Partagez les articles :

Dans cet article vous allez apprendre à créer votre plaquette commerciale, et télécharger des modèles gratuits de plaquettes commerciale.

En effet, malgré la tendance du tout digital, la plaquette commerciale vous servir de nombreuses manière :

  • De support physique lors d’une argumentation (sur un salon…)
  • De matérialisation de votre offre lorsque vous vendez du service ou des logiciels
  • De “trace” physique après un rendez vous ou une présentation sur un salon
  • De rappel de votre offre globale lorsque vous envoyez une information sur votre entreprise par email

La plaquette PDF ou papier reste donc un élément essentiel de votre arsenal marketing.

 

La clé d’une bonne plaquette : penser à ses clients !

Pour la réalisation de votre plaquette commerciale, il est important d’aller à l’essentiel, et de parler au plus tôt du besoin de ses clients.

Le but de la plaquette n’est pas de présenter votre entreprise et vos produits, mais de convaincre vos prospects que vous serez en mesure de répondre à leurs besoins et problèmes.

Avant de vous lancer il faut donc faire le point sur ses clients, leurs besoins, les arguments qui fonctionnent le mieux, lister les preuves de vos affirmations…

De même vous pouvez regarder les plaquettes de vos concurrents, en retenant les bonnes idées mais  surtout en faisant différent (et mieux).

Vous ne devez pas copier, mais trouver de données idées et les adapter à votre business…

Comme le disais Picasso, les grands artistes volent, les mauvais artistes copient…

Donc commencez par faire votre propre maquette avec vos idées, et ce n’est qu’ensuite que vous allez analyser la concurrence.

Le but sera de retenir des petites astuces, un design intéressant… mais ne pas trop imiter, sinon les prospects penseront que vous faites la même chose que les concurrents.

Pour vous différencier vous devrez montrer :

  • Des fonctions, services… uniques
  • Des éléments immatériels différanciants (ex: X années d’expertise, une équipe, des clients…)
  • Des factures de réassurance spécifiques (ex: des témoignages dans leur secteur…).

Faites en revanche attention à ne pas vouloir trop en mettre dans votre plaquette, au risque de perdre en lisibilité…

Une plaquette doit être agréable à lire, or c’est un élément trop souvent négligé si l’on n’est pas un spécialiste.

En matière de graphisme, la simplicité et la pureté du design donnent confiance.

Vous pouvez prendre exemple sur Apple, leur communication est simple et épurée :

Voici une vidéo de ce qu’il ne faut surtout pas faire lorsque l’on cherche à copier un concurrent :

 


Au niveau de la simplicité et de la facilité de lecture, ce qui est important de retenir, c’est qu’il doit être possible de comprendre les éléments essentiels, uniquement en regardant les titres et les sous titres et illustrations de la plaquette.

Pour cela il faut donc laisser de l’espace et laisser respirer le texte… et retirer tout ce qui n’est pas important (c’est le rôle du commercial d’expliquer et de donner plus de détails).

Dans cet article je vais vous expliquer comment créer une plaquette commerciale, et vous fournir des modèles prêts à l’emploi.

 

Quels sont les formats pour une plaquette ?

Il n’y a pas 1 seul format universel pour une plaquette commerciale, cela peut être un feuillet recto verso, à une dizaine de pages.

De même le sens de lecture peut se faire en portrait ou en paysage (format plus rare, plus original et souvent utilisé dans le haut de gamme).

Tout dépendra du message que vous voulez faire passer, de la richesse de votre gamme de produits…

Une plaquette commerciale est généralement au format A4, car il est plus simple à mettre en page, et cela coûte bien moins cher que de faire une plaquette commerciale avec un format particulier (ex: un format carré, un découpage…).

Si l’on conserve le format A4, il est possible d’utiliser plusieurs format, le plus souvent liés à des pliages de pages A4, ou un découpage.

Voici ci dessous des exemples de formats A4 pliés pour faire des mini plaquettes :

flyer-pliures

Voici les formats les plus courants pour une plaquette commerciale :

– 1 feuille A4 Recto – Verso (2 pages) : ce format est surtout utilisé pour les fiches produits, ou pour aller à l’essentiel sur un salon afin de présenter votre activité de manière ultra-synthétique sur 2 pages.

