Partagez les articles :

 

jacques froissant

Nous avons interviewé Jacques Froissant, fondateur d’Altaide, cabinet de conseil en recrutement RH dans l’univers du digital.

1 – Est ce que tu peux nous dire comment le marketing est arrivé dans le secteur du recrutement ?

Le digital impacte le recrutement, et le marketing tout  particulierement, surtout depuis l’arrivée des medias sociaux au sens large.

Le recruteur va faire une utilisation particulière des blogs, de Facebook ou de Twitter, des réseaux sociaux professionnels… pour accéder à des millions  de profils de manière très différente.

Et c’est cela qui change la donne.

 

2 – Est ce qu’on est obligé de faire du  Personal Branding si on veut trouver un job ?

Aujourd’hui quand on est en recherche d’emploi ce qui compte ce n’est pas de faire du personal branding a tout va (voir notre article sur les 5 étapes du Personal Branding)…

Ce qui est important c’est d’abord de connaitre les basiques….

Il y a toujours les outils traditionnels et incontournables comme un profil à l’APEC pour un cadre.

Il y a aussi réussir son entretien d’embauche, qui reste essentiel.

Voici par exemple les 10 principales causes d’échec d’un entretien d’embauche :

1.Confondre obtenir un entretien avec obtenir une emploi
2.Etre en retard
3.Mal se présenter
4.Ne pas se renseigner sur l’entreprise que l’on rencontre
5.Prendre les choses à la légère
6.Manquer de motivation
7.Montrer trop peu d’enthousiasme
8.En faire trop
9.Passer son temps à critiquer ses anciens employeurs
10.Ne pas écouter son interlocuteur


 

Et bien entendu le CV, avec 10 erreurs à éviter :

1. Soignez la forme : à elle seule cela peut faire la différence !
2. Respectez les règles : nom et coordonnées en haut à gauche,  CV une page, format vertical (plus facile à lire à l’écran)
3. Montrez votre savoir faire : des réalisations concrètes avant  tout !
4. Equilibrez les paragraphes : stages long / court
5. N’étalez pas votre formation : ce n’est pas de la confiture !
6. Ne vous discriminez pas vous même : âge, adresse,…
7. Mettez des liens vers votre blog, portfolio, projets sur lesquels  vous avez travaillé
8. Evitez la rubrique fourre tout (loisirs, voyages) : n’y mettre que  des éléments qui ont du sens (rôle d’animateur dans une assos  par ex)
9. Soignez la photo ou n’en mettez pas !
10. To be or not to be bilingue : ne mentez pas sur votre niveau en  langue

 

Ensuite c’est se dire : Où vont aujourd’hui les chasseurs de têtes, les chefs d’entreprises… au delà des outils traditionnels ?

Et donc avoir un profil sur LinkedIn et sur Viadeo, ça a encore plus de sens maintenant.

Cependant il faut un vrai profil, c’est à dire un profil pensé Web, avec une check liste :

– j’ai pensé aux  mots clés,

– j’ai pensé référencement et visibilité sur le site linkedin & viadeo ,

– j’ai pensé comment un recruteur va potentiellement me chercher,

– …

Il faut qu’un recruteur puisse vous trouver  lorsqu’il a besoin d’un profil ciblé.

Donc il faut trouver un moyen d’apparaître sur le Web, sur l’APEC, sur Viadeo, sur Linkedin…

Voici quelques conseils :


Je vous offre mon guide 

"100 conseils pour réussir sur le web "

C'est le fruit de plus de 15 ans à travailler sur le web : je vous explique tout ce que j'aurais aimé savoir lorsque j'ai débuté sur internet...

Vous allez apprendre à attirer plus de prospects, améliorer votre conversion, rentabiliser votre temps, fidéliser vos clients... 

+ 10 minis guides pratiques (emailing, référencement...)

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

 

3 – Que faut il faire pour trouver un job sur internet ? Est ce qu’il faut tenir un blog, faire des tribunes dans les magazines  ?

Encore une fois il faut d’abord répondre aux  basiques…

Il faut d’abord être présent sur LinkedIn et  Viadeo.

Deuxièmement, ce qui est intelligent de faire c’est d’être capable de diffuser de l’information et du savoir faire autour de ses compétences.

