trouver des clients sur internet

Chez les petites entreprises il y a encore un certain scepticisme concernant la vente sur Internet.

Pour elles, et à juste titre, les ventes physiques sont leurs priorités numéro 1… Il faut déjà consolider son business existant avant de se lancer dans un nouveau challenge…

Cependant si on comprend à juste titre qu’il est important de capitaliser sur ce qui fait le succès de l’entreprise (et rentrer du cash), il faudra tôt ou tard chercher de nouvelles poches de croissance sur Internet.

En effet Internet est devenu incontournable, même lorsque l’on est une petite entreprise : de plus en plus de personnes ont comme premier réflexe de rechercher l’information sur Internet sur le Web au lieu de consulter le traditionnel annuaire des Pages Jaunes…

Donc si vous n’êtes pas visible sur le Web, vous n’existerez pas pour ces nouveaux prospects pour qui Google est le premier conseiller.

Comment pouvez-vous « estimer » ce volume C.A. qui pourraient justifier votre investissement ?

Google et son service Google Awords vous offrent la possibilité d’avoir une « estimation » du nombre de recherches sur un mot clé dans un secteur géographique donné, et même le nombre de clics !

Par exemple vous pouvez sélectionner la zone de chalandise de Nantes avec l’outil de ciblage de Google Adwords :
estimation visites site eweb

Puis vous analysez le nombre de clics potentiels (et donc le nombre de prospects) qui sont dans votre zone de chalandise et qui peuvent cliquer sur votre lien !
recherche adwords

Ainsi vous avez déjà une bonne idée du nombre de prospects, il ne reste plus qu’à estimer à la grosse maille votre C.A. moyen et votre marge, afin d’en déduire « à la louche » le nombre minimal de prospects à récupérer pour rentabiliser votre investissement…

Par exemple, si votre panier moyen par client est de 50 €, avec une marge de 25%, alors vous gagnez 12,5 € bruts par client.

Si le volume de recherches est de 1000 recherches pour vos « Top Mots clés » régionaux, et que vous captez par exemple 5% de ces 1000 visites, vous ferez 625 € de bénéfice « brut » par mois (12,5 € x 1000 x 5%).
Cela vous permettra de financer votre premier site Web et le marketing pour en faire la promotion (publicité, référencement…).

En complément des recherches de Google, vous pouvez aussi compter sur la montée en puissance des média sociaux.

En effet des outils comme Facebook changent notre manière de consommer et de nous renseigner…

Avec Facebook, rien n’est plus facile que de poser des questions à votre famille, à vos contacts… sur les produits ou les endroits qu’ils vous recommanderaient si vous devez faire un achat important ou technique…

Ainsi si vous avez besoin d’un plombier, d’un baby-sitter… au lieu de passer un coup de fil à deux ou trois personnes, vous avez à votre disposition les connaissances de tout un réseau… Et ces personnes vous recommanderont une entreprise ou une marque.

Mais avant d’acheter, les prospects ont besoin d’être rassurés et de « voir » à qui ils vont faire confiance… Et donc ils auront besoin d’en savoir plus sur l’entreprise et visiter son site Web (horaires, plan d’accès, conditions commerciales…).

Par exemple vous pouvez visiter le site http://www.sculpturespicquart.com/, un site très simple et très sobre d’un sculpteur qui utilise son site pour  montrer ses créations, annoncer sa participation à des salons ou à des foires…

Dans le même principe, vous pouvez voir http://www.lesrobesdamours.com/ qui présente simplement ses créations sur le Web pour montrer son savoir faire à ses prospects.

La priorité est donc de  créer un site , même un simple site vitrine pour déjà exister sur Internet, sans même vouloir passer à la vitesse supérieure et ouvrir un site Marchand !

Pour commencer simple sans que cela ne prenne trop de temps, le mieux est de passer au départ par des solutions de création de sites « clés en main » avec des packages complet (nom de domaine, hébergement, mise en page…).