Attention : Si vous optez pour un simple recto-verso, votre image sera “low cost”… généralement une plaquette d’entreprise fait plus d’une feuille.

– 2 feuilles A4  (4 pages) : c’est un format classique et simple qui permet de présenter son entreprise, son activité, un ou deux produits et quelques références clients. C’est un format synthétique qui convient bien à une PME, une startup…

– 4 feuilles A4 (8 pages) : cela permet de présenter son entreprise et sa gamme de produits par grandes thématique.

– 6 feuilles  A4 et plus  (plus de 12 pages…) : cela permet de présenter l’ensemble de son activité, et tous ses produits. C’est un véritable livret qui va dans le détail (avec souvent 1 page par produit majeur). Ce format est généralement utilisé par les entreprises avec de multiples offres.

Voici un exemple avec Eloquant :

 

Ce grand format peut aussi servir à présenter des recueils de témoignages clients, une gamme de produits… comme cet exemple avec un recueil de témoignages :

 

 

Une plaquette commerciale peut être plus petites, avec une feuille A4 pliée en plusieurs volets :

– Une page A4 divisée en 2 

Ce format permet de présenter beaucoup de textes, d’illustrations… et l’activité de l’entreprise.

– Une page A4 pliée en 3 volets 

Ce format permet d’avoir un contenu complet, et de présenter une gamme de produit de manière générale.

Ce format est généralement associé à un prospectus car il est peu encombrant et il permet de caser énormément de contenus sur un petit espace.

C’est le type de documents à laisser en self service, à proposer sur un salon… en particulier pour une TPE ou une PME.

 

devant

A noter : Il est également possible d’avoir une plaquette A4 complète, et de faire un focus sur quelques produits avec une plaquette dédiée.

Attention à ne pas trop charger votre mise en page, dans l’exemple ci dessous, il y a bien trop de produits… et cela perd en lisibilité, le client à trop de choix… et donc il ne sait pas quoi regarder !

Dans une plaquette il faut faire des choix, et présenter ce qui est essentiel.

Vous devez donc vous pouvez la question : Si le client ne doit retenir qu’une seule chose de votre plaquette ou de chaque page, quelle est elle… et est ce que ce message est suffisamment clair ?

envers

– Une page A4 pliée en 4 volets

Ce flyer est souvent utilisé sur un salon, en self service, en distribution à la main… il oblige à aller à l’essentiel et de faire très synthétique, tout en permettant de présenter les produits star avec un “éventail”.

C’est souvent un outil pour savoir “lequel choisir”

Cela permet d’avoir un mini dépliant avec 1 produit / page, et qui permet d’aller à l’essentiel avec comme structure pour les pages produits 1 titre, 1 résumé des bénéfices du produit, 1 liste de bénéfices via des puces, 1 illustration, un prix.

Aussi lorsque vous concevez votre plaquette commerciale, il est recommandé de conserver le même format que pour une brochure.

Cela, afin qu’elle soit facilement distribuée au public et facile à ranger dans un sac.

Par contre, si cette brochure doit être distribuée à des distributeurs, qu’il s’agit de produits complexes… vous pouvez prévoir davantage de pages.

Vous pouvez également les publier en plus grande taille (format A4 avec plusieurs pages comme un mini livre)

Ainsi, vous disposerez de plus d’espace pour exposer vos produits, vos références de clients, vos services…

La Structure d’une plaquette commerciale

Avant de vous lancer immédiatement dans le design et la rédaction, posez vous les questions suivantes :

  • Quand cette plaquette va être utilisée (rendez vous physique…) ?
  • Dans quel contexte (salon, magasin…) ?
  • Comment doit être convaincre (seule, en support d’un discours…) ?

Généralement la plaquette est utilisée en rendez vous en face à face, ou laissée après votre départ de chez le client, après un contact sur un salon…

Elle doit donc suivre un cheminement simple et reprendre un discours commercial  :

– Sur la Page de Garde : il faut aller à l’essentiel et expliquer ce que le lecteur va trouver dans ce document.

C’est par exemple le nom de votre produit, votre offre de service…

Puis votre “unique selling proposition” ou votre slogan,  qui montre votre différence par rapport aux concurrents.

Éventuellement vous pouvez rajouter la cible de vos produits et services.

