Partagez les articles :

creation ebook

Suite à la publication de notre dernier eBook “130 Conseils pour Réussir sur Internet“, nous avons eu plusieurs demandes de lecteurs concernant la publication d’un ebook, et de manière plus générale comment devenir un “écrivain” et faire publier un livre (numérique ou papier).

C’est pourquoi dans la première partie de ce dossier nous allons vous expliquer comment devenir écrivain “amateur” et faire publier son premier livre.

Nb: nous allons surtout nous concentrer sur le livre “technique”, et moins le “roman” dont le but est plus de distraire et qui se base surtout sur une histoire et un style d’écriture pour convaincre un public.

Pour qui et pourquoi écrire un livre ?

C’est la 1er question à se poser.

En effet pour qu’un livre soit un succès, il est indispensable de définir à qui il s’adresse, quels vont en être les bénéfices pour le lecteur et son positionnement par rapport à tout ce qui existe actuellement (c’est à dire votre Unique Selling Proposition, dont vous pouvez retrouver la définition dans notre article sur le Pitch).

Par exemple Anthony Luc Douzet a lancé sa trilogie “La Porte” lors de la déferlante du “Da Vinci Code”, en se positionnant comme le “Dan Brown” à la française (voir www.la-porte.fr/page8.html).

Si vous commencez à écrire sans avoir cette pensée en tête vous allez faire un livre “fourre-tout” qui n’atteindra jamais un public… car à vouloir plaire à tout le monde on ne plait à personne…

Dans la plupart des cas un livre est écrit pour une des 6 raisons suivantes :
– Ecrire pour ses amis & sa famille afin de réaliser une biographie, un historique, une généalogie…

– Ecrire pour garder une mémoire : les vieux métiers, l’histoire de sa région, relater des faits historiques…

– Ecrire pour être reconnu professionnellement : montrer son expertise, partager son savoir faire…

– Ecrire pour capitaliser sur son expérience et la faire partager : guide technique, livre sur les métaux, livre de photos…

– Ecrire pour devenir écrivain célèbre ou parce que cela vous passionne: roman, BD, poésies…

– Ecrire pour faire passer vos idées, vos pensées, défendre un modèle de société…

Une fois que vous avez clarifié à qui s’adresse votre livre, et ce qu’il doit contenir pour toucher et convaincre votre cible, vous pouvez passer à la phase d’écriture.

En effet vous aurez bien en tête ce qui plait à votre cible vous serez capable de produire l’ouvrage le plus adapté.

Pour vous aider, n’hésitez pas à “personnifier” votre lecteur type (nom, prénom, âge, sexe, passion, lieux qu’il fréquente…).

Cela vous aidera à définir le format idéal de votre livre (poche, A4, couleur…), le style (synthétique ou exhaustif, le nombre de pages…).

Idéalement il faut réaliser un plan détaillé avant de commencer l’écriture (certaines personnes préfèrent écrire le livre au fur et à mesure, mais cela conduit souvent à se lancer à l’aveuglette, ce qui est très risqué !).

Le plan détaillé partira de l’idée principale, et sera ensuite découpé en grands chapitres, puis en sous chapitres, qui sera lui-même détaillé avec les idées principales.

Voici un petit cadeau, mon livre

Les 112 Secrets des As de la Vente

  • 120 pages de techniques de vente et de persuasion 
  • Les astuces psychologiques pour mieux négocier
  • Bonus : Comment vendre quand on n'aime pas vendre ! 

Vous recevrez également par email des conseils de ma part

Voici avez ci-dessous une partie du plan détaillé du chapitre 2 de notre support de cours de la formation vidéo “Bloguer comme un Pro“, que nous avons écrit comme un livre, avec des chapitres, des sous chapitres et les principaux thèmes.

plan formation blogueur

Plus votre plan sera précis, plus vous avez de chances de mener votre projet à son terme et à donner de la cohérence à votre livre (ne pas oublier un élément clé, construire un cheminement…).

L’autre intérêt du plan détaillé, c’est de vous permettre d’estimer le temps total d’écriture qui vous sera nécessaire pour finaliser votre projet.

Pour définir le contenu du livre, vous devez bien entendu rassembler vos connaissances, faire un MindMapping (voir notre article sur le MindMapping), demander des avis à des experts, lire des livres et blogs sur le sujet…

Par exemple, nous avons eu une proposition pour écrire un livre qui listerait via des fiches pratiques les 100 outils marketing pour trouver des clients.

