Partagez les articles :

ebook wizishop

Wizishop  la plate forme de site eCommerce, mais depuis peu aussi peu un Guide d’Achats, nous offre une nouvelle fois un dossier très complet avec le retour d’expériences de 23 eCommerçant.

Ce guide est intéressant car quasiment tous les secteurs d’activités sont représentés, et les témoignages vont du petit site solo au gros site internet. Chacun des eCommerçants présente sa boutique, son parcours, les difficultés rencontrées… et donne des trucs et astuces à ceux qui veulent aussi se lancer.

Voici un petit best of des conseils prodigués par ces entrepreneurs tout au long des 60 pages de cet ebook gratuit :

Archiduchesse.com :

Ne jamais oublier malgré le manque de contact réel avec les clients que l’on est commerçant et que le client, comme dit le dicton, a toujours raison.
Avec Archiduchesse, je vais tester justement des actions de communications plus “classiques” adwords, facebook ads … ce que je n’avais pas eu à faire pour Lafraise, puisque le blog, et le bouche à oreille se suffisait à lui même. J’ai aussi mis en place une page “fans” sur Facebook, qui me permet de rester en contact direct avec mes clients et de les informer de la vie de la boutique et de la marque. Autant en 2003/2007 il fallait un blog pour promouvoir son site, autant en ce moment on sent le basculement progressif vers Facebook.

 Evene.fr :

Notre stratégie de communication repose essentiellement sur un modèle type affiliation, c’est à dire avec un modèle au CPA (coût par action). Nous nous appuyons également beaucoup sur nos clients existants par des envois réguliers de newsletters, ainsi que sur l’audience du site Evene.fr (2,7 millions de VU/mois – donnée Nielsen novembre 2007) en autopromotion. Enfin le référencement naturel nous apporte également de nombreux internautes puisque certaines fiches produits sont particulièrement bien référencées sur les moteurs de recherche.
Nous cherchons également à développer notre présence dans les réseaux sociaux et avons créé récemment un blog (www.passionnement-cadeau.com) qui vise à donner des conseils aux internautes qui recherchent des idées cadeaux.

A surveiller :

• Optimiser le taux de transformation
• Fournir des informations claires et précises à l’internaute sur la livraison, la sécurité de paiement, le produit, le prix
• Avoir une cohérence globale quant au positionnement du site, la cible, les messages de communication et l’offre produits.
• Soigner le référencement naturel dès la création du site
• Travailler la fidélisation par la constitution de bases de données, l’envoi de newsletters et pourquoi pas, la mise en place d’espaces participatifs (ex : blog) ?

Cote-aperitif.com

La stratégie adoptée est multiple avec une part importante accordée au référencement naturel. A savoir tout de même que Google adwords France refuse les campagnes d’annonces aux boutiques qui
commercialisent une large gamme de liqueurs, spiritueux et alcools forts. Une autre stratégie consiste à développer des partenariats entre sites sur une thématique commune et ainsi générer une valeur ajoutée pour l’internaute, sans oublier les blogs, portails, et autres générateurs de trafic.
La réussite est essentiellement conditionnée par le travail fourni, la créativité (création de VA), la pugnacité. Et le client doit être la source de toutes les attentions, car plus qu’ailleurs la fidélisation est le but à atteindre.

Instemporel.fr

Je travaille beaucoup sur le référencement naturel, Les clients qui ont acheté sur instemporel.com sont arrivés sur le site grâce à des mots-clés. Je travaille aussi sur la communication du site via deux blogs: instemporel.typepad.fr qui retrace ma vie d’entreprenaute et mariage en vogue qui est un blog de conseils et d’astuces pour les futurs mariés.
Je fais également partie du réseau mompreneurs qui est un réseau de femmes chefs d’entreprise qui ont la particularité d’avoir changé de vie à la naissance de leur enfant, entre autre pour mieux concilier leur travail ou passion avec leur vie de famille. C’est un réseau très actif où sont menées des actions de communication, échange de liens, échanges de bons plans…
Il faut proposer un concept, pas forcément révolutionnaire, mais qui réponde à un besoin précis de la population. Il faut être sérieux dans le travail, ne pas compter son temps et être réactif.
Je pense qu’il est primordial de bien ficeler leur offre de service ainsi que leur business plan. Et toujours ête en alerte vis à vis de la concurrence en se posant la question : quel est le plus que j’ai par rapport à la concurrence ?

