Partagez les articles :

emarketing

ConseilsMarketing.fr a le plaisir d’accueillir Mohamed MOURAS Webmaster de semeunacte.com (Blog dédié au développement personnel) qui a eu la gentillesse de nous traduire 3 articles américains avec de nombreux conseils pour de Pros pour booster vos ventes sur Internet !

Article 1 : Comment nous avons fait gagner 1 Million de dollars à SEOmoz !

Traduction de l’article original du site  Conversion-Rate-Experts.com/blog par Mohamed MOURAS

stats conversion

SEOmoz est l’un des plus grands fournisseurs d’outils de SEO, pourtant nous allons voir dans ce cas pratique comment les spécialistes de Conversion Rate Experts (CRE) ont permis à SEOmoz de générer une augmentation de 52% de leurs ventes annuelles simplement via l’optimisation du taux de conversion du site (la page de vente pour être précis)...

Pour plus de simplicité nous avons laissé “nous” dans le texte, ce qui signifie un travail conjoint entre l’équipe de CRE et de SEOmoz. Et c’est justement grâce à ce travail sur quatre mois que le CA annuel de SEOmoz a été augmenté d’ 1 million de dollars…

Comment nous avons obtenu ces améliorations ?

Nous connaissons tous le principe de l’écoute des clients. En analysant l’activité de SEOmoz, nous avons poussé le principe beaucoup plus loin: Nous n’avons pas seulement écouté les clients qui ont acheté les produits et services de SEOmoz, mais aussi les clients qui n’avaient pas encore décidé de souscrire à un service payant ainsi que ceux qui avaient annulé leur abonnement.

Après tout, il faut du temps, des efforts et de l’argent pour amener les visiteurs vers un site Web. Cela vaut donc la peine de déterminer exactement ce qui se passe dans la tête des acheteurs, des non-acheteurs, et des anciens acheteurs.

Nous savions ce que les clients faisaient, il nous restait à découvrir pourquoi ils le faisait.

Voici quelques-unes des méthodes que nous avons utilisée pour analyser les visiteurs SEOmoz:

• Nous avons demandé aux membres payants ce qui leur plaît le plus dans le service SEOmoz, ce qui les avait convaincus de s’inscrire, et comment ils décrivent le service à un ami (parmi d’autres questions).
• Ensuite, nous avons demandés aux membres qui avaient souscris un essai gratuit pourquoi ils avaient souscrits au service, quels outils ils aimaient le plus et ceux qu’ils aimaient le moins, enfin quelles étaient leurs tâches SEO les plus chronophages.
• Ensuite, nous sommes passés aux membres payants qui avaient annulés leur souscription, leur posant la question la plus évidente: “Pourquoi avez-vous annulé votre abonnement ?” Nous avons aussi voulu savoir quelle était LA chose qui pourrait les pousser à redevenir client.
• Rand Fishkin, fondateur de SEOmoz voulait que son site Web soit aussi efficace qu’une vente face à face. Nous avons donc simulé des entretiens clients avec Rand et nous avons enregistré toute leur démarche commerciale. Nous avons ensuite comparé ce qui était sur le site avec ce qui était dit lors des rendez vous clients de SEOmoz. Cela nous a permis d’identifier ce qui manquait au site pour concrétiser plus de ventes.
Enfin, nous avons intégré nos conclusions dans une page “wireframe” (une sorte de rendu rapide d’une page qui vous permet de prototyper rapidement et sans ennuyer les programmeurs ou les concepteurs). Nous avons ensuite mis a contribution des fans de SEOmoz sur Twitter en leur demandant de participer à des tests d’utilisabilité de la page. Nous voulions savoir ce qu’ils aimaient ou n’aimaient pas, sans rentrer, pour l’instant dans les grandes lignes.

wireframe SEOmoz

A noter : Pour obtenir une annotée de cette page au format PDF vous pouvez vous inscrire gratuitement à leur newsletter.

Grâce à un processus répété de tests d’utilisabilité et d’ergonomie, nous sommes finalement arrivés à une version que nous savions meilleure que la page actuelle.

Nous avons effectué un essai pour voir comment les visiteurs réagiraient. Et en utilisant un échantillon statistiquement significatif de plus de 5.000 visiteurs, nous avons réalisé une augmentation de 52% des ventes d’abonnement à SEOmoz Pro.