La page de garde doit aussi présenter votre logo ou votre marque (si le logo ne contient pas votre marque).

Généralement cette par de garde se compose d’un gros visuel, soit à votre charte graphique, soit avec une image illustrative.

 

–  Sur la première page : vous faites un petite édito ou un texte introductif qui présente votre “philosophie”, ce que vous proposez, en quoi vous êtes unique…

Généralement c’est le DG de l’entreprise qui signe cet édito afin de présenter l’entreprise, et les valeurs qu’elle porte.

Cet édito doit commencer par un titre qui résume votre philosophie, et pour lequel le lecteur doit être OBLIGATOIREMENT d’accord.

Par exemple si vous êtes dans un éditeur de logiciel, vous pouvez écrire “Pour que l’informatique soit un levier de croissance et non plus une contrainte” car tout le monde est d’accord sur cette idée.

 

– Sur la seconde page le Sommaire de votre plaquette.

Vous devez expliquer à votre lecteur ce qu’il va trouver dans la plaquette, afin d’aller à l’essentiel.

Bien entendu, ce n’est valable que si votre plaquette comporte plus de 4 feuilles (8 pages)… 

sommaire plaquette

– Sur les pages produits

Ces pages doivent commencer par un titre qui met en avant les bénéfices pour le client.

Par exemple si vous proposez la gestion de l’informatique interne d’une entreprise, vous n’indiquez pas “Gestion du parc informatique” mais “Simplifier la gestion de votre informatique”.

De même essayez de projeter le client dans l’utilisation de vos produit, via par exemple des impératif, et une projection sur la situation à venir.

Par exemple “Vous n’aurez plus à xxxx, nous nous occupons de tout !” et non pas “Nous gérons votre parc informatique”.

Une alternative peut être de commencer par une question liée au besoin de votre client “Vous voulez simplifiez la gestion de votre informatique ?” au lieu d’une information.

Une page produit doit suivre le contenu suivant :

– Un titre

– Un résumé de 3 ou 4 lignes

– Les bénéfices pour le client via une liste à puces (ou les principales fonctions)

– Les atouts face à la concurrence (4 à 5 points forts)

– Un schéma qui illustre le produit (ex: photo produit, maquette 3D…) ou présenter un process qui est optimisé. Si vous mettez une image, utilisez des légendes pour présenter les fonctions du produit.

– …

Il est important que toutes les pages “produits” suivent la même structure

 

– Sur l’avant dernière page, vous présentez les réassurances

Cela peut être une garantie de service, des témoignages clients, un historique de la société…

L’exemple ci dessous est intéressant (avec les nombreux logos), mais il manque des “verbatims”, c’est à dire des citations de clients et surtout leurs noms & prénoms avec le site de l’entreprise.

miniature plaquette

confiance plaquette

 

Cette dernière page peut aussi indiquer les modalités de paiement, les tarifs, les process pour passer commande…

 

 

– Sur la dernière page (dos de la plaquette), vous indiquez vos coordonnées (site internet, téléphone, plan…).

Vous pouvez aussi ajoutez votre présence sur les media sociaux, ou un petit “bonus” (livre blanc, code promo, QR code…).

Vous pouvez aussi ajouter les logos, prix, certifications… qui vont rassurer vos prospects.

dos plaquette

Cette dernière page est très souvent négligée par de nombreuses marques, avec juste le numéro de l’entreprise et son logo, alors que c’est une des pages les plus vues !

 

Comment faire sa plaquette commerciale ?

Dans la plupart des cas, il vaut mieux faire appel à un professionnel que de faire soit même sa plaquette commerciale.

En effet vous allez vous épargner des heures à vous prendre la tête sur le design, la mise en page.

Le seul cas où c’est intéressant de gérer sa plaquette en interne, c’est :

  • Lorsque vous avez des compétences en PAO dans l’entreprise.
  • Lorsque vous n’avez que des modifications mineures à faire dans une plaquette existante. Dans ce cas vous pouvez utiliser des logiciels de PAO (ex: la suite Adobe à 70 €  / mois), ou des outils gratuits comme The Gimp (thegimp.fr) pour les fichiers PSD ou inkscape.org pour les fichiers AI (Adobe Illustrator).