Rueducommerce

De nombreuses niches ne sont pas encore exploitées sur internet. Il reste des marchés inexplorés, très spécifiques. Je pense qu’avec un marché du ecommerce à l’approche de sa maturité, l’avenir est aux spécialistes qui proposeront un vrai service au bon prix.
Il faut garder en tête que les e-consommateurs sont à la recherche avant tout de prix, de délais et de tracking. En offrant un bon niveau de service sur ces trois points clés, et en étant sur un marché porteur, on ne peut que percer !

www.kardamome.fr

La stratégie première est de miser sur un bon référencement. Je compte communiquer davantage sur le terrain, auprès de boutiques partenaires, etc… quant au budget, disons qu’il se compte plus en heures qu’en euros.
Ne pensez-pas qu’il suffit de déposer un nom de domaine pour réaliser des ventes… si le e-commerce présente bien des avantages il a aussi ses propres contraintes. Prenez soin de vérifier que ce mode de vente est adapté à votre produit et à votre façon de vivre. Veillez à bien vous entourer tant sur le plan technique que sur l’aspect conseil en e-commerce. Si chez moi la célèbre méthode du JUCQSYC (J’ai Un Copain Qui S’Y Connait) a fonctionné, cela n’est pas forcément valable pour tout le monde.

www.oanisha.com
Notre budget communication étant assez réduit, nous privilégions les outils de communication viraux et communautaires. Nous avons ainsi mis en place un blog pour faire partager notre démarche et nos valeurs, et un myspace pour toucher le monde de la création ; nous sommes en effet très impliqués dans ce domaine et participons en particulier à l’organisation d’un salon de la création et de l’entreprenariat multi-ethnique : Les Rencontres Ephémères.
Pour générer du trafic sur le site, nous utilisons les outils classiques :
* Référencement naturel
* Liens sponsorisés
* Comparateurs de prix généralistes ou thématiques
* Annuaires

Nous rencontrons également régulièrement nos clientes « dans la vraie vie » sur des salons pour faire découvrir notre catalogue et avoir un retour direct.
Une des clés de la réussite est très certainement d’avoir et de maintenir un positionnement original qui permette d’être remarqué dans la masse des boutiques en ligne (40 000 boutiques en France).
Ce qui est de plus en plus difficile, c’est de faire connaître sa boutique et d’attirer des clients. Une grosse partie du budget et des efforts du futur commerçant devra porter sur ce point.
Le créateur d’entreprise est bien souvent isolé face à ses questions et ses problèmes. La participation à des réseaux d’entrepreneurs est une nécessité et permet dans bien des cas de trouver des pistes, des réponses, des idées, des partenaires ou au moins de partager ses réflexions. Pour notre part, nous avons rejoins les Entreprenautes en début d’année.

Le Kit de Survie eCommerce

100 pages de conseils concrets pour réussir dans l'eCommerce.

  • Les premiers pas en eCommerce (choix de la solution, les marges...)
  • L'optimisation des images, des descriptions...
  • Optimiser la conversion
  • Diversifier son trafic

Vous recevrez également par email des conseils de ma part

www.quat-rues.com

Nous avons pris le pari de nous faire connaitre sans avoir recours à une publicité payante. Nous créons des partenariats par le biais d’échanges (liens, bannières, jeux concours…) et comptons, il faut le dire, sur de bonnes âmes, pour relayer notre actualité.

www.evydemmentbio.com

Pour l’instant je n’ai pas fait appel à l’achat de mots clefs sur google, je travaille sur le référencement naturel du site. Je positionne aussi la boutique sur des annuaires, quelques guides d’achat, sur des forums, sur des sites gratuits de communiqués de presse… Le blog est aussi un bon moyen de faire connaître son activité.

www.dlys-couleurs.com

En 2007, j’ai acheté des mots clefs pour générer du traffic et avoir des commandes.
En 2008, j’ai amélioré le référencement naturel du site, établit un contrat d’affiliation, lancé un blog et conclut des partenariats. J’achète des mots clefs uniquement pendant les périodes de fêtes.

www.gerardmarcel.com

Je n’alloue actuellement pas de budget pour faire connaitre le site. L’augmentation des ventes se fait à l’aide de 4 supports : le référencement et autres partenariats, l’affiliation, l’augmentation de la taille de la communauté et le bouche à oreille des clients satisfaits. Ayant notamment la gestion de plusieurs sites internet à fort trafic dans un domaine très concurrentiel (les jeux), j’ai acquis une plutôt bonne expertise dans le domaine du référencement. Cela assure un trafic ciblé et régulier.