 Phase 1 : Analyser et améliorer

1. Nous avons créé une page web assez longue pour “raconter une histoire”

Il y a un mythe populaire parmi les spécialistes du marketing Internet, “les longues pages Web ne vendent pas”.

Ces gens croient que c’est beaucoup mieux d’avoir des pages courtes qui ne nécessitent pas de scroller.
Voici ce que nous avons découvert lors de notre analyse des consultations avec les clients : Ce qui compte n’est pas la longueur de la page, mais a quel point la page est engageante.
Dans notre analyse des présentations face-a-face de Rand, nous avons remarqué qu’ils avaient besoin d’au moins cinq minutes pour présenter correctement SEOmoz PRO.

Pourtant, la page Web existante était au plus un résumé d’une minute. Une fois que nous avons ajouté des éléments clés de la présentation de Rand, la page est devenue beaucoup plus longue:

Au final notre nouvelle page est 6 fois plus longue que la page initiale.

Il est intéressant de noter aussi que Amazon.com, qui est connu pour pousser des tests de manières très sophistiqué, tend a avoir des pages de présentations de produit très longues. Il n’y a qu’a voir la présentation de son Kindle (nb: si vous voulez savoir jusqu’ou les internautes scrollent dans une page vous essayez Clicktale)

2. Nous avons glissé de la curiosité dans le titre plutôt qu’un “achetez-moi” trop direct.

Trop de marqueteurs se précipitent a la vente dans le titre, avant même qu’ils n’aient généré assez d’intérêt de la part du lecteur.

Le titre original de SEOmoz n’était pas si mauvais que cela, mais il était trop direct : “Améliorez votre trafic et votre référencement avec les service SEOmoz Pro”

Nous avons plutôt proposé un titre qui n’est pas la pour vendre mais pour faire s’arrêter l’internaute et attirer sa curiosité.

Voila la nouvelle version :

Ce titre ne fait pas qu’utiliser la preuve que les plus grandes compagnies au monde font confiance a SEOmoz, il déclenche de la curiosité en indiquant que l’internaute pourrait être intéressé rien que par la lecture de la page.

3. Nous avons expliqué clairement ce que le client gagnerait à chaque niveau.

Notre analyse des e-mails des clients et des sondages nous a fait comprendre que certains clients n’étaient pas au courant de l’éventail impressionnant d’outils qu’ils recevraient avec un abonnement payant. En outre, les clients semblaient être confus au sujet de quel outil serait disponible à quel niveau d’adhésion.

Nous avons donc créé un tableau synthétique pour résoudre ces deux problèmes d’un coup d’œil.

De plus, les visiteurs peuvent passer sur n’importe quel élément de la liste et révéler encore plus de détails via des Tool tips.


Nous avons également trouvé que les clients payant aimaient la section “FAQ” [Questions / Réponses], mais que le site actuel n’en faisait pas mention.

C’est l’endroit où les membres peuvent poser des questions détaillées et obtenir des réponses sur mesure, des réponses personnalisées de la part des experts de SEOmoz.

Nous avons fait des services “FAQ” un service visible, puis nous avons également créé une section distincte, lui étant entièrement consacré.

Nous avons ajouté quelques exemples de Questions / Réponses pour illustrer la profondeur de l’expertise dans les réponses.

4. Nous avons présenté des choses dont les clients se souciaient mais que SEOmoz pensaient être claires

Presque toutes les entreprises considèrent leur notoriété comme acquise, alors que les témoignages et les exemples de clients sont parmi les outils les puissant pour convaincre des prospects.

SEOmoz ne fait pas exception. Par exemple, ils étaient tellement habitués à traiter avec de grandes entreprises et d’être une référence en la matière qu’ils ne pensaient même plus à rappeler les entreprises célèbres qui leur font confiance.

Nous avons donc mis plus en valeur les logos de clients de renommée mondiale qui utilisaient les services de SEOmoz, et croyez nous ils en compte beaucoup !

Nous avons également ajouté une longue section de témoignages de spécialistes en SEO.

Parfois, via les commentaires de leurs pairs, les professionnels du SEO ont une plus grande confiance que dans des noms de marques connues.

5. Nous avons appuyer le message par une vidéo

Certaines personnes sont plus influencés par le texte alors que d’autres trouvent que l’audio et/ou la vidéo sont plus utiles.

