La fausse bonne idée : créer ses propres produits quand on lance un Blog ! – Cas pratique

J’ai le plaisir de recevoir, Nassim Amisse, web marketeur, et blogueur sur Nassim-Amisse.com, et fondateur du site La Caverne DLP, un site dédié aux articles sous licence de Droit de Label Privé (que l’on appelle en anglais Private Label Rights). Il travaille actuellement sur Marketing-Affiliation.info, un blog entièrement consacré à l’affiliation.

 

Dans cet article Nassim nous explique que créer ses propres produits n’est pas forcément la meilleure idée lorsque l’on lance un blog…

 

Créer ses propres produits numérique, la fausse bonne idée quand on lance son blog ?

Souvent le premier réflexe d’un blogueur débutant, c’est de commencer par se dire “Il faut que que créé mon produit” (eBook, Formation vidéo, Coaching…)  pour gagner de l’argent avec son blog ou son site web.

En effet, l’idée est séduisante :

  • Vous allez montrer et partager votre expertise et vos conseils, souvent sur un domaine qui vous passionne.
  • Vous allez obtenir 60 à 90 % de marge si c’est un produit numérique (il faut retirer les marges de la solution de paiement, la solution d’emailing ou de vente en ligne…)
  • Vous allez construire votre gamme de produits, et ainsi assurer votre succès sur le long terme, car plus vous aurez de produits à vendre (et complémentaires les uns des autres), plus vous allez gagner de l’argent.
  • Vous allez construire une base de clients fidèles et fans de vos produits, et ils seront prêts à acheter tous vos produits.
  • Vous allez commencer à vraiment vivre de votre passion par vous même, de manière autonome, sans dépendre de personne.
  • Vous allez être fier de sortir le livre dont “tout le monde aurait besoin”, car si vous sortez un produit, c’est justement car vous pensez qu’il n’y a pas pour l’instant de produit “parfait” ou de produits de qualité suffisante.
  • ….

Créer dès le lancement de son blog son produit, la fausse bonne idée !

Sauf que dans la réalité, ce n’est pas aussi simple…

En effet réaliser ne serait-ce qu’un eBook et le vendre en PDF nécessite du temps et des connaissances, et il est rare cela soit le plus rentable à court terme.

Voici les principales raisons :