Durant la phase de réalisation du plan nous avons listé les 100 outils, et ensuite nous avons commencé à rédigé 2 chapitres…

Or en faisant ce travail nous avons estimé qu’il fallait entre 2h et 4h de travail pour réaliser un chapitre sur chacun des outils (sans relecture), soit pour les 100 outils une estimation de travail de 300 heures au minimum.

Or 300 heures de travail, avec 6h d’écriture par jour cela fait 50 jours de travail non stop !

Ce petit calcul vous permet ainsi savoir combien de jours ou combien d’heures vous allez devoir planifier pour l’écriture du livre (ou justement réduire le sujet pour que je projet soit réalisable).

Ainsi il sera très simple de réaliser un planning prévisionnel, avec des jours de travail bloqués afin que l’écriture de votre livre ne soit pas une corvée, mais que cela devienne une routine.

Sans ces repères de temps et de contenu qui reste à créer, vous allez partir à l’aventure sans savoir à quoi vous vous engager, et ainsi perdre rapidement en motivation… surtout que si vous travaillez avec un éditeur il sera très important de respecter la date de livraison du manuscrit final car il aura réservé ce créneau chez un imprimeur pour l’impression du livre.

La structure type d’un livre

Cela peut varier d’un livre à l’autre (justement pour se différencier via la forme, la structure, la narration…), cependant la structure d’un livre suit généralement le déroulé suivant :

– La Couverture : c’est un élément clé pour la réussite d’un livre. C’est ce qui donnera le plus d’impact au prospect, que cela soit en rayon ou sur le Web. Pour réaliser la couverture d’un livre vous-même nous vous conseillons d’utiliser les banques d’images comme Fotolia.fr et Dreamstime avec des images libres de droits à partir de 1 €.

– Le Titre : Votre titre doit donner envie d’en savoir plus (intriguer, répondre à une question, choquer…), sachant que si vous le faites publier par un éditeur celui-ci va sans doute vouloir le changer !

– La Dédicace : C’est la petite phrase dans laquelle vous expliquez pourquoi ou pour qui avez vous écrit ce livre (votre famille, des lecteurs…).

– Table des matières : cela permet aux lecteurs de visualiser rapidement le contenu du livre, et lire uniquement ce qui les intéresse.

– La ou les Préfaces : Le but est de demander à une personne connue ou à un expert d’écrire un texte soit sur le sujet du livre, soit sur vous, soit sur le livre. Cela permet de donner plus de crédibilité à votre livre, mais en plus cela vous permettra de bénéficier d’un relai de communication car cette personne parlera autour d’elle de votre livre.

– L’Avant Propos : Il présente quelques mots de l’auteur sur le livre, avec éventuellement quelques commentaires ou informations intéressantes à connaître.

– Les Mentions légales: ces informations sont très importantes surtout dans le cadre d’un eBook en PDF car ce livre peut être facilement copié ou revendu.

– Le Résumé + Photo + Mini Bio pour le dos du livre : c’est un élément essentiel pour un livre physique, car c’est ce que lisent les prospects dans les rayonnages des librairies. Dans le cadre d’un ebook, cela servira principalement à réaliser le communiqué de presse.

A noter:
– Il est essentiel de faire relire son livre par plusieurs personnes car à force de lire et relire on ne voit plus les fautes et on n’est plus objectif sur la compréhension du texte.
– Se faire un rituel d’écriture (ex: 2 ou 3 pages / jours) et voir votre avancement. Cependant il ne faut pas être esclave de son livre et continuer à prendre plaisir en faisant des pauses.
– Raconter une histoire pour rendre plus attractif et permettre au lecteur de mieux se projeter dans le texte.
– Commencer par écrire une nouvelle avant de vouloir faire une encyclopédie
– Faire attention à la diffamation lorsque l’on parle de marques ou de personnes.
– Ecrire des choses vraies et ne pas fabuler
– Ne pas oublier de protéger son œuvre en s’envoyant un courrier recommandé avec le manuscrit, ou via les syndicats d’auteurs http://www.sacd.fr/ et http://www.sgdl.org/
– Ne pensez pas vendre à plus de 500 exemplaires un livre “normal”… Rares sont les livres qui se vendent à plus de 1000 exemplaires… Si on vous propose d’en publier 3000 et que vous deviez payer les invendus dites non…

Pour en savoir plus sur la création d’un livre, consultez notre article “Comment Créer et vendre un eBook” .

