eMarketing — 08 Feb 2009

blog sous wordpress

Nous avons eu le plaisir de participer au WordCamp organisé le 7 février dernier à Paris. Le but de cette journée était de permettre aux Fans de WordPress d’échanger autour de différentes thématiques comme les thèmes WordPress, les Plugins, WordPress MU… mais aussi d’assister à une conférence de Matt Mullenweg  le jeune fondateur de WordPress.

Nous avons eu le plaisir d’assister à plusieurs conférences, avec Xavier Borderie comme Maître de Cérémonie.

Les conférences du WordCamp 2009

conférence WordPress - Wordcamp

Atelier Hébergement de WordPress

Le 1er conseil à donner est de mettre le cache de WordPress (fonction présente dans l’administration de WordPress). C’est particulièrement intéressant lorsque l’on utilise un hébergement mutualisé pour éviter de faire écrouler le serveur et devoir changer d’offre.

Il est également possible d’optimiser WordPress en désactivant le suivi des révisions (en passant par un plugin qui permet de paramétrer cette fonction) car si on enregistre plusieurs fois un article en provisoire cela fini par faire des bases importantes.

Néanmoins les performances et l’utilisation du serveur varient fortement d’un blog à l’autre, en particulier lorsque le blog est lourd (des images, vidéos…), ou seulement du texte. De même parfois il y a des requêtes SQL (utilisées via des plugins) qui peuvent faire ramer les sites et donc engendrer des gros problèmes de disponibilité du serveur.

Il existe des hébergeurs qui proposent des offres avec une bande passante importante, mais uniquement pour 1 nom de domaine (donc pas intéressant si on doit gérer plusieurs noms de domaines).

Pour une entreprise il ne faut pas se laisser aveugler par les offres d’entrée de gamme à quelque centimes / mois, mieux vaut acheter un peu plus cher pour avoir plus de garanties de support technique et de confort pour le visiteur.

Lors du tour de table la majorité des participants ont votés pour l’hébergement www.Ovh.com qui offre le meilleur rapport qualité / prix… sauf pour les gros sites pour lesquels il faut privilégier des hébergeurs plus performants et plus réactifs comme www.Infomaniak.com.

L’intérêt d’OVH c’est d’offrir des offres bon marché et fiables (ex: le 90 plan en serveur dédié), et aussi de proposer php 4, 5 et option en 6… car PHP 4 va bientôt être arrêté et de nombreux plugins ne sont plus compatibles.

Une astuce pour les très gros consommateurs de fichiers: utiliser Amazon S3 pour héberger les fichiers (images, BDD…) pour une meilleure accessibilité, plus de bande passante… Mais l’offre est encore hors de portée des blogueurs amateurs.

Atelier WordPress MU

WordPress Mu est une déclinaison de WordPress qui permet de créer des blogs à partir d’une seule console d’administration. Elle partage 95% du code de WordPress, avec seulement quelques fichiers en plus par rapport à WordPress classique.

Les sites à utiliser WordPress Mu sont par exemple WordPress.org (le mode hébergé de WordPress), les Blogs du journal Le Monde, Le monde pédagogique (avec une montée en charge d’1 M de visiteurs donc cela tient bien), unblog.fr, Elle et des sites de hachette…

L’installation est simple, mais par exemple LeMonde.fr a des problèmes de maintenance car ils ont trop personnalisé le cœur de WordPress pour désormais bénéficier des évolutions des dernières versions.

Il faut remarquer que certains plugins WordPress ne fonctionnent pas en WordPress Mu. Il est donc conseillé d’utiliser Plugin Commander pour gérer les plugins… Cependant il faut faire attention car certains plugins ne plantent qu’au bout d’un certain temps… Parfois il suffit de faire quelques corrections au plugin pour qu’il fonctionne avec Mu.

Pour la gestion des blogs associés à l’administration, il faut gérer des sous domaines, des domaines personnalisés… ce n’est pas trop compliqué mais cela demande quand même un peu de connaissances en développement.

Par contre la migration de blog WordPress “classiques” vers MU n’est pas super simple car il faut savoir gérer par exemple des URL différentes pour les images. Idéalement il faut travailler sur le serveur virtuel, car en mode local les comportements ne sont pas identiques…

Quand on a 10 ou 20 blogs faut il mieux prendre MU ou 10 WordPress : c’est plus simple pour les mises à jour, pour se connecter en 1 seule fois et mettre à jour tous ses blogs, mettre à jour en même temps tous les plugs in… bref c’est plus du confort d’administration. En pratique quand on a 30 blogs, alors ajouter un 31ième est alors super simple… Mais attention c’est une galère parfois à optimiser, et il vaut mieux un serveur dédié…

Moralité : WordPress Mu est à réserver aux gros consommateurs de blogs !