  1. Vous allez consacrer au minimum 30 à 40h de travail à créer votre propre produit : entre la rédaction, la relecture, la mise en forme… la rédaction de son produit est un vrai travail de titan.
    1. Le problème est que pour son premier produit on n’a pas la structure ou l’habitude d’écrire (on lit et relit 10 fois les textes au lieu de taper au kilomètre, on n’a pas prévu un plan structuré et très détaillé en amont…).
    2. Vous ne travaillez pas en “sprint” ou avec une période limitée pour finir le produit, donc cela traine de semaines en semaines, avec une baisse progressive de la motivation
    3. Vous allez produire un eBook PDF, que vous vendrez moins de 30 €, alors qu’il vous aura fallu des semaines de travail. Et donc pour rentrer dans vos frais, vous devrez en vendre des dizaines, voire des milliers (ce qui n’interviendra pas avant des mois !).
  2. Vous allez avoir un rendu visuel (couverture & produit ) en dessous de la moyenne, or sur le web l’apparence des produits est vraiment aussi importante que le produit en lui même.
    1. Les gens ne pouvant pas “toucher” le produit, il faut le rendre le plus attrayant et crédible possible.
    2. Vous allez prendre une image “libre de droits” de mauvaise qualité, ou qui ne va pas “résonner” dans l’esprit de vos prospects…
  3. Vous allez La réalisation de l’argumentaire et de la landing page est complexe : créer son premier produit étant long et laborieux, le réflexe est dès la fin de la rédaction de vite le vendre.
    1. Vous risquez de négliger le fond et la forme de la page de vente, or c’est souvent l’argumentaire qui va décider l’achat, car l’émotion est essentielle.
    2. Vous n’allez pas “packager” votre offre et la rendre sexy (ex: un bonus, des témoignages de clients, une promo de dernière minute…)
  4. Vous risquez de subir le syndrome de l’encyclopédie : c’est le problème le plus courant chez un nouvel infopreneur… vouloir faire le meilleur produit du secteur et vouloir proposer toutes ses connaissance, et ainsi créer l’encyclopédie universelle.
    1. Le problème c’est que vous allez y passer vos nuits, en rajoutant sans cesse de nouvelles idées, en peaufinant les premiers chapitres, en lisant et relisant toujours les premières pages…
    2. Vous allez produire un contenu long et indigeste sans “méthode”, vous allez copier la structure et le contenu des livres “académiques” avec leurs longues introduction, des historiques à rallonge… alors que le client ne veut pas cela… Il veut une méthode simple pour résoudre un problème urgent et important.
    3. Vous allez noyez vos prospects devant un produit “à rallonge” qui ne sera pas une solution à leur problème, mais une encyclopédie en X tomes.
  5. Vous allez concentrer tous vos efforts et votre énergie dans la création de produits et non le trafic et la conversion : si vous concentrez 90% de vos efforts sur 1 mois à créer votre livre, vous n’allez pas réussir à générer du trafic ciblé.
    1. Au départ, il est plus pertinent de concentrer ses efforts sur la génération de trafic et à créer une liste de prospects. C’est la liste de prospects par email qui fera que vous allez monétiser votre site.
    2. Le but doit être d’aller chercher le trafic là où il est, de prouver votre expertise, et de nouer une relation personnelle et émotionnelle avec vos lecteurs. Et uniquement ensuite quand vous aurez plusieurs centaines ou milliers d’abonnés, que vous pourrez prendre du temps à vendre vos produits.
  6. Vous risquez de vendre un produit pas intéressant ou pas suffisamment sexy par rapport à la concurrence :
    1. Le titre du produit et la méthode qu’il apporte, est essentiel. Les gens veulent une solution rapide à un problème, si possible dans une durée limité (ex: X jours pour XXXX). Si vous sortez un produit déjà vu 1000 fois ailleurs ou que le concept n’est pas original vous aurez du mal à vendre.
    2. Vous devez d’abord vous concentrer sur un “bonus” gratuit, afin d’attirer vos premiers prospects et créer votre site (ex: un mini guide de 20 pages, une mini formation vidéo, une séquence d’emails en X jours…).
  7. Vous pouvez passer des heures à créer un produit et à générer un trafic, alors qu’il n’y pas de marché :
    1. Il n’y a rien de pire que de passer ses heures à créer un produit, avant de se rendre compte que le marché est saturé, qu’il est difficile de générer du trafic, que les gens ne sont pas prêts à payer votre produit.
    2. Cela vient parfois du fait que le marché est trop petit (ex: la culture des tomates cerise dans l’Ardèche) ou trop concurrentiel (ex: poker, séduction, régime…).

 

Ces 7 raisons, font que souvent des blogueurs débutants s’épuisent à créer leur propre produit, et jettent l’éponge, ne voyant pas les fruits de leur travail…

 

A noter : il existe des méthodes pour créer un produit numérique en 24h, pour connaître la méthode, c’est ICI.

 

La clé de la réussite pour un néo-blogueur : se concentrer sur le trafic et la conversion !

C’est pourquoi, je conseille plutôt aux nouveaux blogueurs, de se concentrer sur le trafic et la conversion, et à plutôt vendre des produits en affiliation au départ, tout en capitalisant sur des audiences existantes pour attirer du trafic.

En effet au départ, un blog ne sera pas plus de 10 à 50 visites dans les 3 à 6 premiers mois.

Je vous offre mon guide

"21 jours pour bloguer comme un Pro​"

60 pages pour apprendre à lancer ou relancer un blog !

  • Un programme simple et accessible en 21 jours
  • 1 action par jour pour avoir des résultats concrets

Il faut donc concentrer ses efforts sur le trafic, et uniquement quand celui ci aura décollé, de commencer à créer son propre produit.

 

1000 euros de chiffres d’affaires en 3 jours et demi – cas pratique !

 

Je le précise avant de commencer qu’il n’y a aucune recette miracle dans ce qui va suivre.

Certains diront heureusement, d’autres malheureusement.

Question de point de vue.

Il y a par contre pour gagner un peu d’argent sur internet, il existes plusieurs stratégies et cela nécessite pas mal de travail, de la réflexion et de l’astuce !

La bonne nouvelle du jour est que si vous arrivez à mettre en place cette stratégie, vos revenus sur le web pourraient passer à un tout autre niveau.