Dans les autres cas, le plus simple est de faire une maquette avec Powerpoint, Word… et ensuite la transmettre à un professionnel.

Vous pouvez faire appel à plusieurs types de prestataires selon votre budget et la proximité du prestataire :

  • Un Studio PAO / Agence de Communication / Web Agency… proche de chez vous.
  • Un Freelance proche de chez vous ou à distance
  • Un imprimeur / reprographe qui propose en plus des services de PAO

Si vous êtes novice, préférez toujours la proximité afin de faire un rendez vous physique avec le prestataire.

Le travail à distance nécessitant de bien avoir cadré son offre.

Lorsque vous travaillez avec un prestataire, préparez toujours en amont un “brief” qui explique

  • ce que vous voulez faire,
  • l’histoire de l’entreprise,
  • la charte graphique actuel,
  • la philosophie,
  • le planning,
  • des inspirations de plaquettes existantes (concurrents et autres secteurs)
  • ce que vous ne voulez surtout pas
  • les messages que vous voulez faire passer
  • le ton et l’image de l’entreprise

Ce document de 4 à 10 pages doit permettre à un prestataire de toute comprendre de votre projet, et ainsi mieux y répondre.

Vous pouvez aussi réaliser une maquette, mais cela laissera moins de place à la créativité de l’agence (cela nécessite que vous ayez déjà bien réfléchit à vos besoins).

Dans ce cas, je vous conseille de prendre un modèle de plaquette sous Word ou Powerpoint plutôt que de prendre un modèle PSD ou AI qui sera plus compliqué à modifier.

Vous pouvez télécharger des exemples de plaquettes à modifier avec Word ou Powerpoint sur  CE LIEN.

Vous avez sur ce lien d’autres modèles de plaquettes : https://we.tl/t-fxcSuVXpWY

Si vous êtes expert en graphisme, vous pouvez acheter directement des modèles de plaquettes commerciales, comme ceux disponible chez Freepik, Deposit photo… :

Si vous passez par une agence, vous pouvez éventuellement mettre en concurrence 2 à 3 prestataires (si votre budget est supérieur à 5000 €).

Pour vous aider dans la réflexion vous pouvez utiliser Pinterest afin de trouver des idées de brochures (même en anglais ou dans d’autres secteurs), afin de servir de base de travail.

Voici des exemples lorsque l’on tape dans Pinterest “sales brochure design”

15 astuces pour créer des plaquettes commerciales efficaces !

Il vous est déjà probablement arrivé de recevoir des brochures, le plus souvent elles sont ennuyeuses.

Cela peut être qu’elles sont remplies de trop d’informations ou qu’elles soient au contraire trop simples pour vous donner confiance ou vous permettre de décider.

Le manque de pertinence d’une plaquette commerciale peut venir d’un mauvais design, de texte trop techniques…

lecture sur le web

En effet bien que sur le papier faire une plaquette commerciale semble simple, de petits détails feront qu’elles ne sont pas beaucoup appréciées par vos prospects et clients.

Lorsque vous désirez concevoir une plaquette commerciale vendeuse, vous devez tenir compte de votre public cible et ce qu’il recherche, et comment le guider dans son acte d’achat.

En effet, les jeunes auront une préférence pour les brochures élégantes et brillantes avec des illustrations captivantes.

Les prospects plus âgés, sont davantage intéressés par l’information que par l’aspect général.

Pour vous aider, voici 15 astuces pour réaliser une plaquette commerciale captivante !

 

1/ Commencer par définir son objectif

Pour que votre design soit efficace, vous devez définir votre objectif dès le départ.

C’est l’objectif de la plaquette commerciale qui orientera votre création.

La première chose à faire est donc de bien comprendre le but que vous souhaitez atteindre avec votre brochure.

Il pourra s’agir de :

  • Promouvoir une vente
  • Présenter une gamme de produit
  • Détailler une offre sur une organisation ou une entreprise
  • Etc.

L’objectif de la brochure est ainsi l’élément le plus important, tout le reste découlera de là.

Par exemple si vous êtes une Startup, l’objectif de la plaquette commerciale sera de convaincre les prospects que malgré votre jeunesse vous avez un produit mur et stable et que vous avez de nombreux clients connus.

Si vous êtes une entreprise multi-produits, le but peut être de présenter tout ce que vous pouvez faire et votre différences par rapport aux concurrents.

L’objectif de la plaquette devra être visible dans le rendu final de votre conception.

Chaque personne qui le lit brièvement devrait en avoir une idée précise du message que vous avez voulu faire passer.

S’il s’agit d’un évènement, les informations suivantes au minimum doivent apparaître : le nom de l’événement, la date, le lieu et l’heure.

Chacun de ces petits détails devient très important lorsque le but du dépliant est d’annoncer un événement, la sortie d’un produit, un thème ou une organisation.

Aussi, vous devez lister autant de données que possible sur l’objectif de la plaquette commerciale, mais ne pas en mettre plus de 3 (1 messages principal et 2 secondaires).

C’est également ce qui orientera le choix du design et le plan de communication. Sachez que chaque élément dans cette brochure est une communication directe avec votre public.

 

2/ Comprendre les besoins de son public cible

Puisque la plaquette commerciale est un outil de communication, il est important de mettre l’accent sur votre public cible, c’est ce qu’on appelle le Persona” (voir cet article) ou client type.

C’est à cette condition que vous pourrez captiver leur attention : en pensant à leur attentes et besoins lorsque vous concevrez votre plaquette.

 

Par exemple, si vous ciblez des gourmets, votre design doit être en relation avec la cuisine ou les délices gastronomiques.

Plus vous connaîtrez les besoins et les désirs réels de vos prospects, plus votre communication sera réussie.

Pour mieux répondre aux besoins de vos prospects, vous pouvez répondre aux questions suivantes :

  • Pourquoi voudraient-ils acheter votre produit ?
  • Quelle est la chose la plus importante qu’il peut faire pour eux ?
  • Quel est le problème le plus important que votre produit ou service peut résoudre pour eux ?

Une fois que vous avez rassemblé les informations nécessaires sur vos prospects, parlez-en avec vos vendeurs et vos clients.

Servez-vous de leurs réponses pour trouver le design le plus adapté pour ce que vous offrez.

Votre plaquette doit ainsi pouvoir convaincre et dérouler un argumentaire en mode “autonome”.

Votre plaquette commerciale doit avoir comme objectif de séduire votre clientèle cible

 

3/ Créer un design original et unique

Pour cela, vous pouvez vous aider de la méthode AIDA qui synthétise le cycle des ventes.

AIDA est l’acronyme pour

  • Attention,
  • Intérêt,
  • Désir
  • Action.

methode AIDA

Pour être efficace, votre plaquette commerciale doit susciter l’intérêt du prospect et donner envie de lire davantage… et de vous appeler !

Votre brochure doit également éveiller son désir pour le produit ou service et le pousser à prendre une décision par rapport à cela : acheter maintenant, appeler pour réserver ou prendre un rendez-vous, visiter votre site web, etc.

Pour cela, la créativité a une place importante (fond, forme…).

C’est elle qui va vous distinguer de la masse.

Votre plaquette commerciale doit également revêtir un caractère spécial et unique lié à votre entreprise et à vos services.

Réfléchissez à un modèle de plaquette qui se distingue aisément des autres plaquettes même mélangé dans un présentoir ou rangés dans un sac lors d’un salon.

Votre plaquette commerciale doit contribuer à renforcer votre marque par la créativité.

 

4/ Utiliser des images adaptées au message que vous voulez faire passer

Votre dépliant doit contenir des images au risque de paraître ennuyeux.

Les personnes sont généralement plus attirées par de beaux visuels, intrigants ou amusants.

Afin de rendre vos conceptions plus attrayantes, optez pour des images appropriées et pertinentes en relation avec le sujet de la brochure.

Evitez en revanche les images vues ou revues 1000 fois sur 1000 plaquettes, ou les photos avec des mannequins hyper souriants avec un sourire “ultra brite”.

Voici un exemple de mannequin sur utilisée :

Pour ce faire, investissez dans des banques d’images payantes de qualité…

Si vous avez les moyens financiers d’organiser une séance photo spécialement pour votre brochure, c’est encore mieux.

Un moyen de contacter des photographes pas trop chers, c’est d’utiliser le site Groupon.com, et voir les photographes qui font de belles photos à moindre coût, et de leur demander de venir dans votre entreprise.

Toutefois, évitez les images qui montrent votre bâtiment de l’extérieur…

Vos futurs clients ne se soucient pas vraiment de la taille de votre entreprise et de vos bâtiments.

Concentrez-vous sur les informations que le client recherche, par exemple les témoignages de vos clients existants, la photo des équipes qui vont s’occuper d’eux…

Optimisez au mieux l’espace disponible sur votre brochure pour communiquer des données pertinentes.

Pensez d’abord aux éléments clés à retenir qui vous permettent de communiquer sur votre produit ou service.

N’oubliez pas que votre but est avant tout de vendre.

Or, vos clients voudront voir le produit que vous vendez ou des images des résultats qu’ils obtiendront en utilisant vos services.

Les images doivent être claires et professionnelles, ne commencez pas à choisir des photos qui vous plaisent et ensuite à écrire le texte…

Ne restez pas figé sur vos propres idées, adaptez constamment votre design à votre marché cible.

 

5/ Être bref et concis dans sa copie

Ne soyez pas tenté de lister toutes les réalisations et les réussites de votre entreprise, ou de faire un historique complet de votre entreprise depuis 20 ans…

Vous n’êtes pas là pour valoriser votre entreprise, mais pour convaincre les prospects que vous avez la réponse à leurs besoins…

De même il n’est pas nécessaire de mentionner toutes les données sur votre produit ou service.

En effet, un dépliant saturé d’informations diluera l’essentiel de la brochure.

Mettez l’accent sur les éléments pertinents qui attireront l’attention de vos prospects.

Ces éléments doivent être présentés succinctement afin que les lecteurs puissent aisément saisir le contenu de votre offre.

Ce qu’ils veulent savoir ce sont les avantages qu’ils tireront à recourir à votre entreprise.

Par exemple, lorsque l’on achète un smartphone c’est pour :

  • téléphoner et envoyer des SMS
  • prendre des photos et des vidéos
  • rester en contact avec leur entourage via les medias sociaux,

Tout en sachant que seuls 3 ou 4 critères font vraiment la différence lors de l’acte d’achat

  • l’appareil photo,
  • le prix,
  • la mémoire

Aussi, les entreprises dans le domaine communiquent davantage sur le plaisir qu’il y a de prendre des photos, de partager et la rapidité du processeur, car ce sont les éléments décisifs.

Avant de rédiger le texte de votre plaquette commerciale, faites une liste des avantages que vos clients obtiendront en achetant votre produit ou service.

Ces bénéfices peuvent être factuels (ex: la puissance du moteur…) ou émotionnels (ex: les sièges en cuir…), directs (ex : la sécurité de l’ABS…) ou indirects (ex: une belle voiture pour épater ses voisins…).

Ensuite, servez-vous de cette liste pour rédiger une copie axée sur votre public cible.

6/ Utiliser les titres et les illustrations efficaces

 

Un lecteur prend environ 5 secondes pour parcourir la couverture de votre brochure avant de décider s’il va la conserver ou non.

Vous devez donc capitaliser sur le titre et les graphes de la couverture de votre dépliant.

Sinon, très peu de personnes prendront la peine de le lire.

Par exemple, pour illustrer votre brochure, choisissez des images qui illustrent au mieux votre titre.

Aussi, l’illustration ci dessous utilise des dessins, car le ton est ludique, en mettant en avant la pédagogie et l’explication….

En revanche pour un autre produit, cela peut être totalement différent.

Vous pouvez faire plusieurs designs pour plusieurs produits, vos brochures n’ont pas besoin d’être similaires (même s’il faut une cohérence de votre image et de votre charte graphique).

Voici un exemple avec les différentes brochures d’Eloquant :

Les brochures ont toutes un territoire graphique différent, mais elles gardent quelques éléments clés : le logo, le code couleur…

Les exigences du marché ne cessent de changer, vous devez faire régulièrement évoluer vos brochures

  • Au moins 1 fois par an, revoir les détails (nouveaux clients, produits…)
  • Tous les 5 ans, une refonte majeure du look

De cette façon, vous donnerez aurez toujours une plaquette commerciale adaptée au marché.

 

7/ Donner un aspect professionnel à la brochure

Lorsque votre brochure est bien rédigée mais que vous avez du mal à l’utiliser lors d’une présentation ou que vos prospects vous demandent des précisions, c’est qu’il est possible la conception ou le design doivent être revus.