Parce que nous avions déjà filmé la présentation en direct de Rand plus tôt dans notre démarche, c’était une simple question d’ajouter des points forts à une courte vidéo et l’uploader sur la page.

C’est pourquoi nous avons incorporé la vidéo du patron de SEOmoz, Rand Fishkin  dans la page :

Voilà donc comment nous sommes parvenus à une amélioration de 52% des ventes sur leur page de vente.

Ensuite, nous avons tourné notre attention vers l’éventail d’offres que possèdent SEOmoz et avons commencé a travailler la-dessus.

Phase II – Tester l’offre

Notre nouvelle page racontait effectivement “l’histoire SEOmoz” de manière plus complète et plus concrète, de sorte qu’il était maintenant temps de mettre en place un appel à l’action qui ne pourrait pas être ignoré.

6. Nous avons diminué les risques afin que les clients aient envie d’essayer le service.

Nous savions à partir des recherches effectuées sur la clientèle que les gens étaient impressionnés par les outils, mais étaient parfois dubitatif sur leur utilité de ces mêmes outils dans le cadre de leur entreprise.

Pour surmonter cette objection, nous avons fait une offre spéciale pour les abonnés Free de SEOmoz: nous leur avons offert un abonnement complet de 30 jours pour seulement.

7. Nous avons demandés a ceux qui ne s’étaient pas inscrits, ce qu’ils n’aimaient pas dans l’offre à 1 $

Nous pouvions difficilement encore baisser la barre des risques. Si nous voulions vraiment savoir ce qui minait l’esprit de ces visiteurs qui ont refusé l’offre, même 1 $, il nous fallait leur poser des questions !

Dans le premier e-mail promotionnel, nous avons demandé, “Si vous décidez de NE PAS SOUSCRIRE A L’OFFRE SPECIALE 1$ … veuillez s’il vous plaît envoyer une réponse à cet e-mail avec une brève explication des raisons pour lesquelles vous n’êtes pas intéressé.”

Il s’est avéré que près de 500 d’entre eux avaient les mêmes préoccupations, notre essai à $ 1 devait contenir une sorte d’arnaque qui les a engagés dans un contrat à long terme ?

La réponse est qu’il n’y avait pas d’arnaque, et ces quelques commentaires nous ont incités à envoyer un courriel de suivi en expliquant que rien n’avait été caché et que vraiment, les souscripteurs pourraient utiliser l’ensemble du site pendant 30 jours et même annuler le dernier jour, sans engagement et sans rancune .

Une fois que nous avions identifié la principale objection, nous avons créé un e-mail qui l’a surmonté.

Et ce dernier email a entraîné une nouvelle vague d’abonnement !

Les Phases I et II avaient réussi à amener les gens être a l’aise avec SEOmoz et les avaient convaincus d’essayer le service PRO. Nous avions une tâche restante: développer le capital clients de SEOmoz…

Phase III—Stratégie pour améliorer la durée de vie moyenne et la rétention d’un client

Bien entendu, nous savions qu’une offre à 1 $ augmenterait les abonnements mais le véritable objectif était de garder ces utilisateurs actifs au-delà de la période d’essai.

Il existe, dans la boîte à outils d’un marqueteur de nombreuses stratégies de rétention et nous en avons utilisé plusieurs chez SEOmoz.

Une des stratégie, des plus largement applicable s’appelle “dispositif de participation” (involvement tools). Les dispositifs de participation sont des mécanismes qui aident votre client ou prospect à comprendre rapidement et facilement la valeur de votre service .

8. Nous avons créé un guide de démarrage facile et rapide

Nous avions donc 30 jours pour impressionner nos nouveaux abonnés.

La clé était de les amener à utiliser le service et faire l’expérience des gains rapides que les outils SEOmoz pouvaient procurer.
Nous sommes donc restés à proximité de nos abonnés en leur proposant une série de 10 actons rapides et faciles qu’ils pourraient mettre en place pour améliorer leurs résultats dans les moteurs de recherche, et ce, pendant les 30 premiers jours.

Voici ci dessous l’un des e-mails que nous avons envoyé aux nouveaux abonnés pour les inviter à commencer à utiliser le service (afin de les rendre susceptibles de continuer à utiliser le service au-delà de la période d’essai).