Gagner 1000 euros sans avoir son propre produit, c’est souvent plus facile !

Quand on avance quelque chose c’est toujours bien de pouvoir en apporter la preuve… surtout lorsqu’il s’agit de gains sur Internet ou on peut trouver du bon et surtout du moins bon.

Voici une capture d’écran de mon compte Paypal :

Comme vous pouvez le constater ce compte montre 1000 euros de gains.

On ne voit pas la totalité des opérations mais elles se sont déroulés sur 3 jours et demi.

Derrière ce que je considère être un succès, une stratégie donc.

Comprenez bien une chose, ce que je vais vous présenter et qui m’a permis de toucher des gains assez rapidement peut être utilisé et réutilisé plusieurs fois.

Tout dépendra de vous.

Intéressé ? Continuons…

 

Au commencement, un produit qui répond à un besoin

Avant de vous livrer cette stratégie, il me semble important de rappeler quelque chose car cela conditionnera votre succès.

Pour que vous réussissiez à monétiser durablement un site web, vous devez proposer à la vente un produit ou un service qui répond à un besoin.

C’est court, c’est précis et tout succès d’une démarche marketing réussie par cela. Ce n’est pas négociable.

J’ouvre une parenthèse ici pour rappeler qu’évidemment le produit peut ne pas être le vôtre, comme nous l’avons vu plus haut.

Votre but sera de vous concentrer sur la génération de trafic, et de vendre le produit d’un autre… chacun son métier dans un premier temps !

Dans ce cas-là on appelle cela l’affiliation, vous proposez et recommandez le produit d’une autre personne.

J’en parle d’une manière ultra détaillée dans cette formation concernant l’affiliation. C’est une toute autre stratégie à mettre en place.

Vous n’aurez aucune chance de réussir si ce que vous proposez ne permet pas de satisfaire les besoins de clients potentiels.

Revenons au cas pratique du jour.

Les ventes que vous avez pu voir ont été générés par des produits que je propose via le site la Caverne DLP

Il s’agit de packs d’articles en droits de label privé qui permettent aux créateurs de sites web de gagner du temps sur la préparation de leur contenu.

Les contenus en Droit de Label Privé (articles, ebooks…) sont vendus avec la totalité des droits de propriété intellectuelle ce qui permet de faire ce que l’on veut (les revendre, les modifier, s’attribuer les droits…).

Dans ce contexte, je construits une offre “irrésistible” auprès d’une cible TRES PRECISE et intéressée par ce genre de contenus.

En effet cette offre répond à un besoin de certains blogueurs, webmarketeurs… : ne pas à avoir à créer un produit de A à Z, mais disposer d’une base pour créer son propre produit.

 

Nous avons la première étape : répondre à un besoin client…

Mais le faire d’une manière durable c’est beaucoup mieux, il ne faut donc pas les décevoir, sinon vous allez avoir des clients fâchés, des demandes de remboursement, des avis négatifs…

L’expérience client se défini de la manière suivante :

Vous pouvez voir que s’il y a une forte attente du client (même pour un produit pas cher), et qu’il ne trouve pas cela terrible, alors il sera déçu, et pourra même vous nuire sur Internet

La qualité de votre produit est un facteur déterminent au succès de l’opération qui va suivre.

C’est pourquoi, lorsque vous choisissez un produit en affiliation pour vos premiers clients, vous devez être SUR ET CERTAIN qu’il a un bon rapport qualité prix (et qu’il satisfera la cible, et que la promesse ne sera pas trop importante).

Idéalement il faut tester le produits avant :

  • soit en l’achetant vous même pour le tester,
  • soit en demandant au vendeur de le tester (si vous avez un blog avec du trafic et une liste de prospects, souvent un bon vendeur vous dira oui)
  • soit en regardant les avis sur internet (ex: tapez le nom du produit sur Google avec “avis”)
  • soit en regardant les sites d’avis (attention : il faut au moins 3 ou 4 avis sur un site Amazon pour avoir une vraie opinion)

Par exemple, les produits que je propose ont très peu de demande de remboursement, cela me conforte dans l’idée que le produit proposé est bon et correspond réellement à un besoin.

Le but n’est pas d’avoir le meilleur produit du monde, mais celui qui répond au besoin de votre cible, et pour un prix acceptable.

Je ne vous le cache pas, pour pouvoir y arriver cela a nécessité du temps et de l’investissement.

