Partagez les articles :

comparateur de prix

ConseilsMarketing accueille Cibleweb éditeur du logiciel Iziflux (optimiseur des campagnes des comparateurs de prix), qui nous fait une analyse du marché des comparateurs de prix.

Nous souhaitions apporter notre pierre à l’édifice du webmarketing en analysant plutôt les comparateurs de prix au travers des 3 millions de clics mensuels que nous redirigeons vers nos clients.

Le Fonctionnement des comparateurs de prix

Les principaux comparateurs fonctionnent sur la base d’un contrat signé avec le marchand.
La base de facturation est le nombre de clics delivrés multiplié par le CPC par catégorie de produits.

La partie technique est liée à un échange de données quotidien sous la forme d’un flux CSV ou XML qui contiendra les informations de base :
– nom du produit,
– description,
– prix,
– disponibilité,
– url de l’image,
– catégorie dans le catalogue du marchand,
– etc.


Pour les catégories high tech, le code EAN ou MFPN
(code manufacturier) deviennent indispensables pour une bonne prise en compte du catalogue.

Ainsi, il suffit de respecter une règle classique des 20/80 pour réduire de façon conséquente sa dépense.

Par exemple, en supprimant les produits fortement cliqués mais peu achetés, on arrive à réduire sa facture jusqu’à 25% en moyenne.

De même, en affinant au quotidien son offre et en “optimisant” ses lignes de produits, on peut mieux apparaître dans les listes de résultats sans payer plus cher (cela ressemble fort à la vision que l’on a du référencement naturel…).

Si pour certains comparateurs, le nom du produit a une importance capitale dans la pertinence, pour d’autres ce sera la description, en effet les différentes informations au sein du flux seront prises en compte par les algorithmes des différents outils.

Exemple : chez Kelkoo, le titre (ou nom du produit) est très important, alors chez Shopping.com, nous avons constaté que c’était la description.

Dans cette logique, un bon travail sur les gammes, les marques et le classement de ses produits permet de se retrouver dans la bonne catégorie du comparateur.

C’est pour cela qu’il est important de bien veiller à la qualité permanente des informations fournies.

Le travail d’optimisation va intervenir dans un premier temps de façon simple en ne publiant sur chaque support que les produits dont on aura mesuré une transformation satisfaisante.

Par la suite il est nécessaire de travailler les titres, descriptions et les noms des catégories afin de mieux “remonter” dans les listes de réponses et d’éviter d’être présent dans de mauvaises catégories (ce qui engendre des clics inutiles).

Attention car ce travail est à faire de façon dissociée sur chaque comparateur car les algorithmes n’obéissent pas tous aux mêmes règles (hélas !!!).

Par ailleurs d’autres facteurs “subjectifs” sont aujourd’hui très important

– la notion de popularité d’un marchand, liée à son nombre de clics semble permettre une meilleure remontée dans les listes de réponses (analogie facile avec le CTR de google).

– les avis et commentaires des internautes sont eux aussi pris en compte et commencent à jouer un rôle dans le positionnement du marchand.

Pourquoi les comparateurs de prix ?

comparateur de prix

Voici un petit cadeau, mon livre

Les 112 Secrets des As de la Vente

  • 120 pages de techniques de vente et de persuasion 
  • Les astuces psychologiques pour mieux négocier
  • Bonus : Comment vendre quand on n'aime pas vendre ! 

Vous recevrez également par email des conseils de ma part

Je vous offre mon mini guide

"Les petits Secrets de l'eMailing"

Découvrez comment exploiter à 110% vos emailings et newsletters

  • 50 pages de conseils concrets avec des exemples
  • Les secrets pour améliorer dès demain vos emails

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

Les supports que sont les comparateurs de prix sont en effet désormais quasi indispensables dans une bonne stratégie de promotion d’un site B2C.

De plus, de par la nature du trafic, fortement qualifié, qu’ils génèrent, ils sont bien souvent plus efficaces que les liens sponsorisés de Google ou Yahoo! Search Marketing.

Ceci s’explique par les raisons suivantes :

– Un modèle au CPC qui est parfaitement lisible pour le marchand.