Par exemple une mise en page confuse, une difficulté à identifier les éléments clés…

N’utilisez pas non plus trop de couleurs différentes sur une même page. Cela donnera à votre dépliant une allure non professionnelle.

Vous pouvez trouver des modèles gratuits en ligne sur de nombreux sites d’impression sur internet, Pinterest… pour trouver l’inspiration.

Vous devez faire preuve de retenue dans le choix de la police que vous utilisez.

Si votre entreprise dispose déjà de sa propre police de signature, commencez par elle. Utilisez cette police pour l’ensemble de la brochure.

Ensuite, vous pouvez ajouter deux ou trois autres polices pour la valorisation, mais jamais plus de 4 ou 5 types différents.

 

8/ Ecrire des textes orientés clients

Le titre de votre plaquette commerciale doit indiquer le bénéfice client dès le premier regard.

Si le but est de faire une publicité, le titre doit mentionner le produit ou le service offert.

Les entreprises commettent généralement l’erreur d’utiliser les manchettes pour communiquer sur leur entreprise au lieu de penser au client.

Il est vrai que les informations sur l’entreprise sont nécessaires, mais elles ne doivent pas être employées dans le titre de la brochure.

Maintenant que vous avez amené le destinataire à ouvrir la brochure avec une première page qui résume ce que vous offrez, le problème résolu, la cible… sa prochaine étape sera d’aller dans les détails.

Servez-vous de ces pages intérieures pour conserver son intérêt et le pousser à lire le contenu.

Evitez l’emploi des expressions complexes, jargons, abréviations… elles diminuent votre crédibilité.

Votre but n’est pas d’impressionner vos prospects avec des mots confus et des concepts fumants, mais de leur montrer ce qu’ils peuvent obtenir en vous faisant confiance.

Optez donc pour un style simple et fluide.

 

9/ Utiliser des puces pour présenter les caractéristiques essentielles de son produit ou service

Vous devez partir du principe que les personnes sont pressées et qu’elles n’ont pas beaucoup de temps à accorder aux publicités, brochurcela les a touchée n’est cela les a touchée n’est es, plaquettes…

Sans compter qu’elles reçoivent déjà beaucoup d’offres de la part de vos concurrents.

Ces personnes parcourront donc rapidement votre texte avant de décider de garder la brochure ou non.

Les puces vous aideront à présenter rapidement ce que vous offrez.

Elles guideront alors les clients vers l’action que vous souhaitez obtenir d’eux.

Essayez de réduire vos listes à 5 ou 7 points maximum.

Pour les phrase, c’est 1 par ligne, évitez au maximum les textes sur plusieurs lignes.

 

10/ Mettre l’accent sur la lisibilité et l’harmonie des couleurs

C’est l’un des défis majeurs dans la rédaction d’une plaquette commerciale.

Les personnes ne réagissent pas tous de la même façon par rapport aux couleurs, même s’il existe quelques archétypes.

Certains n’aiment pas une couleur en particulier, tandis que d’autres seront attirés par votre brochure à cause de ses couleurs.

Aussi, tout comme pour les polices, commencez par votre couleur de logo si vous en avez.

Ensuite, vous pouvez choisir entre les différentes nuances de ces couleurs.

N’oubliez pas que votre objectif reste celui d’agrémenter la lecture pour vos lecteurs.

Aussi, évitez les caractères clairs sur un fond foncé qui sont souvent difficiles à lire.

Vous pouvez casser les blocs compacts avec des en-têtes et espaces blancs.

Vous devez également être attentif aux préférences du public cible.

Si ces derniers préfèrent la couleur rouge car c’est la couleur de votre secteur d’activité, intégrez-la dans le design.

De cette façon, vous plairez à vos lecteurs et ils n’auront pas l’effort de comprendre votre positionnement.

 

11/ intégrer un appel à l’action dans votre plaquette commerciale

Une brochure bien conçue, mais n’incluant pas un appel à l’action ne remplira pas son véritable rôle.

Ne présumez pas que vos lecteurs participeront à un événement ou achèteront un produit si vous ne leur dites pas clairement ce qu’ils doivent faire.

Peu importe à quel point votre brochure est attrayante, il est impératif que vous puissiez les motiver à interagir.

Ainsi, après avoir captivé leur intérêt pour votre offre, passez à l’étape suivante : dites leur ce qu’ils doivent faire pour l’obtenir.

Par exemple

  • vous contacter sur votre numéro de téléphone,
  • visiter votre site web
  • obtenir un audit gratuit
  • avoir une démo gratuite

Dites à vos lecteurs exactement ce qu’ils doivent faire…

 

12/ Inciter les lecteurs à agir maintenant avec une notion d’urgence

Vous devez donner à vos lecteurs des raisons d’agir maintenant via un appel à l’action claire et limpide qui incite à agir sans attendre.

Dans le cas contraire, tous vos efforts pour captiver leur attention et leur désir d’obtenir votre produit ou service seront vains.

Une façon d’inciter vos lecteurs à agir maintenant est de leur faire une offre irrésistible.

L’offre la plus courante pour les inciter à acheter maintenant est une promotion spéciale à durée limitée.

Ainsi, proposez-leur des rabais, un bon de réduction ou des cadeaux pour un achat avant une date donnée.

Une autre manière de les pousser à l’action est d’inclure la mention de quantité limitée, si c’est effectivement le cas.

Vous pouvez également faire mention d’une augmentation des prix, passée cette date.

Dans le B2B vous pouvez indiquer :

  • une offre d’essai limité dans le temps
  • un audit gratuit

 

13/ Indiquer ses coordonnées afin de faciliter les réponses

Vous devez vous assurer d’indiquer vos coordonnées sur la plaquette commerciale : le nom de votre entreprise, votre numéro de téléphone ainsi que votre site internet.

Evitez de mettre vos adresses sur les Media Sociaux (pages Facebook, LinkedIn, Pinterest et Twitter…) sur une plaquette papier les gens ne cherchent pas à devenir vos fans…

Intégrer un code QR pourrait également vous permettre d’emmener vos prospects sur une page de vente, une promo… mais il est important de savoir que très peu de personnes utilisent encore les QR codes car il n’y a pas de lecture native sur smartphone.

Ils pourront alors s’inscrire à votre newsletter pour recevoir régulièrement vos nouvelles offres.

 

14/ Supprimer le risque et  donner confiance

Maintenant que le désir d’acheter est bien présent dans l’esprit de vos lecteurs, inutile de les perdre parce que le client a quelques craintes sur votre pérennité, vos références clients…

Pour pallier à ce soucis, vous pouvez inclure tous les éléments pour le rassurer

  • une garantie de remboursement en cas de non satisfaction
  • des labels d’organismes et logos reconnus
  • des témoignages de clients

 

15/ Utiliser du papier de qualité

Dès lors qu’il s’agit de marketing, une brochure de papier de mauvaise qualité est l’équivalent d’une poignée main moite et molle…

Si vous voulez gagner la confiance de vos prospects et faire une bonne impression, veillez à la qualité du papier utilisé.

 

Vous devez choisir un papier qui peut durer dans le temps, afin de faire penser que votre entreprise va aussi les accompagner dans le temps.

Ce petit détail qui peut contribuer à augmenter la valeur perçue de votre plaquette commerciale.

Avec un grammage plus épais, votre prospect percevra le “coût” et la “valeur” d’une plaquette, ce qui le motivera à conserver votre brochure.

Un papier de  haute qualité vous permettra de vous démarquer.

Certes cela coûtera plus cher que d’utiliser un papier standard, mais cela démontrera l’attention que vous portez à votre marque.

Une plaquette commerciale avec un grammage important ne manquera pas de faire son petit effet auprès de vos lecteurs.

Modèle de plaquette commerciale gratuit
4.1 (82.22%) 9 votes

Partagez les articles :

8 thoughts on “Modèle de plaquette commerciale gratuit

  1. bonjour
    j ai un terrain pour une ecole privee .je veux preparer une plaquette pour convaincre Mr le gouverneur de ma ville.comment je vais faire et combien cela va me couter .merci

  2. bonjour
    je veux monté une plaquette commerciale pour une entreprise de maintenance et entretien de vehicules qui va me permettre de prospecter
    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Je veux en plus recevoir les petites astuces de Fred :D


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.