dragon sur mobile
Partagez les articles :

Aujourd’hui on va voir comment réaliser du contenu pour un blog sans devoir y passer des heures.

On sait très bien que même s’il ne faut pas écrire tous les jours, plus il y aura de contenu sur votre site, avec une page pour un mot clé, plus vous aurez de visites.

leads-nurteting

Il faut au moins un à deux articles par semaine pour générer du trafic et montrer que votre site fonctionne.

Bien entendu, au départ vous devez commencer par écrire un certain nombre de pages pour les mots clés stratégiques et après obtenir des liens vers ces pages (internes & externe), mais à un moment donné il faudra créer des articles pour des mots clés “mineurs”… mais cela prend du temps !

Pourtant il existe quelques techniques simples qui permettent soit de gagner du temps, soit d’obtenir du contenu dans l’écrire.

1 – Utiliser un logiciel de dictée vocale

dragon dictation

La première solution pour réaliser plus rapidement du contenu, c’est celle qu’utilise Yann Gourvennec de Visionary Marketing.

Elle consiste à utiliser un produit de dictée vocale comme Dragon Naturally Speaking.

C’est un logiciel disponible sur PC, et même sur iPhone et Android.

dragon sur mobile

 

Vous n’avez qu’à parler devant votre micro et il retranscrira automatiquement le texte. Ce logiciel coûte quelques dizaines d’euros.

dragon natyrally speaking

Cela  vous permet de gagner beaucoup de temps car, comme vous le voyez avec ce podcast que je suis en train de faire dans la rue, ça va très vite.

On peut parler et ainsi créer rapidement du contenu, surtout si on est expert dans un domaine d’activité.

Il faut avoir une trame de ce qu’on va dire : 4-5 idées majeures que vous pouvez avoir à l’écran, et vous parlez et le logiciel retranscrira vos paroles.

Voici par exemple une de mes prises de notes pour un podcast sur mon iPhone :

réussir un podcast

Vous aurez rapidement un contenu thématique et adapté si vous connaissez votre sujet.

Je vous offre mon guide

"21 jours pour bloguer comme un Pro​"

60 pages pour apprendre à lancer ou relancer un blog !

  • Un programme simple et accessible en 21 jours
  • 1 action par jour pour avoir des résultats concrets

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

Les inconvénients de la dictée vocale sont que tout d’abord il y a un temps d’apprentissage important au départ.

En effet au début, il faut que le logiciel s’adapte, qu’il reconnaisse votre voix, et forcément il y a un travail d’adaptation qui peut durer plusieurs heures.

Le deuxième inconvénient c’est la qualité de la transcription.

Comme je le disais, au début vous serez de beaucoup revoir votre texte.

Il y a aussi les fautes d’orthographe et de grammaire, ainsi que les mots techniques.

Enfin il faut savoir que lorsque l’on parle, on est en langage parlé et non en langage écrit.

Par exemple, quand je fais des podcasts, je vois que je dis beaucoup « ça, ça, ça » alors qu’en langage écrit on dit plutôt « cela ».

Il y a donc un retraitement, une relecture à faire.

L’autre point est qu’il faut avoir le temps de passer derrière son ordinateur, et parfois il vaut mieux écrire de manière synthétique 500 à 600 mots que faire un texte qui va durer des heures, qui aura beaucoup de contenu et qui finalement ne donnera pas envie.

Le dernier point est la mise en forme, car même si vous avez fait votre texte, les longues phrases devront être coupées, remises en forme.

Donc l’avantage est bien sûr le temps, écrire plus rapidement, obtenir du contenu à valeur ajoutée avec vos propres conseils et totalement unique.

2 – Les interviews écrites d’influenceurs

Social-Media-Scoring1
Une deuxième possibilité, que j’utilise assez régulièrement pour créer du contenu, c’est demander aux autres de le faire.

Il s’agit de faire des demandes d’interview à des blogueurs, des marques, des influenceurs, etc.

Vous allez voir des gens qui ne sont pas en concurrence avec vous et qui ont plutôt intérêt à faire la promotion de leurs produits ou services mais en donnant des conseils pratiques.

Par exemple, quelqu’un qui vient d’écrire un livre sur votre thématique est un excellent début.

Vous allez lui envoyer des questions et lui demander d’y répondre avec au minimum 4 à 5 lignes par question (si vous n’imposez pas un minimum de texte vous aurez un contenu trop léger et à faible valeur ajoutée).

Vous également proposer des questions alternatives, c’est-à-dire que vous mettez 5 questions avec une question 1 et 1 bis.

Voici un exemple avec mes interviews au Community Managers :

questions community managers

La personne peut ainsi trouver des questions qui vont lui parler car parfois on est un peu éloigné du sujet et la personne ne se sent pas concernée.

L’intérêt est d’avoir du contenu de professionnels et de spécialistes qui vous apporteront de la valeur à peu de frais.

Vous pouvez soit envoyer les questions par e-mail, soit avoir la personne en face, ou alors vous mettez en place un formulaire à télécharger sur votre site internet.