Un CPC moyen qui, même s’il augmente actuellement, reste globalement inférieur à celui des liens sponsorisés dans les univers fortement concurrentiels.
Le CPC moyen constaté est de 0,22 euros mais il peut varier en fonction des catégories de produits de 0,1 (voire moins) à plus de 0,35 sur les marchés de niche comme les consommables imprimantes où nous avons enregistré des clics à plus de 0,55 (on reste loin des CPC des liens sponsorisés où l’on dépasse souvent allègrement 1 euro du clic).

Chez shopping.com, par exemple, le CPC va de 0,15 à 0,25 (données au 13 mai 2008).

– Une mise en avant, non pas via une annonce texte souvent restrictive comme pour les liens sponsorisés, mais par le biais d’une présentation précise de l’offre produit : Nom du produit + description + prix total (incluant les frais de port) + dispo.


Quels sont les principaux acteurs du Secteur ?

Voici un panorama des principaux acteurs du marché, classés par ordre alphabétique (source, pour les chiffres d’audience : ComScore.com au 31 janvier 2010 fourni par l’équipe commerciale de shopzilla).

Acheter moins cher : http://www.acheter-moins-cher.com/
Trafic généré : 1,7 millions de visiteurs uniques par mois
Nombre de marchands référencés : NC
Nombre de produits : NC
Typologie : matériel informatique, téléphone mobile, habitat, jardin, habits, chaussures, électroménager, téléviseurs ou encore matériel vidéo.

Achetez Facile : http://www.achetezfacile.com/
Trafic généré : 2 millions de visiteurs uniques par mois
Nombre de marchands référencés : un millier (source achetezfacile.com)
Nombre de produits : 7 millions (source achetezfacile.com)
Typologie : toutes catégories
Autre : propriété du groupe M6

Ciao from Bing : http://www.ciao.fr/
Trafic généré : 5,4 millions de visiteurs uniques par mois
Nombre de marchands référencés : NC
Nombre de produits : 10.000.000 (source ciao.fr)
Typologie : toutes catégories
Autre : propriété du groupe Microsoft

La Checklist de l'Expérience Client

Téléchargez la Checklist (20 pages) pour piloter l'Expérience Client

  • 4 étapes pour piloter l'expérience client
  • Les actions à mettre en oeuvre à chaque étape
  • Des exemples pratiques

Vous recevrez également par email des conseils de ma part

Cherchons : http://www.cherchons.com/
Trafic généré : 2,5 millions de visiteurs uniques par mois
Nombre de marchands référencés : NC
Nombre de produits : NC
Typologie : toutes catégories

Kelkoo : http://www.kelkoo.fr/
Trafic généré : 4,1 millions de visiteurs uniques par mois
Nombre de marchands référencés : 4000 (source kelkoo.fr)
Nombre de produits : 8.000.000 (source kelkoo.fr)
Typologie : toutes catégories

Le Guide : http://www.leguide.com/
Trafic généré : 5,7 millions de visiteurs uniques par mois
Nombre de marchands référencés : 15.500 (source leguide.com)
Nombre de produits : 16.000.000 (source leguide.com)
Typologie : toutes catégories

Shopping.com : http://www.shopping.com/
Trafic généré : 3,3 millions de visiteurs uniques par mois
Nombre de marchands référencés : NC
Nombre de produits : NC
Typologie : toutes catégories
Autre : propriété du groupe Ebay

Shopzilla.fr : http://www.shopzilla.fr/
Trafic généré : 3,5 millions de visiteurs uniques par mois
Nombre de marchands référencés : NC
Nombre de produits : NC
Typologie : toutes catégories

Twenga : http://www.twenga.fr/
Trafic généré : 3,7 millions de visiteurs uniques par mois
Nombre de marchands référencés : 100.000 (source twenga.fr)
Nombre de produits : 225.000.000 (source twenga.fr)
Typologie : toutes catégories

Les nouvelles tendances pour les comparateurs de prix

Les comparateurs de prix sont par définition des outils en perpétuel mouvement.

Aux nouveaux services qu’ils offrent constamment aux consommateurs ou aux marchands, s’ajoutent des nouvelles tendances apparues ces derniers mois sur le secteur.

Ainsi, depuis la forte expansion de ce service, sont apparus sur internet de « nouveaux types de comparateurs » c’est-à-dire des sites évaluant des produits et/ou services de tous les jours dans des secteurs d’activité bien spécifiques.

