seo international
Partagez les articles :

Nous avons le plaisir de recevoir dans cet article de Julien RIO, Webdesigner & webmarketer, et auteur du blog éponyme www.julienrio.com.

Il va nous expliquer quelles sont les 4 étapes pour créer un site multi-lingue optimiser pour le référencement naturel.

 

Le marché Francophone, bien que large (France, Belgique, Luxembourg, Suisse, Québec, Maroc, etc…) reste malgré restreint.

Pour atteindre de nouveaux marchés et toucher des poches de croissance, il n’est pas rare de devoir se lancer à l’international en transformant son site français en site multilingue.

Si c’est votre cas, vous allez très probablement commencer par traduire votre contenu dans une (ou plusieurs) autre(s) langue(s).

La procédure habituelle pour ce genre d’opération est de prendre le contenu dans une langue du site (ici le français) puis de passer le texte à un traducteur pour en obtenir une version traduite.

Néanmoins, si vous êtes quelque peu familier avec les stratégies SEO, vous savez que les mots clé ou phrases clé que vous utilisez ont un impact relativement important sur la manière dont Google (ou Bing ou Yahoo aux USA, ou encore BAIDU en Chine…) référence votre site.

Pour cette raison spécifique, les sites multilingues en général et les sites français se lançant à l’international en particulier devraient systématiquement prendre une approche différente du problème.

Voici une suggestion de méthodologie en 4 étapes permettant le développement d’un site multilingue optimisé pour le SEO:

 

1 – Listez les thématiques principales sur lesquelles vous positionner avant de commencer à rédiger votre texte.

longue-traine

Avant tout développement de contenu, quelque soit la langue, tentez de définir un cadre contenant les idées que vous souhaitez développer sur votre page.

Identifiez un titre (même temporaire) ainsi que quelques idées que vous souhaitez explorer.

Contentez-vous de listes de points spécifiques, ne rentrez pas dans le texte même à cette étape.

En effet selon les pays, la maturité d’achat peut être différente.

Gatner l’a montré via un graphique qui explique l’adoption de technologies dans le temps :

hype_cycle

Et ce principe se retrouve dans les pays.

Par exemple en France l’internet mobile est très développé (3G, 4G…) avec une couverture nationale très large… Il existe peu de zone non couvertes.

En revanche dans certains pays Africains, l’internet Mobile n’est pas aussi développé… Il faudra donc revoir la gamme de produits présentée, l’offre de services…

De même si vous comparez un site Asiatique à un site Européen, vous serez étonné par les différences de look…

Voici la version française de Lancôme :

lancome

Et la version Japonaise :

lancome japon

 

Vendre à l’étranger de manière “Pro” ne peut donc pas être juste une simple traduction du site…

Comme on peut le voir avec Lancôme, les symboles de Paris (la Tour Eiffel..) sont utilisés pour valoriser la marque.

Pour être certain de ne pas “tomber à côté”, il est essentiel de discuter avec des locaux.

En effet vous pouvez avoir une vision d’un pays, mais qui est biaisé par rapport à la réalité…

Pour cela commencez par effectuer des entretiens qualitatifs avec 5 à 10 personnes (ex: des prospects qui vous ont contacté, des personnes repérées sur des forums  ou dans des blogs…) avec des entretiens téléphonique ou via skype (ou au pire via un Chat).

Le but n’est pas d’avoir un volume important d’informations, mais d’avoir un ressentiment et du qualitatif sur le pays de destination.

Une solution peu onéreuse consiste à rechercher un blogueur dans votre domaine d’activité, de lire les articles qu’il a écrit, de voir quelles sont les thématiques qui déchaînent le plus les passions (commentaires, position dans les moteurs de recherches, analyse via SEM Rush…)… puis de lui proposer une interview rémunérée afin qu’il vous présente sa vision du marché.

 

A la fin de cette 1er étape, vous devez être en mesure de savoir comment vous allez aborder le marché international.

 

A noter :

– Vous pouvez choisir de ne pas vendre directement dans un premier temps, et de ne faire qu’un site vitrine ou encore de passer le relais à vos distributeurs locaux.

– Vous pouvez “tester” un marché via une traduction pure et dure de votre site Web, mais cela ne peut être qu’une solution temporaire pour attirer ses premiers clients.

– Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’anglais n’est pas le même partout dans le monde... il y a l’anglais d’Angleterre, celui des USA, celui de l’Australie… C’est la même chose pour le Français, qui n’est pas le même entre la Belgique et la France ou encore le Canada… Si vous parlez de “Gosses” aux Canadiens, et vous allez les faire rire…

gosses

 

2 – Développez une liste de mots clés sur les thématiques sélectionnées.

29

 

En vous basant sur les idées que vous venez de préparer, créez désormais une liste de mots clé qui représentent les thématiques sur lesquelles vous souhaitez communiquer.

Une méthode efficace pour identifier ces mots clé est d’utiliser les outils de recherche de mots clés de manière locale :

– Les “Suggestions Google” quand vous tapez vos mots clés.

Ces suggestions correspondent à des requêtes fréquentes d’utilisateurs.

Par conséquent, en intégrant ce type de phrases dans votre texte, vous allez vous assurer de répondre à une thématique que des gens tapent plus ou moins régulièrement dans leur moteur de recherche.

– L’outil de recherches de mots clés de Google Adwords, avec la suggestion de mots clés similaires mais aussi l’analyse des sites de vos concurrents.

Vous allez en même temps pouvoir estimer le volume de recherches pour ces mots clés (nombre de recherches clients, mais aussi l’intensité concurrentielle… et le prix à payer pour obtenir quelques précieux clics).

– L’analyse de vos concurrents (annonces Adwords, des mots clés générateurs de trafic…) via SEM Rush

sem rush

– Les entretiens qualitatifs (blogueurs, distributeurs, prospects…), et les mots clés identifiés sur les forums, les commentaires de blogs…

– …

Votre stratégie sera d’attirer des prospects via des requêtes précises plus que sur les gros volumes, car il est fort probable que vos concurrents locaux ne vous aient pas attendus..

Vous pouvez bien entendu taper dans Google ce que vous pensez être les meilleurs mots clé et observer les suggestions faîtes par Google, les concurrents, ce qu’ils proposent, les mots clés employés, les produits mis en avant, les prix…

 Bref, il faut faire une mini veille concurrentielle (voir l’article ICI).

 

3 –  Faites appel à un traducteur natif et à un référenceur local.

34

Avant de faire traduire quoi que ce soit dans une autre langue, retournez à votre liste de mots clé.

Demandez à votre traducteur et à votre traducteur de refaire le même exercice que vous venez de faire (étapes 1 et 2) mais dans leur langue natale.

Il est essentiel de ne pas faire vous même la traduction, sauf si vous êtes natif du pays, car vous aurez des difficultés à faire une traduction qui ne fasse pas justement “traduction”…

Vous devez trouver une personne qui soit du pays, et qui parle votre langue (et non l’inverse).

 

Cette personne devra construire une liste d’expressions basée sur les termes les plus communément recherchés et utilisés dans la langue à partir de votre propre (en la complémentant ou la modifiant).

 

Une fois cette étape complétée avec succès, le travail de traduction peut commencer mais devra intégrer les nouveaux mots clé et non pas simplement traduire mot-à-mot le texte originel.

Le traducteur devra travailler la main dans la main avec le référenceur, et non faire les traductions AVANT de mettre en place le site.

Idéalement le référenceur doit analyser la liste des mots clés du traducteur, faire des commentaires (nouveaux mots clés, suggestions de synonymes, expressions à plusieurs mots…), et ensuite seulement le traducteur pourra commencer à rédiger des textes au kilomètre !

Vous devrez prévoir plusieurs types de textes :

– Les pages écrites pour le SEO, c’est à dire pour se positionner sur un mot clé (Lexique, plan de site, FAQ…).

Ne faîtes pas de surexposition de mots clé dans ces textes…

Votre but est d’écrire un article intéressant que les gens prennent plaisir à lire et non pas juste pour accumuler des mots clés…

En accumulant vos mots clé vous risquez d’obtenir l’effet inverse puisque Google détectera ces pages faites exclusivement pour lui !

– Les pages faites à 100% pour les clients (page d’accueil, pages de ventes….).

La raison pour laquelle cet exercice s’avère être essentiel est simple: vous ne devez laisser aucun “doute” à l’internaute quant à votre professionnalisme.

Une traduction littérale ne vous apportera jamais le même impact qu’une version originale…

Demandez toujours au traducteur de prendre le temps d’adapter son texte à sa langue natale…

Voyons via quelques exemples comment cet exercice peut s’avérer utile.

 

– Les différences de langage

Si vous avez un site de voitures tout en Français et que vous souhaitez vous lancer sur le marché Asiatique, il vous faudra traduire votre site en Anglais.

Pour ce type de produits, vos mots clé principaux seront très certainement les marques des voitures puisque c’est ce que les gens tapent pour vous trouver.

En traduisant mot-à-mot votre site vous vous retrouverez très certainement tôt ou tard à peupler vos pages de marques telles que “Mercedes”.

Malheureusement, en Asie, la marque étant plus connue en tant que “Benz” qu’en tant que “Mercedes”, vous allez très probablement manquer de nombreuses opportunités en ne faisant pas une recherche du marché local au lieu d’un traduction mot-à-mot.

 

– Les différences de méthodes

De même, la structure même de votre site va peut-être devoir changer pour s’adapter au marché local.

Prenons l’exemple d’Amazon, dans la section “Bijoux” d’Amazon France et dans la section “Jewels” (bijoux, en anglais) d’Amazon US.

Vous vous rendrez bien vite compte que la structure est très différente.

Quant bien même vous retrouverez très probablement les mêmes bijoux, les mêmes marques, les mêmes styles, la façon dont les gens recherchent ces produits étant différente.

Ainsi Amazon a décidé de proposer des structures différentes, adaptées aux besoins de chaque audience (ex: en France des bijoux Hommes, des marques…).

 

seo international

 

– Les différences de cultures

Lorsque le site officiel de Cyber Clean s’est lancé dans la traduction de son test “How dirty is your keyboard?” (à quel point votre clavier est-il sale ?), il n’a pas utilisé de traduction mot-à-mot.

Certaines questions (telles que la question 11 “Do you ever forget to wash your hands after visiting the bathroom?” = “Vous arrive-t-il d’oublier de vous laver les mains en sortant des toilettes ?”), si traduites littéralement, auraient pu s’avérer agressives voire insultantes pour d’autres cultures.

Ayant conscience de l’importance du respect des cultures locales, le site a donc confié la tâche d’adaptation (et non de traduction) à une personne ayant une véritable compréhension de la langue d’arrivée.

 

4 – L’obtention de liens de qualité et de visibilité.

astuces-seo-internationnal

C’est là que le travail du référenceur local devient incontournable.

En effet pour favoriser le positionnement, votre référenceur devra obtenir des liens entrants vers votre site local (ou sa déclinaison du site principal).

Il y a 2 types de liens à obtenir :

– Des liens “SEO”, c’est à dire réalisés principalement pour améliorer le positionnement du site.

C’est par exemple des comptes sur les Media Sociaux locaux (compte Twitter local, annuaires, commentaires de blogs, messages dans les forums, slideshare…).

 

Mais c’est aussi de l’achat de liens “en dur” sur certains sites thématiques (avec modération et en faisant très attention pour ne pas se faire pénaliser par Google).

optimiser-liens-référencement

 

 – Des liens “visibilité”, c’est à dire pour toucher véritablement des prospects.

Ce travail est plus long et plus onéreux.

Cela consiste à obtenir des liens plus qualitatifs via :

– Du guest posting sur des blogs thématiques

– Des tribunes sur les sites d’actualités

– De l’achat de liens via de l’article sponsorisés

– Du sponsoring d’événements et de newsletters

– …

positionnement-mot-cle

 

C’est également le relais de contenu qualitatif vers les influenceurs  grâce à la création de contenu spécifique :

– Infographies

– Vidéos

– Check Listes

Je vous offre gratuitement mon livre

"1 mois pour améliorer votre Référencement sur Google"

  • 102 conseils pour améliorer simplement votre référencement
  • 270 pages de conseils, d'astuces et d'exemples
  • Des conseils concrets à mettre en place dès demain

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

– Livres Blancs

– Quizz

– Audit

– …

 

 

En conclusion…

pyramid-print

Lorsque votre tour viendra de vous lancer à l’international, assurez-vous de vous entourer de personnes compétentes capable non-pas de parler la langue mais bien de comprendre la culture que vous souhaitez atteindre.

 

Ensuite, faire appel à un référenceur local est indispensable afin qu’il utilise les bons leviers générateurs de trafic, et non pas des liens de faible qualité ou dans une autre langue qui ne vous permettront pas un bon positionnement.

Il serait bien dommage de gâcher tous vos efforts en utilisant le mauvais terme ou de mauvais liens…

 

Téléchargez notre Guide Gratuit pour en savoir plus :

4 étapes pour créer un site multilingue optimisé pour le SEO
Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !

Partagez les articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.