Partagez les articles :

L’explosion des données numériques et la digitalisation de l’économie offrent de nouvelles opportunités de voir et d’analyser le monde.

C’est notamment une belle opportunité de mieux piloter votre activité et d’être dans l’anticipation : évolution des besoins, augmentation brusque des demandes… grâce à l’exploitation du Big Data.

Pour certains la donnée va prendre une telle valeur qu’elle pourrait devenir un nouveau carburant (data is the new oil), voire une monnaie (data is the new currency).

C’est pourquoi dans cet article je vais vous montrer en quoi le Big Data peut devenir une réelle opportunité de business pour toutes les entreprises, du Freelance à la Grande Entreprise.

Mais avant de commencer, un rappel de la définition du Big Data : ce sont des “mégadonnées” (ou données massives) qui peuvent être structurées (ex: les visites d’un site, les ventes…. qui ont une structure précise) ou non structurées (ex: du texte, des dates, des nombres… tout mélangé).

Pour que de la data soit considérée comme de la Big Data, il faut généralement que les 4V soit vérifiés :

  • Volume : un énorme volume de données à traiter (en stock ou en augmentation)
  • Variété : ce ne sont pas juste des annuaires avec des données très simples
  • Vélocité : l’analyse se faisant en “temps réel” ou dans des temps de traitement qui permettent de réagir rapidement.
  • Véracité : c’est la qualité des données (sinon les choix de décisions se baseraient sur des données fausses).

 

Les 4 V qui définissent la Big Data

On associe souvent big data avec outils informatiques complexes de gestion de base de données.

Les petites structures seraient-elles donc en difficulté pour tirer parti du big data ?

C’est oublier que le web regorge d’outils souvent gratuits (ou peu onéreux) qui peuvent vous aider à exploiter le big data pour prendre les bonnes décisions ou découvrir des poches de croissance pour votre business.

Pour vous en convaincre, dans cet article prenons l’exemple d’un organisme de formation qui tirerait parti de des outils du Big Data dans son activité, via des outils gratuits ainsi que des outils payants.

 


Partie 1 – Les outils que tout le monde connaît qui utilisent du Big Data

Le Big Data est déjà dans de nombreuses applications que nous utilisons tous les jours… sauf que nous ne savons pas que c’est du Big Data car c’est souvent totalement “transparent” pour l’usager, alors qu’en coulisses des volumes massifs de données sont analysés en quelques secondes…

 

1 – Google Trends, la base de données des recherches depuis le début du web

Commençons par un premier outil très simple et très pratique et dont le nom ne vous est sûrement pas inconnu : google trends.

Google Trends se base sur les données des recherches des internautes dans le monde entier, avec une finesse qui va à la région Française pour 1 mois clé.

C’est un excellent outil pour :

  • Analyser la tendance d’un marché via le volume des recherches de termes d’un point de vue “macro” grâce à l’exploitation des recherches effectuées par les internautes sur les X dernières années.

Ainsi, un organisme de formation peut se poser la question s’il est pertinent de monter une formation sur un sujet à la mode : les chatbots (voir cette checkliste) !

  • Comparer en vue macro 2 thématiques pour savoir celle qui a le plus de potentiel.

Par exemple vous pouvez voir ci dessous la comparaison des recherches entre chatbot et intelligence artificielle, ce qui nous permet de savoir qu’entre 2 thématiques pour une formation, monter une entreprise, proposer un livre blanc, choisir un axe de communication… il vaut mieux parler d’intelligence artificielle que de chatbot.

  • La saisonnalité et l’évolution d’une thématique

Mettons-nous donc dans la peau d‘un organisme de formation qui vend de la formation à Excel.

Hormis la vente bien sûr, une de nos préoccupations majeures est l’évolution du marché : est ce que le marché reste porteur… ou est-il en déclin ?

En tapant « formation Excel » dans Google Trends, cela nous donne la variation des recherches google sur ce thème depuis 2004. On constate que le marché est en stagnation (voire en légère régression), et donc qu’il serait pertinent pour l’organisme de formation de se trouver de nouveaux marchés.

Avec Google Trends, vous pouvez mieux anticiper la demande et calibrer le nombre de formateurs nécessaires en fonction des pics et des creux de recherche, ainsi que la stratégie globale de l’entreprise.

2 – Google suggest, ce que cherchent vraiment les internautes

Je vous offre mon guide 

"100 conseils pour réussir sur le web "

C'est le fruit de plus de 15 ans à travailler sur le web : je vous explique tout ce que j'aurais aimé savoir lorsque j'ai débuté sur internet...

