Partagez les articles :

marketing produit

S’il est important de bien réfléchir à votre plan marketing, vous ne devez pas perdre de vue le fait que votre meilleur commercial reste votre produit.
C’est le bouche à oreille, l’utilisation… qui vous permettront de recruter simplement et gratuitement des nouveaux clients sur le court, moyen et long terme…
Vous devez donc travailler sur :
– La simplicité d’installation et d’utilisation.
– L’accompagnement pour la prise en main et le démarrage.
– Le retour sur investissement rapide de son utilisation.
– …
Pour augmenter votre taux de concrétisation vous devez simplifier les processus de décisions et lever les freins à l’achat avec par exemple :
– Supprimer les contraintes d’installation (ex: Saas pour les logiciels…)
– Eviter les prises de décisions importantes et engageantes (prix au mois sans engagement, 7 jours satisfait ou remboursé).
– Proposer des offres d’essais et des échantillons (ex: essai 30 jours…)
– Offrir des produits d’entrée de gamme pour ne pas être trop impliquant (ex: un ebook avant formation vidéo ou physique)
– …

Ensuite il faut mettre en place un générateur de prospects :

– Un Système automatisé qui permet de récupérer des prospects en jouant sur un levier (budget, contenu…) comme un Blog, des campagnes Adwords, de l’affiliation…
– Un système que l’on peut arrêter ou réduire selon le niveau de business.
– Un système qui permet un traitement automatique (emails de bienvenue, auto-répondeur…).
– Un système dont on peut mesure l’efficacité et la rentabilité.
Ce système doit être modélisé avec un cycle des ventes clair et scénarisé avec la construction d’une relation avec ses prospects afin d’établir une relation de confiance qui va au final inciter à l’achat :

La Checklist de l'Expérience Client

Téléchargez la Checklist (20 pages) pour piloter l'Expérience Client

  • 4 étapes pour piloter l'expérience client
  • Les actions à mettre en oeuvre à chaque étape
  • Des exemples pratiques

Vous recevrez également par email des conseils de ma part

cycle des ventes

Pour cela vous devez connaitre vos prospects :
– Ce qu’ils aiment et n’aiment pas
– Ce qu’ils ont besoins et pas besoin
– Ce qui les motivent et ce qui les démotivent
– Quels sont leurs problèmes
– Ce qu’ils aspirent à devenir ou ce que leurs entreprises leur réclament
– …
Utilisez le reverse engeniering pour calculer le nombre de leads nécessaires à la pérennisation de votre activité.
Voici une hypothèse simple pour une gamme de produits :
– Seuil de rentabilité : 50 000 €, avec une marge de 50%.
– Objectif de CA 100 000 €
– Panier moyen : 1 000 €
– Nombre de ventes à effectuer : 100
– Taux de concrétisation des prospects en clients : 10 %
– Nombre de leads à obtenir : 1000 / an
o 10 % des visiteurs du site téléchargent : 10 000 visiteurs / an
o 100 % des leads sont appelés (avec 2 appels pour joindre une personne) : 2000 appel / an, soit pour 210 jours = 8 appels / jour.
o …

Pour définir les medias de communication, vous prendre en compte le coût des différents outils marketing et l’importance afin d’utiliser le bon outil au bon moment, selon le votre produit et surtout votre marge :

cout acquisition clients

Qui est votre meilleur commercial ? C’est votre produit…
Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !

Partagez les articles :

7 thoughts on “Qui est votre meilleur commercial ? C’est votre produit…

  1. Article intéressant. Merci.
    Par contre je pense que le produit ne fera pas tout. Je suis d’accord avec les arguments avancés. Mais le meilleur des produits aura du mal a décoller si le marketing et l’image de marque autour du produit ne correspond pas à la cible visée.

    D’ailleurs on le voit sur le marché, des produits qui cartonnent alors qu’ils ne transcendent pas et inversement.

  2. En tout cas ce qui est sur, c’est que partir avec un produit de qualité est un plus. Il y a évidement beaucoup d’autre facteur aujourd’hui qui vont faire le succés ou non d’une boutique en ligne et la visibilité est primordial avec la concurrence incroyable qu’il existe sur la toile.

  3. C’est sûr qu’un produit de qualité sera plus facile à vendre mais pour se vendre tout seul, il faut d’abord assurer au moment du lancement et avec la concurrence féroce qu’il y a sur le web, c’est loin d’être gagné d’avance. La qualité seule ne suffit pas à faire vendre, du moins pas au tout début.

  4. C’est dramatique de publier un pareil non sens ! Depuis quand le produit est-il le meilleur commercial ?
    Je suis avec toujours beaucoup d’intérêt les avis conseils et recommandations de ConseilsMarketing qui sont en générale très pertinente.
    Je rappelle les basics de la vente :
    Une seule Loi …la loi des grands nombres et depuis le web 2.0 … La longue traîne
    Même si je reconnais que les commerciaux terrains tendent à disparaître pour déplacer le business sur Internet (voir blog PRM & Business social networking) l& mécanique de vente reste similaire … et toujours pas d’approche produit !

    Et oui, le marketing et le commerce condamnés à travailler ensemble et pas toujours d’accord …
    … je t’aime, moi non plus ;o)

  5. @Eric : Le titre est volontairement provocateur ;D

    Le but n’est pas de remplacer le commercial, le site internet, la campagne de communication… par uniquement un (bon) produit…

    Le but est de rappeler qu’avant de penser marketing, vente, communication… il ne faut pas oublier de penser que son produit reste son meilleur vendeur car 100% gratuit et surtout plus crédible (le pouvoir de la recommandation).

    Si un bon produit n’est pas forcément un succès de nos jours, un mauvais produit mal conçu n’a quasiment plus aucune chance de fonctionner malgré un marketing ou un effort de vente important.

    Or la tendance actuelle est trop de penser “marketing” au lieu de penser “client” et réponse à ses attentes.

    Des centaines de produits & sites suivent désormais cette démarche (basecamp…) et c’est un critère de succès (mais pas obligatoire), et leur succès s’est créé grâce au bouche à oreille, au parrainage (volontaire ou rémunéré)…

  6. Je trouve que cet article synthétise très bien un processus client de bon sens.
    J’aime beaucoup ces schémas qui résument les étapes à construire, notamment sur son site s’il s’agit d’une activité on-line.

  7. je suis formateur en marketing et suis particulièrement ravi d’être toujours en contact avec vous et ce genre d’article répond effectivement a mes attentes en terme de connaissances en marketing dans son ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.