Partagez les articles :

Que l’on soit entrepreneur, freelance, chargé de communication en entreprise ou dans une association, un club… il faut communiquer régulièrement avec ses clients, prospects et collaborateurs.

A l’heure où l’entreprise 2.0, les réseaux sociaux, les smartphones et autres iPads font la une des médias, on pourrait penser qu’un vieux moyen de communication comme le magazine est obsolète.

D’ailleurs de nombreuses entreprises on réduit fortement les publications de plaquettes papier, de catalogues… et les mailings papier sont désormais bien moins courant qu’il y a quelques années.

Pourtant, même si les médias de communication numériques sont devenus incontournables, le papier reste une valeur sûre…

Youssef Rahoui de Madmagz.com (édition de magazines à la demande) nous livre son point de vue, via un article où il explique les 5 raisons de communiquer avec un magazine papier.

1) Un média universel

Loin de moi l’idée de décrier blogs, Twitter, Viadeo, Facebook, et autres outils à la page : je les utilise moi-même d’abondance. Toutefois, on ne peut nier qu’il faut un certain temps avant que la plupart des personnes ne se les approprient (prendre du temps pour le consulter, apprendre à bien l’utiliser…), c’est là le sort de toute nouveauté.
Or un magazine, chacun sait ce que c’est et comment cela fonctionne. Cela permet de faire son message plus rapidement.

2) Un média apprécié par tous et avec un support physique
Selon une récente enquète, le magazine est le média le plus populaire en entreprise, loin devant les autres leviers de communication. Il faut savoir d’autre part que plus de 90% des magazines d’entreprise sont au format papier.
La leçon est claire : utiliser un magazine pour communiquer, c’est augmenter les chances que son message soit bien accueilli.

Avoir un magazine sur son bureau (journal d’entreprise, flyer…) est bien plus fort d’un email.

De plus le papier, en tant que la magazine, donne une image haut de gamme et qualitatif, que l’on garde sur soit au contraire d’un flyer qu’on jette.

3) Un média accessible à tous
Pour accéder à un blog, un wiki, un Intranet, etc., il faut un ordinateur et une connexion Internet. Or un foyer sur trois et six salariés sur dix n’ont pas accès au Web. Aussi, si vous voulez maximiser l’impact de votre message, le papier s’impose.
4) Un média qualitatif
Lit-on sur Internet ? On sait la réponse à cette question… depuis 1997, et cela n’a guère changé : on ne lit pas sur Internet, on parcours, on survole. Difficile de véhiculer un message !

Or convaincre ou séduire demande de l’attention, du temps. Quel autre média sait mieux mettre en valeur textes et images que le magazine ? C’est encore plus vrai lorsque le magazine est au format papier. Ce n’est pas sans raison que de nombreuses personnes, comme en lutte contre la tendance à la dématérialisation et à la raréfaction des supports physiques, continuent d’imprimer leurs emails, documents… pour les lire tranquillement et plus attentivement.
5) Un média tout-terrain
Contrairement aux médias plus récents, le magazine n’est pas rivé à un support particulier : si le papier est son format d’origine, il sait aujourd’hui aussi se lire sur le Web (de nombreuses solutions permettent le feuilletage en ligne), au format PDF, sur mobile ou… sur iPad. De plus le plus souvent un magazine papier est lu non seulement par l’acheteur, mais il est aussi diffusé à d’autres personnes, ce qui permet d’augmenter le taux de lecture.

On le voit, et la leçon ne laisse pas d’être paradoxale, le magazine est encore un des plus sûrs médias pour véhiculer son message avec un impact maximal.

 

6 utilisations de magazine à fort impact

Soit mais si l’on est une entreprise, une association, un club… : un magazine pour quoi faire ? Voici six usages concrets, exemples à l’appui !
1) Générer des leads

Durant un salon, une conférence, un séminaire : remettre un magazine papier a plus de valeur que l’habituelle plaquette. C’est ce que fit ce prestataire pour promouvoir sa solution auprès de cadres durant durant un séminaire.
2) Communiquer avec ses salariés, ses membres…

Nous l’avons vu plus haut, le média est le favori des salariés : autant l’utiliser pour faire passer un message, véhiculer la culture de l’entreprise, etc. On peut en voir un exemple dans ce fan club de football, cette fédération de photographes ou ce club de passionnées de chevaux.
3) Communiquer avec ses prescripteurs

Faire passer un message de façon originale, vivante et riche auprès de prescripteurs afin de les influencer. C’est ce que fait cette association de promotion des jeunes artistes.
4) Promouvoir ses produits ou services

C’est une façon plus originale et vivante que le sempiternel catalogue pour vendre ses produits. Voyez par exemple cet atelier de photographie, ce site marchand de cosmétiques bios ou encore ce tailleur pour hommes.
5) Créer un produit ou plus produit “VIP”

Utiliser le magazine comme un bonus, une gratification : le magazine a une forte valeur perçue, contrairement au journal, à la plaquette, aux flyers, etc.
C’est ce que prévoit de faire la société de marketing online Effiliation en envoyant à tous ses affiliés une version électronique de son magazine mais, aux plus importants, une version papier.
6) Gagner de l’argent

Pourquoi en effet ne pas le vendre s’il contient du contenu de valeur ou si la circonstance s’y prête ? C’est ce qu’a fait une artiste à l’occasion d’un vernissage.

