Partagez les articles :

Nous continuons toujours dans les trucs et astuces pour les eMailing (cf partie 1 et partie 2), avec un focus sur les erreurs à éviter lorsque vous faites des e-mailings.

Nous présenterons comme utilisation pratique Aweber, la solution d’emailing (essai gratuit ICI) que nous utilisons sur ConseilsMarketing.

 

Attention aux images dans vos emailings

 

 

La première consiste à mettre trop d’images.

On le voit de moins en moins mais c’était la mode il y a quelques années : on a un graphiste qui fait un joli e-mail découpé en 5-6 images et on envoyait le tout.

emailing-promotionnel

 

On voit bien que les images ne sont systématiquement pas lues dans les boites e-mail, sur mobile non plus ce n’est pas très visible et ça met du temps à charger.

Voici un exemple d’un email qui devient totalement illisible :

 

article interactif

 

N’oubliez pas l’appel à l’action

Un autre classique est de ne pas avoir d’appel à l’action à la fin de l’email ou au milieu : où le client doit cliquer, ce qu’il doit faire, etc.

C’est vraiment indispensables d’être clair sur ce que doit faire le client :

j2oSp touch6

 

Si nécessaire, remontez l’appel à l’action dans la partie haute de l’emailing afin d’inciter le client à l’action sans qu’il ne doive scroller :

calltoaction-heatmap

Je vous offre mon mini guide

"Les petits Secrets de l'eMailing"

Découvrez comment exploiter à 110% vos emailings et newsletters

  • 50 pages de conseils concrets avec des exemples
  • Les secrets pour améliorer dès demain vos emails

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

 

Bien entendu, lié à cela il faut une landing page simple et non un formulaire avec 50 champs…

 

Evitez les URL trop longues

Ensuite, on voit souvent une erreur qui est de mettre une URL très longue, par exemple avec de l’URL tracking avec les codes campagnes…

Mettez une URL courte, faites éventuellement un raccourci avec votre site via une landing page dédiée. Il faut donc quelque chose de court et de significatif.

A noter : il faut éviter les raccourcisseurs comme Bitly qui sont souvent catégorisés comme des spams (surtout dans Gmail, Hotmail…).

bit-ly-500x258

N’oubliez donc pas de vérifier le SPAM Score dans Aweber avec ou sans BitLy, afin de voir si votre score n’est pas trop dégradé.

spam score aweber

 

 

 

Personnalisez vos messages avec le prénom de l’interlocuteur

Il est également intéressant de personnaliser le message selon l’interlocuteur.

Si vous pouvez mettre dans votre base de données le nom et le prénom de la personne, vous aurez tout de suite quelque chose de plus intéressant et impactant.

Pour cela il suffit d’ajouter le prénom dans votre formulaire via les champs déjà pré-définis :

personnalisation emailings

 

Sinon vous pouvez aussi ajouter vos propres champs (ex: projet, société…), en cliquant sur le bouton “Create a new field” (mais réduisez le nombre de champs au minimum !) :

ajouter un champ

 

Puis d’ajouter les champs personnalisés dans les textes ou les objets de vos emailings :

personnalisation aweber

 

Allez aussi à l’essentiel car on voit souvent des textes trop longs.

Ayez quelque chose de simple, que la personne décide d’y aller, qu’elle voit tout de suite son bénéfice.

 

Faites de la segmentation simple

Vous pouvez également travailler la personnalisation des messages selon une segmentation qui peut être comportementale ou liée à la personne.

Par exemple, lorsque la personne souscrit à votre offre, vous pouvez envoyer un email de remerciement et proposer une option ou un accessoire en accompagnement.

Si vous avez des clients plutôt dans le B2C, vous pouvez travailler au niveau des anniversaires.

Ça vous permet d’avoir un prétexte : « parce que c’est votre anniversaire, nous vous proposons une promotion spéciale ».

A noter : vous pouvez envoyer un email dans un second temps, pour enrichir votre base et ne pas alourdir votre premier formulaire.

 

Cela peut aussi être des promos d’upsell : quand un client commande un produit A, vous lui parlez d’un produit B avec des fonctionnalités en plus.

cross-sell-up-sell

 

 

Après il y a le cross-sell : le client a commandé un produit A et il y a un produit B qui fonctionne bien avec celui-ci.

upsell-ad

Vous pouvez aussi faire un rappel sur les paniers abandonnés : c’est le cas en e-commerce quand des gens vont sur le site mais ne finissent pas le processus de vente.

Il y a généralement une belle opportunité en relançant automatiquement les « panier abandonné » (ex: avec une promo, les frais de ports offerts…)  et beaucoup de sites permettent d’identifier ces personnes.

Vous pouvez également cibler des personnes selon l’ouverture ou non d’un e-mail.

 

Attention : Faites toujours une vérification entre les gens qui n’ont pas ouvert et ceux qui ont commandé.