Comment faire publier son livre ?

La publication d’un livre doit s’envisager dès le départ de l’écriture. En effet selon que le livre soit uniquement disponible en PDF ou publié en librairie, vous ne pourrez pas choisir le même format ou le nombre de pages.

Par exemple un eBook pourra faire plusieurs centaines de pages, ce qui est totalement impossible pour un livre imprimé.
De même dans un eBook il est possible de mettre des liens cliquables (et par exemple financer une partie de son investissement avec de la publicité et de l’affiliation), mais cela sera difficile avec un livre papier où le lecteur devra recopier les textes.

Voici ci-dessous les 5 principaux moyens de publier un livre par ordre de facilité de mise en place et d’investissement financier.

Option 1 : Créer un Blog pour se faire une réputation et un lectorat, puis publier un livre.

Le principe est simple :
– soit vous avez déjà écrit tout ou partie d’un livre, et vous publiez tout ou partie sur le Blog afin d’attirer des lecteurs et des éditeurs, pour ensuite passer à la version papier.
– soit vous avez l’idée et une partie des textes, et vous publiez le contenu au fur et à mesure.

Les avantages :
– Vous publiez à votre rythme.
– Vous avez le retour des lecteurs pour améliorer votre contenu, vous créez une communauté de “fans” qui seront vos premiers clients.
– Vous avez déjà une “reconnaissance” via vos lecteurs et les liens de blogueurs.
– Vous donnez un extrait immédiat du livre
– Votre contenu est dynamique et toujours à jour, et vous pouvez ajouter du multimédia (photos, vidéos…)
– Vous pouvez sortir du sujet principal avec d’autres articles
– Vous pouvez monétiser votre audience via de la publicité
– Vous commencez à créer votre liste de prospects via votre Newsletter et vos flux RSS
– Vous êtes visible dans le moteur de recherches de Google
– Vous êtes reconnu comme un expert, ce qui vous permet de vendre des prestations (ex: réalisation de planches BD comme précisé sur ce lien http://lewebpedagogique.com/bd/bd-passer-pro/)
– …

Les inconvénients :
– Généralement l’éditeur ne vous permet plus de vendre votre livre numérique une fois qu’il a publié le livre.
– Vous ne pouvez pas facilement vendre un produit qui est “gratuit” sur le site (sauf si vous ne publiez qu’une partie du livre sur le Blog)
– Votre livre est disponible sur Internet, tout le monde peut le lire et le copier.
– Vous devrez faire un travail de coupe pour réécrire le livre en version papier.
– Vous n’êtes pas certain d’être repéré par un éditeur
– …

Ex : Pierre Gaspard tenait au départ un blog “Je nique sur Meetic”, qui a été remarqué par une maison d’édition qui lui a proposé de transformer son Blog en livre “Comment être meilleur sur Meetic” .

A noter : pour financer la sortie de votre livre vous pouvez faire appel au Crowdfunding, c’est-à-dire de proposer à vos lecteurs de financer l’impression de votre livre (voir www.pastroplesboules.com).

Option 2 : Ecrire directement un “eBook”, c’est-à-dire un livre vendu exclusivement au format numérique.

Le principe est simple : écrire un livre sous Word ou tout autre logiciel de PAO (Publisher…), le convertir au format PDF, puis de le vendre au format numérique (PDF).

Les avantages :
– La vente directe de votre livre (une marge proche de 90 % !) via par l’utilisation du paiement en ligne Paypal.
– La simplicité de publication et de mise en ligne (création d’une page de vente…).
– La vente via des blogueurs utilisant les réseaux d’affiliation (ex 1Tpe.com, Paykoo.com …)
– L’utilisation de places de marché spécialisées dans la vente de produits numériques (ex: www.lulu.com , www.Oboolo.com, www.Oodoc.com, www.needocs.com …)
– La possibilité de vendre des produits complémentaires en plus du livre (vidéos…).
– La vente d’un produit à faible coût et avec un nombre de pages limitées (mini 50 pages).
– La génération de chiffre d’affaires supplémentaire en mettant en avant des produits et services complémentaires.
– L’obtention de la liste des acheteurs de votre livre pour leur proposer d’autres produits.
– Pas de frais de livraison
– Pas de limite de taille et la possibilité d’intégrer des graphiques et images.
– Proposer des extraits gratuits via les sites de publication de documents : http://www.scribd.com/ , http://www.docstoc.com/, http://fr.calameo.com/, http://www.evadoc.com/, http://issuu.com/ , http://www.livrespourtous.com/
– …