Voici quelques exemples :
– Les carburants : http://www.zagaz.com/
8000 stations-services installées sur le territoire français tiennent à jour leur prix sur une base de données en ligne. Le site possède par ailleurs une fonction d’annuaire qui donnera diverses informations sur les stations référencées.
– La grande distribution : http://www.quiestlemoinscher.com/
Leclerc a mis en place un site dénommé Qui est le moins cher ?. Comparabilité, représentativité, objectivité et significativité sont les quatre piliers de la nouvelle formule qui permet de comparer les prix de 1536 articles vendus dans les chaînes de distribution Leclerc, Auchan, Carrefour, Champion, Cora, Géant Casino, Intermarché et Système U.
– La téléphonie : http://world.maporama.com/
La startup américaine ScanBuy s’est associée à Maporama, le spécialiste en géolocalisation pour proposer un service d’assistance à l’achat dans les commerces traditionnels. La technologie de Scanbuy permet en utilisant un téléphone mobile muni d’un appareil photo, d’obtenir des informations sur un produit à partir de la photo de son code barre. Les applications que Scanbuy va proposer aux opérateurs de téléphonie permettent de comparer les prix proposés par des commerces situés dans une zone géographique autour de la position du consommateur.
– Les assurances : http://www.assurance-de-pret.com/
Comparatif en ligne d’assurances de prêt. Réalisez votre devis en deux minutes. Affichage des trois meilleures offres tarifaires parmi 10 compagnies référencées.
– Développement photo : http://www.photocost.com/
Comparateur qui permet de calculer précisément combien vous coûtera, dans les principales boutiques en ligne, un développement photo ou un objet personnalisable avec vos propres photos. Le calcul tient compte des tarifs dégressifs, des frais de livraison, des frais de traitement et des promotions.
– Guide du hardware : http://www.configspc.com/
Comparatif des offres ADSL internet haut débit en France. Lexique sur l’ADSL et comparaison des offres en fonction de leur prix, dégroupage, débits, service (télévision, téléphone…)

Comparateurs de Prix et ROI

On l’aura compris : il existe une dizaine de comparateurs de prix en ligne incontournables.

Ce sont autant de passages obligés. Les « nouvelles tendances » des moteurs de shopping sont aussi des indices de ce qui pourrait être une nouvelle « branche » du e-commerce dans quelques mois.


Se positionner sur ces comparateurs de prix en ligne est donc primordial.

Optimiser la visibilité des produits ou des services que l’on vend, reconnaître au plus vite les comparateurs et les catégories les plus performants pour son entreprise (sa boutique) et s’ajuster au plus vite si besoin est.

Enfin, il faut pouvoir mettre en place une veille constante pour espérer maintenir de bonnes performances.

La simple liste de produits envoyée sous Excel a fait long feu.

Les marchands ont intérêt à ne pas lésiner sur l’aspect technique. Les fichiers de tableur, par exemple, vont réclamer des retraitements.

Pour automatiser le processus, il faut se conformer aux contraintes techniques du comparateur, avec un système qui autorisera le croisement avec l’état des stocks et l’extraction dynamique par exemple.

Au final, l’investissement participera à la croissance globale de l’entreprise.

La nécessité permanente d’optimiser son flux produits

Il est nécessaire d’optimiser ses campagnes sur ces supports comme cela se fait en référencement naturel.

En effet, les algorithmes de chaque comparateur deviennent chaque jour plus complexes afin de mieux “coller” aux attentes des consommateurs.

Le vrai moyen d’action pour le marchand n’est donc pas dans la surenchère au clic mais bien dans un travail fin et intelligent basé sur l’optimisation des données fournies à ces comparateurs.

Comme on optimise son code HTML pour Google et consorts, il est aujourd’hui indispensable de bien “penser” les données que l’on va fournir aux comparateurs de prix pour un site marchand…

Et le ROI dans tout ça ?

La mesure du retour sur investissement reste primordial sur ces supports comme sur tous ceux fonctionnant au coût par clic.

En effet, elle est la seule garante d’une maîtrise des dépenses pour ce type de campagne.

Nous constatons cependant que bien souvent, on se contente d’un calcul simple : une mesure de la rentabilité via le ratio dépense / CA ou nombre de commandes / nombre de clics.

– Une première remarque consiste à bien comprendre qu’un bon ratio de rentabilité directe serait plutôt un calcul de type dépense/marge générée.

