Partagez les articles :

Il y a quelques années les Blogueurs et Journalistes étaient un peu ennemis, mais depuis quelques années chacun à trouvé sa place.

Par exemple, de plus en plus un blogueur devient un “expert” reconnu par les journalistes, afin d’avoir l’expertise d’un passionné, moins partial qu’un salarié d’une marque.

Ainsi ConseilsMarketing.fr a été interviewé cette année par “Le Nouvel Economiste”, le Parisien Economie”…

Voici un exemple page 14 du Parisien :

 


 

Et certains gros Blogs créent aussi des magazines papier :
mag24_250 Doctissimo-lance-Doctissimo-magazine_large_apimobile

En même temps, tous les journalistes sont désormais présents sur les Media Sociaux (Facebook, Twitter), et certains tiennent des blogs reconnus.

Twitter est d’ailleurs devenu le moyen le plus simple de prendre contact avec un journaliste (via un DM, un @…).

 

Cependant, même si la frontière devient de plus en plus fine entre un blogueur et un journaliste (les journalistes se mettant au blogging), il y a quand même des différences entre ces deux types d’influenceurs.

 

Quelle différences entre Blogueurs et journalistes ?

blogueur ou journaliste

Tout d’abord, un journaliste ne tient généralement pas un site de “référence” sur un domaine sur internet (c’est le magazine ou le site pour lequel il travail qui l’est).

Ce qui est normal, car pour lui écrire du contenu sur une thématique est une métier (et non pas une passion comme le blogueur !).

 

C’est aussi plus compliqué pour un journaliste de tenir un blog “leader” sur une thématique car il serait en concurrence avec le media pour lequel il travaille, contrairement à un blogueur qui fait cela “pour lui”, car il dégage du le temps pour devenir un expert de son sujet, que cela soit pour gagner de l’argent ou simplement par passion.

Les journalistes sont donc visibles indirectement via leur media.

Je vous offre mon guide

"21 jours pour bloguer comme un Pro​"

60 pages pour apprendre à lancer ou relancer un blog !

  • Un programme simple et accessible en 21 jours
  • 1 action par jour pour avoir des résultats concrets

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

De même, il est extrêmement simple d’envoyer un message à un blogueur sur Twitter, sur Facebook ou directement sur son blog (son blog est son “bébé”), tandis qu’un journaliste est présent via “l’ours” du magazine et éventuellement dans les signatures des publications, mais il n’offre pas la même “proximité” qu’un blogueur (l’entité à contacter est le magazine, soit en publicité, soit la rédaction).

Ainsi, avec un journaliste, on va contacter la rédaction quand on aura un article et proposer un point de vue ou une tribune. D’où l’importance d’avoir une relation “privilégiée” comme celle qu’on les agences de Relation Presse qui ont déjà un relationnel avec les journalistes.

Avec un blogueur comme la relation est plus “directe”, c’est beaucoup plus simple car on pourra lui proposer d’écrire un article, de participer à un événement.

Pour le journaliste, il faudra que votre proposition rentre dans la ligne éditoriale du magazine ou du site, ou qu’ils aient prévu de faire un sujet sur votre thématique.

En effet un journaliste n’écrit pas “pour le plaisir”, mais parce qu’il y a :

– une actualité

– une étude intéressante

– quelque chose d’étonnant

– …

Et dans tous les cas, il faut que cela rentre dans le cadre de la ligne éditoriale (publier des informations à valeur ajoutée, moins de coups de coeur ou de coups de gueule !).

 

A noter : la notion de blogueur doit être associée à celle d’influenceur, par exemple avec les YouTubeurs qui sont aussi des vecteurs de notoriété même s’ils n’ont pas de blog. Là encore un journaliste n’est généralement pas acteur de ses vos vidéos, ce sont les experts, les marques….

 

 

Le mode de rémunération n’est pas non plus le même.

S’il y a des articles sponsorisés et de l’écriture d’article sur demande pour le blogueur, pour le journaliste ce sera plutôt de l’actualité à forte valeur ajouté qu’il faudra publier, et il se rémunère avec de la publicité (sauf les “publireportage).

Donc si vous voulez faire de la publicité pour vos articles dans les Media, il y a une page de publicité pour cela… un blogueur peut être sensible à obtenir des produits, à gagner de l’argent via un programme d’affiliation…

Le journaliste est payé à l’écriture d’article tandis qu’un blogueur est payé par la publicité (article sponsorisé, produit d’affiliation), ou c’est juste un passionné.

Cala sera quelqu’un de plus facile à aborder par exemple avec un produit offert.