Les inconvénients :
– La moindre reconnaissance des livres numériques (suite à la vente de produits numériques de mauvaise qualité).
– Le manque de réseau de distribution pour élargir son audience
– Le rejet du format eBook par de nombreuses personnes habituées au papier
– La pléthore d’eBook déjà disponibles.
– Le piratage et le fait de retrouver votre livre disponible partout via les sites de P2P
– La gestion de l’administratif (litiges, emails non reçus…)
– La création du site de vente
– La réalisation du livre de A à Z (texte, relecture, couverture, PDF…)
– La diffusion à une faible échelle.
– Pas de reconnaissance des journalistes
– Une mise en page “amateuriste” qui déçoit parfois les lecteurs
– …

Par exemple Laurent Dijoux qui a vendu plusieurs centaines d’exemplaires de son livre sur l’eRéputation “Influence digitales” avec un prix de 7 € seulement !

A noter : un éditeur peut aussi vous proposer de publier une version papier d’un eBook numérique. C’est par exemple le cas de Sébastien Night dans le domaine de la drague avec Séduire en 5 secondes (17 €) :

Option 3 : Vendre un eBook publié à la demande

Cette hypothèse est une déclinaison de l’option 2, car certains sites comme Lulu.com, www.needocs.com… permettent l’impression papier de livres et de magazines sur la demande.

Ainsi vous fournissez uniquement un fichier PDF ou Word, et c’est le site qui se charge d’imprimer le document et de l’envoyer.

Avantages :
– Vendre un produit papier ou eBook
– Sous traiter la logistique
– Production d’un livre papier à l’unité
– Fixer un prix minimum pour l’édition papier
– …

Inconvénients :
– Une mise en page parfois aléatoire
– Une commission forte de la part du site
– Un prix unitaire élevé
– Un livre invisible dans la masse des autres livres
– La nécessité d’avoir un titre et une couverture hyper attractifs
– Devoir faire de la publicité en externe pour générer des ventes (Adwords, blog…)
– …

Option 4 : Publication à compte d’auteur

La publication “à compte d’auteur” consiste à faire éditer son livre par un imprimeur qui assure seulement la partie technique de l’édition (impression).

Dans certains cas (les petits imprimeurs) vous avez aussi droit à une aide la mise en page et à relecture (payante), mais cela se limite à cela. Vous êtes responsable du contenu et surtout c’est vous qui payez (en avance) les frais d’impression et de publicité de son livre.

Nb: vous pouvez aussi imprimer vous-même votre livre et le faire relier dans chez une boutique de bureautique (du type Copy Top), mais la qualité reste quand même bien moins bonne qu’un vrai imprimeur.

Avantage :
– Vous restez propriétaire des droits.
– Vous faites ce que vous voulez des textes.
– Vous avez votre propre livre sans attendre
– Votre sujet n’a pas besoin d’être “sexy” ou intéresser des foules, ce qui compte c’est la spécialisation du livre
– Vous pouvez fixer un prix de vente élevé
– Vous obtenez la notoriété de la part des médias.
– Vous bénéficiez généralement d’un N° ISBN qui vous permet de vendre votre livre dans les grandes surfaces et les sites comme Amazon & Chapitre.com.
– Vous pouvez faire des devis entre les différents éditeurs et négocier les prix (ex: pas de couleur, du broché au lieu du dos carré-collé…)
– …

Inconvénients :
– Vous devez faire toute la promo (envoyer des livres, contacter les journalistes…)
– Vous devez trouver les distributeurs (librairies locales, Fnac, Espaces Culturels Leclerc…), écouler votre stock, faire les livraisons, éditer des factures…
– Votre livre peut être mis à disposition par la bibliothèque locale, ce qui réduit vos ventes.
– Vous payez la réalisation du livre en avance (ex: coût de production de 10 € / livre et 500 livres à imprimer au minimum) et vous devez acheter un nombre très important de livres que vous devrez revendre par vous-même (attention à bien lire le contrat de publication, sinon vous aurez de mauvaises surprises).
– Vous devez trouver un imprimeur et lui fournir les fichiers à son format (nb: il existe de moins en moins d’imprimeurs locaux qui font ce travail long et peu rémunérateur), ou passer par un site Web comme par exemple MadMagz.com, www.bod.fr…
– Vous devez faire la relecture et offrir un livre “clé en main”
– La gestion et les coûts des invendus (et le temps d’écouler la production), qui rendent le seuil de rentabilité difficile à atteindre car il faut au moins 50% de marge pour soi pour rentabiliser les coûts.
– Les quantités minimales à imprimer, et les frais minimum pour une ré-édition.
– Une meilleure qualité d’impression, mais un look et une relecture généralement moins bonne qu’un éditeur spécialisé.
– …