WordPress comme CMS

WordPress n’est pas à la base un CMS (Content Manager Software), c’est-à-dire un logiciel pour publier facilement du contenu sans avoir de connaissances en développement.

Néanmoins comme c’est une solution très souple elle répond à de nombreux besoins via de très simples adaptations. Les Widgets sont également intéressants car ils permettent de personnaliser la barre de navigation selon des besoins plus pointus. De même il existe des plugins qui permettent de modifier très facilement la mise en page des articles.

Il est désormais courant que certains sites qui n’ont pas l’air de blogs soient développés avec WordPress. Par contre  il n’y a  pas de vrai gestion du multilingue. Il existe bien des plugins comme Qtranslate / Polyglotte pour traduire automatiquement un site en plusieurs langues, mais le problème c’est que ces plugins touchent soit à la base de données, soit font une traduction littéraire.

Dans le cas du multilingue il vaut mieux utiliser SPIP ou Joomla que WordPress. Sinon il est possible de faire deux installation de WordPress : une en FR et une en UK, avec des sous domaines .uk, .es, .fr… En plus comme certains hébergeurs permettent de choisir la localisation du site internet il est possible de donner une couleur plus locale à un site Web. Néanmoins concernant l’hébergement, le mieux est d’acheter un hébergement par pays pour optimiser son référencement car Google donne la priorité aux sites locaux.

L’ajout de contenu par des utilisateurs non enregistrés est également un point faible de WordPress. Le plus simple est de personnaliser l’administration afin d’éviter que le client ne voie toutes les possibilités de WordPress. Mais il devra toujours créer un compte, puis être approuvé…

WordPress peut être également utilisé pour des usages spécifiques :
- Site de Questions / Réponses grâce au plugin “Motion”. Néanmoins ce n’est pas l’idéal, mieux vaut passer par SPIP.
Twitter like grâce au thème “Prologue
Ecommerce
Forum
Emploi
– …

L’intervention de Matt Mullenweg, fondateur de WordPress

conférence de matt mullenweg

Voici 2 vidéos d’une quinzaine de minutes chacune extraites du discours de Matt Mullenweg sur l’origine de WordPress et des évolutions de la prochaine version.

Lors de la première partie de sa présentation Matt explique l’origine de WordPress, avec son premier blog sur movebable, et sa découverte de B2 créé par un français Michel Valdrighi… et lorsque ce dernier décide d’abandonner le projet B2 c’est la révélation… avec un total inconnu qui lui a simplement laissé un commentaire sur son blog ils décident de créer WordPress… Et c’est là que l’aventure WordPress commence !

Matt rappelle que WordPress est un projet Open Source, et c’est ce qui a fait son succès. Une communauté internationale s’est créée en quelques années avec plus de 4 000 plugins disponibles. D’ailleurs “All in One SEO” est un des plugins les plus téléchargé. WordPress est devenu une vraie plateforme, plus qu’en simple CMS, tout cela grâce à la licence GNU.

De 2 personnes travaillant dans leur coin, WordPress est devenu une entreprise mondiale (entre 3 et 4 millions de blogs sous WordPress, un des 20 sites les plus visité au monde…). Mais cette entreprise est atypque : elle n’a pas de bureau, et pourtant elle emploie plus de 20 personnes (l’adresse de WordPress est celle de l’appartement de Matt, car il n’y a pas de bureau physique). Pendant les 3 ou 4 premières années personne n’a vraiment été payé pour construire le succès de WordPress, c’est la communauté qui a fait la promotion de cette solution.

Il enchaine ensuite avec les différentes versions de WordPress, le travail d’évangélisation aux quatre coins du monde… avec par exemple 400 personnes qui ont participé au WordCamp en Chine !

Il faut rappeler que Matt Mullenweg gère en plus de WordPress la société Auttomatic (la société qui génère de l’argent pour financer les solutions Open Source), Gravatar (avatars), BuddyPress, Askimet (anti-spam)…
BuddyPress permet par exemple de créer son propre réseau social très simplement comme pour WordPress, mais il faut noter qu’à ce jour il n’est pas prévu d’en faire une version hébergée.


Wordcamp Paris – Conférence Matt Mullenweg
envoyé par ConseilsMarketing

La seconde partie de la présentation présente les principales améliorations de la nouvelle version 2.8, avec tout d’abord une session de questions/réponses au cours de laquelle les utilisateurs français de WordPress font leur lettre au père noël.Puis Matt nous présente ensuite les futures nouvelles fonctions de la version 2.8 de WordPress:
– 4 ou 5 thèmes inclus en standard
– La “certification” de packs de plugins
– La gestion de sous thèmes pour gérer par exemple une apparence différente des commentaires.
– Une implémentation plus facile des plugins
– L’amélioration de la gestion des images et de la gallery
– Plus de rapidité dans l’application
– …

Les nouveautés de WordPress 2.8 – Wordcamp 2009 Paris
envoyé par ConseilsMarketing

Matt Mullenweg, un conférencier à prendre en exemple

matt mullenweg paris

Lors de cette présentation nous avons tous été impressionné par l’aisance et le charisme de Matt… Il avait à peine 20 ans quand il lance le projet WordPress, et à 25 ans il fait preuve d’une étonnante maturité pour quelqu’un qui a lâché ses études en biologie pour se lancer temps plein sur WordPress.

