Partagez les articles :

On a vu précédemment l’importance de faire un tracking dans le cadre d’un e-mailing, d’un tweet… mais vous pouvez faire la même chose quand vous avez des publicités ou des flyers dans les boites.

Vous le faites via des codes promo, des numéros de téléphones spécifiques, un QR code…

Bref des systèmes vous permettant de transformer quelque chose d’imprécis en quelque chose de précis pour mesurer le retour sur investissement de cette opération.
En complément des partenariats avec échange de visibilité, vous pouvez faire un partenariat via la recommandation et le pouvoir de la marque.

le bouche à oreille

 

Par exemple, vous êtes une petite marque et vous voulez faire une promotion, vous pouvez vous associer à une grande marque et leur proposer de les mettre en avant sur votre newsletter, votre site… en échange d’un relais de communication.

 

 

Cela peut aussi être l’autorisation d’utiliser une marque / logo dans vos publicités.

Par exemple, il y a Google qui a des labels du type « official AdWords reseller ». Ces gens sont certifiés par Google et ont le droit d’utiliser le logo.

adwords adwords-qualified gaq_individual

 

 

L’objectif est d’utiliser le logo d’une marque comme support pour votre communication (généralement via une certification, le paiement d’un agrément…).

.

C’est un partenariat relativement simple, et gagnant – gagnant entre la marque le l’autre entreprise.

 

 

Attention : parfois certaines vous interdisent d’utiliser leurs logos ou leurs marques… Donc demandez toujours l’autorisation.


L’utilisation d’un label ou d’un logo peut aussi être un partenariat avec un syndicat ou un groupement.

Vous pourrez dire que le produit a été certifié par un ordre d’experts comptables ou un syndicat professionnel, et en ayant cette certification et le droit d’utiliser ce logo, vous gagnez en crédibilité et devenez la référence pour tous les utilisateurs de cette solution.

Si nécessaire, vous pouvez aussi utiliser une étude faite avec un institut d’études pour avoir une certification officielle.

Par exemple Ciel avec le logo “1er marque conseillée par les experts comptables”

recommandation expert comptables

 

 

Il y a par exemple Sage  qui ainsi labellisé des solutions compatibles officielles dans un App Center :

app center

 

Je vous offre mon guide 

"100 conseils pour réussir sur le web "

C'est le fruit de plus de 15 ans à travailler sur le web : je vous explique tout ce que j'aurais aimé savoir lorsque j'ai débuté sur internet...

Vous allez apprendre à attirer plus de prospects, améliorer votre conversion, rentabiliser votre temps, fidéliser vos clients... 

+ 10 minis guides pratiques (emailing, référencement...)

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

 

On se souvient aussi de Calgon qui est officiellement reconnu par tous les fabricants de machines à laver le linge.

calgon marques

 

Pour ce genre de partenariats, il faut  trouver une marque forte dans son secteur et qui est complémentaire, ou un prescripteur fort qui est complémentaire et majeur, quelque chose qui est connexe à votre activité.
Une autre manière de mettre en place un partenariat gagnant – gagnant, est de faire des partenariats avec des concours.

Par exemple vous avez une audience, de la visibilité, et vous pouvez alors travailler avec une marque qui n’a pas de budget, mais qui peut offrir des choses gratuitement.

Vous prenez en charge tous les frais de création de contrat pour le concours car il faut obligatoirement un règlement validé par un huissier, sinon vous pouvez être mis en cause par la DGCCRF.

Vous vous occupez de l’organisation du concours (mise en avant, visibilité, etc) et votre partenaire ne fait qu’offrir des lots.

C’est vraiment du gagnant-gagnant car il n’y a pas à dépenser beaucoup d’argent et vous gagnez une certaine visibilité.
Il est aussi possible de faire du co-branding.

Vous allez proposer aux lecteurs de votre blog ou de votre site de s’inscrire à un événement, une promotion ou une newsletter, et en échange votre partenaire fera de même sur sa liste à lui.

Le co-branding est un outil intéressant car si vous le faites avec des sites de taille similaire, vous arrivez extrêmement vite à des volumes extrêmement importants sans rien faire.

Vous n’avez qu’à proposer aux gens de recevoir les offres de vos partenaires.

Le co-branding c’est aussi utiliser le nom de deux marques pour faire un nouveau produit.

Par exemple avec les tablettes de chocolat Milka :

milka chocolate with LU kekse milka-tuc-chocolat Sans titre-1 1544_original

IMG_7888
Le partenariat peut également se faire sur le point de vente physique.

Par exemple, vous pouvez faire des distributions de flyers qui sont laissés à la caisse, voire des animations : vous négociez avec une marque pour qu’ils soient présents sur votre point avec en échange de cadeaux ou de remises spéciales pour vos clients.
Le deal gagnant-gagnant peut également se retrouver sur les salons, journées portes ouvertes, etc.