Par exemple le livre “L’histoire de Fouesnant” par JR Canevet qui a écrit l’histoire d’une ville de 2000 habitants durant la guerre 1939-1945 (un micro marché).

Le livre a été relu, mis en page et imprimé à 1100 exemplaires par un éditeur indépendant, l’auteur a avancé l’argent pour ce travail (environ 15 € / livre, soit environ 15 000 €) et l’a vendu 29,50 TTC € dans les librairies du département.

Tous les exemplaires ont été heureusement vendus, mais vu les coûts de production et les quantités minimales d’impression aucune réédition n’est possible.

Attention : parfois des sociétés de publication à compte d’auteur vous demandent des sommes très importantes pour relire et publier votre livre, alors que vous allez encore devoir payer l’impression des livres… Faites donc TRES attention aux propositions, et ne signez jamais sur un coup de cœur ou sans avoir fait le tour de plusieurs imprimeurs / éditeurs.

Option 5 : Publication par une maison d’édition

C’est la manière la plus dure de se faire publier, car des centaines de personnes font la même chose que vous chaque année, et que malheureusement les maisons d’éditions ne peuvent pas publier beaucoup d’auteurs tous les ans (et ce sont les blockbusters qui les font vivre, pas les petits auteurs).

Il faut donc envoyer votre manuel de préférence par courrier (évitez l’email avec un PDF qui est moins qualitatif), avec une lettre de présentation de votre ouvrage.

Attention : il existe deux type de maisons d’édition, les leaders du secteur (Hachette, Gallimard, Flammarion, Fayard, Grasset, Albin Michel…) et les petits indépendants qui sont spécialisés dans une niche (ex: Editions de l’Alambic, Editions Eyrolles, Editions Télémaque, First Edition, Editions Pearson, Editions Diateno, Editions Thélès…).

Vous avez sur ce lien sur Wikipedia une liste très complète des principales maisons d’édition à contacter.

Il est bien entendu bien plus probable de se faire éditer par un petit éditeur que par une grosse maison d’édition… ce qui vous permettra au moins d’avoir un premier pied dans le monde des écrivains.

Avantages :
– Vous pouvez participer à des concours de découvertes de talents et ainsi gagner en médiatisation.
– Vous bénéficiez du service de presse de la maison d’édition
– Vous avez une centaine d’ouvrages gratuits pour la presse
– Vous avez une relecture de votre livre
– Vous avez une reconnaissance de la presse écrite, des blogueurs…
– …

Inconvénients :
– Des marges ridicules (5 à 15 % maximum), ce qui vous assure un revenu de 2 ou 3 € / exemplaire vendu seulement.
– Un infime pourcentage de chance d’être édité, mais des frais postaux d’envoi de manuscrits importants.
– Attention à bien lire les contrats… qui seront toujours en faveur de la maison d’édition (ex : obligation de mettre à jour le livre, de refaire une nouvelle édition en cas de succès…).
– Les fautes d’orthographe et de grammaire sont vraiment rédhibitoires.
– La taille des livres est limitée, il faut synthétiser un maximum.
– La date de livraison du contenu final est très importante, vous devrez travailler comme un Pro sur votre livre.
– …

Par exemple Laurent Dijoux a publié son livre “Booster son business sur Twitter” (19 €) en passant par une petite maison d’Edition qui lui a permis de publier en un temps record son livre, tout en lui donnant le statut d’expert sur Twitter car il a été le premier à publier un livre papier sur le sujet.

Une fois que c’est publié, le travail est fini ?

Au vu des différentes options que nous avons listé, vous pouvez vous dire “Une fois que c’est publié, c’est fini ?”… mais au contraire c’est le début !

Le travail de promotion doit alors commencer… Soit vous le faites, soit c’est l’agence de relations presse qui s’en occupe.

Et c’est un travail essentiel, car il faudra communiquer fortement pour faire connaitre votre livre et développer les ventes.

Nous verrons dans la deuxième partie de cet article quels sont les outils pour faire connaitre un livre, néanmoins voici déjà quelques outils incontournables :

– Les relations presse : communiqué de presse, envoi de livres, soirée de lancement…
– Le blog pour communiquer sur une thématique et faire vivre un livre sur la durée.
– Les sites de publications de documents gratuits pour proposer des extraits
– Les medias sociaux (Twitter, Facebook…) pour faire du teasing et rassembler une communauté
– Les publicités (Adwords, affichage…)
– Le Trade Marketing pour inciter les distributeurs à mettre en avant votre livre (dédicaces, PLV…)
– Faire du Street Marketing (distribution de flyers, animations…)
– Faire parler de son livre dans le communauté proches de son lectorat, par exemple sur les critiques de films sur la même thématiques (ici La Porte et le film d’Horreur Rec).
– …

Pour aller plus loin  vous pouvez participer à la Formation d’une journée proposée par Laurent Dijoux ” Comment Devenir un Auteur” qui se déroulera à Paris le 11 Décembre prochain.

Comment devenir écrivain et faire publier son livre ? – Partie 1
5 (100%) 5 votes

Partagez les articles :

39 thoughts on “Comment devenir écrivain et faire publier son livre ? – Partie 1

  1. Très bon article, pour aider les auteurs et auteurs en herbe. J’aime beaucoup ce genre de billet à la frontière entre mes études en marketing et mon passe temps, webmaster d’un blog culturel.

    Vivement la partie 2 :)

  2. votre site c’est de la bombe je le suis depuis des années et c’est un des rares sites qui me plait sur le net, le parcourir est un vrai régal et grace a toi je vais devenir millionnaire loooll

  3. Bonjour

    Article très intéressant et surtout très complet – de l’idée d’un livre – à sa création – son écriture et son impression ou publication.

    Juste une petite confusion entre l’autoédition et le compte d’auteur.
    L’autoédition permet aux auteurs d’imprimer et de faire la mise en page de leurs livres auprès d’un professionnel – mais sans véritable contrat lié à l’édition. Sans contrat spécifique – en respectant les droits d’auteur.
    Alors que le compte d’auteur (dans la plupart des cas) comporte un contrat d’édition qui lie l’auteur à la maison d’édition avec les contraintes que cela comporte.

    Votre article est vraiment très complet – notamment sur les e-books et l’aspect promotionnel.

  4. j’approuve parfaitement les elucidations ci-dessus et je vous remerci pour vos guides cela m’aide beaucoup et me permet avant tout d’avoir une idée de ce qui pourrai m’attendre!

  5. Bravo votre article est très bien présenté, je me permettrai une seule question non agressive (je suis le père de AL DOUZET) pourquoi ne pas l’avoir contacté, il aurait pu vous donner encore plus d’infos pertinentes?

    Mais sachez que nous apprécions ce que vous avez écrit

    Bien cordialement

  6. Merci et je ne peux que féliciter la pertinence de votre article qui répond aux questions les plus élémentaires, en allant bien au delà.
    Un véritable travail de fond a été fait…et ça se voit…
    Merci encore.

  7. bonjours
    je suis en train d’écrire un livre et j’ai 11 ans (j’aurais 12 ans en août)
    et tout le monde me dit que je suis trop jeune.
    biensur je fait beaucoup de faute mais on m’aide et je me corrige.
    je suis très bonne en français et j’éspère que je vais pouvoir publier mon livre .
    ce serais vraiment bien.
    j’adore votre article et cela m’encourage dans l’écriture de mon livre
    MERCI

  8. Bonjour
    je découvre par hasard votre site. Je suis en train de finaliser une biographie d’un général de division sous Napoléon. I est certain que c’est une petite niche pour le grand public, mais fort intéressant pour les passionnés de cette époque; d’autant plus que je dispose, outre son dossier militaire complet ; mais surtout de plus de 5OO lettres personnelles de ce Général. Reste le plus long et difficile, l’écriture et la chronologie de sa carrière. J’ai commencé ,sur Srivener ( je travaille sur Mac), mais le mode d’emploi est en anglais et je ne sais pas trop bien m’en servir. Donc je vais attendre vos conseils et les appliquer à la …Lettre. Merci Salutations.

  9. @Elisa : Commencez par publier votre livre en PDF. Il suffit d’utiliser Word (ou Powerpoint),et publiez les sur les sites comme Scribd, Issuu… afin de vous faire connaitre.
    Ensuite (voire avant !) montez un blog qui sera votre vitrine sur le Web

  10. Merci pour votre superbe article. Voulant un jour prochain me lancer dans l’aventure, je vois avec plus de clarté le monde d’écrivain et, surtout celui de l’édition.

    Merci pour tout ;)

  11. Merci très belle article. je voudrais les contacts d’un écrivain public pour m’aider à finir mes deux livres. mes occupations pro m’empêche d’avancer à bon rythme.

  12. ”J’aimerais prendre quelque chose qui ne me fasse plus jamais désirer les femmes”

    Bien des années plus tard , cette aspiration c’est concrétisée dans la réalité

    Levée la tête vers les étoiles , les yeux remplis de larmes pour y chercher celle que le destin allait m’amener …

    Avant cela il m’a fallu découvrir la magie de ” l écriture” qui allait m’entrainer dans une aventure que seul les romans à l’eau de rose savent distiller

    Je me suis mis à vivre avec mon temps et c’est penché sur mon clavier que je pû admirer mes petits doigts de fée pianoter tout ce que me dictaient mes pensées

    J’étais fasciné par les mots qui s’imprimaient sur un fond d’écran et qui traversaient à la vitesse de la lumière toutes les destinations pour interpeller dans un autre univers celles qui n’existaient que dans mon imaginaire
    ”Si tu écris à toutes les femmes de cette façon, pourrais-je te garder l ongtemps?”

    Je compris bien plus tard que le bonheur ne viendrait jamais du fond d’un écran d’ordinateur…
    De même que il ne suffisait pas que l’on mette la modernisation à notre disposition pour nous donner l’illusion de s’inventer d’autres horizons …

    Dans ce monde virtuel , je m’inventais à être tour à tour différends personnages issue des plus célèbres éditions de dessins animés

    J’étais une sorte de pieds nickelés qui avait le tort de croire que l’on pouvait appréhender sous différentes identités le monde virtuel dans lequel rien ne serait jamais pareil….
    Je ne me proposais ni plus ni moin que de me libérer de cette prison aux barreaux invisibles qui depuis si longtemps avait empéché ma créativité et ma liberté
    Comment situer ce moment , définir cet espace temps dans lequel je vais me sentir naitre différend ….passer d’ancien ….. à nouvelle …

    Lui donner un nom ”Anne Sophie”…….avant de lui donner un sens

    Les fées avec leurs baguettes magiques vous font voyager dans un monde féérique …

    Les sorcières avec leurs si désagréables manières vous font sortir de votre ornière

    L’une ou l’autre se seront à coup sur penchées sur mon berceau pour que tour à tour le meilleur comme le pire s’invite dans mon univers …

    J’allais connaître cette relation torride emprunte d’une chaleur intense que seul les volcans déversent aprés de multitudes éruptions

    Anne Sophie fît irruption dans ma vie déversant cette chaleur intense qui me fît connaître cette rare sensation que je nommais peu de temps aprés :

    ” La fusion Des Corps”

    Et c’est tout naturellement que j’allais soigner les maux de notre rupture , dans ce lieu propice à la naissance des laves de volcans qui furent il y a peu de temps encore en ” fusion”

    Je revenais de cet endroit en n’ayant la sensation d’avoir fait l’amour à toutes ces roches rouges , tellement contre elles j’avais frotté mon corps ….

    Anne Sophie , Femme m’avait invitée là , à renaitre Nouvelle où Elle même en pareil endroit était née …Sorcière

  13. L’article est absurde et pense l’écriture comme un objet strictement fonctionnel et artificiel. J’ai cessé de lire assez vite, aussi me trompé-je sans doute, mais les “cinq mentions générales” justifiant que l’on écrive ne prennent pas en compte… la possibilité d’être un penseur, un artiste, de défendre un modèle de société, d’aimer la poésie, d’être un littéraire en somme. De là j’ai supposé que toute la méthode serait aussi peu vivante et toute tournée vers la communication, l’ambition désincarnée, l’avidité creuse ; j’ai été très étonné de trouver cet article au nombre d’une des premières réponses de Google lorsque j’ai cherché de quoi me convaincre, alors que mon roman sera bientôt publié à compte d’éditeur, de me faire un blog où publier anecdotiquement des articles de réflexion ou de poésie.