En revanche, un journaliste peut être sensible à une actualité forte ou à quelque chose d’original.

Par exemple vous pouvez envoyer un press kit qui pourra marquer les esprits et dont il va parler.

Avec un blogueur, cela sera plus simple car il a moins de produits gratuits (sauf les “divas” du Web).
Ensuite, le journaliste a une écriture plus objective, tandis qu’un blogueur qui n’a pas de formation journalistique sera plus “libre” dans son ton, sa ligne éditoriale (souvent les gros blogs acceptent le guest posting, c’est à dire d’avoir des personnes qui écrivent sur le blog)…

Pour un blogueur, écrire du contenu de qualité est essentiel, pour un journaliste le contenu de qualité c’est lui qui le produit (sauf republication de “tribunes” ou d’avis d’experts).

Un blogueur est souvent moins sollicité donc si vous avez travaillé une fois avec lui, il sera plus enclin à relayer des informations par la suite (ex: vous avez offert un produit gratuit, si vous avez ensuite une autre actu il sera enclin à la relayer sur Twitter).

Avec un journaliste ce sera plus compliqué car souvent il n’est pas le patron et ne maîtrise donc pas tous les rouages.

Une autre différence est le fait que le journaliste crée son article tout seul, et il y a après des personnes pour le relayer, prendre des photos, faire des vidéos, etc.

Dans un blog, c’est une personne qui gère la ligne éditoriale, le planning, qui crée le contenu, et il a une qualité moins exigeante.

Autant un journaliste a “moralement” une responsabilité pour faire de contenu de qualité et irréprochable, autant un blogueur peut se contenter d’une photo prise avec un iPhone ou une caméra de moindre qualité et d’un texte avec quelques fautes qui traînent…

Le journaliste écrit généralement un article pour un dossier et travaillera en mots, on lui demandera de faire un certain nombre de signes, etc.

Le blogueur pourra créer des articles très longs, faire des séries d’articles pour par exemple parler de votre produit pendant et après le lancement.

Des deux côtés, l’article durera très longtemps, sauf si c’est du magazine papier.

L’impact n’est pas le même entre un journaliste et un blogueur.

Par exemple, il y a toujours le prestige dans un magazine papier qui valorise en tant qu’expert.

Dans les deux cas, il y a la communication en feu de paille : ce n’est pas un article mais plusieurs qui vous donneront de la notoriété, sauf si vous avez une newsletter car la liste peut être un élément de génération de trafic.

Un journaliste aura généralement des contraintes très strictes au niveau du timing.

Il devra sortir un article très rapidement et fera en fait de l’actu.

Un journaliste est aussi plus friand d’exclusivités, ce qui est plus rare chez un blogueur.

Un blogueur pourra bien entendu toujours être invité à une soirée ou avoir une information, mais ce n’est pas son métier et il ne blogue pas tout le temps, tandis que journaliste est tout le temps à la recherche de scoops et d’actualités.
L’impact ne sera pas le même entre un petit blog qui servira à faire du référencement et un vrai article plus officiel et plus validé sur le site d’un “media”.

Il y a aussi une grosse différence au niveau du prix.

Les frais de structure d’un magazine ou d’un web-magazine rendent les prix plus importants. Avec un blogueur, les coûts sont plus bas.

Le journaliste vous donnera un prix qui reste négociable mais qui est généralement élevé, tandis qu’avec le blogueur vous pouvez presque proposer le prix que vous voulez.

Vous pouvez estimer le prix par rapport au nombre d’abonnés à la newsletter, mais vous pouvez aussi estimer le nombre de pages vues avec un outil comme SEM Rush ou avec Google AdWords.

Vous pouvez aussi faire de la pub sur le site du blogueur via les réseaux AdSense et un peu d’affiliation, tandis que sur les sites éditoriaux il n’y a généralement pas ce type de ventes (les emplacement sont souvent gérés par des régies).

Enfin, un journaliste étant mieux formé, il y a moins de risque à un débordement (ex: coup de gueule, bad buzz…). Un journaliste est souvent plus mesuré (il vérifie ses sources, il attend que plusieurs média en parlent…)

 

Quels sont les leviers pour séduire un Blogueur ?

 

Voici quelques retours d’expériences pour séduire un blogueur :

 

– Offrir un produit gratuit est le meilleur moyen d’avoir de la visibilité auprès d’un blogueur.

 

Parfois vous n’aurez qu’un Tweet, mais c’est déjà cela !

chris lefevre

Si en plus vous offrez un produit original, à l’éffigie du blogueur… vous aurez encore plus de succès !