– Seconde remarque : si l’on se contente de ces informations, il reste toujours nécessaire d’investir sur ces supports car on ne tient pas compte de la fidélisation de l’acheteur aprés sa première commande.

Cependant les marchands issus de la VPC traditionnelle ont mis en place des outils de mesure bien plus objectifs.

Ainsi, on mesure tout d’abord l’attitude du consommateur sur une année pour mettre en place un scoring RFM (Récence Fréquence Montant).

Cela permet d’avoir un tableau de bord précis de la marge dégagée par client dans la durée.

A partir de ces données, on peut alors aisément calculer un coût moyen d’acquisition client.

De ce fait, avoir des campagnes de recrutement client qui soient rentables dés la première commande apparaît comme un luxe plus qu’un objectif impérieux.

Si l’on revient à notre ROI, il semble donc cohérent de raisonner en coût d’acquisition (ou coût à la commande).

Ce calcul est par contre conditionné à la capacité du marchand à fidéliser son fichier client.

En effet, il restera toujours plus adapté aux marchés de niche qu’aux biens de consommation courante.

De ce fait, on distinguera 2 catégories de marchands en ligne :
– ceux qui s’orientent vers un modèle de vente en ligne proche de la VPC traditionnelle
– ceux qui sont dans la même logique que la grande distribution, avec dans un cas une culture du client et dans l’autre une approche liée aux produits et au volume de vente.

Loin de nous l’idée de porter un jugement sur ces 2 approches, il nous semblait juste utile de les mentionner car leur “matrice de coût” ne seront pas les mêmes.

Conclusion

Il en va des comparateurs comme des autres supports promotionnels du web, tous sont potentiellement rentables pour chaque marchand dans la mesure où on les travaille et les optimise intelligemment.

Il nous semble donc toujours disproportionné d’incriminer systématiquement un support en cas d’échec d’une campagne.

En effet, à notre connaissance, il n’existe qu’une minorité d’acteurs qui optimisent leur flux produit fréquemment, la majorité se contentant de mesurer ponctuellement le ROI et de tirer la sonnette d’alarme sans mettre en place des actions correctives.

Alors qu’à l’inverse, c’est une pratique courante et quotidienne dans les campagnes de liens sponsorisés. A méditer…

Si vous souhaitez optimiser votre présence sur les comparateurs de prix nous vous conseillons d’utiliser les services d’Iziflux  pour optimiser vos campagnes marketing sur les comparateurs de prix.

Téléchargez gratuitement le guide “Le Kit de Survie de l’eCommerçant débutant”

guide-ecommerce








Avez vous pensé aux Comparateurs de Prix de prix pour votre site eCommerce ?
Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !

Partagez les articles :

8 thoughts on “Avez vous pensé aux Comparateurs de Prix de prix pour votre site eCommerce ?

  1. Vous ne parlez que de comparateurs de prix publics mais il existe également des outils de veille concurrentielle et tarifaire pour un usage professionnel.

    L’objectif n’est pas le même : le travail sur les comparateurs publics, outre le positionnement tarifaire, a surtout un intérêt en terme de référencement internet mais il faut se rappeler que l’on y trouve que ce que les marchands veulent bien y mettre et il n’est pas rare de se retrouver avec une information incomplète ou biaisée.

    Les outils de veille concurrentielle et tarifaire quand à eux ont un but de surveillance de la concurrence et ne dépendent pas du bon vouloir de celui qu’on veut surveiller, on cible les données quotidiennement et ces outils permettent un traitement synthétique sur des volumes de données inexploitable en temps normal par un humain.

    Dans ce domaine, il existe quelques références comme SindUp et Digimind plutôt orientés “e-réputation et veille stratégique” (donc un peu tout le monde), Workit sur de la veille tarifaire pour des produits manufacturés (donc plutôt les web marchands) et Dagway spécialisé dans la veille tarifaire et concurrentielle sur le secteur du tourisme (donc plutôt les réseaux d’agences de voyages et les Tour Opérator).

    Dagway : http://www.dagway.com
    Digimind : http://www.digimind.fr
    SindUp : http://www.sindup.fr
    Workit : http://www.workit.fr

  2. A ne jamais négliger pour un site ecommerce même si les performances ne sont pas toujours au rendez-vous. Ce qui est important c’est de diversifier les sources de trafic pour ne pas avoir tous ses oeufs dans le même panier. Ne jamais être totalement dépendant d’une source de trafic pour son business !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.