Mais nous y reviendrons une prochaine fois. Ce n’est pas le sujet du jour J

Idéalement, votre produit devra être suffisamment original, soit de qualité supérieure pour que vous puissiez vous distinguer des autres et attirer l’attention.

Pour trouver des produits à vendre en affiliation, vous pouvez utiliser les plateformes les plus connues en Francophonie !

– Clickbank : la plateforme d’affiliation internationale la plus utilisée.

Les plus : un large catalogue, la possibilité de vendre et d’acheter des produits, contacter ses affiliés via la plateforme…

Les moins : le paiement d’un forfait pour maintenir un produit actif, le système de publication assez lourd, avoir un produit par compte…

clickbank

 

– 1Tpe  : la plateforme d’affiliation de produits numériques française N°1 en France.

Les plus : rapidité de mise en ligne des produits, le paiement en 3 fois…

Les moins : pas de produits récurrents (à abonnement) en vente

1tpe

 

Ces deux plateformes proposent des produits qui vont des plus performants (comme ceux de conseilsmarketing.com, voir ce lien), au plus “cheap” qu’il faut éviter de vendre…

Il est donc essentiel de bien choisir un produit, et surtout de le TESTER avant !

Vous n’avez qu’une seule eRéputation, ce n’est pas le moment de la gâcher…

Vous pouvez aussi faire de l’affiliation pour des outils que vous utilisez et que vous avez essayé.

En effet les solutions d’eMailing, de SEO… proposent le plus souvent des programme d’affiliations, et vous reversent un pourcentage sur les ventes.

 

Est ce que c’est fini alors ? Il suffit de trouver un produit à vendre et de se concentrer sur son blog ?

La première étape était de se concentrer sur sa valeur ajoutée : attirer du trafic, pour vendre le produit d’une autre personne….

Mais attirer l’attention de qui ?

En effet, si vous lancez votre blog, vous allez vite vous rendre compte que votre trafic va mettre 3 à 6 mois avant de décoller.

Et même si on peut gagner un peu d’argent avec quelques centaines de visiteurs / jours, cela va être compliqué d’en vivre ou de couvrir vos frais…

Si vous vous arrêtez là, vous risquer de vous trouver dans un autre piège : celui des blogs qui n’ont peu ou pas de visiteurs…

Là c’est pire encore : vous passer des jours et des nuits à créer du contenu, à faire de la promotion… mais pour peu de résultats…

Car Google est comme cela : il faut de temps pour lui inspirer confiance et qu’il vous référence sur des mots clés à fort trafic…

Il t a une forte inertie, et vous devrez passer des paliers :

  • 0 à 30 visiteurs
  • 30 à 100 visiteurs
  • 100 à 200 visiteurs
  • 200 à 500
  • 500 à 1500
  • 1500 à 3000
  • ….

C’est là qu’il faut utiliser le second levier : les carrefours d’audience.

Les carrefours d’audience sont des endroits sur le web où sont déjà vos prospects.

Bien entendu, quand on pense à cela, on pense à la publicité (Facebook Ads, Google Adwords..), car tout le monde va sur Google et Facebook.

Mais au delà de la publicité payante, vous avez d’autres options, en particulier les sites qui ont déjà une audience et un trafic sur votre cible.

 

Où sont vos prospects, et comment séduire ceux qui les possède ?

C’est le problème de base de tous les nouveaux blogueurs : au départ, vous partez de 0 !

 

Je ne sais pas vous, mais j’ai toujours été moyen pour tout ce qui touche à l’obtention de trafic.

Je suis plutôt bien sur le développement de produits, bon sur la conversion, bon sur la rédaction d’emails promotionnels, mais je suis moyen concernant l’obtention du trafic.

Quand on débute sur le web, c’est encore pire car même google ne connait pas votre site et personne ne va naturellement le visiter… sauf si vous avez déjà une base de client, une réputation d’expert…

Etes-vous dans la même situation ?

Le hic c’est que sans trafic le reste de la machine ne tourne pas. Sans trafic point d’abonnés, point de clients, et de ce fait point de chiffre d’affaires.

Terrible n’est-ce pas ? Est-ce une fatalité pour autant ? Pas nécessairement !

Je vais vous le prouver.

Il existe un levier qui vous permettra de pallier à cela d’une manière très efficace si vous savez comment l’actionner.

Si vous avez du mal avec le trafic de votre site, ou si vous voulez le booster d’avantage, vous pouvez sous-traiter cette partie à …. des partenaires !

Vos partenaires se chargeront de ramener des visiteurs vers votre site et votre landing page.

Les partenaire sont des sites, blogs, groupes Facebook, Youtubers, influenceurs, comptes Twitter… qui ont déjà une audience et une liste de prospects.

Votre but est de capter une partie de leur audience, par plusieurs moyens :

  • Publier un article invité sur leurs blogs (comme celui ci !)
  • Leur proposer de faire un emailing sur leurs bases clients et prospects (le plus dur, car très engageant pour la personne qui vous met en avant !)
  • Avoir un relais sur le media sociaux de vos produits
  • Co-animer un web séminaire sur votre thématique
  • Relayer une interview que vous faites d’eux
  • Leur proposer de participer à un livre blanc collaboratif

 

Le but est de baser votre succès sur leur bases existantes, d’où l’importance extrême de bien choisir les partenaires avec le plus gros potentiel.

Ce ne sont pas forcément les leaders de votre domaine, car justement ils sont souvent sollicités, mais parfois d’aller chercher dans des secteurs proches.

Par exemple, si vous êtes dans le blogging, vous pouvez certes contacter les blogs leaders, mais il y a peu de chances qu’ils acceptent de faire la promo de vos produit (au mieux un article invité ou une interview)

 

Vos partenaires utiliseront leur réputation pour vendre vos produits ce qui va améliorer vos taux de conversion.

En théorie c’est très simple. Il y a des conditions à respecter pour que cela fonctionne.

  • Votre produit devra être de qualité… et en adéquation avec les clients et prospects de votre partenaire.
  • Vous devrez avoir la réputation de quelqu’un de sérieux et fiable. Que vous le vouliez ou non, construire une réputation sur Internet demande du temps. Avoir une réputation catastrophique par contre peut se faire très rapidement.
  • Vous devrez prouver à la personne qui fera votre “promo” (et donc la promotion indirecte du produit que vous allez vendre) que vous allez apporter de la valeur, et que vous ne sélectionnez que de bons produits.

C’est une opération séduction qu’il faut mener… et bien évidemment tout ceci ne se fera pas juste pour vos beaux yeux !

Vous devez leur offrir quelque chose en retour qui en vaille la peine, et ce dernier point mérite que l’on s’y attarde plus longuement.

 

Faire à vos partenaires une offre qui ne peuvent pas refuser

Ce n’est pas simple de rechercher et identifier ces fameux partenaires susceptibles de vous aider.

Mais pour cela vous avez Google, Facebook… qui vous aideront à savoir qui a une audience dans votre thématique ou dans une thématique proche.

Une petite astuce est par exemple de repérer un article de blog qui apparait dans les recherches de Google pour un mot clés très demandé, et de contacter l’auteur du site pour être présent sur ce page à fort trafic.

La mission qui viendra ensuite est la plus critique : les convaincre de faire la promotion de vos produits !

Si vous voulez que cela fonctionne, il ne faut pas faire de la promotion “du bout des lèvres”, mais avoir une vraie promotion active.

Vous pouvez proposer une affiliation soit en pourcentage (surtout pour les petits produits), ou en indiquant la valeur (pour les gros produits).

Généralement on trouve sur internet des offres de commission de 30 à 50%.

C’est le minimum syndical que le vendeur du produit garanti généralement à ses affiliés.

Par exemple, sur le programme d’affiliation de la Caverne DLP, j’offre 50% de commission sur les ventes des produits de la caverne.

Je ne m’arrête pas la !

J’offre 50% de commission à mes partenaires … à vie!

Vous lisez bien. Des commissions à vie signifie que je continue de reverser des commissions sur tous les achats futurs qui se feront en provenance des clients référencés grâce à eux.

Voyez les choses sur le long terme.

Grâce à vos partenaires vous allez vous faire connaitre, augmenter votre chiffre d’affaires, augmenter votre base de données clients.

Vous devez choyer et en prendre le plus grand soin !

Votre avenir peut potentiellement dépendre de vos partenaires. Ils méritent que vous soyez aux petits soins pour eux…

 

Armez-vous de patience

En théorie tout ce que nous venons de voir est simple… Dans la pratique, comme souvent, les choses peuvent être différentes. Le plus gros challenge que vous aurez à affronter est le challenge temporel.

