réussir flyers
Partagez les articles :

Lorsque vous participez à un salon, un événement, une soirée networking… il est indispensable de prévoir des flyers.

 

En effet vos flyers vont vous permettre :

  • De créer une offre « événement » afin d’inciter le prospect à commander maintenant plutôt que de repousser son achat.
  • De mettre un document dans les mains de votre prospect. En effet à partir du moment où le prospect a le flyer en mains, vous êtes certain de pouvoir dérouler votre argumentaire.
  • De laisser un document physique après une rencontre, qui vous permet d’avoir une deuxième chance (surtout si vous avez mis une offre limitée dans le temps et que vous avez les coordonnées du prospect).

 

Les erreurs à ne surtout pas commettre quand on veut réaliser des flyers…

 

Il existe quelques erreurs classiques que l’on rencontre encore trop souvent dans la réalisation de flyers:

 

  • Des flyers avec une charte graphique différente de celle de l’entreprise. C’est ce que l’on voit surtout dans les PME et TPE. La charte graphique n’est clairement définie, et d’un document à l’autre (flyer, site internet, cartes de visite, roll-up, affiches…) le design est différent. Une entreprise mature aura au contraire une charte graphique qui sera systématiquement déclinée (et déclinable).

 

  • Une mise en forme trop « tassée » avec un maximum de textes, et peu d’images, d’espace, d’illustrations… Or il est indispensable de laisser le texte respirer afin de « donner envie de lire ».

 

Il n’y a rien de pire qu’un flyer dégoulinant de textes avec une police de caractère illisible.

 

exemple de flyers

Le flyer ne doit pas être un inventaire de tout ce que vous faites, mais une sélection votre meilleure offre, au pire de vos 3 meilleurs produits.

 

N’hésitez pas à faire appel à un studio PAO, voire à utiliser des modèles préfinis afin de ne pas ré-inventer la roue.

Par exemple sur Flyeralarm vous disposez de modèles de flyers clés en main selon différents secteurs d’activité :

illustrations flyer

  • Des textes orientés « produit » au lieu d’être orientés « clients ».

En effet le flyer ne doit pas présenter en premier les produits de l’entreprise, mais au contraire mettre d’abord en avant le problème du client.

Le client doit voir dès le premier coup d’œil que le produit est bien là pour répondre à son problème.

Par exemple vous pouvez commencer par « Vous recherchez une solution pour … » / « Vous en avez marre de… » / « Vous voulez… ».

Commencer par une phrase à laquelle le prospect ne peut que répondre par l’affirmative vous permet de bien débuter la relation commerciale.

 

  • Des mentions légales oubliées. Par exemple, si vous utilisez des illustrations de photographes ou de sites d’images, il faut parfois indiquer l’auteur. Par exemple sur le site de photos gratuites, https://pixabay.com/ vous devez bien vérifier que la mention « Libre pour un usage commercial. Pas d’attribution requise » est présente.

pixabay

De même vous devez vérifier que vous avez bien les mentions légales sur votre flyer, à savoir : le nom de la société, ainsi que le N° RCS avec la ville d’immatriculation, le type de société (SARL…), et le capital social pour les sociétés, le nom & l’adresse de l’imprimeur (et si vous le faites vous-même vous devez alors le préciser) et la mention «Ne pas jeter sur la voie publique ». Dans certains cas particuliers, il faut aussi rajouter « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération » (alcool et soirées) ou « Pour votre santé pratiquez une activité physique régulière… » (produits alimentaires). Si vous êtes un gros distributeur de flyers, vous devez aussi utiliser le logo Ecofolio (cf le site officiel http://www.ecofolio.fr/).

 

  • L’utilisation de personnes vus et revus des centaines de fois sur d’autres produits, qui nuisent fortement à votre crédibilité… Choisissez soit des images « réelles » (mais prises par un photographe), ou alors des images moins utilisées.

Voici quelques personnes que vous devriez reconnaître, et que vous devez éviter de mettre sur vos flyers :

banques d'images

 

Pour gagner en crédibilité, évitez les images too much, avec des personnes au sourire éclatant qui semble sortir d’un catalogue…

Je vous offre mon guide 

"100 conseils pour réussir sur le web "

C'est le fruit de plus de 15 ans à travailler sur le web : je vous explique tout ce que j'aurais aimé savoir lorsque j'ai débuté sur internet...

Vous allez apprendre à attirer plus de prospects, améliorer votre conversion, rentabiliser votre temps, fidéliser vos clients... 

+ 10 minis guides pratiques (emailing, référencement...)

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

 

  • Des promotions sans date de fin (ce qui implique que la promotion est valable « à vie »), ou encore un appel à l’action inexistant, via par exemple un bon de réduction, un code promo, un numéro de téléphone à appeler…

 

  • Pensez au média d’action avant de penser aux effets de mode…

Par exemple mettez bien en avant le site internet si vous offrez un bon promo pour une utilisation ultérieure, le numéro de téléphone si les clients doivent appeler, un « faux billet » si le client doit venir en magasin…

En revanche évitez les QR codes, c’est peut être moderne, mais l’expérience montre que c’est peu utilisé dans la réalité.