Ces trois phases ont aidé SEOmoz non seulement à obtenir une augmentation de la conversion d’environ de plus de 170% en quatre mois, mais aussi ont générer plus de 1 million de dollars de recettes supplémentaires.

Leçons à  retenir….

* Beaucoup d’entreprises croient savoir ce que leurs clients pensent et veulent, mais très peu d’entreprises prennent le temps de le confirmer. Mettez de côté vos idées préconçues et tachez d’obtenir un maximum de feedback de la part de vos clients à propos de votre site Web et de vos produits. Vous n’aurez jamais assez de feedback !

* Faites une liste des griefs et, pour chacun, créez un argumentaire. Lorsque les visiteurs n’achètent pas, c’est pour une raison, peut-être que le prix est trop élevé, la description du produit est trop vague, le site contient des preuves insuffisantes pour étayer les demandes. Prenez les objections les plus fréquentes et méthodiquement trouvez un contre-argumentaire au travers de témoignages, d’études de cas, d’exemples, de captures d’écran, et de toute autre preuve que vous pouvez rassembler.
* Faites preuve d’audace dans vos tests, mais restez prudent tout de même. Nous avons fait une offre a1$, mais nous ne l’avons pas annoncé au monde entier. Seuls les inscrits à la mailing liste existants l’ont vus. Nous avons aussi soigneusement surveillé le volume des inscriptions. Vous pouvez vous permettre de faire les choses en grand tant que vous pouvez assurer vos arrières (et votre rentabilité).
* Utilisez tout le texte dont vous avez besoin pour expliquer et prouver la valeur de votre produit et/ou de votre service. Une page Web n’est jamais trop longue, il n’existe que des pages trop ennuyeuses.
* Rappelez-vous que lorsque vous vendez en face-à-face il vous suffit de répondre aux objections d’une personne. Lorsque vous vendez sur le Web, vous devez anticiper et répondre à toutes les objections majeures d’un grand nombre de personnes. Alors ne vous handicapez pas de quelques vieux mythe au sujet de la longueur idéale que doit faire une page.
* Démarquez-vous de vos concurrents en offrant quelque chose de valeur immédiatement. Offrez peut-être un livre blanc à valeur ajoutée ou un abonnement complet pour 1$. Lorsque vous donnez avant de demander quoi que ce soit vous mettez vos visiteurs en confiance en prouvant votre valeur et en démontrant que vous n’exagérez rien.

Voici quelques uns des outils que nous avons utilisés pour ce cas client :

  • Omniture Test&Target était utilisé pour faire du split-testing (technique qui permet de tester différentes versions d’un email marketing sur différents échantillons)
  • Yahoo! Site Analytics était utilisé pour comprendre les différents types d’internautes qui visitaient le site mais aussi pour comprendre le comportement à l’intérieur du site.
  • Adobe Illustrator à été utilisé pour créer les pages de test (les wireframes). Désormais nous utilisons Balsamiq que vous mettrez approximativement 3 millisecondes  à apprendre à l’utiliser.
  • Twitter à été utilisé pour recruter de nouveaux béta testeurs
  • Survey Monkey à été utilisé pour établir des questionnaires pour les souscripteurs, non-souscripteurs et désabonnés. Nous recommandons aussi fortement SurveyGizmo
  • La vidéo est hébergé par Vimeo

L’importance d’avoir un bon produit

Nous avons été impressionnés par SEOmoz dès le début.

Bien que de nombreuses entreprises construisent des outils afin de les vendre, SEOmoz a une approche différente: ils ont construit des outils SEO dans le but express de les utiliser en interne dans leur  cabinet de consulting et ensuite uniquement ils sont vendus…

Ce n’est que plus tard que SEOmoz s’est rendu compte que d’autres entreprises pourraient bénéficier des mêmes outils et c’est de là que la formule d’abonnement est née. Avoir un bon produit est une des clés pour réussir à vendre plus et mieux.

Est-ce que ces techniques peuvent aussi marcher pour votre site web ?
Les résultats obtenus pour nous SEOmoz étaient extrêmes. Tous les projets ne donnent pas forcement les mêmes résultats spectaculaires. Pour avoir une idée des résultats que nous obtenons, consultez notre page buzz (en anglais).