Cela permet de se faire “la main”, sans l’obstacle du “C’est trop compliqué”, “Ca prend trop de temps”, “Vous pouvez pas le faire à ma place ?”, “Bon, ça à l’air bien mais j’ai pas le temps. Je verrai cela plus tard”, “C’est l’usine à Gaz votre truc…”…

Il existe des dizaines de solutions simples et qui ne nécessitent aucune connaissance en informatique ou en gestion, comme par exemple Webself  à partir de 9 € / mois.

Ce genre de solutions permet de simplifier les premiers pas sur le Web aux véritables novices sur le Web qui veulent une première visibilité sur le Web sans investir trop de temps et d’argent.

L’intérêt de solutions comme  Webself  étant bien entendu la simplicité de la création du site Web, mais surtout un avantage que les novices apprécieront :

– Le nom de domaine est inclus.. Finies les cartes de visite avec un email Orange.fr ou Yahoo.fr qui décridilisent un professionnel!)

– L’assistance téléphonique et email incluse… Finies les heures à de battre contre le HTML ou pour savoir pourquoi le logo ne s’affiche page où l’on veut (ou pire, devoir être dépendant de son fils ou de celui de son voisin pour mettre à jour le site !).

 

 

Comment allez-vous pouvoir mesurer la rentabilité de ce site Web si vous ne vendez pas en ligne ?

C’est souvent une des questions qui trotte dans la tête des petites entreprises et commerçants…

Et bien pour cela il existe quelques trucs simples :

- Proposez des bons de réductions à imprimer sur votre site Web, et ainsi vous pourrez tracer le nombre de prospects venus depuis le site. A noter que si vous ne voulez par diminuer votre rentabilité en offrant des réduction à des gens qui seraient tout de même venus chez vous, l’astuce consister à proposer un cadeau (échantillon, service, bonus, surclassement, pack spécifique…) plutôt qu’un bon de réduction en argent qui vous coûtera plus cher.

- Proposez des réservations par email (repas, visites…) ou des réservations avec retrait des achats en magasin.

- Créez une communauté ou une liste de prospects / clients, en communiquant vers ces personnes vos promos et bons plans. Cela peut se faire via une Page Facebook, une newsletter, un compte Twitter…
Le principe étant de d’abord capitaliser sur vos clients existants en communiquant sur votre présence en ligne via une affichette en magasin, une info sur vos cartes de visites, via un iPad en libre accès pour récupérer les emails, un autocollant Twitter/Facebook/Foursquare dans votre vitrine, la distribution de flyers en magasin…

- Lancez une sortie ou un bon plan sur un site comme OnVaSortir.com, Qype.fr, CityVox.fr, DisMoiOu.com, TripAdvisor… afin de voir le trafic généré par cette opération.

– …

En parallèle vous devrez faire le « service minimum » pour assurer la visibilité de votre site Web :
- Ecrire des pages spécifiques pour chacun de vos mots clés majeurs (ex : une page « coiffeur Angers » si vous êtes coiffeur à Angers)
- Référencer votre site sur les annuaires, les sites de cartographie (Google Maps…), les sites d’avis (Qype.fr….)…

Suite à cela vous pourrez passer à la vitesse supérieure, et commencer à vendre en ligne et utiliser Internet comme nouveau canal pour vous faire connaître.

Il faut savoir qu’aux USA, l’eCommerce progresse de +10% chaque année, et il représentera sans doute 45 Milliard en France en 2012 (pour mémoire c’était 37.7 Milliard en 2011 pour 30 Millions d’acheteurs).

La encore il faut commencer petit et se « faire les dents » avec une solution simple, pour ensuite passer à la vitesse supérieure une fois que vous aurez bien compris les fondamentaux.

Car la réussite sur le Web passe souvent par des jeux d’erreurs et d’essais…

Pour preuve en 2011 selon la FEVAD il y avait 100 400 sites marchands, mais 29% d’entre eux faisaient moins de 10 ventes par mois, 44% entre 10 et 100 ventes, 21% entre 100 et 1000 ventes…

Et seulement 5% des sites marchands faisaient entre 1000 et 10 000 ventes par mois (et ne parlons pas des 1% qui dont plus de 10 000 ventes par mois !).

