Partagez les articles :

Pourquoi utiliser un Prompteur ?

 

Souvent le problème lorsque l’on fait une vidéo, c’est la difficulté à enchainer un texte de manière naturelle sans trop de euh, ah… et autres hésitations.

Or dans une page de vente, pour une vidéo de promotion, pour un teaser… il est essentiel d’enchainer ses textes sans accro pour donner confiance et avoir un look professionnel.

Pour arriver à un bon résultat (même quand on est timide !), il existe depuis des années les prompteurs qui permettent de faire défiler un texte juste en dessous d’une caméra.

Si autrefois le prompteur était réservé aux entreprises de production, désormais pour quelques centaines d’euros vous pouvez avoir pour vous ce précieux instrument !

En effet allié grâce aux tablettes iPad & Android, le prompteur est devenu super abordable.

J’ai craqué suite à une séance d’enregistrement de petites vidéos d’une mini chrono avec un script qui était millimétré.

Il était difficile d’improviser, car tout était filmé sans coupure avec un maximum d’informations en un minimum de temps…

Et grâce au prompteur j’ai pu enchainer en un temps record, et avec un discours fidèle au texte.

Voici un exemple d’une de ces vidéos :

video youtube

 

J’ai donc fait un peu de recherches sur le Web, et je suis tombé sur ce prompteur (299 € au lieu de 399 chez www.prompteuripad.com) :

pm4

Et pour l’application j’utilise Prompteur Android, une application simple et gratuite (qui fonctionne sur Tablette et même sur Smartphone !) !

application prompteur ipad

 

10 astuces pour bien utiliser un prompteur !

 

Si vous décidez de vous lancer, voici 10 astuces pour utiliser un prompteur :

Voici un petit cadeau, mon livre

Les 112 Secrets des As de la Vente

  • 120 pages de techniques de vente et de persuasion 
  • Les astuces psychologiques pour mieux négocier
  • Bonus : Comment vendre quand on n'aime pas vendre ! 

Vous recevrez également par email des conseils de ma part

 

1 – Il faut préparer le texte auparavant et l’écrire en détails

Cela permet de clarifier le discours, d’aller à l’essentiel, de respecter le timing… sans pour autant lire le texte lorsque vous faites la vidéo.

En effet si vous lisez le texte en regardant le prompteur non stop, vous aurez l’air d’un “lapin pris dans les phares d’une voiture”…

Donc il faut de temps en temps sortir du prompteur, et y revenir ensuite.

Ma technique est de lire tout le temps avant d’enregistrer, puis d’enregistrer la vidéo.

 

A noter :

– si votre texte est très long, dans ce cas vous pouvez ne pas écrire tout mot à mot et uniquement écrire le plan détaillé qui vous servira de “guide”.

– n’écrivez pas un texte comme à l’écrit, mais comme vous parlez… C’est à dire qu’il faut être moins formel (écrire “ça” et non pas “cela”), utiliser des expression, dire “vous voyez” / “Et voilà !”/ “Ca c’est important / …

– n’écrivez pas non plus un texte en majuscule, ni avec de gros pavés… il faut que cela soit rapide et facile à lire, laissez du texte et du blanc entre les paragraphes !

– Imprimez votre texte sur papier en plus du prompteur, cela vous permet répéter sur le trajet, lors des temps morts…

– Ne lisez pas un texte écrit par une autre personne que VOUS. En effet ce ne seraient pas vos mots, vos expressions… Si c’est le cas, ré-écrivez le texte en ajoutant vos expressions, vos mots clés… afin que ce texte soit le vôtre !

– Ecrivez votre texte en 2 ou 3 fois. En effet en laissant reposer le texte, quand vous reviendrez dessus vous serez capable de l’optimiser et de l’améliorer.

 

2 – Il faut faire des mouvements (mains…), et jouer un peu la “comédie” (afin de ne pas pas lire le texte).

C’est par exemple faire une pause de temps en temps, sourire, faire des gestes… sans pour autant trop en faire !

Faites aussi un petit silence après les phrases clés, cela permet à l’auditoire de bien comprendre qu’il s’est passé un truc important et de le mémoriser.

Cependant sachez que votre “énergie” ne va pas durer des dizaines de minutes. Faites des pauses toutes les 10 minutes, buvez un café, asseyez vous…

A noter : si c’est un discours important, répétez le devant une caméra un jour avant, cela vous fera un excellent entrainement !

 

3 – Il faut répéter son texte 1 jour avant l’enregistrement, afin de voir s’il sonne bien, et si les enchainements sont bons.

Le but est de vérifier que tout est fluide, mais aussi de mieux mémoriser.