Comment créer un magazine ?

Cela étant dit, créer un magazine n’est pas chose aisée. Nous vous avons pour cela concocté un guide pratique qui vous mettra le pied à l’étrier.

Code embed : Comment créer un magazine

Je vous offre mon guide 

"100 conseils pour réussir sur le web "

C'est le fruit de plus de 15 ans à travailler sur le web : je vous explique tout ce que j'aurais aimé savoir lorsque j'ai débuté sur internet...

Vous allez apprendre à attirer plus de prospects, améliorer votre conversion, rentabiliser votre temps, fidéliser vos clients... 

+ 10 minis guides pratiques (emailing, référencement...)

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

En voici quelques extraits :

* “il convient de définir une ligne éditoriale qui sera fonction des objectifs de communication de l’organisation”
* “La conception de la couverture est l’une des dernières tâches à réaliser lorsque l’on conçoit un magazine”
* “L’édito est le lieu privilégié pour exprimer l’opinion du rédacteur en chef”
* “Il s’agit de répondre aux traditionnelles questions : Qu’est-il arrivé ? Où ? Quand ? À qui/par qui ? et Pourquoi ?”
* “il est nécessaire de garder le contrôle de l’interview”
* “vérifier que la rédaction de la brève réponde dès l’amorce aux cinq questions : who (qui), what (quoi), when (quand), where (où) et why (pourquoi)”
* “Tout comme la couverture, la quatrième de couverture doit attirer l’attention du lecteur, le séduire et l’inciter à lire le magazine. Elle a de plus une fonction d’information”.

Combien cela coûte de créer un magazine ?

Créer un magazine peut être coûteux. Si vous faîtes appel à un graphiste, à une agence de communication ou même à notre société, la facture est en général à quatre chiffres. Le processus est aussi assez lourd avec ses va-et-vient de briefs, débriefings, corrections, etc. Toutefois, le résultat est souvent de qualité.

La publication au format Flash peut se faire gratuitement au moyen d’une des nombreuses solutions du marché : Issuu, Scribd, Yudu… Il suffit pour cela de disposer du PDF du magazine que vous aura fourni la personne qui a crée le magazine.

Publier au format papier demande en revanche un budget si l’on veut quelque chose de qualité. C’est en effet un imprimeur professionnel qui prend en charge cette tache.

Cela varie selon le nombre de pages et d’exemplaires mais au-dessous de 300-500 exemplaires, c’est une poignée d’euros ; au-delà, on peut tomber bien au-dessous de l’euro si l’on parle de milliers d’exemplaires.
De nombreuses organisations, faute de moyens, utilisent leur photocopieur couleur : si cela est peu coûteux, le résultat est bien souvent d’une qualité approximative !

 

Conclusion

En conclusion, si je ne n’affirme pas que le magazine est indispensable, il n’est certainement pas à écarter de sa politique de communication, au vu de sa popularité, de sa versatilité et de sa modernité : en un mot, de sa force.

Communiquer avec un magazine papier, c’est être Has Been ou Tendance ?
Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !

Partagez les articles :

7 thoughts on “Communiquer avec un magazine papier, c’est être Has Been ou Tendance ?

  1. Tu fais toujours d’excellents posts Alexis. En effet, le tirage papier n’est pas mort, je continue de croire qu’il est simplement appelé à changer avec le 2.0. D’ailleurs, il est nécessaire au drive to Web, comme tu le sais.

    De plus, pour avoir passé une bonne partie de ma vie à en produire, je sais qu’on les aime quand ils sont bien faits et pertinents, comme doit l’être la production ‘informative’ que l’on destine au Web.

    Je suis peut-être ‘has been’ la quarantaine étant un moment où l’on s’interroge sur la question, mais je ne crois pas que l’on me verra un jour sur un avion en train de lire sur un Kindle… Quelle horreur!

    Voilà, c’est dit.

  2. Un mag n’est certainement pas indispensable mais parfois nécessaire. Le concept Madmagz est très intéressant. D’abord il permet de faire du On-line et il offre la possibilité d’éditer en petite quantité.
    Je trouve cette idée très intéressante !

  3. Faut-il justifier la force de ce média en le mettant en opposition avec ces confrères? Rien n’est moins sur. Aujourd’hui, une communication efficiente, c’est une communication originale et transversale. Ainsi, la concurrence ne se fait plus au exclusivement sur le critère de la popularité du média. On pourrait même dire grossièrement qu’ils oeuvrent en commun pour véhiculer un même message/image ou jouent sur le principe de complémentarité. On voit ainsi apparaitre une communication à 360 qui invite la cible à suivre la marque, le produit, le service en développant un concept ludique sollicitant la curiosité et/ou l’attrait au jeu des segments visés. Au delà de l’importance du rappel que chaque type de média/support à ses propres entrées auprès de tel ou tel segment de population. Il est intéressant de rajouter qu’il est difficile de juger de la modernité d’une comm en fonction du média / des supports retenus d’autant que les régies pub auj vendent des packages multisupports. Etre Has Been ou tendance, n’est elle pas plutôt une question de contenu?

  4. Comme d’habitude un article excellent ou meme si on est pas super interesse par le sujet au debut on se surprend a lire l’article en entier du fait qu’on apprend VRAIMENT quelque chose.

    Merci beaucoup pour le temps investis.

    Mohamed Semeunacte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.