fantome de l opera
Partagez les articles :

nuit marketing adetem

 

 

Voici le compte rendu de l’intervention de Christophe Tardieu – Directeur général adjoint à l’Opéra de Paris lors de la Nuit du Marketing 2013 de l’ADETEM.

Dans cette interview, Christophe Tardieu explique les challenges du marketing dans le secteur culturel.

 

Rapide Bio : Christophe Tardieu est un haut fonctionnaire en charge nombreuses missions dans le domaine de la culture (ex: la gestion du Domaine National du Versailles), et depuis Septembre 2010 il est directeur adjoint de l’opéra national de Paris.

 

1 – Pourriez vous présenter l’Opéra National de Paris ?

L’Opéra National de Paris c’est tout d’abord un établissement  public, industriel et commercial.

C’est une forme juridique un peu particulière mi-administration, mi entreprise.

Nous avons un budget de 200 millions euros dont  50%  proviennent des subventions de l’Etat.

Cela  parait beaucoup 100 millions subventions venant de l’Etat, néanmoins l’Opéra arrive à s’auto financer à 50% et c’est une performance assez importante.

Sur ces 100 millions euros de ressources propres, il y a environ les 2 /3  qui viennent des recettes de billetterie, et on a atteint en 2012 un taux de réservation qui nous satisfait plutôt avec 96% du taux de fréquentation  à Bastille et à Garnier.

Donc la rentabilité et la stratégie marketing fait partie des sujets qui nous préoccupent beaucoup.

reservation

Dans le giron de l’Opéra il y a aussi l’école de Nanterre qui forme les futurs membres du ballet d’Opéra de Paris.

 

2 – Est-ce que la gestion d’un établissement semi-public  nécessite une gestion très rigoureuse ?

C’est forcément une gestion très rigoureuse et aussi une politique de gestion de multiples événements.

On a quand même mis en place pas mal d’initiatives, et la première d’entre elles est de développer le cinéma.

Aujourd’hui on a 8 spectacles diffusés dans 70  salles de cinémas en France en direct, ainsi que dans 155 endroits et une cinquantaine de salles dans le monde.

Voici un petit cadeau, mon livre

Les 112 Secrets des As de la Vente

  • 120 pages de techniques de vente et de persuasion 
  • Les astuces psychologiques pour mieux négocier
  • Bonus : Comment vendre quand on n'aime pas vendre ! 

Vous recevrez également par email des conseils de ma part

Nous espérons pouvoir continuer à développer cette activité

3 – Quels sont vos résultats en termes de fréquentation ?

On est très content de la fréquentation, on a dépassé les 100 000 spectateurs.

Malheureusement nous sommes partis en retard par rapport au Métropolitain de l’Opéra de New York, ils ont 4 ans d’avance sur nous et on essaie de rattraper progressivement ce retard.

On est assez  satisfait à la fois d’un point de vue développement au sens propre, mais aussi d’un de vue de démocratisation culturelle, et politique culturelle.

En effet ce n’est pas toujours évident de prendre un billet de train pour venir a Paris, s’acheter un billet, l’hôtel….

Tout cela coûte très cher, d’où la video.

Il faut aussi favoriser la démocratisation, et le fait de voir un spectacle de l’opéra de Paris à 5 minutes à pied de son domicile, et pour un prix tout a fait intéressant

 

D’où des prix abordables, on peut se faire un Opéra à partir de 5 euros.

En effet tous les soirs vous avez 32 places qui sont vendues a 5 euros, et on tient beaucoup à cela car l’opéra est fait pour toutes les bourses.

Parmi les recettes commerciales liées aux spectacles,  il y aussi les 6 millions d’euros générés par les 600 000 de visiteurs du monument.

visite opera garnier

En 2013 cela fera même 650 000 visites guidées de l’opéra.

L’opéra est un des monuments de Paris les plus visités, donc à ce titre on essaie de diversifier notre offre au maximum.

On a installé un peu partout dans le Palais Garnier nos plus beaux costumes, des accessoires…

Et donc cela sera  une très belle exposition, pour les 300 ans de l’Opéra de Paris.

Cela retrace l’histoire de ce palais, en Septembre il y aura un village pour les visiteurs pour justement essayer d’améliorer  ce contenu culturel.

On a la chance d’avoir un bijou, le Palais de Garnier, c’est un endroit magnifique où je ne me lasse jamais à m’y rendre.

Tous les français connaissent le Palais Garnier, ne serait-ce que par le film “La grande vadrouille” qui a été un film fondateur.

la grande vadrouille

Les étrangers eux aussi connaissent le Palais Garnier grâce à la comédie musicale “Le Fantôme de l’Opéra” qui est passé à Broadway et partout dans le monde.

fantome de l opera

Ce palais fait vivre beaucoup de rêve, et donne beaucoup de bonheur… d’où les nombreuses visites.

Dans les revenus de l’Opéra, il y a beaucoup de films, beaucoup de tournage, beaucoup d’entreprises qui louent le palais pour venir faire des événements…

En effet de nombreuses entreprises utilisent le rêve que porte le palais Garnier pour fêter des événements dans un cadre exceptionnel.

 

4 – Revenons au Palais Garnier… vous avez mis en place un système de mécénat pour sa rénovation ?

