stephane moreau

Dans notre série d’interviews de Community Managers nous avons le plaisir d’accueillir cette fois un journaliste, Stéphane Moreau,  qui nous parle de l’évolution du métier de journaliste vers du Community Management.

 

1 – Est-ce que tu peux te présenter et nous parler de ton parcours professionnel, et ce qui t’a attiré dans le Community Management ?

Bonjour Frédéric.

Eh bien, c’est simple : je suis journaliste de profession, et l’évolution vers le community management a été une évolution naturelle de mon métier, et plus globalement une évolution du métier de journaliste.

En effet j’ai commencé ma carrière en travaillant pour plusieurs magazines et sites web dédiés aux divertissements (Gen4PC, Playboy, Newlook, Maximal, Rolling Stone, Men’s Health, PSP Mag, Micro@Stuces, etc.).

Or l’environnement économique a évolué en quelques années seulement : les magazines papier ont connu la crise, et donc logiquement mon travail a évolué vers le Web.

En effet du rôle de journaliste 100% presse écrite, j’ai ajouté la casquette de Community et Traffic Manager, avec pour objectif faire connaître un titre de presse sur la toile et de générer du trafic sur ses sites Internet.

Bref, je suis devenu un peu malgré moi un Community Manager, même si encore de nombreux journalistes n’ont pas encore sauté le pas.

2 – Pourquoi aller sur les Media Sociaux quand on est une PME ? Quels sont tes 3 arguments clés ?

Internet est entré dans notre vie de tous les jours : plus de 23 M de personnes sur Facebook, l’immense majorité des foyers connectés sur Internet, des dizaines de millions d’acheteurs sur le Web… en sont la preuve.

Les Media Sociaux en sont juste le prolongement, et une nouvelle dimension qui permet d’être plus proche de ses clients et prospects.
C’est d’autant plus indispensable d’être sur les Media Sociaux pour créer un lien, une conversation… Avec son écosystème spécifique, les concurrents ne sont qu’à 1 clic, et qu’il est maintenant très facile à un internaute de voir quelle est la réputation (et donc le rapport qualité / prix) d’un produit.

Au final si je ne retenais que 3 arguments, ce serait :
- Jouir d’une présence forte sur un carrefour d’audience.
– Profiter d’un vivier de prospects à convaincre et à évangéliser.
– Etre à l’écoute de son réseau, voire des réseaux de son propre réseau.

3 -Quel est le planning d’une journée type et quels outils utilises-tu pour ton travail ?

Je commence par survoler les messages de mes amis et autres followers. Pour moi il est essentiel de répondre aux demandes par emails et courriers sur les Media Sociaux pour être en réactivité sur les éléments majeurs (ex : un site qui plante, un problème à traiter…). La réactivité est essentielle dans notre métier.

Ensuite, après ce petit tour des popotes qui dure 30 minutes (je traite les urgences uniquement), je passe à la chasse aux Scoops pour moi et mes clients : je rebondis sur l’actualité, je publie du contenu en glissant, à l’occasion, des liens vers des sites Internet client.
Il est essentiel d’être dans les premiers à réagir.

J’accueille ensuite les petits nouveaux dans la communauté, je me présente, je présente l’entreprise, je rappelle certaines règles élémentaires si cela me semble nécessaire.

Ensuite vient la partie animation : je lance quelques idées, j’improvise un débat, je publie du contenu à valeur ajoutée, je mets en ligne du contenu viral…

Bien entendu, j’encourage vivement les actuels membres de la communauté à l’agrandir et à créer leurs propres contenus, avec des messages et cadeaux à la clé (un simple email personnel agit parfois aussi fortement que d’offrir un cadeau de faible valeur).

J’essaie autant que possible d’identifier les leaders et influenceurs de mes communautés pour les motiver à être plus actifs et partager du contenu. C’est surtout vrai sur Facebook ou dans des communautés privatives.

Et en fin de journée, je refais un tour sur l’actu pour préparer le contenu du lendemain matin.

4 – Quelle est l’opération ou l’action de Community Management que tu as réalisée et dont tu es le plus fier ?

C’est assez classique : lancer un jeu concours sur le Poker.
C’est un concours qui a généré énormément de visibilité, de trafic, de cash en un temps record. Une réussite car la promotion des jeux concours est devenue vraiment difficile comparé à ce qu’il était possible de faire il y a quelques années.

De même au niveau du buzz de vidéos virales, il y a quelques années j’avais fait quelques bons coups avec des « stars » de la télé-réalité, mais actuellement il faut vraiment se creuser la tête pour capter les tendances du moment et sortir du lot.

A ce sujet l’aspect promo et relationnel de sont plus en plus intimement liés, en particulier auprès des blogueurs : il faut établir un relationnel et une relation de confiance, et c’est uniquement via de moyen que l’on peut arriver des résultats concrets sans devoir dépenser 350 € / billet sponsorisé… Le relationnel, le contenu ciblé, la créativité… nécessitent certes plus de travail mais sur le long terme c’est ce qui rapporte le plus en termes d’audience.

5 -Quelles erreurs ne faut-il jamais commettre en tant que bon community manager ? Comment animer une communauté ?

Il faut du bon sens… Les media sociaux sont comme une soirée où vous êtes invité : si vous ne connaissez personne, vous n’allez pas directement faire votre promo pour votre entreprise ou vos produits…

Vous allez d’abord discuter avec les gens, voir ceux qui vous ont invités, leur offrir un petit cadeau de bienvenue (des conseils gratuits, des réponses dans les forums…), et ensuite vous allez discuter avec les personnes qui vous semblent en affinité avec vous, en les écoutant en premier.

Bref il est bien élevé et suivre la “netétiquette”, et ne pas jouer son Jean Claude Convenant…

Il faut apporter de la valeur ajoutée, être vigilant, éviter les débordements, tout en apprenant à canaliser et fédérer les foules. Tout un art !

Quelques trucs rapides :

- Mettre un membre en avant tous les mois.
- Remercier les personnes rapidement et devant tout le monde via un message public, et parfois en plus faire un message privé.
- Avoir une petite réserve de goodies numériques et réels pour remercier les participants. Une place de ciné, un ebook… ne coûtent pas cher et sont souvent diablement efficaces.
- Ajouter des photos et vidéos des personnes, bien entendu vous, mais aussi les membres de la communauté.
- Faire des rencontres physiques, et surtout prendre des photos pour montrer que la communauté vie.
- Faire des études pour demander leurs avis aux membres, et savoir ce qu’il faut faire pour animer la communauté.
- Surveiller quelques indicateurs clés : nouveaux membres, taille de la communauté, réactions… pour savoir si vous allez dans le bon sens.
- Repérer les articles, news… qui fonctionnent le mieux, et essayer d’en trouver plus via Summify, Google Alerts…
- Profiter de tous les évènements (anniversaires, fêtes de la femme / Grands-mères / Noël…) pour lancer des actualités thématiques.
– …

6 – Est-ce que tu me donner 5 trucs et astuces que tu utilises sur Facebook ?

Facebook évolue à la vitesse de la lumière, donc il faut tout d’abord suivre ce qui s’y passe !

Néanmoins voici quelques trucs persos :
1 – Utiliser l’application mobile et réagir en temps réel… Parfois cela impressionne les membres d’avoir une réponse à 23h le soir un dimanche !
2 – Mettre en place un bon groupe privé avec des utilisateurs motivés peut faire des merveilles…
3 – Utiliser les photos et vidéos systématiquement, et faire le tour du Web pour en trouver. Ma petite astuce perso c’est de taper le thème + humour / comic / picture / … dans google pour trouver du contenu fun rapidement.
4 – Mettre en place une alerte sur un sujet (twitter, google…) , et le republier le plus tôt le matin.
5 – Utiliser le chat Facebook pour entrer en contact direct avec les personnes. L’impact est vraiment très très fort.

