Avez vous eu le déclic pour passer d’une passion à créer un Business ?

Un des périls des créateurs d’entreprises, de startups… c’est de ne pas avoir le déclic pour passer d’une passion ou d’un travail de salarié au métier d’entrepreneur qui doit créer et gérer un business.

Cela n’a l’air de rien, mais ce changement psychologique est un élément clé pour la réussite d’une entreprise.

C’est pourquoi, dans cet article je vais vous présenter quelques uns des principaux points de blocage que l’on voit lorsque l’on passe de “blogueur amateur” à “blogueur pro”.

 

1 – C’est bien de rendre service, mais il faut facturer !

2006-03-01_teamwork

C’est un des problèmes majeurs du Blogueur amateur : il aime ce qu’il fait, et donc il aime rendre service.

C’est par exemple ce que je fait avec ConseilsMarketing en répondant à chaque email, commentaire, discussion via le chat…

Pourtant, s’il faut aider et rendre service, à un moment donné il faut facturer le temps passé !

 

En effet, si pour vivre correctement vous devez faire 5000 € / mois (comptez 50% de charges, soit moins de 2500 €), que vous travaillez 15  jours / mois (ce qui est rarement le cas !), alors la valeur de votre journée est de 333 € au minimum.

Comment faire pour faire comprendre que vos heures de travail ont un prix ?

Voici quelques possibilités :

  • proposez une offre à tiroirs : voici des contenus gratuits (les vôtres ou des livres ou des formations…), et si on veut en savoir plus alors c’est X € pour telle chose.
  • expliquez que votre métier c’est de faire du consulting, des prestations… et que ce genre de prestations vous la faites payer X €, et indiquez que vous pouvez le faire pour X ou une partie gratuite  (évitez de discountez vos prix, offrez plutôt du temps en plus).
  • délimitez clairement ce qui est gratuit et payant. Par exemple “je peux t’aider 1h par téléphone, mais pas plus parce que XXXXX”

Votre Business doit être là pour vous aider, et non pas pour que vous en deveniez l’esclave (surtout en aidant d’autres personnes qui ne mesurent pas l’effort que vous faites).

 

2 – C’est bien d’écrire du contenu, mais il faut aussi vendre

226724_483174355051009_1148120663_n

C’est le second challenge du blogueur amateur.

Il aime partager du contenu, écrire… mais ce n’est pas Google qui va payer ses facture, ni les remerciements de ses lecteurs.

Il faut apprendre à créer un business rentable.

Cela veut dire :

  • Passer du temps à monétiser son blog en créant ou en mettant en avant ses produits et services.
  • Créer du contenu qui va aussi attirer des prospects (pas que du contenu pour se faire plaisir…)
  • Soigner la conversion (appels à l’action, visuels…)

Vous devez vous rendre compte qu’au contraire du salarié qui fait son travail 8h par jour, c’est VOUS maintenant le patron… Vous êtes responsable des bonnes et et mauvaises décisions.

Vous devez apprendre à avoir une vision, à prendre du recul, à dresser des bilans, à changer le cap… car vous êtes le seul à la barre !

Il faut donc avoir la vue sur l’horizon (comment faire la croissance…), mais en même temps regarder ce qui vous arrive droit devant (payer les charges en fin de mois…).

De même, en tant qu’entrepreneur, vous pourrez vous “mentir à vous même” (sur la croissance à venir, sur un prospect…), mais s’il y a une chose qui ne ment pas, ce sont les chiffres !

 

 

3 – Le réseau ne fonctionne qu’au bout de 6 à 9 mois

374005_213723372030800_100001794150904_501564_1258965255_n

Là encore c’est un piège pour les débutants : ils rencontrent des personnes qui ont potentiellement ont un besoin, qui connaissent des gens intéressés par ce genre de services… et ils vous indiquent pouvoir vous aider.

Or il faut savoir que le réseau et vos contacts ne devraient générer du business qu’après 6 à 9 mois.

C’est le temps pour que d’une part les gens “sachent” que vous avez un monté un business, qu’ils pensent à vous et que vous soyez mis en avant.

Il faut donc toujours partir du principe que vous allez devoir vous débrouiller tout seul ou d’avoir déjà un client pour alimenter votre business.

Vous devez donc prendre l’initiative :

  • Sortez de chez vous et rencontrez d’autres personnes (networking…)
  • Faites du guest posting sur d’autres sites
  • Demandez des conseils à d’autres personnes
  • Ravivez votre réseau (anciens collègues, blogueurs…)
  • Mettez à vous vos réseaux sociaux pros et perso

4 – C’est bien de faire des produits pas chers, mais cela ne suffit pas à payer les factures

384390_179552328794985_171335199616698_370421_163299753_n

De manière générale, il est bien plus simple de vendre peu de produits chers, que beaucoup de produits bon marché.

Donc certes, il faut commencer petit avec un petit produit à moins de 10 €, mais il faut absolument avoir une offre “premium” à plusieurs centaine d’euros (coaching, formation, consulting…).

En effet au début vous aurez trop peu de trafic ou de visites pour gagner correctement votre vie. 