 

  • Les fautes d’orthographes, les oublis d’informations, les erreurs de prix…

Cela arrive bien plus souvent que l’on ne croit, car à force de lire et relire son flyer, on ne « voit » plus les erreurs.

Il faut donc soit attendre 1 à 2 jours pour relire, soit imprimer le flyer pour le regarder sous un autre format, soit demander à une personne extérieure de faire une relecture.

Dans tous les cas, faites le relire par une personne extérieure pour valider que tout est compréhensible.

 

Cela peut éviter les erreurs embarrassantes, comme celle-ci :

erreur flyers

  • L’utilisation de trop nombreuses polices de caractères, formes et tailles.

Un flyer c’est 1 police de caractère (maximum 2), et pas plus de 2 tailles / couleurs, sinon votre flyer ca ressembler à un sapin de noël.

Sauf à vouloir utiliser une police de caractère liée à un événement, les polices à utiliser sont Arial, Helvetica et Verdana.

polices caractères

 

De même n’oubliez pas qu’un flyer se lit en quelques secondes, il faut que le texte et le concept soit lisible en 3 secondes (faites le test, donnez votre flyer 3 secondes à une personne, et demandez-lui de vous dire ce qu’il a retenu).

 

Evitez les textes clairs sur fond clair, les majuscules, les textes en petite police…

 

format polices de caractères

  • Ne pas penser au sens de lecture.

Sur papier, la lecture se fait naturellement en « Z », avec un début de lecture en haut à gauche, pour finir en bas à droite… avec des arrêts sur les points de forces.

Vous devez donc placer les éléments stratégiques à ces endroits clés.

 sens de lecture

 

Les clés pour réussir vos flyers…

 

 

Pour réussir vos flyers, voici quelques principes à respecter :

 

1 – Réfléchissez au but de votre flyer et à la cible avant même d’écrire une ligne.

Vous devez définir

  • qui est votre cible (ex : prospect, client…),
  • ce que vous voulez qu’ils fassent (ex : commander un produit, passer à la boutique…),
  • comment ils doivent le faire (ex : passer commander sur le salon…),
  • l’appel à l’action et le levier qui va les faire commander tout de suite (ex : promo…)

 

Attention : un flyer ne doit avoir d’un objectif… Vous ne devez pas avoir plusieurs objectifs, sinon votre flyer sera confus…

 

2 – Choisissez un titre percutant, qui va immédiatement interpeler votre cible.

Vous pouvez mettre en avant :

  • Une peur (ex : Fini les problèmes de …)
  • Un bénéfice (ex : Simplifiez la xxx)
  • Un bonus (ex : 10 € de réduction…)

types de flyers

3 – Prévoyez des délais d’impression suffisants.

Une erreur commune, est de prévoir les flyers à la dernière minute, avec une réunion de validation définitive une semaine avant l’événement.

Résultat, c’est le stress de dernière minute, les flyers peuvent être envoyés à une mauvaise adresse…

Pour éviter ces désagréments, prévoyez un délai de 2 semaines pour l’impression, et faites livrer directement les flyers sur les lieux de l’événement.

Lorsque vous utilisez les services d’un imprimeur en ligne, faites produire si possible un petit stock de flyer pour tester les couleurs, le design… ou alors utilisez votre imprimante pour faire une impression interne.

 

4 – Utilisez un même style et design entre vos différents outils marketing.

 

Vos cartes de visites, flyers, goodies… doivent avoir le même design.

Par exemple sur les sites d’impression en ligne comme Flyeralarm vous pouvez imprimer des flyers, des brochures, des drapeaux…

C’est plus efficace de centraliser différents types documents avec un prestataire afin de garder une cohérence dans les couleurs et le design :

types de flyers

En conclusion

 

Réussir un flyer demande avant toutes choses de réfléchir à son prospect, à ses objectifs, et ensuite uniquement de commencer à réaliser son flyer.

Idéalement il faut commencer par définir les objectifs, puis y répondre via cette 7 questions : qui, quoi, quand, où, pourquoi, avec qui, combien.

Eventuellement, compléter sa réflexion par une recherche documentaire sur internet afin de trouver des idées, en particulier en recherchant des idées du Pinterest :

flyers pinterest

Sans pour autant copier le concept d’un de ses concurrents, sinon vous ne serez pas capable de vous différencier.

Ensuite, prendre un papier et un crayon, et créer ses premières maquettes, pour finir par la réalisation de la maquette sur informatique.

Et une fois la maquette réalisée, laisser son projet de côté, pour prendre le temps de la relire à tête reposée.

 

Comment réussir ses flyers ?
5 (100%) 1 vote

Partagez les articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.