7 – Est-ce que tu peux me donner 5 trucs et astuces sur Twitter ?

Sur Twitter, je fais plus d’automatismes :

1 – Synchronisez votre compte Twitter avec vos autres sites de socialisation et chargez ! Twitter est une magnifique plaque tournante vers d’autres sites ainsi qu’un medium de communication hors-pair.
2 – Programmez l’envoi de Tweets pour rester “présent”, planifier vos infos et gérez parallèlement d’autres tâches. Par exemple vous pouvez utiliser Sprout Social.
3 – Faire du monitoring des tendances, et détourner ces tendances dans vos thématiques.
4 – Utiliser Tweet Old Posts sur vos blogs pour retwetter du vieux contenu automatiquement.
5 – Suivez de nombreuses personnes pour être remarqué mais aussi découvrir de nouveaux contenus. Vous pouvez utiliser des outils comme TweetAdder (à utiliser avec modération, et ne pas faire de DM en automatique !).

Et surtout et par-dessus tout publiez des twits pertinents… Sans cela pas de salut sur Twitter…

8 – En plus de Twitter & Facebook quels outils Sociaux utilises-tu ?

Bah, Meetic. Non, je plaisante, mon épouse n’apprécierait pas que je recrute des fans via cette communauté.

Pour le Pro LinkedIn et Viadeo,  cela me sert beaucoup pour du networking et des interviews… Une spécialité en tant que journaliste !

D’ailleurs voici une petite infographie que les erreurs à ne pas commettre lors des interviews avec un journaliste :

Parfois dans des domaines précis d’autres communautés comme MySpace en musique.

Les chaînes et communautés des hébergeurs vidéo comme Youtube, Dailymotions, Vimeo…

FourSquare pour donner un peu de « vie » à un compte personnel.

Et bien entendu les forums incontournables : CommentCaMarche, Doctissimo, AuFeminin…

C’est fou comme ces outils sont vraiment négligés par la plupart des community managers alors qu’ils représentent encore un énorme potentiel !

 

9 – Est-ce que tu peux me donner 5 trucs et astuces pour générer du trafic sur un Blog ?

De l’humour. Du sexe. De l’argent (concours, jeux d’argent). Des scoops people. Mélangez ces quatre-là et remportez la timbale d’argent au grand jeu du trafic.

Sans plaisanter, il faut apporter de la valeur ajoutée. Si vous faites comme tout le monde vous n’arriverez pas à sortir du lot.

C’est pourquoi il faut vraiment réfléchir à son positionnement, son USP, qui génère le contenu, quel est l’objectif, comment on rentabilise le tout…

Bref, il n’y a pas de recette miracle, il faut adapter son plan d’actions à son client.

10 – Quels sont tes petits trucs & astuces pour gagner en visibilité sur le Web quand on n’a pas (au départ) un réseau ou des contacts ?

Il faut jouer sur le relationnel et aller à la rencontre des gens virtuellement, puis si possible physiquement (au moins par tél, idéalement par un café ou un restaurant).

Donc c’est commencer à s’inscrire sur les carrefours d’audiences (forums, réseaux sociaux Pro, top blogs eBuzzing…).

Puis on identifie les influenceurs, et on travaille d’arrache-clavier pour se faire reconnaître (d’abord des commentaires pertinents, puis des emails, puis une proposition de guest posting, plus une rencontre / interview…).

10 – Comment vois-tu l’évolution dans 2 ans du métier de community manager ?

Il y en a beaucoup aujourd’hui. Tout le monde peut s’autoproclamer community manager avec un peu de pratique, de temps et de volonté.

Je suis journaliste, cela ne m’empêche pas de chasser sur ces terres. Une amie secrétaire en fait autant aujourd’hui. Un autre bloggueur y trouve son bonheur.

Dans deux ans, le degré d’exigence ne sera plus le même. Et le job se verra peut-être scindé en d’autres spécialisations… Et c’est là que soit le talent d’animateur fera la différence.