Réfléchissez bien à ce à quoi vos prospects sont vraiment prêts à payer, et non pas ce que vous pensez vous.

Par exemple vous pensez être un bon Web Marketeur, mais ce que veulent les clients c’est quelqu’un qui va générer des prospects sur son site !

Vous pouvez demander à vos nouveaux clients, aux prospects qui n’ont pas commandé, à vos lecteurs…. leur avis via un email,  un appel téléphonique, une étude via Google Forms ou Survey Monkey…

Il est essentiel de savoir pourquoi les gens commandent ou ne commandent pas le plus rapidement possible pour corriger le tir.

 

5 – C’est bien de vouloir vendre du conseils à des TPE/PME ou des particuliers, mais ils  veulent des solutions

418043_376400142371864_100000056432878_1461562_1632138447_n

Ne comptez pas vivre de consulting (coaching, formations…) à destination des PME, sauf à devoir courir sans cesse après de nouveaux clients, de passer des heures à convaincre et avoir des difficulités à vous faire payer.

En effet les TPE/PME/Particuliers veulent des solutions qui se mettent en place rapidement et simplement avec un minimum d’efforts… car tout comme vous elles ont peu de temps et peu de budget !

Parfois il vaut mieux viser un marché haut de gamme, ou alors adapter votre offre pour du volume.

Le volume implique

  • avoir des offres packagées et pratiques
  • avoir un accès rapide et pas cher à un large vivier de prospects
  • avoir un produit qui réponde à un besoin immédiat et solvable
  • avoir un produit qui se vend automatiquement

Vous devrez aussi apprendre à casser les codes : vous êtes le petit nouveau, vous devez sortir du lot.

 

6 – C’est bien d’avoir des connaissances, c’est mieux de les mettre en valeur

420809_375772235767988_100000056432878_1460098_1608297541_n

Vous pouvez être un super expert dans un domaine, si vous ne mettez pas en avant vos prestations, vos tarifs, les résultats atteints, les clients déjà contents… vous ne ferez pas de vente.

Vous devez vraiment vous dire que vous devez écrire et mettre en avant les preuves de votre expertise.

En effet vous êtes le seul à savoir que vous êtes bon, et que vous pouvez aider vos prospects à gagner beaucoup d’argent !

Vous devez aussi mettre en avant vos produit et services dans les articles de blogs, dans la sidebar, dans vos messages d’auto-répondeurs…

 

7 – Commencez un business low cost

429982_10150537771599754_854889753_8438142_879396727_n

Cela peut paraître une évidence concernant le fait que vous n’avez pas besoin de bureau, de fournitures administratives… mais c’est aussi tout ce qu’il y a autour (serveur, logiciels, formation vidéo…).

Idéalement  vous devez commencer par une activité en parallèle de votre job, puis vous lancer.

Prévoyez toujours de la trésorerie d’avance, et 2 fois plus de temps pour tout (ex: créer un site, les formalités…).

 

Devenez un Pro du Blogging !

Avec la formation “Bloguez comme un Pro“, devenez un Blogueur Professionnel et découvrez comment générer des prospects pour votre entreprise !

banner2

 

 

 

 

 

 

 

Faites passer le mot :Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someoneShare on LinkedIn

10 Comments

  1. Feb 8, 2016 - 20 h 56 min

    Avoir une stratégie gagnante, une main de fer pour les négociation, une souplesse dans la communication et une confiance en soi tels sont pour moi les principaux critères pour décroché du travail
    Ah j’ai faillit oublier le plus important: Bien s’organiser ;-)

    Reply
  2. Michel
    Feb 11, 2016 - 0 h 11 min

    Bonjour,

    Pour avoir une stratégie qui fonctionne, il faut avoir les bons outils. J’aimerais beaucoup trouver un bon comparatif du type Shopify vs Kingeshop, Volusion vs BigCommerce, etc., pour m’aider dans le choix de ma plateforme de e-commerce. Est-ce que vous en connaissez un ?

    Merci d’avance
    Michel

    Reply
  3. Carla
    Feb 17, 2016 - 22 h 48 min

    Bonjour et merci pour vos conseils,

    Cela prend beaucoup de temps pour se faire connaître (6 à 8 mois comme vous le soulignez), ensuite, il faut garder nos clients en entretenant la relation continuellement. C’est un travail de tous les jours mais c’est très valorisant.

    Carla

    Reply
  4. Arthur
    Mar 2, 2016 - 20 h 18 min

    Très bon article, toutes ces informations vont m’être très utiles, merci.

    Le plus dur est de trouver ce qui est facturable et ce qui ne l’est pas, réflexion à suivre…

    Reply
  5. Jason
    Mar 25, 2016 - 17 h 33 min

    Bonjour,
    Un très bon conseil que je pourrais vous donner est de ne jamais abandonner. Des fois, la situation semble désespérée mais il ne faut pas lancer la serviette, à tout problème il y a une solution.
    Bonne continuation à tous. Jason

    Reply
  6. IDRISSA
    Mar 27, 2016 - 21 h 08 min

    Merci de vos conseils tres pratiques. Vos conseils sont simples mais eclairants

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *