Partagez les articles :

la long tail et les mots clés

 ConseilsMarketing.fr a le plaisir d’accueillir Olivier Levy, notre spécialiste en eCommerce et eCommerçant lui même avec son site d’eCommerce Platine-Center.com, qui nous livre un très bon conseil pour exploiter efficacement la Long Tail pour générer du trafic sur son site eCommerce…

Avant de commencer, un bref rappel de ce qu’est la Long Tail (ou longue traine) en eCommerce: C’est tout simplement le fait que toutes les produits rares, exotiques, peu demandés… génère au final plus de CA (ou une meilleure rentabilité car offrant plus de marge) que les produits stars pour un site eCommerce. Il y a certes toujours l’importance des produits Star qui peuvent représenter jusqu’à 80% du CA d’une boutique (en vert ci dessous), mais la théorie de la longue tail valorise elle les centaines d’articles peu vendus (en jaune) qui sont souvent rares et donc générateur de vente assurée pour un emarchand…

la long tail

La Long Tail, j’en ai déjà parlé, et l’un des article les plus lus de ce blog, traite de ce sujet.

Sans aller jusqu’à l’optimisme de son créateur Chris Anderson, pour moi, la Long Tail reste quand-même un puit sans fin de source de CA pour un ecommerçant. Tous ces petits mots ajoutés les uns aux autres, ça fini par générer un certain trafic… Un trafic, souvent ultra qualifié.

Exemple : un client de Blog-Ecommerce me racontait que “chapeau en paille rouge” (ou un truc dans le genre … ) lui rapportait pas plus de 5 visites/mois, mais toujours au moins une vente. Ça parait logique : la personne qui recherche un chapeau en paille rouge, disons pour un déguisement spécial, ne va pas tourner 10 ans sur le web avant d’acheter.

Chacun a sa stratégie pour “bosser” sa Long Tail, la stratégie la plus courante étant “… je laisse tourner ça tout seul …“. Ce n’est pas forcément une mauvaise stratégie, quand on considère que trouver des dizaines de milliers de mots comme “chapeau de paille rouge“, c’est un peu laborieux.

Une autre raison, tient de la nature même de la Long Tail : puisque votre Long Tail représente ces mots clefs qui vous ont déjà apportés au-moins une visite, vous ne pouvez que constater à postériori ce que vous auriez dû travailler comme mot clef.

Par contre, ce qu’on peut déjà faire, c’est vérifier si sa Long Tail est en expansion ou pas. Parce que, si votre ecommerce se porte bien, il doit “s’étendre dans Google” dans sa thématique sémantique au fil du temps.

Voici une méthode simple et rapide à mettre en oeuvre avec Google Analytics  :

1/Aller dans “Sources de trafic” —> “Mot Clefs” —> cliquer sur “Avec des résultats naturels”

2/ Ensuite, il faut choisir deux périodes de comparaisons, en cliquant sur “Comparer une période antérieure”

Ici, j’ai pris du 1 Juin 2008 au 31 Dec 2008, comparé à la période du 1 Juin 2007 au 31 Dec 2007 :

3/ Ensuite, il vous faudra demander à Google Analytics de ne vous afficher que les requêtes avec 3, 4, 5 ou plus, de mots (ex : “chapeau de paille rouge” comporte 4 mots).

(Je sais que je pars ici du postulat que la Long Tail est constituée de toutes les requêtes avec plus de 3 mots, ce qui n’est pas 100% exact, et qu’il est toujours possible de trouver des exceptions…)

Dans le champs “Trouver Mot clef”, copier ce code : ^(\W*\w+\b\W*){3}$

Le 3 que vous voyez indique le nombre de mots clefs. Donc il vous faudra faire de même avec 3, 4, 5, etc… jusqu’à … moi j’ai fait 12 (c’est mon côté maniaque…..).

4/ Regardez ensuite les résultats, pour chaque recherche (dans ce cas, il vous faudra le faire 12 fois), ce qui est marqué dans le champs “Visites”, de l’onglet “Fréquentation du site” :

Et voici ce que ça donne pour notre site de sonorisation, Platine :

Sous forme de graphique :

Ces chiffres, venant de Platine, ne sont pas mauvais puisque la Long Tail semble s’étaler sur la toile Google. Est-ce que ces chiffres sont bons ? Super bons ? Fantastiques ? J’en sais trop rien. Au-moins, ils vous donneront un référentiel pour comparer avec votre propre ecommerce.

En tout cas, chaque jour qui passe rend Platine plus fort, plus présent, plus “parmi-les-sites-de-sono-qui-comptent” sur la toile : chaque jour, Platine puise et puise encore et encore dans le puit Long Tail.

Pour en savoir plus sur la manière d’optimiser votre site d’eCommerce, contactez directement Olivier Levy du Blog eCommerce, il vous conseillera sur la manière d’optimiser votre référencement, d’optimiser vos campagnes adwords…

Je vous offre mon guide 

"100 conseils pour réussir sur le web "

C'est le fruit de plus de 15 ans à travailler sur le web : je vous explique tout ce que j'aurais aimé savoir lorsque j'ai débuté sur internet...

Vous allez apprendre à attirer plus de prospects, améliorer votre conversion, rentabiliser votre temps, fidéliser vos clients... 

+ 10 minis guides pratiques (emailing, référencement...)

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

Société
Prénom & Nom
Email
Téléphone
Je suis intéressé par :





La long tail, une source de chiffre d’affaires sous exploitée…
5 (100%) 1 vote

Partagez les articles :

12 thoughts on “La long tail, une source de chiffre d’affaires sous exploitée…

  1. non, le duplicate contend n’est pénalisant que lorsqu’un gros blog reprend un article texto (le titre surtout) et qu’il le fait dans les quelques heures… Cela éjecte de plusieurs places l’article “original” du petit blog.

    Mais cela ne pénalise pas 2 blogs importants comme celui d’olivier le miens… Et en plus j’ai pris le soin de changer le titre, de changer les 1er lignes et surtout de mettre un lien vers le site original de l’article. Google “sait” reconnaitre cela, et donc l’article ne sera pas générateur de duplicate contend négatif…

  2. La longue traine c’est aussi un truc dont on parlait dans le temps, quand y avait pas internet. On appelait ça les fonds de stock (entre autre). C’est intéressant ou non en fonction de pas mal de critères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.