Vous allez apprendre à attirer plus de prospects, améliorer votre conversion, rentabiliser votre temps, fidéliser vos clients... 

+ 10 minis guides pratiques (emailing, référencement...)

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

Lorsqu’un internaute commence à taper une requête dans Google, certains mots vont lui être suggérés de manière pertinente.

Il s’agit de l’outil Google Suggest qui est donc une saisie semi-automatique (ou saisie prédictive) qui se base sur les dernières recherches effectuées par les internautes de ce pays sur ces mots clés.

Tapons la requête « formation Excel » et cela va nous aider à mieux anticiper les besoins précis des internautes en suggérant les demandes connexes les plus fréquentes.

Cela peut concerner une formation avancée par exemple : on peut voir que les internautes qui sont déjà formés ou déjà habitués à Excel recherchent des formations plus avancées, et dans ce cas, il faut ajouter cette formation au catalogue, ou penser à mettre une FAQ sur les formations pour indiquer les niveaux de formation Excel (débutant / avancée / script /….).

Cela peut aussi permettre d’adapter notre présence géographique : l’outil nous détaille par exemple dans les villes où sont recherchées les formations selon Google.

Cela peut aussi servir d’idées pour attirer les gros volumes de trafic : “Formation Excel en ligne gratuite” étant très recherché, peut être que proposer sur son site un extrait gratuit de quelques leçons permettrait de capter un peu de cette demande.

 

3 – Google Adwords, les mots clés les plus recherchés sur Google

L’outil Google Ads sert à mettre en place des campagnes d’achats de mots clés dans le moteur de recherches de Google…

Mais il comprend aussi des outils qui offrent des informations précieuses sans dépenser un centime (il suffit d’ouvrir un compte Google Adwords mais sans lancer de campagne).

Pour cela allons dans “outils” puis dans “outils de planification de mots clés”, nous pouvons déjà voir quel est le coût au clic, le niveau de concurrence…


Cela peut donner des idées de nouveaux thèmes de formation auxquels nous n’aurions pas pensé par exemple.

Cela peut aussi nous renseigner sur des problématiques majeures renseignées par les internautes dans le cadre d’un projet de formation.

Connaissant bien ces attentes, nous pourrons communiquer de manière plus pertinente et mieux rassurer vos futurs clients.

Il y a 2 choix, soit rechercher de nouveaux mots clés, ou mieux obtenir un volume de recherches pour des mots clés :

Obtenir le nombre potentiel de prospects si on lance une campagne sur une nouvelle formation (ex: une formation excel) :

 

Ensuite,  cliquons sur « Rechercher de nouvelles idées de mots clés”. Tapons le mot clé « formation Excel » :

 

L’outil nous donne en résultat des nouvelles idées de recherches réalisées par les internautes avec leur volume mensuel.

On comprend par exemple que les internautes parlent aussi de « cours excel » et même plus largement de « formation bureautique ».

Aussi, pour mieux quantifier les demandes, il est important d’additionner toutes ces recherches.

 

4 – Google Analytics, l’analyse de votre site web en temps réel !

Google Analytics est typiquement un outil qui sans le dire fait du Big data : il capte des centaines de données depuis le trafic de votre site web (parcours des visiteurs, temps passé sur le site, données du navigateur…) pour vous donner les informations sur le comportement des internautes sur votre site web.

Il existe plusieurs fonctions particulièrement intéressantes et simples à utiliser.

 

La fonction trafic en temps réel

La fonctionnalité « temps réel » est très utile pour analyser immédiatement les résultats d’une action très ponctuelle ou surveiller des pics de trafic.

Cela n’a l’air de rien, mais pour un gros site, cela revient à traiter en quasi temps réel un énorme volume de données et à les représenter de manière dynamique.

Par exemple l’entreprise vient de lancer une campagne publicitaire, des relations presses ou influenceurs… ou elle vient de lancer une campagne virale sur les media sociaux.

Elle aimerait bien savoir si le budget apporte des résultats concrets immédiats.

En consultant le trafic en temps réel de notre site, nous allons constater l’augmentation du trafic. Nous pourrons facilement remonter à la source des visites générées.

En nous montrant réactif, nous créerons un effet boule de neige et une belle opération de communication.

Et en poussant la mécanique plus loin, nous pouvons aussi anticiper un plus grand volume de contact durant quelques jours et vous préparer en conséquence.

Fonctionnalité Recherche Interne

Google Analytics regorge d’autres données utiles pour mieux décrypter le comportement de nos visiteurs.