Voici quelques uns de ses trucs de conférencier à prendre en exemple :
- Etre souriant en toutes circonstances, même lorsque l’on vous pose une question difficile.
- Faire participer les spectateurs en leur posant des questions, en organisant un vote à main levée…
- Offrir un petit cadeau à la fin de son intervention (dans notre cas des stickers WordPress pour iPhone)
- Se mettre au niveau du public en parlant simple et avec des allégories.
- Parler lentement, et savoir prendre des pauses pour boire un verre d’eau sans faire un temps mort dans le débat.
- Utiliser une “zappette” sans fil pour passer les slides.
- Mettre 1 mot clé par slide, et l’illustrer par ses commentaires.
- Personnaliser la présentation selon ses spectateurs. Lors de notre session nous avons eu le droit à un “Bonjour” sur les slides et à l’oral.
- Savoir terminer plus tôt sa présentation pour laisser la place au dialogue avec les utilisateurs.
- Mettre à l’aise les parfaits inconnus, et se laisser prendre en photo (la preuve en image !).
- Ne pas perdre de contenance quand on n’est pas au courant d’une information, et rebondir avec humour (par exemple lorsqu’un participant lui a appris que la 2.7.1 était sortie le matin même).
– …

L’organisation de WordPress est aussi étonnante par sa décentralisation : il n’existe pas de bureau physique, les membres de la société utilisent principalement le Chat pour communiquer, voire Twitter ou un Blog utilisant Prologue (Twitter Like).

Par contre fait étonnant, Matt ne consacre que 30 à 45 minutes à bloguer / jour… et majoritairement sur des sujets autres que WordPress (c’est un passionné de photos, avec un superbe boitier numérique !).

En conclusion

Au final cette journée WordPress était intéressante par la diversité des profils, par la convivialité et le caractère bon enfant de l’organisation et des participants. Le mélange de Pros de WordPress et de débutants, tous passionnés, était vraiment rafraichissant.

L’intervention de Matt Mullenweg était étonnante compte tenu de ses 25 ans, un peu comme Mark Zuckerberg le fondateur de Facebook.

On regrettera uniquement le manque de structuration de certains ateliers car totalement improvisés. Notre conseil serait de préparer à l’avance les interventions par le noyau dur de la communauté WordPress française suite aux demandes sur le Wiki, et ainsi pouvoir proposer un embryon minimal de structure (un PPT, une liste de questions…) pour éviter les banalités ou au contraire d’entrer dans des cas spécifiques ultra-pointus comme c’était parfois le cas.

Pour aller plus loin :
Le site du prochain Wordcamp
–  Le Blog de Matt Mullenweg (plus riches en photos qu’en informations sur WordPress !)
Comment réaliser son Blog sur WordPress de A à Z.
– Une Interview de Matt en Italie sur les orgines de WordPress
L’historique de WordPress sur Wikipedia
La critique du livre de Francis, Xavier et Amaury “Le Campus WordPress” qui apprend tout sur WordPress et l’art de créer un blog

Share Button

Related Articles

Share

About Author

WebMaster ConseilsMarketing.fr

(10) Readers Comments

  1. beau résumé !
    j’y etais … très bien ce wordcamp … encore mieux que le précédent …
    une petite erreur relevé dans ton compte-rendu, le 90Plan chez ovh est un mutualisé pas un dédié ;)

  2. fred, je suis tres fiere de toi!

    et aussi de mon associe wp
    regarde comme il est beau aussi avec THE Matt

    http://flickr.com/photos/gd6d/3266321112/

  3. Pingback: WordCamp Paris, c’est fini : merci à tous ! | WordPress Francophone

  4. Très bonne récapitulation. Plaisir de lire ce billet.

  5. Pingback: Hebergement .TV » Blog Archive » » WordCamp Paris, c’est fini : merci à tous !

  6. Merci pour votre résumé de votre WordCamp 2009 ! Sympa pour ceux qui n’ont pu s’y rendre.

    Je découvre votre site par ce lien entrant : Abonnement illico !

  7. Pingback: WordCamp Paris, c’est fini : merci à tous !

  8. Pingback: Gd6d - réalisation de site internet - WordCamp 2009

  9. Pingback: Quelles évolutions à venir pour Wordpress ? – Evan Salomon d’Automattic | ConseilsMarketing.fr

  10. Pingback: L'art de faire une bonne impression en networkingConseilsMarketing.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>