livre transformation numérique
Partagez les articles :

Comment connaître ses forces et ses faiblesses en matière de numérique pour réaliser sa transformation ?

C’est le challenge que se sont donnés David Fayon et Michael Tartar lorsqu’ils ont écrit le livre “Transformation digitale 2.0 : 6 leviers pour parer aux disruptions” :

livre transformation numérique

Au sommaire des 300 pages du livre :

Pour en savoir plus, voici ci dessous une interview de David Fayon suite à la soirée de présentation du livre.

Avant toutes choses, commencer par analyser ses forces et faiblesses…

Avez-vous déjà songé à savoir où votre entreprise se situait par rapport à vos concurrents, partenaires, fournisseurs, clients ?

Ne pas être dans l’omnicanalité, traiter des messages avec du retard peut vous faire louper des ventes ou susciter du mécontentement client coûteux en matière de résultat et d’image (le bad buzz va vite sur les médias sociaux).

Par exemple, le simple particulier qui ne reçoit pas une réponse à une annonce sur Leboncoin dans les 2 heures aura certainement déjà trouvé une autre affaire.

Alors que depuis 3 ans le nombre de connexions mobiles dans le monde dépasse celles qui sont fixes, que les usages en mobilité pour meubler les temps morts notamment dans les transports deviennent la règle, l’entreprise doit non seulement proposer un site responsive mais toute une logistique, un back office, une expérience utilisateur repensée.

Pour preuve voici une analyse du trafic web mobile / desktop / tablette pour la France : on constate que le trafic sur PC est en baisse alors que le mobile est progression constante

Il ne faut plus être en 2019 dans du saupoudrage digital mais dans une logique de transformation.

Ceci peut amener à revoir son business model, son positionnement, son offre, ses processus.

Les bonnes pratiques issues des GAFA, véritables transformateurs du numérique, peuvent être répliquées dans l’entreprise (que ce soit une TPE, PME ou une grande entreprise) : organisation plus plate avec moins de niveaux hiérarchiques, plus agile avec des petites équipes qui interagissent avec les autres en mode collaboratif et des principes issus de l’holacratie ou des méthodes agiles comme Scrum.

Ceci peut amener à casser les silos des grandes entreprises ou administrations, générateurs de doublons, triplons et même de « bull shit job » et de frustrations, véritable fléau qui ronge le personnel et amène à des « burn out ».

 

Les 6 leviers pour mesurer sa maturité numérique

Le livre Transformation digitale 2.0 (avec 6 leviers Stratégie, Organisation, Personnel, Offre, Technologie et Innovation, Environnement) et via 113 indicateurs (moins pour les petites structures) propose de vous aider dans votre diagnostic.

  • Concrètement pour chaque levier (chapitres 4 à 9), chaque chapitre indique pour chacun des critères les exigences à satisfaire pour atteindre le niveau 1 (initial) à 5 (optimal) ;
  • Ceci permet de découvrir son état et ce qu’il convient de mettre en œuvre pour gagner en maturité numérique et passer à un niveau supérieur.
    • Par exemple pour le critère OFC1 « Disponibilité des services sur les canaux numériques et omnicanalité», passer au niveau 3 nécessite de satisfaire les exigences des niveaux 1 et 2 mais aussi répondre à ce qui est demandé pour le niveau 3 : « L’ensemble des offres et des services est consultable à la demande, en tout temps, en tout lieu (Internet, agence, téléphone), avec pour les contrats des fichiers de type PDF fournis ») ;
  • Il est possible de découvrir des cas de transformation digitale partielle ou ratée.
    • En effet lorsqu’il n’y a pas de mode dégradé prévu pour assurer la continuité de service (par exemple un service d’horodateur HS, une application de vente sur smartphone en cas d’absence de couverture réseau).

Pour agrémenter les outils de mesure de la transformation digitale de votre organisation, 23 encarts d’experts et de praticiens du domaine de différents secteurs d’activité figurent au cours des chapitres :

  • Yves Tyrode, directeur digital de BPCE,
  • Laurence Pagagnini, DG de Kaporal
  • Laure Bustin, délégué national au digital du Centre des Jeunes Dirigeants d’entreprise et dirigeante de l’agence Graffiti.fr.

Suite à la partie constat, il faut ensuite d’établir le plan de transformation digitale.

C’est vital pour ne pas être ubérisé voire même pour ubériser les autres…

Les théories darwiniennes s’appliquent en effet aux entreprises, organismes vivants où les plus agiles s’adaptent et évoluent pour croître et prospérer.

Voici une vidéo où David & Michael expliquent les enjeux et usages de la transformation numérique des entreprises :

Vous voulez en savoir plus ?

Retrouvez le livre de David Fayon (www.davidfayon.fr)  et Michaël Tartar  Transformation digitale 2.0″ sur Amazon.

livre transformation numérique

Comment analyser ses forces et ses faiblesses pour réaliser sa transformation numérique ?
5 (100%) 1 vote

Partagez les articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *