Comment réussir la traduction de votre site internet, de vos textes commerciaux et marketing dans une autre langue ?

traduction site internet

Voici 13 conseils pour réussir la traduction de votre site internet, ou tout simplement traduire vos textes commerciaux et marketing dans une autre langue.

Le travail de traduction devient de plus en plus important avec la digitalisation des économies, qui permet de vendre dans le monde entier…

A condition justement d’avoir un site qui rassure vos clients étrangers.

Naturellement, une stratégie d’expansion repose sur 4 phases :

  • Passer d’une envergure régionale à nationale.
  • Puis du national à la Francophonie (Belgique, Suisse, Canada, Maroc, Tunisie, Algérie, Côte d’Ivoire, Sénégal…)
  • Ensuite les pays Anglophones du fait de l’aspect “universel” de l’Anglais pour la plupart des marchés.
  • Vient alors la traduction du site pour des marchés moins concurrentiel avec des langues fortes (ex : Espagne, Allemagne, Italie, Portugal…) pour éviter la concurrence trop forte de l’Angleterre et les USA.

Cette stratégie digitale s’accompagne forcement des moyens liés :

  • La traduction de son site internet, de ses documents commerciaux (plaquettes, contrats…)
  • Recruter en France des personnes avec des parcours dans des entreprises internationales (ou au moins des personnes parlant un minimum l’anglais, avec une politique de formation continue à l’Anglais) .
  • Recruter des profils internationaux pour assurer la vente et le support des produits et services (au moins via le Web) en France.
  • Avoir des commerciaux dans les pays les plus importants, et si possible racheter une petite entreprise locale pour avoir déjà un socle commercial.

Ces personnes peuvent vous aider à faire la traduction de votre site internet, souvent en relecture du travail effectué par une agence de traduction spécialisée.

Pour vous aider, voici 13 conseils simples pour vous aider à traduire votre site internet, en particulier une traduction du site internet en anglais.

1 – Donnez toujours un modèle à prendre en exemple pour définir le résultat final que vous souhaitez obtenir

Comment réussir la traduction de votre site internet, de vos textes commerciaux et marketing dans une autre langue ? 4

C’est l’erreur la plus courante : fournir un site ou des documents commerciaux, et dire à l’agence “traduisez moi tout cela !”.

Or sans repère l’agence ou le traducteur va commencer à traduire votre site web sans connaître vos spécificités techniques, les messages clés que vous voulez faire passer, les termes techniques que vous employez…

Il est donc essentiel de lui fournir un exemple type de ce que vous voulez obtenir.

Vous pouvez le faire avec l’aide d’un client local, d’un distributeur, d’un collaborateur de votre entreprise… le tout est d’avoir un “étalon” de mesure.

Par exemple, prenez 1 page de texte particulièrement significatif, et faites vous même la traduction afin de montrer le ton, la mise en page… que vous souhaitez obtenir.

Cela sera l’étalon et le texte de référence  auquel se référera votre traducteur.

Si possible accompagnez cela d’une vidéo où vous traduisez “en live” le texte en expliquant comment vous passez de la version Française à la version Anglaise du site (ex: via un screencast avec Loom.com, via Screencastify, via un enregistrement Zoom…).

En ajoutant une version “live” de la traduction (même 15 minutes), vous allez expliquer des subtilités essentielles dans le processus de traduction.

Cela vous permettra aussi de vérifier par vous même que le texte est suffisamment simple à traduire, qu’il n’y a pas d’erreur de compréhension, que c’est possible pour un novice dans votre secteur…

A noter : si vous ne pouvez pas obtenir en externe la traduction “étalon”, demandez au traducteur de vous traduire 1 ou 2 pages, puis faites la relire à un natif de ce pays qui connaît votre métier pour avoir son retour.

2 – Faites appel à un traducteur natif

Comment réussir la traduction de votre site internet, de vos textes commerciaux et marketing dans une autre langue ? 5

Un Français qui écrit un texte en anglais aura toujours un petit peu de Français qui va transpirer dans ses textes…

Il faut donc choisir une personne qui a baignée dans cette culture afin d’intégrer toutes les spécificités de la langue.

Attention : l’anglais et l’américain ne sont pas identiques… Certaines expressions et manière d’écrire les mots sont différents. Selon le pays que vous ciblez, vous devrez choisir l’un ou l’autre de ces nationalités.

Voici un exemple avec 100 différences qui illustrent bien la différence entre les deux langues (car on peut vraiment parler de 2 langues) :

3 – Faites des phrases courtes

Comment réussir la traduction de votre site internet, de vos textes commerciaux et marketing dans une autre langue ? 6

Il faut éviter les phrases longues qui contiennent plusieurs informations à la fois, et qui peuvent au final mener à des contre sens.