Bien sûr, chaque entreprise est unique. C’est pour cette raison que vous devriez éviter d’adopter les recommandations des “gourous” du web  qui laissent entendre que vous pouvez installer un bouton magique ou tout autre gadget sur votre site internet et bénéficiez d’excellents résultats.

L’optimisation du taux de conversion n’est pas une histoire de gadgets, ce n’est même pas une histoire d’outils. Il s’agit de passer dans la tête de vos visiteurs, de les comprendre, puis d’aligner vos offres à leurs intérêts. Si vous faites cela, peu importe ce que votre entreprise fait, nous pensons que vous serez étonné par les résultats.

Vous pouvez consulter plus de cas pratiques sur www.conversion-rate-experts.com/blog !

Article 2 : Les 38 erreurs Marketing que ne devriez pas faire…

Traduction d’un article tiré du site  AbsoluteMike, traduit par Mohamed MOURAS

Faire du marketing est un challenge de tous les jours, et souvent, il faut une bonne quantité d’essais / d’erreurs pour apprendre la meilleure façon de vous vendre.

Ajoutez à cela que chaque business, chaque industrie et chaque public visé… a sa part d’originalité et vous allez vite vous retrouver  face à beaucoup d’essais et d’erreurs avant de trouver le cocktail idéal qui boostera vos ventes.

Pour aider les nouveaux marqueteurs à apprendre des erreurs les plus communes (et si possible) avant de les faire eux-mêmes, www.absolutetoday.com a compilé une liste de 38 erreurs de débutant en marketing à ne surtout pas commettre.

Les erreurs marketing les plus communes

1. Ne pas avoir préparé un plan marketing, un positionnement unique et déterminé un budget.

2. Cibler tout le monde au lieu de vous concentrer sur une cible précise.

3. Ne pas justifier ses affirmations et étayer ses dires par des faits… et pire mentir !

4. Être inconsistant dans votre message marketing, et changer son offre, son positionnement… trop souvent (promotion, publicité…).

5. Ignorer votre base de clients actuels (ceux qui payent) et ne chercher qu’à recruter de nouveaux prospects.

6. Ne pas écouter les informations remontées par vos clients, vos commerciaux, vos techniciens…. bref écouter le terrain !

7. Suivre les concurrents plutôt que de créer votre propre place sur le marché et innover.

8. Ne pas donner suite à un contact rapidement et manquer de réactivité (relance de devis…).

9. Ne pas relire et réviser votre copie avant de parler en public. Chaque intervention doit être soigneusement préparée avec 1 ou 2 messages majeurs à faire passer.

10. Sous-estimer le service clients et la puissance du bouche-à-oreille.

11. Ne pas avoir de cartes de visites tout le temps sur soi et ne pas savoir saisir chaque occasion de vendre.

Les principales erreurs pour le marketing sur Internet :

12. Oublier de tester votre site sur les navigateurs (IE, Firefox, Safari, iPhone…)

13. Ne pas mettre à jour le design de votre site et/ou son contenu régulièrement.

14. Penser que votre référencement se fera tout seul… et que Google verra bien que vous produits sur les meilleurs et donc qu’il les placera automatiquement en 1er page.

15. Ignorer les besoins de votre public-cible lors de l’écriture du contenu de votre site, et donc écrire pour Google et non pour ses lecteurs.

16. Ne pas inclure une page contact facilement trouvable pour en savoir plus.

17. Noyer votre site web avec trop de messages et d’appels à l’action qui distrairont les internautes.

18. Faire du duplicate content avec du contenu déjà existant, ou ne pas apporter suffisamment de valeur ajoutée via les textes de votre site.

19. Ne pas présenter une page « a propos » qui donne envie d’en savoir plus.

Les erreurs marketing dans les emailings

20. Ne pas segmenter ses messages et envoyer le même email à toute sa base.

21. Ne pas gérer les désabonnement correctement en essayant de retenir un maximum ses abonnés.

22. Envoyer des emails pour essayer de vendre d’autres produits et services que ceux que pour lesquels vos clients sont intéressés.