    Je viens d’obtenir un Master 2 recherche de Lettres Modernes, je passe cette année le concours de l’Agrégation (ce qui ne signifie certainement pas que je l’obtiendrai), je baigne en somme dans des milieux littéraires, universitaires d’une part, d’écrivains amateurs d’autre part, depuis six à dix ans et jamais, absolument jamais, une seule de vos “raisons qui poussent à écrire” est apparue dans les discussions ou les objets critiques saisis.

    Vous faites du marketing, confinez-vous y. Il faut avoir l’humilité de la prudence, parfois.

  14. @ Pierre Adrien :

    Merci pour votre remarque “la possibilité d’être un penseur, un artiste, de défendre un modèle de société, d’aimer la poésie, d’être un littéraire en somme. ” c’est l’idée indiquée là” – Ecrire pour devenir écrivain célèbre ou parce que cela vous passionne: roman, BD, poésies…”

    Néanmoins vous avez raison, cela mérite d’être mieux mis en valeur, je vais rajouter un 6ième point !

  15. J’aimerai juste bénéficier d’un droit de réponse concernant votre remarque sur Copy-Top (j’y travaille).
    Les futurs auteurs peuvent effectivement faire relier leur manuscrit sur place dans une agence… mais Copy-Top est aussi un “vrai” imprimeur avec un grand atelier en IDF et peux imprimer des livres dès 1 ex avec reliure collé et un rendu “comme en librairie” !

  16. Pour le prix, cela va dépendre du nombre d’exemplaires et de pages du livre, si intérieur couleur etc…

    Url :

    · Toutes les différentes formes de reliures (y compris spirale…) : http://www.copytop.com/impression/documents-relies

    · Roman, livre de poche (reliure collée, intérieur N & B) : http://www.copytop.com/impression-roman

    · Beaux livres (reliure collée, intérieur couleur sur papier épais) : http://www.copytop.com/impression-livre

    A votre disposition,

  17. J’aime vraiment faire mon premier pas d’écrivain et je serai très interessé par plus de conseil à ce sujet. Merci. Abdoulaye moussa.

  18. Merci pour cet article superbe et complet. Avec Conseil Marketing, on est toujours sûr de ce qu’on écrit grace aux differents articles publiés sur ce site. Chapeau à vous

  19. Bonsoir j’ai commencé à écrire un roman autobiographie mais j’ai dû mal à achever et cela est destiné à de nombreuses raison . qu’est-ce que je dois faire

  20. bonjour je m’appelle tytary je suis encore jeune donc désoler pour les faute d’orthographe si il y en a je vais commencer a écrire mon premier livre je vous dit bonne lecture merci

  21. Faire publier son livre ?
    Il faut passer par la case “être connu”
    essayez de faire apparaitre votre livre dans les forum et plateformes de vente. il est possible que vous soyez remaarqué.
    J’en profite pour vous donner un lien qui vous interressera peut-être.
    Site à mi-chemin entre le blog et le forum, je vous invite à partager votre expérience et vos problèmes d’écrivain.
    http://forumecrivain.com
    Vous pourrez aussi afficher un lien vers votre livre (en vente ou non. Pourquoi ne pas diffuser nos livres sur une plateforme de vente d’ebooks en ligne ?)
    Si vous souhaitez avoir l’avis des membres, vous pourrez également afficher un autre lien vers un extrait.
    Quelques articles “utiles” pourront vous aider sur des questions que nous nous posons tous.
    Bien sûr il y a aussi un forum.
    PS: Le site est ouvert depuis trois jours, donc il est encore pauvre, mais je ne doute pas qu’il va rapidement décoller.

  22. Une force incommensurable m’a conduit à écrire un livre mais le chemin de croix décrit ci-dessus me conduit à ne jamais essayer de le publier.
    Je pense , en effet , qu’éditer un ouvrage relève beaucoup de l’exaltation de l’ego de l’écrivain et peu de la vulgarisation d’idées nouvelles. Et puis la partie diffusion est tellement difficile et aléatoire qu’il est préférable de ne pas y perdre son temps mais passer à autre chose qu’attendre …en vain ! Le vrai travail d’un écrivain c’est d’écrire , les idées sont à semer et à donner. Elles ne sont pas à vendre.. je connais la suite de mon oeuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.