Utilisez des phrases courtes afin de mettre votre vision en évidence.

Il faut utiliser des phrases concises et claires pour n’importe quelle traduction, quitte à la découper en 2 ou 3 phrases .

Pour faciliter la compréhension du texte, il faut qu’il soit le plus simple possible, il faut mettre 20 mots par phrase au maximum.

Cette règle simple vous évitera les gros pavés de texte indigestes et complexes…

Que ce soit une traduction de l’anglais vers le français ou de l’allemand vers le français et vice-versa, c’est valable pour toutes autres langues.

De même, pour améliorer la lisibilité de la traduction, il faut lire les passages clés à haute voix (slogan, premières lignes de présentation…).

Ce test de lecture à haute voix permet de savoir si le texte sera facile à lire pour une personne, et qu’il n’y aura aucune complexité de lecture de la traduction de votre site internet.

4 – Attention aux règles de typographie des différentes langues

Comment réussir la traduction de votre site internet, de vos textes commerciaux et marketing dans une autre langue ? 7

Par exemple 100 euros s’écrivent 100 € en Français… mais en américain, c’est $ 100.

De même en anglais, il y a des points entre les nombres… en Français ce sont des espaces.

La plupart des pays dans le monde ont l’habitude d’écrire les dates de la façon suivante : mettre le jour en premier, ensuite le mois et enfin l’année comme le 17 novembre 2020 (donc abrégée : 17-11-20).

Alors que pour l’anglais américain, c’est le mois qui vient en premier, suivi du jour et se termine par l’année : 11-17-2020, toutefois, ce n’est pas valable pour les autres langues….

D’où l’importance de prendre une agence de traduction et pas un stagiaire ou une personne qui ne maîtrise pas les finesses d’une langue…

5 – Définissez un lexique de noms à employer

Comment réussir la traduction de votre site internet, de vos textes commerciaux et marketing dans une autre langue ? 8

Sans le savoir, vous utilisez des abréviations, un lexique de mots… propres à votre métier.

En effet, certains mots peuvent s’écrire selon différentes manières.

Ainsi certaines personnes parleront de la CRM ou du CRM, ou de GRC (traduction Française de CRM mais très peu utilisé).

De même vous pouvez aussi écrire Relation Client ou Relation ClientS… 

Il faut donc définir un lexique de mots à employer, afin que votre traducteur fasse le bon travail et que vous n’ayez pas à repasser après lui.

Pour faciliter la traduction d’un même concept, tout en gardant la qualité du texte :

  • il faut écrire la même chose, de la même manière à chaque fois pour ne pas perdre trop de temps lors de l’exécution.
  • il faut éviter d’utiliser les synonymes pour être clair. Si vous essayez d’écrire la même idée de différente façon, cela va nuire à la cohérence de la traduction en général

6 – Ne demandez pas une traduction littérale, mais de traduire le sens…

Comment réussir la traduction de votre site internet, de vos textes commerciaux et marketing dans une autre langue ? 9

Il faut éviter de faire une traduction littérale des mots, il faut faire une traduction du sens.

Dans tous les cas, il ne faut jamais faire de la traduction mot à mot, il est essentiel de le spécifier à votre traducteur.

Parfois il vaut mieux réduire 1 page de texte en 2/3 de page si cela permet d’en garder tout le sens (surtout qu’en Français les textes sont généralement bien plus longs qu’en Anglais pour exprimer la même idée)… Sauf pour les textes juridiques pour lesquels les mots sont importants…

Par ailleurs, il existe des mots qui n’ont pas de sens dans la langue dans laquelle ils sont traduits.

Ainsi en Anglais, des verbes peuvent devenir des mots, alors qu’en Français cela ne se dit pas (ex : liker un mot…).

7 – Evitez les jeux de mots, blagues, métaphores…

Comment réussir la traduction de votre site internet, de vos textes commerciaux et marketing dans une autre langue ? 10

Il existe des mots qui peuvent offenser ou changer le sens lorsqu’ils sont traduits d’une langue à l’autre, mais c’est souvent le cas lorsque l’on tente de faire de l’humour .

Il est donc important d’enlever les blagues, expressions, jeux de mots, métaphores… lorsqu’on fait de la traduction.

Par exemple :

  • a piece of cake = les doigts dans le nez (et pas finger in the nose)
  • be dressed to the nines = se mettre sur son 31

Sinon, il faut demander à une personne qui comprend les deux langues d’ajuster le texte pour que les métaphores aient un sens dans la traduction.

8 – Faites un test avec 2 à 5 traducteurs sur des textes d’une page afin de mesurer la qualité de la traduction.

Comment réussir la traduction de votre site internet, de vos textes commerciaux et marketing dans une autre langue ? 11

Le but est de valider le niveau de qualité de la traduction afin d’être sûr d’avoir la bonne personne pour le travail de traduction du site internet.