23. Ne pas tester vos emails HTML dans différents clients de messagerie (MS Outlook, Gmail…) et optimiser le code HTML.

24.  Réaliser des emails qui ne passent pas les filtres Spams : tout en image, mots interdits…

25. Ne pas inclure un appel spécifique à l’action dans chaque e-mail.

26. Ne pas tester la personnalisation e-mail (prénom, mois de l’année…) pour éviter les mauvais adressages

27. Ne pas relancer le coeur de cible des cliqueurs / ouvreurs dans vos emailings.

28. Ne pas créer un fil conducteur dans votre message avec une suite logique : mettre en avant un problème, proposer une solution et inciter à l’action.

29. Penser que vos lecteurs ont le même niveau de compétence que vous sur vos produits, et donc faire des emails trop technique ou trop pointus. Il faut au contraire tester vos messages, images… auprès d’autres personnes.

30. Ignorer vos statistiques (taux de retours..) et ne pas corriger vos messages en conséquence (nouvelle offre, relance d’un emailing…).

Les erreurs marketing dans les medias sociaux

31. Ignorer votre réputation en ligne. Encore plus que dans la vraie vie, une réputation peut très vite être gâchée sur Internet.

32. Oublier que c’est un marathon, pas un sprint, « bachoter » trop, trop vite… Il faut travailler sur la durée.

33. Ne pas mettre à jour régulièrement vos profils et laisser des informations statiques.

34. Mettre l’accent sur les ventes au lieu d’établir de vraies relations. Les réseaux sociaux ne permettent pas souvent de vendre directement, ce sont des outils pour créer des relations et les entretenir.

35. Surévaluer l’importance des conversations… Il faut au contraire travailler son “social engagement” et donc nouer des relations durables avec les internautes.

36. Ne pas avoir une image reconnaissable à travers les différents médias sociaux. Il faut avoir un message et un look constant (image, description…) d’un réseau à l’autre.

37. Ne pas mettre à jour votre blog, votre Twitter, votre Facebook régulièrement.

38. Essayer d’être partout, tout le temps. Il faut au contraire se concentrer sur quelques principaux réseaux quitte à n’avoir qu’une présence “vitrine” sur les réseaux mineurs où ne sont pas présent massivement vos clients.

Et pour vous, quelles bévues pourriez vous ajouter à cette liste?

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site  AbsoluteMike

14 façons d’avoir de la publicité gratuite

Traduction d’un article tiré du site de Paul GREEN sur StartUpDonut.co.uk, traduit par Mohamed MOURAS

Certaines idées sont si puissantes qu’elles génèrent de la publicité gratuite dans les média.

En effet, en 13 ans de carrière dans les média j’ai vu maintes et maintes fois les variations des idées qui vont suivre, et le plus souvent ces idées ont permis aux entreprises d’obtenir de la publicité gratuite auprès des journalistes…

1. Soyez le premier, le plus récent, le plus ancien, le plus grand, le plus petit etc.
Les journalistes voient passer un flux constant de nouvelles parlant de produits, sociétés… «moyens» ou “sans positionnement clair” au cours de la journée. Vous devez donc vous assurez d’être toujours le spécialiste dans un domaine, et si possible d’être innovant.

2. Introduire quelque chose de nouveau ou d’amélioré.
Un journaliste est intéressé par la nouveauté, ce qui “révolutionne” et change le quotidien. Vous devez donc faire comprendre pourquoi il devrait parler de votre produit à ses lecteurs avec par exemple les nouveaux avantages qu’il offre, les problèmes qu’il résout… Si possible étayez votre argumentation avec des chiffres (études, sondages…) pour avoir un côté impartial et non commercial.

3. Faites l’évènement via la longévité de votre entreprise.
Fêter ses 50 ans (un exploit dans une certaine mesure), peut par exemple suffire à assurer une couverture médiatique, surtout si vous organisez des événements commémoratifs.

Je vous offre gratuitement mon livre

"1 mois pour améliorer votre Référencement sur Google"

  • 102 conseils pour améliorer simplement votre référencement
  • 270 pages de conseils, d'astuces et d'exemples
  • Des conseils concrets à mettre en place dès demain

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

4. Annoncez la nomination d’un nouveau membre de votre équipe.
Ce n’est pas nécessaire d’embaucher une pointure d’un secteur (même si c’est le plus efficace), parfois la nomination d’un collaborateur peut vous permettre de décrocher un entrefilet dans la presse et montrer que votre entreprise est toujours en croissance. N’hésitez pas à mentionner l’expertise de vos collaborateurs en mentionnant les aspects remarquables de leurs carrières afin de rassurer vos clients et de faire “rager” vos concurrents !