Avant toute chose il faudra répondre aux attentes des internautes, sachant que selon la FEVAD les raisons des achats sur le Web sont :

– Gagner du temps dans les achats (74% des cas)
– Proposer des prix intéressants (66%)
– Acheter sur une boutique ouverte 24h/24 (45%)
– Avoir un large choix de produits (32%)

Mais le vrai challenge est de proposer quelque chose d’unique ou avec une concurrence moindre.

En effet cela ne sert à rien de vendre la même chose que tous les autres eCommerçants… Vous devez vous différencier.

Cela peut passer par :

– Un produit inédit ou différent des autres (ex : une création originale, un savoir faire…).
– Une disponibilité ou une proximité (ex : restaurant Congolais, spécialités…)
– Un savoir faire (ex : meilleur ouvrier de France, label qualité…)
– Une offre de services (ex : installation incluse, service technique ouvert 7j/7…)
– Une image (ex : régionale, terroir, locale, nombre de clients…)
– Un design ou une ergonomie (ex : l’iPhone)
– Un relationnel ou une personnalité (ex : ses origines…)
– …

Votre objectif n’étant par forcément d’être le N°1 en France, mais plutôt dans votre région ou dans votre ville… Jules César disait bien « Il vaut mieux être premier dans son village que numéro 2 à Rome »…

Une fois que vous aurez commencé à générer quelques ventes, vous pourrez passer à la vitesse supérieure…

Au lieu de voir le trafic de votre site Web venir de vos clients « physiques » traditionnels, vous pourrez commencer à recruter des prospects via le Web avec les différents leviers de l’eMarketing :

– Google Adwords,
– Place de Marchés (eBay, RueDuCommerce…),
– Sites de bons plans ou d’achats groupés (Groupon, CityDeals…),
– SEO avancés via des articles de blogs et du LinkBuilding,
– Partenariat avec des Blogs (affiliation, achat d’espace publicitaire…)
– Animation d’une communauté sur les Media Sociaux
– Achat de publicité à la performance (Facebook, Adsense…)
– L’achat d’articles sponsorisés sur les blogs
– Call Back et chat on line
– Promos dans les sites de Bons de Réduction
– Site sociaux locaux (Foursquare…)
– Buzz Marketing (infographies, vidéos…)
– ….

A vous de jouer maintenant, le plus difficile est de prendre la décision de vous lancer, et de trouver dans votre emploi du temps l’après midi ou la soirée qui vous permettra de créer votre premier site Web !

Pour cela vous aurez besoin au minimum de :
– Votre logo (si vous n’en n’avez pas encore vous pouvez en trouver sur Fotolia.fr)
– Les coordonnées de votre entreprise, ses horaires et une photo des locaux.
– La présentation de votre entreprise et les mentions légales (N° SIRET…)
– La présentation de vos principaux produits
– Une FAQ avec toutes les questions que se posent vos prospects avant d’acheter.
– Des photos de vos principaux produits et prestations, avec un descriptif complet.
– Quelques témoignages de clients satisfaits et/ou des articles de presse.
– Vos conditions générales de ventes (si vous faites de la vente sur Internet)
– …

Pour plus d’informations sur la création d’un site web “clés en main”, visitez le site  Webself

 

Création de buzz
Share Button

Related Articles

Share

About Author

(1) Reader Comment

  1. Bonjour Frédéric,

    Article intéressant, mais il est dommage que la seule allusion à PagesJaunes ne concerne que les annuaires imprimés (qui soit dit en passant enregistrent encore plus d’1 milliard de consultations par an – chiffre 2011) :)

    Et il me semble que l’usage d’internet ne se limite pas seulement à Google, surtout en matière de recherche d’information sur les entreprises. J’en veux pour preuve les plus de 80 millions de visites et 186 millions de requêtes effectuées chaque mois sur pagesjaunes.fr !

    Je ne doute pas de la pertinence des solutions proposés par Webself, mais je voulais simplement vous informer que nous couvrons l’ensemble des solutions que vous aborder, de la création de site en passant par la réservation en ligne, la possibilité de proposer et gérer ses bons plans, au référencement et à la publicité localisée et même aux campagnes de marketing direct.
    Et tout cela avec une vraie connaissance du tissu économique locale et une philosophie inverse du do it yourself !

    Cordialement,
    Daniel Lemin, responsable des relations digitales de PagesJaunes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>