En effet, même un bon traducteur qui n’a pas une bonne connaissance de votre secteur d’activité ne pourra pas faire une excellente traduction.

De même, faites des points réguliers sans attendre d’avoir 100 pages à valider, et vous rendre compte que la traduction est horrible…

A noter : vous pouvez aussi demander à vos premiers clients / prospects étrangers de vous faire un retour sur la qualité de votre traduction.

9 – Refaites une vérification globale une fois la traduction du site effectuée

Comment réussir la traduction de votre site internet, de vos textes commerciaux et marketing dans une autre langue ? 12

Une fois que la traduction a été effectuée , il faut corriger les fautes d’orthographe et de frappe, et adapter le texte à votre patte (couper les phrases longue, ajouter des schémas, couper les phrases inutiles, ajouter des exemples…);

Vous pouvez utiliser des outils plus puissants que le correcteur de word (qui convient pour une utilisation basique) comme par exemple Antidote de Druide informatique en Français.

Comment réussir la traduction de votre site internet, de vos textes commerciaux et marketing dans une autre langue ? 13

A noter : Antidote est un logiciel complexe à paramétrer… il ne faut pas chercher à corriger toutes les petites fautes (en particulier la ponctuation) afin de ne pas passer des heures à faire des micro-corrections.

Pour des textes en anglais vous pouvez utiliser par exemple Gammarly :

Comment réussir la traduction de votre site internet, de vos textes commerciaux et marketing dans une autre langue ? 14

Enfin, il faut relire le document et comparer la source et le résultat.

Après avoir comparé les deux textes, il faut améliorer la qualité car il y a toujours des différences de sens, des éléments à supprimer… entre les deux textes.

Il faut éviter de faire un texte qui est en bon français ou en bon anglais, mais qui fait “faux”.

C’est le principe de la “belle inexactitude”, c’est-à-dire faire une traduction qui paraît être belle (pas de faute, des phrases en parfait Français…) mais qui pourtant ne sonne pas Français ou Anglais.

En effet, même un texte qui est sans faite peut être totalement mauvais…

Il existe un écart significatif entre le sens du texte et sa traduction.

Or là, seul un expert du pays peut faire cette vérification, et si vous ne possédez pas cette connaissance, demandez simplement à un consultant spécialisé (ex: en utilisant Linkedin), afin de valider la bonne traduction de votre texte.

Pour cela, demandez lui de relire quelques pages clés, et faites un point de 30 minutes via Zoom, Webex, Teams… pour avoir un debrief.

Si nécessaire le natif pourra déterminer la proximité de la traduction en comparant les deux textes, par exemple en ouvrant les deux documents word l’un à côté de l’autre sur un même écran.

10 – Si vous traduisez un site web, optez pour une traduction directe dans le site pour avoir la mise en forme et la gestion des espaces disponibles


Comment réussir la traduction de votre site internet, de vos textes commerciaux et marketing dans une autre langue ? 15

Généralement, le texte traduit d’un site internet est livré au format Word ou Google Docs pour être importé dans le CMS après chaque modification ou correction.

Cependant, si c’est simple pour vous et le rédacteur en termes de relecture (ex: gestion des commentaires, versions…), cela vous laisse encore tout le travail de mise en forme… d’où l’intérêt de sous traiter également cette partie.

Cette option est souvent plus chère (le rédacteur devant se connecter sur le site et gérer la mise en forme), mais elle vous fera gagner énormément de temps.

En effet vous n’aurez pas à refaire la mise en place sur le site à partir des fichiers Word ou Google Docs.

Pour cela, il suffit de faire de la traduction directement dans le CMS (le backoffice ou espace d’administration du site).

C’est une méthode très pratique si vous souhaitez gagner du temps : vous dupliquez les textes en Français sur des pages Anglaises, et vous demandez au traducteur de faire la traduction directement (souvent il va traduire sur Word pour avoir les fonctionnalités de correction d’orthographe puis copier le texte dans le CMS).

Le principe de la gestion des langues dans un site web est d’avoir des Pages et des Articles qui s’afficheront selon les langues choisies.

Comment réussir la traduction de votre site internet, de vos textes commerciaux et marketing dans une autre langue ? 16

Il suffit d’installer un plugin dans WordPress ou Drupal ou Joomla, comme par exemple comme TranslatePress ou WPML sur WordPress.

La traduction est ensuite intégrée directement sur le site pour une mise en page directe.

Ce travail est intéressant car cela permet voir directement le texte en situation.

D’autant plus que le plus souvent la version française d’un texte est souvent plus longue que la version anglaise, et donc vous aurez  immédiatement une idée du design.