www.trampofun.fr

Les grands axe pour faire connaitre ma boutique en ligne :
• le référencement naturel: je m’appuie sur mon site de conseil en trampoline qui est en première page sur Google.fr depuis septembre 2007 et en première position pour les 4 derniers mois. Outre l’apport de traffic, le site de conseil rassure et me positionne comme spécialiste.
• Le référencement payant est surtout centré sur google ads (j’ai arrêté Yahoo) et j’ai mis en place les partenariats vers les comparateurs de prix
• le volet social est travaillé avec la mise en ligne de vidéo de trampoline, l’écriture d’un blog et je suis l’actualité des blogs et forums pour répondre aux interrogations des internautes.  Selon moi, les clefs de la réussite pour un créateur de boutique en ligne, c’est d’être spécialiste et de se rendre indispensable le plus rapidement possible.

Être spécialiste :
Vous devez vous spécialiser sur un sujet tout simplement pour avoir quelque chose à dire ! Le référencement naturel passe par du contenu original et mis à jour. Rabâcher un sujet déjà présent 100 fois sur la toile est selon moi épuisant et peu motivant. Même si votre activité est très compétitive (jouet enfant): choisissez un thème, un axe de contenu. Il vaut mieux être premier sur un sujet peu courant qu’en page 10 sur un produit commun.

Etre indispensable : C’est en étant spécialiste et en se rendant indispensable sur un sujet précis que vous pourrez ensuite vous appuyer sur cette première marche afin de vous développer sur de nouveaux marchés.
Mes autres conseisl pour un entrepreneur indépendant qui veut se lancer dans la vente en  Ligne :
• Choisissez votre bataille (pour le référencement naturel) ==> je vends des chaises – la requête chaise est tapée 100 000 fois chaque mois sur Google: la bataille pour le référencement naturel sera trop dure mais je m’aperçois que “tabouret” fait 10 000 requêtes par mois et “chaise en osier” également ==> je choisis de me battre pour l’une de ses 2 requêtes afin d’avoir plus rapidement un bon positionnement sur les moteurs, même si c’est une requête secondaire. Un
positionnement rapide, c’est 1 an et je pourrais ensuite m’appuyer sur mes premiers résultats pour attaquer des mots cléfs plus compétitifs.
• choisissez votre boutique en ligne==> si vous avez un bon niveau technique, vous pouvez choisir de travailler avec un CMS en open source tel que Joomla avec virtuemart. Il a l’avantage d’être gratuit et d’avoir une communauté dynamique. C’est la solution que j’ai retenu pour mon site secondaire de jeux pour enfants. Je crois que c’était une erreur car je n’ai pas le niveau suffisant et donc je perds beaucoup de temps pour résoudre les problèmes techniques. Ma
boutique principale est en Oxatis qui est un acteur important de l’e commerce en France. La mutualisation de nombreux services, l’écosystème développé par Oxatis avec l’ensemble des acteurs français et la souplesse de la boutique en font une excellente solution. La solution de boutique internet Wizishop semble prometteuse mais je n’ai pas travaillé avec puisqu’elle vient à peine de sortir.
• créez vos catégories ==> quelque soit la boutique choisit, vous devez créez des catégories.
Pour mon activité: par marque de trampoline, par taille, trampoline enfant, trampoline avec filet…. C’est la structure de votre boutique. Cette structure doit refléter vos mots clefs secondaire et elle doit permettre une visite de la boutique logique et agréable pour vos visiteurs.
Pensez votre boutique comme la carte administratif française:
o Paris = mot clef principal ==> ma page d’accueil
o Lyon – Marseille – Lille = mots clefs secondaires ==> mes pages de catégories
o chef lieux de préfectures = produits ==> mes pages produits (sauf que dans une boutique, un produit appartient toujours à plusieurs catégories).
• Créez un modèle de page produit et remplissez quelques pages (par exemple une catégorie ou 10 pages produits)
• créez votre compte Paypal, vérifiez l’interaction boutique/compte Paypal et…
• mettez votre boutique en route !!! Alimentez dés le départ votre boutique avec du trafic payant afin de générer quelques ventes: rien de tel que les retours de vos clients au téléphone pour améliorer l’ergonomie de votre boutique. De plus, il ne sert à rien d’attendre 6 mois pour fignoler les détails: votre boutique doit vivre et vous apporterez chaque jour des modifications.