Vous pouvez être présent sur un salon et avoir à un partenaire ou quelqu’un dans un secteur similaire ou complémentaire, et ainsi sous-louer une partie de votre salon.

Vous partagez donc les frais et prenez un stand beaucoup plus grand, ce qui vous permet d’avoir plus de visibilité et chacun peut capitaliser sur le trafic et les marques que vous avez.

Si vous êtes sur un grand salon et savez que vous aurez du mal à dépenser beaucoup d’argent, vous pouvez vous mettre d’accord avec un partenariat et partager le salon.

Vous pouvez aussi le faire à trois, mais ne soyez pas trop nombreux ou vous n’aurez plus de visibilité et ça aura beaucoup moins d’intérêt.
Le partenariat gagnant – gagnant peut être également de la visibilité que vous pouvez offrir par exemple sur un livre blanc (écrit en commun ou pas).

 

Par exemple vous demandez à un blogueur ou à un expert d’écrire un livre blanc, et vous le payez pour qu’il mette votre logo ou cite votre marque à l’intérieur.

Ce livre blanc sera ensuite distribué sur chacun des réseaux des personnes et donc tout le monde est gagnant : l’un est payé pour réaliser le bouquin, l’autre fait une page de publicité et tous les deux publient sur leurs réseaux.

Voici par exemple un livre blanc sur le CRM de Comparatif-CRM.com, avec une publicité pour Sage CRM :

 

 

Ce partenariat sur les livres blancs peut être totalement différent et low-cost : deux entreprises réalisent un livre blanc en commun, par exemple un sur le CRM et l’autre sur le SMS, et elles expliquent comment le CRM et le SMS fonctionnent ensemble.

Ou alors, vous organisez une conférence en commun : vous faites venir vos clients et ceux de l’autre entreprise et vous indiquez que vous ferez une conférence sur le CRM et le SMS.

À chaque fois il faut se demander comment ça peut mettre en place une relation gagnant-gagnant et comment on peut utiliser la visibilité des réseaux.

Ça peut être aussi une web conférence où vous invitez tous les deux vos clients par e-mail et chacun présente la complémentarité des produits.

Par exemple, il y avait le Génie du Marketing des Indépendants de Cédric Copy ou le Defi 24h de Cyrille Kriegel & Stéphane Colle, qui on lancé ce système avec 12 à 13 experts qui interviennent une heure à chaque fois et qui font une présentation, et chacun emmène un petit peu de son réseau, soit quelques centaines de personnes par expert.

defis 24h

 

Au final ça fait un grand volume et c’est la masse de toutes les personnes assemblées qui fera le succès de l’événement.

On se base sur le pouvoir de la masse et la multiplication des audiences pour avoir plus de trafic et capitaliser sur le trafic existant.

Vous pouvez faire la même chose sur un salon ou une conférence en commun par exemple.

 

L’échange de visibilité peut aussi se faire via l’affichage de publicités sur son site.

Il existe des outils d’affichage de bannière : vous utilisez un outil qui affichera une fois sur deux une bannière à vous ou une bannière de votre partenaire, et ainsi vous êtes sûr d’avoir une équité et que tout le monde bénéficie de la même visibilité, et vous pouvez mutualiser auprès de X marques puisque vous n’aurez qu’à centraliser la diffusion des bannières et chacun mettra un emplacement sur son site avec ces bannières.

 

Pour finir, le partenariat Gagnant – Gagnant peut se faire aussi directement avec ses clients.
Par exemple vous pouvez demander à à un de vos clients de témoigner pour vous en échange d’une réduction.

Ainsi vous pourrez utiliser leur logo dans un spot télé ou une vidéo sur YouTube en tant que témoignage clients.

L’échange de visibilité peut se faire via du prêt de matériel, soit pour un événement, soit pour le prêter à un influenceur..

C’est le cas des marques de sport qui prêtent des vêtements aux sportifs.

C’est aussi le cas des stars qui utilisent des produits.

Par exemple les rappeurs US et les marques de Cognac, avec le Clip “Pass the Courvoisier” (même si la marque n’est pas eu de démarche pro-active pour attirer les Rappeurs US) :

19 159602_snoop-dogg-cognac_460x306 article-2533457-1A6731DC00000578-38_634x562 Pass_the_courvoisier_part_2_cover SnoopLANDY

Ainsi vous allez donner du produit à des personnes connues, et en échange elles représenteront votre marque.

Il peut s’agir de vêtements, d’utilisation de vos produits, etc.

Je vous offre le "Guide des Partenariats"

50 pages pour organiser et réussir vos partenariats !

  • Comment convaincre les partenaires potentiels
  • Comment exploiter à 100% le partenariat 
  • Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

 

Comment réussir à coup sûr un partenariat gagnant – gagnant ? – Walkcast Partenariat [3]
Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !

Partagez les articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.