Ce sont les grandes agences qui font souvent des traductions de sites web via un CMS pour être plus cohérent.

Cette méthode va réduire la durée de traitement de la traduction.

Cependant, elle nécessite plus de relecture pour corriger les diverses fautes, d’orthographe, de grammaire, de frappe … puisque le texte aura été écrit directement.

    • Pour les traductions de site internet sous WordPress, vous avez plusieurs plugins 
      • https://wpml.org/
      • https://wordpress.org/plugins/polylang/
      • loco translate https://fr.wordpress.org/plugins/loco-translate/
      • Vous avez aussi https://wordpress.org/plugins/gtranslate/  mais c’est une traduction mot à mot du site… donc avec une faible qualité.
    • Pour Joomla
      • GTranslate
      • Smart cat https://www.smartcat.com/integrations/
      • https://extensions.joomla.org/extension/sef-translate/

Il y a aussi la traduction du thème WordPress (c’est à dire le design du site), afin de le Franciser.

C’est un travail différent de la traduction classique, car il s’agit de traduire de petits éléments comme :

  • “Read more”
  • “Read time”
  • “Next Page”
  • “Author”

Personnellement, j’utilise le plugin Loco Translate sur ConseilsMarketing.com afin de traduire les mots anglais de mes thèmes WordPress.

Comment réussir la traduction de votre site internet, de vos textes commerciaux et marketing dans une autre langue ? 17

11 – Attention aux visuels que vous utilisez (traduction site internet et autres traductions)

Comment réussir la traduction de votre site internet, de vos textes commerciaux et marketing dans une autre langue ? 18

1 image vaut 1000 mots… sur le web c’est encore plus vrai.

Les visuels des sites web traduits doivent respecter certains critères avant sa mise en ligne :

  • Il faut éviter de publier des visuels adaptés à la cible (ex: ne pas mettre des photos de personnes “Européennes” sur des pages traduites pour des personnes en Asie, en Afrique…).
  • Vérifier si les visuels sont acceptables dans le pays où la publication va se faire (ex: des photos d’hommes ou de femmes en petite tenue)
  • La pertinence culturelle d’un site web va augmenter en fonction du nombre de ses contenus visuels (ex: des photos de buildings pour vendre des produits en France à des PME)

Pour faciliter la connexion avec le public, il faut utiliser des visuels en corrélation à la culture du public ciblé dans l’objectif de gagner leur confiance

Il est conseillé d’utiliser des visuels qui reflètent l’identité de la cible  : photo de la ville de la cible, photos qui ressemblent au public ciblé

A noter : achetez de préférence les images plutôt que sur les sites d’images gratuits comme Pexels, Unsplash… (voir cette liste de sites d’images libres de droits).

12 – Faites valider le texte traduit par un spécialiste ou un contact de confiance

Comment réussir la traduction de votre site internet, de vos textes commerciaux et marketing dans une autre langue ? 19

Pour s’assurer de la qualité du texte, il faut le faire relire avant sa mise en ligne par une personne du secteur qui va vous donner sa vision métier.

La relecture du texte peut être effectuée par le traducteur, un commercial du pays, ou vous, cette étape est très importante pour corriger les diverses fautes comme la faute de frappe, les fautes d’orthographe, de grammaire…

Cependant elle ne remplace par par une lecture par une personne qui connaît le secteur et le métier dans le pays de destination.

Vous pouvez demandez par exemple à un consultant, à un client… de passer 1/2 journée à lire les pages les plus importantes de votre site et de vous faire un retour sur la qualité de la traduction au global, ainsi que des suggestions de corrections.

13 – Faites une relecture à tête reposée, en changeant de support (ex: sur papier)

Comment réussir la traduction de votre site internet, de vos textes commerciaux et marketing dans une autre langue ? 20

A force de lire et relire le même texte sur PC, on ne voit plus les fautes.

Il faut “laisser reposer” le texte 1 ou 2 jours, et y revenir une fois qu’on a un oeil neuf.

Cela permet d’avoir une relecture attentive, sans avoir des biais de relecture.

De même sur les pages importantes (page d’accueil, pages produits, à propos…), il faut faire  une relecture à voix haute afin de vérifier la fluidité du texte.

Si nécessaire vous ou le traducteur va modifier une partie du texte pour qu’il soit facile à lire et facile à comprendre par le lecteur.

Article précédent
choisir le bon logiciel de crm

Spécial logiciel de CRM : Comment choisir le logiciel le plus adapté et réussir son Projet de CRM ?

Article suivant
Comment faire de l'expérience client un élément différenciant face à la concurrence ? - Interview d'Hélène CAMPOURCY 38

Comment faire de l'expérience client un élément différenciant face à la concurrence ? - Interview d'Hélène CAMPOURCY

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Sur le même thème