Voici par exemple un coussin que j’ai reçu :

coussin-conseilsmarketing

 

A noter : si vous avez un bon produit et vraiment utile, proposez au blogueur de tester votre produit, et de vous donner son avis !

 

A noter : plutôt que de donner des produits, vous pouvez lui proposer d’utiliser votre solution pour son usage personnel (ex: emailing…), ou de prêter des produits pour un shoot photo, pour un événement…

 

– Les invitations à des soirées “blogueurs” sont également intéressantes…

 

Mais il ne faut pas les faire le matin, en journée… Un blogueur a un “vrai” boulot, et donc vous devrez l’inviter après 18h30 (si possible dans un lieu original et facile d’accès).

La mention d’un cadeau sera d’autant plus incitative…

Sinon ce qui fonctionne bien, c’est d’inviter à déjeuner, dîner… et proposer en même temps une interview d’un de vos experts.

Le but ne sera pas “d’acheter” le blogueur avec des Sushis, mais d’entre en contact et d’établir des relations, et de lui proposer du contenu à valeur ajoutée.

 

A noter : vous pouvez offrir aussi une exclusivité, comme la visite de vos locaux, de votre usine…

 

– Vous pouvez “insister” pour avoir plus de visibilité auprès des blogueurs.

Au contraire des journalistes, un blogueur est moins “sollicité” par les marques.

Et donc vous aurez énormément de chances ne plus d’avoir un article, un guest posting, une mention de votre marque… si vous relancez.

Cette relance peut se faire par téléphone (consultez la rubrique “à propos”), en expliquant pourquoi votre information est intéressant.

Ensuite il ne faut pas hésiter à envoyer un email de relance si vous n’avez pas eu de réponse.

Enfin, la mention sur Twitter, Facebook… pour savoir si le blogueur a reçu l’email est également faisable.

 

Attention : cette technique ne doit être utilisé que si on offre de la valeur ajoutée… un blogueur ne va pas faire votre promo !

 

– Proposer de l’information à valeur ajoutée clés en main.

Ce n’est pas la peine de proposer une “tribune” ou un avis d’expert à un blogueur si c’est contenu qui a été envoyé à des dizaines de médias…

Seuls les sites d’actualités le font encore, car un blogueur sait que le contenu dupliqué est mauvais pour sont SEO.

Donc vous pouvez proposer d’écrire un article, mais il faudra d’abord montrer patte blanche (poster des commentaires à valeur ajoutée, échanger sur Twitter / Facebook, se rencontrer en vrai), et ensuite proposer d’écrire un article.

 

– Acheter un article sponsorisé sur votre site ou sur le sien.

L’intérêt est d’avoir un article avec un lien ou une mention de votre marque pour quelques dizaines ou centaines d’euros.

Cela à l’avantage d’être clair, et immédiat pour vous comme vous le blogueur.

 

– Flatter son égo…

Rappelez vous qu’un blogueur passe ses soirs et ses weekends à produire du contenu, au lieu de “regarder des séries TV avachis dans son canapé”…

Il fait donc un gros effort souvent pour ne gagner guère plus que quelques euros par mois, et forcément si une marque (connu ou pas), reconnait son travail il en est TRES fier, et il le fait connaître.

Donc si vous le mentionnez dans vos communications (tweet, statuts facebook…), si vous le lister dans la liste des “tops blogueurs”… vous allez à coup sûr obtenir un minimum de visibilité…

 

– Créer une liste d’influenceurs et les contacter régulièrement

Un blogueur n’a pas le temps de suivre les actualités d’une marque, sauf si son blog est lié à 1 marque !

Donc vous devez mettre en place une liste de diffusion dédiée aux influenceurs (ou à entrer en contact sur Linkedin, Facebook…), et à mettre en place un disposition de communication dédié.

Cela peut être des emails, des mentions sur Twitter…

 

– Organise un concours avec plusieurs Blogs

Le but est est d’offrir un cadeau (souvent des produits gratuits), au lecteurs du blogueur via un concours,  un jeu…

Le principe est Gagnant – Gagnant : le blogueur offre un cadeau à ses lecteurs que vous financez !

A noter : les bons de réductions fonctionnent moins bien évidemment, car la réduction est offerte sous condition d’un achat !

 

Vous voulez aller plus loin ?

 

Entrez à la Star Marketing Academy !

Vous allez découvrir toutes les mois de trucs et astuces inédits pour générer plus de chiffres d’affaires et trouver plus de clients !

 


 

Quelle différence entre un blogueur et un journaliste, et comment en profiter ?
5 (100%) 2 votes

Partagez les articles :

3 thoughts on “Quelle différence entre un blogueur et un journaliste, et comment en profiter ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.