En effet la mémoire se fixe bien mieux si vous faites une répétition, que vous fassiez ensuite une nuit de sommeil, et le lendemain le texte sera bien mieux mémorisé.

Nb: dormez aussi tôt… être en forme permet de limiter les problèmes d’intonation, d’erreurs…

 

4 – Si possible, demandez à une personne d’être avec vous lors du tournage.

Le but est qu’il puisse accélérer ou ralentir le défilement du texte si vous improvisez.

Cela permet aussi d’éviter les coupure de vidéos et les rushs à découper.

 

5 – Mettez de la conviction et de la passion dans vos parole

Donc il ne faut pas “lire” votre texte, mais parler comme si vous parliez à un ami.

Vous devez transmettre de l’énergie, de la passion, de l’envie…

Essayez aussi de sourire, d’être détendu…

 

6 – Parlez lentement !

La grosse erreur est de vouloir lire ou parler top vite… Or c’est ce qui vous fera fourcher sur un mot, rater une transition…

Donc parlez beaucoup plus lentement que d’habitude, et forcez vous à ralentir, et à forcer les mots, les fins de phrases, à répéter des mots clés…

A noter : évitez de crier… Parfois on est tenté de criez car la caméra est loin… Or cela donne un peu trop d’énergie… Donc rapprochez la caméra afin d’éviter de parler fort par réflexe…

 

7 – Changez les mots si vous avez du mal à les dire

Parfois il y a des transitions, des mots clés, des expressions… sur lesquelles on butte quasi systématiquement.

Dans ce cas c’est simple, modifiez le texte dans le prompteur, et re-enregistrez !

 

8 – Faites une croix sur le sol où vous serez filmé

Cela permet de garder une cohérence entre vos différents enregistrements, d’éviter les flous…

Pour cela utilisez un post it que vous collerez au sol.

 

Attention : ne soyez pas non plus TROP près de votre caméra. En effet si vous êtes à moins de 2 m vous allez regarder le prompteur sous la caméra… et donc cela fera bizarre… La bonne solution est donc de mettre votre caméra un peu plus loin et de zoomer.

 

9 – Respirez bien avant de commencer.

La respiration est essentielle, sinon vous allez vous retrouver à bout de souffle au bout de quelques dizaines de secondes.

Donc faites des pauses, laissez vous le temps de reprendre votre souffle…

N’oubliez pas que c’est VOUS qui décidez du rythme de lecture, et pas le prompteur qui fait défiler le texte… si nécessaire faites ralentir le texte.

 

10 – Filmez vous debout…

En effet votre souffle, votre ton… vous serez plus performant debout qu’assis dans votre canapé.

Vous pouvez faire une vidéo sur le canapé uniquement si vous souhaitez faire une vidéo plus “intime” et plus “soft”.

De même évitez de faire le “commentateur” de match de tennis en regardant à droite puis à gauche en lisant votre texte… La clé étant de connaitre en amont son texte pour ne pas avoir à le lire, mais seulement de s’en servir comme support.

 

Comment installer un prompteur ?

C’est très simple, il suffit :

– d’une tablette PC (iPad ou Android)

J’utilise une Tablette Samsung Galaxy Tab s (435 € chez Amazon)

tablette

– un appareil photo ou une caméra (qui accepte d’avoir une fixation)

J’utilise un Nikon D7000 (765 € chez Amazon)

– un pied d’appareil photo

J’ai deux pied, un petit qui se met sur une table (le Velbon) , et un grand pied 1,60 (le Hama à 32 €) qui permet de filmer débout.

mini pied

– un micro cravate

J’utilise le Sony CS10 à 60 €

41yLmn1+3-L._SY355_

– une rallonge pour le micro

J’utilise une rallonge simple de 5m à 6 €

41-DZh4w5YL._SY355_

 

– une application iPad ou Android pour faire défiler le texte

 

J’utilise Prompteur iPad qui est gratuit.

application prompteur ipad

 

Voici mon installation prête à l’emploi :

Et voici les instructions de montage du Prompteur de chez http://www.prompteuripad.com/ :

Et si vous utilisiez un prompteur pour vos vidéos + 10 astuces pour bien l’utiliser !
5 (100%) 2 votes

Partagez les articles :

4 thoughts on “Et si vous utilisiez un prompteur pour vos vidéos + 10 astuces pour bien l’utiliser !

  1. Bonjour !

    Est-il indispensable de mettre le caméscope à ce niveau là ? Pourquoi ne peut-on pas avoir les 2 (caméscope et prompteur) séparément ?

    J’ai peur que le fait de faire transiter l’image via cette vitre change quelque peu la sensibilité de l’objectif …

    Par ailleurs quelle est la référence et le prix de ce pédalier ? Et comment le relie-t-on au prompteur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.