 

En fait à l’origine Charles Garnier a construit l’Opéra.

L’opéra était révolutionnaire avec une ceinture de lumière où on pouvait implanter des lumières, ce sont tous les lampadaires tout autour du palais de Garnier.

Cet éclairage au gaz était inédit à l’époque.

Le palais de Garnier était le premier monument de Paris à être éclairé la nuit.

L’éclairage au gaz a été remplacé et aujourd’hui tout est électrifié.

Malheureusement les lampadaires n’ont pas été restauré depuis 1975… D’où le programme de mécénat sur www.ceinturedelumiere.fr.

Donc on a commencé une grande souscription et on propose à des particuliers et à des entreprises d’adopter un élément de ce patrimoine et de contribuer à sa restauration.

Les généreux contributeurs laisseront leurs noms sur cet élément de patrimoine.

Il n’y a malheureusement plus de lampadaires à adopter, d’ailleurs ils étaient à 15,000 euros, mais il y a encore des éléments à  50,000 euros… si cela vous intéresse !

ceinture de lumière opéra garnier

Concernant les revenus des spectacles, cela va être un peu compliqué de pousser les murs…

Mais en même temps on a atteint les limites du monument, d’où l’intérêt de diffuser nos spectacles différemment.

C’est là qu’interviennent les initiatives dans les salles de cinéma,  et on va aussi développer beaucoup de DVD et essayer de mettre en place des téléchargements légaux sur notre site.

Cela permettra aux gens soit de voir les spectacles soit en streaming gratuit ou soit en téléchargement .

video-opera

 

5 – Quels sont les autres projets de monétisation de l’Opéra ?

 

Nous avons une approche un peu originale (pour l’Opéra) que nous sommes en train de développer.

Nous sommes disposés à réfléchir et à conclure avec des entreprises un système de licences de marques, à développer des produits à notre nom.

Naturellement on va être sélectif par rapport aux produits qui vont porter le sigle de l’Opéra de Paris.

On cherchera à rester autour de notre univers, mais néanmoins on veut créer une marque “Opéra de Paris”.

 

6 -Pourriez vous nous parler du duo Opéra Garnier & Bastille ?

 

Je pense que dans l’esprit du public, c’est une même entité.

J’en veux pour preuve le nombre de gens qui viennent à un spectacle à Bastille alors qu’ils ont réservé à Garnier, et réciproquement…

Coup de chance il y a le métro, et en 20 minutes on arrive à rejoindre les deux établissements.

Mais en effet, lorsque Bastille à ouvert, cet opéra était plus spécialisé dans les spectacles lyriques, alors que Garnier est plus axé sur la danse.

Mais ce n’est pas toujours complètement vrai, les Opéras ont plutôt à Garnier et les grands classiques sont plutôt à Bastille.

 

Cela ne servirai à rien de les séparer car en fin de compte on est un même établissement.

 

7 – Quelle est votre vision sur médias digitaux et les médias sociaux, en particulier ?

 

On va d’abord parler de l’Opéra de Paris avant se parler de ses artistes parce que sinon ca va être un peu compliqué.

L’Opéra de Paris s’efforce tout naturellement d’utiliser les medias sociaux pour communiquer avec les spectateurs et nos futurs clients.

On a également un site internet qui est le deuxième site d’Opéra le plus visité de la planète.

Nous en sommes assez content et on essaie de le moderniser en permanence.

opera de paris

On est présent sur Facebook et sur Twitter.

facebook opera garnier

twitter opera de paris

On doit être à plus 12,000 suiveurs sur Twitter,  ce qui n’est pas énorme, néanmoins je crois que c’est un sujet sur lequel on doit faire un gros effort parce qu’une institution comme la nôtre doit être en confrontation directe avec la réalité.

Et donc l’une de nos plus grandes ambitions pour demain c’est de pouvoir inter réagir avec nos téléspectateurs.

Parce que l’Opéra et le ballet sont deux mondes de passions, et la passion cela s’échange

 

8 – Quelle est votre expérience suite à la gestion du Château de Versailles ?

 

Le Château de Versailles est une machine totalement incroyable qui accueille pas moins de 6 millions de visiteurs par an.

Il faut arriver à faire rentrer 3 000 personnes dans une pièce de 1,800 mètres carrés, et cela on n’a pas le choix car Versailles est absolument incontournable.

Il faut donc une gestion efficace et essayer de faire en sorte que les visiteurs ressortent avec une bonne satisfaction.

Le Château de Versailles est avant tout aventure humaine incroyable avec des agents et des collaborateurs qui sont pour la plupart là depuis très longtemps, avec des anecdotes vraiment phénoménale.

C’est du bonheur de circuler dans un endroit aussi chargé d’histoire et surtout pendant la période ou notre beau pays était un peu le phare de l’Europe.


Je vous offre mon guide

"Réussir son plan marketing"

50 pages pour apprendre à créer un plan marketing de A à Z

  • Diagnostic Stratégique
  • Le Plan Marketing opérationnel
  • Objectifs à atteindre et suivi

Vous recevrez également par email des conseils de ma part

Le Marketing dans le secteur culturel, le cas de l’Opéra de Paris
Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !

Partagez les articles :

One thought on “Le Marketing dans le secteur culturel, le cas de l’Opéra de Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.