Il n’est pas évident de conclure le premier soir.

Dans cette aventure, vous devez vous armer de patience et prendre le temps de faire les choses progressivement.

Vous pouvez en être sûr que vos demandes ne vont pas toutes êtes couronnées de succès, il faut être patient et insister.

Par exemple pour ce guest posting, Il m’a fallu des mois pour convaincre Frédéric de publier un de mes articles ;)

Frédéric me l’a refusé 2 fois, et c’est finalement cet article qui l’a séduit !

Une fois que vous aurez compris et admis cela, la suite sera beaucoup plus simple.

Convaincre un partenaire de faire la promotion de vos produits demande du temps.

Vous devez faire les choses progressivement.

Votre partenaire doit pourvoir avoir le temps de vous connaitre, de vérifier votre réputation, de juger de la qualité de votre, d’évaluer votre proposition, de confirmer qu’elle peut s’inscrire dans a stratégie et dans son agenda.

Cela peut prendre quelques jours ou quelques semaines. Le jeu en vaut la chandelle.

 

 

1000 euros en trois jours et demi : Les actions

Voici les actions qui m’ont permis d’enregistrer 1000 euros de chiffre d’affaires en 3 jours et demi.

  • J’ai contacté plusieurs partenaires pour me présenter et échanger quelques idées de collaboration.
  • L’une des personnes que j’ai contactées répondu à mon email. Nous avons organisé à une petite discussion via Skype. Nous avons défini quelques axes de collaboration.
  • J’ai publié un article invité sur son site.
  • Quelques semaines plus tard je lui ai proposé l’idée de faire la promotion de la caverne DLP en expliquant les avantages pour ses lecteurs, et en lui faisant tester mes produits.
  • Il a trouvé l’idée bonne mais à suggéré d’adapter certains produits à sa cible.
  • J’ai adapté le produit en question.
  • J’ai envoyé des propositions de mails en incluant ses liens d’affiliés.
  • Il a accepté de les diffuser.

C’est tout !

Résultat de l’opération ? 1000 euros en 4 jours J

Des revenus continuent de tomber aujourd’hui encore du fait de cette opération et de ces quelques mails envoyés. N’est-ce pas fabuleux ?

Ce processus a nécessité quelques semaines.

Vous pouvez facilement constater que avant de commencer la phase promotion il y a eu avant cela des discussions et la publication d’un article invité.

Des préliminaires en quelque sorte.

A noter : Vous pouvez d’ailleurs vous aider du guide gratuit de ConseilsMarketing.co, “Réussir ses partenariats” qui vous donnera les clés pour bien présenter votre offre.

 

Quelques mots pour conclure…

Je ne vous ai pas menti, pour gagner 1000 euros de chiffre d’affaires en quelques jours il faut de la stratégie (vous l’avez), et du travail.

Vos partenaires peuvent être la clé de votre succès si vous vous y prenez bien.

Je reviendrai en détail sur ce sujet sur mon blog consacré l’affiliation.

J’ai consacré un e-book à ce sujet tellement il y a de choses à dire.

J’ai consacré un e-book à ce sujet tellement il y a de choses à dire.

Verser 50% de commission qui plus est à vie peut sembler beaucoup. Ne voyez surtout pas les choses de cette manière J

Mon site, la Caverne DLP, s’est fait connaitre essentiellement à l’aide de partenaires.

Imaginez si vous avez plusieurs partenaires qui acceptent de travailler avec vous ?

Imaginez l’accumulation de gains en provenance de différents partenaires que vous allez pouvoir enregistrer ?

Vos gains peuvent potentiellement croître d’une manière exponentielle.

C’est ce que vous devez garder à l’esprit.

Retroussez-vous les manches les amis, c’est à vous de jouer !

 

Vous voulez en savoir plus ?

 

Nassim a 34 ans, il est web entrepreneur depuis quelques années et il gère actuellement une dizaine de sites web.

Vous pouvez le retrouver notamment sur son blog personnel Nassim-Amisse.com, La Caverne DLP (site de ressources en droits de label privé), ou via mes formations Super-Affilie.com et Armee-Affilies.com.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Voir les boutons
Cacher les boutons