Parfois on a des surprises car le logiciel de messagerie indique que le client n’a pas ouvert l’e-mail, or en regardant dans les commandes on voit que la personne a commandé…  Faites donc une petite vérification, ça vous évitera d’offrir une promotion spéciale à un client qui a commandé récemment.

Vous pouvez aussi faire un ciblage selon les clics : vous proposez un produit selon les liens sur lesquels la personne a cliqué.

Par exemple, si vous êtes dans le domaine des agences de voyage, vous allez envoyer un e-mail au client lui proposant de partir en Afrique, en Europe ou en Asie, et selon le lien sur la personne clique vous lui proposerez des destinations adaptées.

call-to-action-buttons-preview

 

Pensez à exploiter les messages de service

Vous pouvez également faire une utilisation commerciale des e-mails de service.

Par exemple, quand vous avez une facture ou une confirmation de commande, vous pouvez en profiter pour faire une promotion spéciale comme un bon de 5€ valable 3 jours sur un minimum de commande.

Vous pouvez également travailler le ciblage comportemental. Par exemple, si vous êtes dans une agence de voyages et n’envoyer des messages qu’à ceux qui ont cliqué sur « voyages en Europe ».

Ça peut être juste une image : « quel est votre défi cette année ? Perdre du poids ou avoir plus de temps pour vous ».

La segmentation comportementale vous permettra d’avoir quelque chose de plus qualitatif à la fois en rappel téléphonique ou en envoi d’e-mails, car vous pourrez segmenter la personne et délivrer le bon message.

Vous pouvez aussi faire une segmentation avec l’utilisation des informations contextuelles.

Par exemple, vous avez une bonne météo, et vous envoyez un message.

Le but est d’envoyer un message contextualisé : « arrêtez les écharpes » ou « votre business est enrhumé » en hiver.

Vous pouvez aussi le faire s’il y a un gros événement : les Jeux Olympiques ou une coupe du monde.

Par exemple, « voici un entraînement spécial pour préparer la coupe du monde de mon activité ».

Vous pouvez aussi faire une contextualisation si vous disposez des informations sur le genre : pour les hommes, vous direz « offre spéciale pour la Saint-Valentin ».

381552-nocibe-transforme-la-femme-en-star harlequin_stvalentin 381558-pixmania

Vous pouvez également faire un e-mail pour remercier un client en post-achat.

Vous avez une vente d’un produit, vous ciblez tous les produits que vous avez vendus et envoyez un message au client lui indiquant qu’il recevra un bonus comme un guide ou toutes sortes d’informations permettant de continuer la relation suite à cette première commande.

Ça peut aussi être un remerciement suivi d’une réduction sur un accessoire, c’est encore le système des up-sells et des cross-sells.

 

Une image vaut 1000 mots, une vidéo 10 000 !

 

Il est aussi possible d’utiliser une image GIF pour une vidéo afin d’inciter les personnes à en savoir plus et à lire une vidéo.

Pour cela vous pouvez utiliser un fichier MP4, puis la convertir en GIF, puis l’inclure dans un emailing.

Voici un exemple d’une vidéo convertie en GIF, et compressée plusieurs fois :

ezgif-525036483

 

Vous pouvez utiliser une solution gratuite comme http://ezgif.com/

A noter : la taille des GIF étant importante (plusieurs Mo), affichez les en bas des emails, et mettez les sur un serveur puissant (ex: Amazon S3 ou votre gestionnaire d’emails).

 

 

Intégrez des enquêtes de satisfaction dans votre chaine de fidélisation

NPS-netproteurscore

Vous pouvez aussi travailler sur la satisfaction avec une enquête de satisfaction de type NPS ou une enquête de satisfaction sur le produit pour savoir si la personne l’utilise bien ou si elle a besoin d’aide.

Il y a plusieurs outils qui vous permettront d’améliorer la satisfaction et de mieux connaître les besoins de vos clients.

Petite astuce : vous pouvez inclure une image d’un sondage afin d’inciter les personnes à répondre. Le but n’est pas d’inclure le sondage, mais une image :

emailing avec questionnaire

 

 

Proposez plusieurs newsletters…

 

Vous pouvez également proposer différentes newsletters : une newsletter promo, une newsletter technique, une newsletter trucs et astuces…

Ce sont des techniques qui vous permettront de réduire les désabonnements.

Par exemple, si un lecteur se désabonne vous pouvez lui proposer de s’abonner à une autre newsletter pour les promos, une pour les bons plans, une avec les informations techniques, etc.

Vous pouvez même avoir une newsletter délivrant un message tous les trimestres ou les semestres. Ça vous permettra d’éviter les désabonnéments.

 

A vous de jouer !

Essayez gratuitement Aweber pendant 30 jours via CE LIEN !

essai gratuit Aweber

Trucs et Astuces eMailing – Cas pratique avec Aweber partie 3
Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !

Partagez les articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.