5. Faites gagner des  prix et sponsorisez des évènements.
C’est un outil simple, et souvent peu coûteux… Découvrez quel prix, local, régional ou national votre entreprise sponsoriser afin d’une part de toucher votre coeur de cible, et surtout obtenir une bonne couverture médiatique.

6. Annoncez la signature d’un nouveau client connu
Et n’hésitez pas à le faire savoir et essayez d’obtenir un témoignage si possible. La nouvelle d’un gros contrat peut contribuer à en attirer d’autres entreprises du même secteur en vous plaçant comme une référence.

7. Réagissez à un événement d’actualité.
Donnez votre avis sur quelque chose qui se passe dans les nouvelles à l’échelle locale ou nationale et qui est pertinent pour vous et votre entreprise. Repérez une tendance et commentez via le point de vue de votre entreprise.

8. Participez gratuitement en tant qu’expert dans un journal, dans un blog connu….
Des années d’expérience dans votre industrie peuvent faire de vous un expert. Les journalistes et les lecteurs apprécient l’opinion des experts. Soyez disponible pour commenter, lorsque les journalistes ont besoin de bonnes citations, ou même soyez pro-actif et proposez un article.

9. Donnez gratuitement votre produit aux journalistes et blogueurs.
Si vous avez un bon produit, donnez-le (à condition que ce soit rentable, bien sûr). Utilisez-le pour générer du trafic dans les journaux, les magazines ou les sites Internet vers votre site web.

10. Tenez un Blog.
Partagez votre savoir-faire via un Blog et vous verrez très rapidement que si vos articles sont à valeur ajoutée d’autres blogs, des sites internet, des journalistes…. vous contacteront soit pour reprendre vos articles, soit pour vous demander de faire un témoignage.

11. Faites des études et enquêtes auprès de votre base clients.
Les sondages  et études sont très très populaires auprès des journalistes car vous ne leur proposez pas une publicité pour votre entreprise, mais vous apportez du contenu qu’ils pourront relayer dans leur colonnes.

12. Aidez un organisme de bienfaisance.
Ne vous contentez pas donner de l’argent, ça fait terne et téléphoné (les photos de présentation du chèque en particulier sont un vestige des années 1980 has been). Au lieu de cela, donnez de votre temps ou de vos produits. Mieux encore – utilisez votre personnel et vos  ressources pour faire quelque chose qui aidera à une bonne cause. Cala cela contribuera aussi à motiver et à engager votre propre personnel.

13. Faites les choses différemment.
Les journalistes aiment écrire sur les pionniers. C’est pourquoi les entrepreneurs tels que Steve Jobs, Richard Branson, Stelios et James Dyson sont devenus des noms familiers. Cassez le moule et montrez  comment votre entreprise et son fondateur ont réussi. Vous devez avant tout raconter une histoire, avec un début, des péripéties et une “happy end”.

14. Planifiez vos buzz.
Lorsque vous lancez une opération de communication vous devez travailler votre plan de communication. L’idée doit être nouvelle, amusante, passionnante… mais elle doit pouvoir être facilement réutilisable et si possible visuelle (vidéo, photos, communiqués de presse, dossier de presse, Kit de presse…).

Pour en savoir plus, visitez le site de Paul GREEN sur StartUpDonut.co.uk,

Merci encore à Mohamed MOURAS (professeur de Français Langue Étrangère et formateur en informatique et Technologies de l’Information et de la Communication) pour ses 3 traductions.

Mohamed est passionné de développement personnel, n’hésitez pas à consulter son Blog sur  http://semeunacte.com/

Des secrets de Pros pour booster vos ventes sur Internet !
Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !

Partagez les articles :

6 thoughts on “Des secrets de Pros pour booster vos ventes sur Internet !

  1. Un espace qui romeut un mode de vvie éco-responsable, c’était l’objectif
    des Curieux lores dee leur collecte Ulule Mission réussie, puisque le lieu de 300m2 a
    ouvert en plein centre de Lyon et réunit plusaieurs services, tous tournées vers le « consommer responsable ».
    Retour avec Nadège, une des fondatrices, sur ce concept
    unique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.