Le meilleur vecteur aujourd’hui c’est un blog.

C’est le conteneur d’informations que vous maîtrisez et sur lequel vous publiez des exemples de vos compétences.

Ensuite vous allez  relayer les informations sur d’autres réseaux sociaux à travers les statuts que vous allez alimenter.

Ces quelques étapes sont l’embryon d’une vraie stratégie.

Si vous voulez en savoir plus, nous faisons des formations chez Altaide.

Elles sont conçues pour les chercheurs d’emplois, avec un tarif à 50 euros.

C’est en physique et en général on reçoit entre 70 et 80 personnes.

 

4 – Quels sont les conseils, les stratégies… que tu as vu chez certains candidats pour se distinguer sur des réseaux comme LinkedIn ou Viadeo ?

 

Alors aujourd’hui, je vais dire que 95% des profils sont mal faits.

Donc déjà ceux qui ressortent du lot sont les profils qui sont bien faits.

Il y a des petites astuces comme bien utiliser les mots clés dans son titre.

Je vois des gens qui mettent “Michel Dupont en recherche d’emploi”.

En tant que recruteur je ne tape pas “en recherche d’emploi”, je vais plutôt taper “community manager”.

C’est grâce aux  mots clés qu’on va essayer de retrouver des profils.

Les gens qui utilisent la possibilité qu’offre LinkedIn d’avoir une URL qui comprenne votre nom, sont forcément plus visibles.

L’URL par défaut comprend de nombreux chiffres (votre numéro d’inscription en ligne)… Donc si vous vous inscrivez aujourd’hui vous serez peut être le numéro 226 millièmes…

Il faut aussi exploiter le pavé “résumé” (présentation sur Viadeo), qui est sous exploité…

Pourtant c’est un pavé qui vous permet de résumer vos compétences, ce que vous voulez faire,  si vous êtes en recherche d’emploi…

Et puis il y a la partie “expériences”, où l’on a de la place pour écrire énormément de choses.

Sur LinkedIn, on peut avoir un format différent, et donc sortir le cadre de l’écran.

Ca peut faire 8 pages mais comme sur le Web cela ne fait qu’une seule page, et donc cela permet de ne pas se limiter a un cv d’une page

 5 – Tu m’as dit que le recruteur est quasiment devenu un community manager recruteur, qu’est ce que c’est exactement ?

De manière générale, un RH, un recruteur d’entreprise… est quelqu’un qui doit penser Marketing dans son recrutement.

Aujourd’hui, en fonction de ses cibles, on va utiliser un ensemble d’outils, et donc cela nécessite d’appréhender les mêmes outils qu’une direction de marketing classique.

Il faut aussi apprendre à apprendre durant toute sa vie… et s’auto former.

C’est aussi valable pour les candidats.

Je vais prendre un exemple simple : quand l’iPhone est arrivé avec  iOS, personne ne connaissait iOS à part les gens d’Apple.

Les développeurs ont appris par eux mêmes : ils sont allé sur le site d’Apple, et ils ont tout appris…  Et après un an, il y avait 250 000 applications dans le Apple Store !

Tout cela avec sans école de formation, uniquement en apprenant par soi même.

 

Si vous voulez vous renforcer en marketing digital, il faut commencer par identifier qui sont les influenceurs, où lire des business cases…

Il y a des choses intéressantes sur le Web, et on commence même à voir émerger les fameuses MOOC qui sont des formations en ligne.


 

 

6 – Pour en savoir plus sur toi, on va sur quel site internet ?

On va tout d’abord sur Altaide.com, mais aussi sur Twitter sur @altaide, ou sur @altaide_jf.

On peut aussi visiter notre blog,  notre page entreprise sur LinkedIn…

Nous partageons beaucoup d’informations sur LinkedIn,  et nous utilisons aussi  Pinterest.com

Les trucs et astuces de Jacques Froissant pour trouver un job sur internet from frederic CANEVET on Vimeo.

En complément quelques trucs et astuces pour Linkedin :

Les trucs et astuces de Jacques Froissant pour trouver un job sur internet
Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !

Partagez les articles :

2 thoughts on “Les trucs et astuces de Jacques Froissant pour trouver un job sur internet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.