www.fee-corsetee.com

Le référencement naturel nous rapport ÉNORMÉMENT, étant un expert sur ce sujet, je travaille beaucoup dessus, que ce soit pour les créations sur mesure ou la boutique en ligne de fées. J’utilise également les campagnes publicitaires Adwords, très efficaces quand on sait les utiliser.

www.skinizi.com

Aucun budget si ce n’est les échantillons que l’on envoie aux sites qui sont intéressés.
Nous avons aussi passé énormément de temps à répertorier et à contacter tous les sites qui traitent des produits que nous avons en boutique. Nous avons même sympathisé avec pas mal d’entre eux, c’est le côté cool de ce dur labeur.
Sinon notre ami Google se charge de nous attirer la plupart de nos visiteurs. Le travail de référencement est vraiment essentiel.
Pour réussir ans l’ordre :
• Être à l’écoute et avoir beaucoup de respect pour ses clients ;
• Fournir un produit de qualité ;
• Garantir un SAV sans faille ;
• Mettre en oeuvre une expédition rapide ;
• Travailler à un excellent référencement ;
• Offrir un design vendeur et original ;
• Développer un site qui tend vers l’irréprochable ;
• Et boire des litres de bon café colombien

www.look-zippy.com

J’ai essentiellement une stratégie de bouche à oreille basée sur une qualité de service. Je sais que c’est une stratégie très longue, mais que les retombées sont très pertinentes. J’essaie également d’être présent sur les différents réseaux sociaux, mais c’est très chronophage pour un résultat difficile à mesurer.
Le courage et la ténacité sont des facteurs essentiels dans la réussite d’un projet. Il ne faut absolument pas compter sur le seul facteur chance. L’innovation permanente est aussi une nécessité, je considère qu’il vaut mieux être copié que copier les autres.

www.ozibao.com

J’utilise a la fois des méthodes traditionnelles (communiqués de presse, flyers etc…) et du online avec le blog, qui est un gros vecteur de trafic sur le site, les réseaux sociaux (groupe Facebook…), Twitter, bref tous les outils un peu “2.0″. Et puis petit boulot pour le référencement, aussi…


www.plus-de-bulles.com

J’achète des mots-clefs sur Google pour 1000 euros par mois, et j’ai signé des partenariats avec des moteurs de recherche spécialisés dans le vin comme Vinogusto ou FindaWind. Sinon, il y a évidemment le référencement naturel, mais c’est un travail de longue haleine, et le blog qui permettent de faire venir des visiteurs sur le site.

www.platine-center.com

Une des clefs est sans aucun doute le référencement naturel, car les coûts aux clics (Adwords, comparateurs de prix, etc…) augmentent chaque année… là où, au contraire, les marges chutent chaque année (hausse du pétrole, hausse des prix de fabrications, hausse de la concurrence, etc…).
Une deuxième clef est d’avoir un panier moyen élevé (ou en tout cas une marge brut en valeur absolue forte, disons au-moins 60 euros/panier).

www.bonbons-candy.fr

Notre stratégie repose :
1. sur le référencement,
2. sur les adwords,
3. sur le retour client,
4. sur les articles dans la presse ou les passages dans les pages shopping de certains magasines

Un bon produit, occuper une niche sélective, beaucoup de travail sur les photos, les argumentaires, le suivi client, rassurer les internautes sur les modes de paiement, sur les modes livraison et l’accueil téléphonique, un bon produit.
L’avenir appartient aux sites marchands ultra spécialisés dans un domaine vont tirer leur épingle du jeu.

www.bagatelles.fr

Jusque récemment, le budget publicitaire était proche de zéro, c’était le référencement naturel, certaines opérations gérées en interne et le blog qui apportaient le trafic sur Bagatelles.
Depuis quelques mois, j’ai affecté un budget récurrent de mille euros par mois à l’achat de mots-clefs.
Je ne suis pas certaine qu’il existe une recette miracle. Mais si j’observe un peu les entrepreneurs qui réussissent autour de moi, je dirais qu’ils ont trois traits de caractère communs : pugnacité, inventivité et sagacité.
Les premiers mois, on a l’impression que c’est beaucoup de temps de travail pour peu de ventes, mais qu’il ne faut pas se décourager.

Téléchargez le guide sur le Blog de Wizishop.

ebook gratuit : “Témoignages de 23 eCommerçants” par Wizishop
Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !

Partagez les articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.