11 – Est-ce que pour toi l’écriture, l’expression écrite… est importante pour un CM ? Quelles sont les astuces / erreurs que tu pourrais citer ?

En règle générale oui, mais tout dépend en définitif de votre cible.

Nombre de djeuns se moquent éperdument du bon français, seul le style compte.

L’erreur à ne pas commettre, c’est d’employer un style à contre-courant de votre communauté.

Attention au langage trop soutenu ou a contrario SMS, vos interlocuteurs peuvent y perdre… leur latin.

Néanmoins écrire correctement le français est indispensable, sinon vous perdez une partie de votre crédibilité (même chez les djeuns).

C’est pourquoi pour certains de mes clients je préconise plutôt l’usage de la vidéo pour contourner le problème. Avec un peu de matériel on arrive vraiment à des résultats sympas pour pas cher, et cela permet de se différencier.

12 – Quelles sont les liens entre ta profession d’origine, journaliste, et ton activité de CM ?

Tout d’abord, je suis et je resterai journaliste.

Le CM, c’est la conséquence d’une dérive des médias.

Hier responsable éditorial web, je me voyais porter de nombreuses casquettes pour faire tourner des sites Internet : publier des articles, animer des réseaux pour booster les trafics, développer des partenariats, etc.

Il m’a fallu découvrir comment gérer des communautés entières d’Internautes avides de contenu, instaurer des règlements, diffuser des annonces…

13 – Par quels moyens ?

J’ai su tirer parti des attentes des lecteurs. Lorsque je m’occupais du site du magazine Playboy, par exemple, je savais à quels lecteurs et Internautes je m’adressais.

Je savais également où les trouver, comment capter leur attention, quel type de contenu leur proposer, et comment les amener à venir sur le site en question.

Voire comment les amener à consommer des photos et vidéos payantes. J’en ai fait autant pour Newlook, Maximal, Rolling Stone, Men’s Health, plus une poignée d’autres. Une méthode simple qui a engendré trafic et notoriété grâce aux réseaux sociaux.

14 – Que prônes-tu ?

Donner beaucoup au début pour recevoir un peu, ou plutôt moins… 

D’ailleurs ça me rappelle un article que j’avais lu il y a des années sur ton blog à ce sujet (NDLR de 2006 http://www.conseilsmarketing.com/communication/le-concept-give-to-get-donner-pour-recevoir-par-joey-garcia-2).

Ensuite s’armer de patience. Travailler dur. Cibler ses prospects. Faire preuve de sérieux et de rigueur. Et la tendance s’inversera d’elle-même.

15 – Si tu avais 1000 € pour faire connaitre une Start Up, quel serait ton plan marketing utilisant uniquement les Media Sociaux ?

Je proposerais un concours : 1000€ à celui qui fait le plus parler de la Start Up.
Mais pas n’importe quel concours : plus les lots sont petits, plus il faut être créatif, voire décalé et travailler son réseau. En faisant quelque chose de délirant on attire la foule et l’admiration des autres…

Tu as d’ailleurs publié des nombreux exemples dans tes pubs du jour :
http://www.conseilsmarketing.com/communication/la-pub-du-jour-moi-je-suis-community-manager-star-et-toi- expectra
– http://www.conseilsmarketing.com/communication/la-pub-du-jour-une-pub-100-ecolo-metro
– http://www.conseilsmarketing.com/communication/la-pub-a-berlin

Crois-moi, en faisant des trucs délirants comme ceux-là il y aura un paquet de monde à faire du bruit à ce tarif-là !

16 – Quels sont tes prestations, tarifs et positionnement / Présentation de ton entreprise et de ses services ?

Je suis journaliste freelance et community manager. Mon métier consiste à produire du contenu ou de le mettre en valeur auprès des internautes.
Pour faire appel à mes services, rien de plus simple, il suffit de m’envoyer un email à : s.moreau@ecchigaming.com !

a ++

Share Button

Related Articles

Share

About Author

(4) Readers Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>