 

3 – Le Guest Posting

guest posting
Une troisième technique est d’avoir recours au guess-posting.

Il s’agir de demander à une personne qui a un blog ou un auteur, ou une personne qui vient d’écrire un livre de faire un article.

Le plus souvent, on repère un blog et on propose à l’auteur d’écrire un article pour son propre blog (ex: J’aimerais beaucoup que tu écrives un article pour mon blog…).

L’autre possibilité est de mettre sur son site un espace « publier sur le blog », à l’instar de ConseilsMarketing.

guest posting

Si vous demandez à quelqu’un de connu, il n’aura pas forcément le temps, mais ça peut être intéressant car s’il le fait, il va le promouvoir auprès de son réseau, de ses amis, de ses contacts, etc.

L’inconvénient avec le guess-posting est que parfois vous ne maîtrisez pas la qualité.

Par exemple sur ConseilsMarketing.Fr, 80 % des articles qu’on me soumet sont de qualité insuffisante pour être publiés sur mon blog, donc je suis obligé soit de demander à les refaire, de réécrire une partie.

L’autre chose est que vous perdez un peu l’âme de votre blog, c’est-à-dire que vous n’êtes plus maître de la ligne éditoriale.

C’est bien pour donner un coup de neuf de temps en temps, mais si vous en faites trop, à la fin soit la qualité est moyenne, soit les conseils que vous donnerez seront trop disparates.

Ça m’est déjà arrivé : avant je faisais une fois par semaine un guess-posting, et au bout d’un moment les gens se plaignaient de la qualité.

Les problèmes du guest posting sont les suivants :

– la qualité,

– le temps de relecture

– la perte de l’âme du Blog.

L’intérêt est de pouvoir attirer du trafic et d’avoir du contenu.

Vous pouvez aussi faire des échanges de contenu entre blogueurs.

J’avais quelques accords avec des rédacteurs réguliers pour qu’ils viennent publier des articles.

Cependant il faut aussi se méfier car le guess-posting à tout va peut être dangereux car Google pénalisera de plus en plus ceux qui publient des articles dans n’importe quel site internet, sans avoir de lien thématique.

 

cutts-twitter-guest-posting

 

Par exemple lorsqu’un Marketeur va publier des articles sur des sites sur le tourisme, sur la mode…

Donc il faut éviter d’héberger ou de réaliser du guest posting dans des sites trop éloignés de votre thématique car vous pouvez en être vous-même victime si quelqu’un qui n’a pas de rapport avec votre thématique.

A noter : pire que le guest posting, Google veut lutter contre la manipulation de liens (c’est lorsque vous avez vendu un lien ou écrit un article en échange d’argent).

L’avantage du Guest Posting est bien sûr d’avoir du contenu rapidement et facilement, et parfois du contenu de qualité.

Faites toujours une bonne sélection, ayez une ligne éditoriale, c’est ce que je fais sur ConseilsMarketing : je préfère refuser un article ou en ré-écrire une partie du contenu que de publier du contenu de mauvaise qualité.

Vous allez dans la rubrique “Guest Posting”  et j’explique le temps nécessaire pour écrire un bon article (3h), le nombre de lignes, etc.

Ça rebute les personnes qui veulent contribuer pour écrire des articles de mauvaise qualité, et il ne faut pas hésiter à mettre la barrière au plus haut.

 

4 – La vidéo

online-video-marketing

Une autre possibilité est de faire de la vidéo.

C’est quelque chose qui peut être efficace si vous avez l’habitude de faire des tutoriels ou des interviews vidéo.

Vous le but est de faire vos vidéos, puis de les faire transcrire ou de le transcrire vous-même.

Je ne vous pas conseille pas de faire uniquement de la vidéo que vous publiez sur votre site car au niveau du référencement, Google dévalorise les simples vidéos intégrées dans un article de blog.

C’est-à-dire que si vous mettez juste une vidéo sans texte, les gens sont paresseux et ne liront pas, mais en plus Google vous référencera moins bien parce qu’il n’y aura pas de texte.

Donc quand vous faites de la vidéo, il faut toujours transcrire un minimum, mettre au moins un résumé, et si possible faire une transcription intégrale du contenu : vous allez mettre un résumé avec 80 à 90 % du contenu.

N’essayez pas de faire du mot-à-mot, c’est aussi un danger. Beaucoup de gens le font, et ça devient inintéressant.
Une autre astuce consiste à découper votre vidéo selon des thématiques, des conseils… si vous faites une interview ou une intervention en différentes parties.

Faites-en de petites vidéos de 2 ou 3 minutes maximum, et non une seule qui dure 10 à 15 minutes, parce que les gens ne regardent pas ce genre de vidéos.

Faites quelque chose de punchy, quitte à faire beaucoup de montage et à garder uniquement l’essentiel.

 

Comment créer facilement du contenu sans y passer des heures ! – Partie 1
5 (100%) 3 votes

Partagez les articles :

6 thoughts on “Comment créer facilement du contenu sans y passer des heures ! – Partie 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.