’illégalité (le site internet étant d’ailleurs très louche, sans aucune mention légale !) :

Par exemple l’affichage sauvage comme celui ci dessus est punit de 1500€ d’amende + une astreinte de 200 € / jour / publicité.

La démarche Growth & Hacking suit 4 étapes

Pour vous lancer dans le Growth Hacking, il y a 4 grandes étapes :

  • Identifier une opportunité, qui peut être une base de données, un carrefour d’audience, un problème de conversion…
  • Etre créatif pour identifier des pistes pour l’exploiter, soit manuellement, soit automatiquement.
  • Faire un test sur une petite cible afin de valider l’intérêt de cette action.
  • Industrialiser une fois le test sur la petite cible est validé.

 

 

Voici ci dessous la présentation Powerpoint :

Et ci dessous l’enregistrement audio de l’atelier :

Découvrez ma mini formation au Growth Hacking dispensée lors du Salon SME
5 (100%) 2 votes

Partagez les articles :

One thought on “Découvrez ma mini formation au Growth Hacking dispensée lors du Salon SME

  1. Tu veux te lancer dans le Growth Hacking ?

    Dans ce cas je te propose d’acheter mon livre le Growth hacking http://conseilsmarketing.rurl.me/t/qj3z57 & ma formation continue (25 €, tu peux juste payer le 1er mois et suivre les 80h de formation d’un seul coup, et arrêter l’abonnement) http://star-marketing-academy.com/.

    Tu as aussi ma mini formation gratuite de 45 minutes http://www.conseilsmarketing.com/promotion-des-ventes/formation-growth-hacking
    Ensuite je te conseille de suivre la formation gratuite Koudetat :
    – Site avec formation gratuite https://www.koudetat.co/- Chaine youtube https://www.youtube.com/channel/UCb68flOoUHVz98jUJk5XCSw

    Puis de suivre les groupes dédiés :
    https://www.growthhacking.fr/

    https://www.facebook.com/groups/ghfrance/?ref=br_rs

    https://www.facebook.com/groups/402205276643414/?ref=br_rs

    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.