Tout d’abord, l’onglet « comportement » nous renseigne sur la navigation de nos internautes.

La base est de bien identifier les pages les plus populaires mais nous pouvons aller beaucoup plus loin.

Le flux de comportement nous donne des indications sur le chemin suivi.

Peut-être en déduirons-nous qu’il faut être plus direct dans le processus de devis ? Ou alors nous constaterons un nombre d’abandons importants sur une page : nous avons mal compris nos clients ou une formation n’est plus dans l’air du temps, il est donc inutile de mettre de l’énergie pour trouver des formateurs et essayer de la vendre.

 

La fonctionnalité Site Search (pensez à l’activer dans l’admin si vous utilisez Google comme moteur de recherches pour votre site web) donne de précieuses indications sur les utilisations du moteur de recherche interne du site.

Nous découvrirons peut-être que certaines recherches n’ont pas de réponses satisfaisantes sur le site : il est peut-être temps de créer un nouveau thème de formation à notre catalogue, les gens utilisent des synonymes ou des noms de nouveaux produits (ex: Microsoft Power BI dans Excel…).

Fonctionnalité Donnée Démographique

L’outil nous donne aussi une estimation du profil démographique des visiteurs (accessible dans la rubrique « audience ») : l’âge, sexe…

Nous pensions toucher les hommes de 45-54 ans ? Manqué ce sont finalement majoritairement les femmes de 35-44 ans.

Cela peut servir à adapter les messages publicitaires, les visuels, le ciblage sur Facebook Ads…

 

Fonctionnalité Segment sur le marché

La rubrique « centre d’intérêt » nous donne également de précieuses indications sur les centres d’intérêt de nos visiteurs en matière d’achat de produits et service.

Nos utilisateurs sont des mordus de high tech et service mobile ? Il est peut-être temps de muscler notre offre de digital learning pour leur offrir une expérience inoubliable accessible partout et à n’importe quel moment !

Partie 2 – Les outils Marketing utilisant du Big Data

 

5 – SocialBlade, tous les profils sociaux du web !

Le marketing d’influence a le vent en poupe et représente une des opportunités pour gagner en visibilité pour des nouvelles offres, de l’affiliation…

Par exemple si l’entreprise de formation a réalisé un module elearning innovant, et ils veulent la faire connaître.

Il suffit d’utiliser des outils d’identification d’influenceurs (ex : blogueurs influents dans le high tech…) pour soit les contacter pour leur proposer un essai gratuit, soit les payer pour gagner en visibilité.

Souvent le souci que nous avons identifié c’est comment faire un premier tri ? Nous n’avons bien sûr pas le budget pour nous faire accompagner par une agence spécialisée.

Un outil va nous venir en aide : il s’agit de socialblade.

Nous saisissons le nom d’utilisateur du blogueur influent identifié :

Puis en retour, nous obtenons les statistiques de ses différents comptes sociaux (youtube notamment) pour vous faire une première idée.

Ensuite, à nous de jouer et de commencer à prendre contact pour nouer un partenariat gagnant-gagnant.

Mais il y a encore mieux, les outils qui permettent de vérifier si les followers sont “vrai” ou pas (ex: des étrangers, des bots…) afin de ne sélectionner que des influenceurs de qualité.

Par exemple hypeauditor.com vous permet d’analyser des comptes instagram :

Cependant rien ne vaut une confirmation avec une analyse manuelle : nombre d’interactions (likes, commentaires…), la viralité (retweets, partages…), le pourcentage de followers français / étrangers…

 

6 – SEMrush, la base de données des recherches sur Google

SEMrush récupère les données de positionnement dans Google afin d’analyser votre positionnement (et celui de la plupart des sites) sur des mots clés dans le moteur de recherches N°1 en France.

Grâce à leur méga base de données, vous pouvez voir sur quels mots clés vous êtes positionné (perte / gains de positionnement), les articles des concurrents qui génèrent le plus de trafic,  les mots clés connexes à une expression, le niveau de difficulté d’une expression, les posts les plus viraux de vos concurrents sur les media sociaux, une estimation du budget Adwords pour une expression, les backlinks depuis les sites externes vers le site de vos concurrents…

C’est un outil très simple qui permet de faire un audit de sa situation et des concurrents, puis de suivre l’évolution de ses actions marketing et de ses concurrents.

 


7 – Similar Web, l’annuaire du web !

 

Smilarweb est un site qui permet d’avoir une évaluation du trafic des sites de vos concurrents.

C’est un outil qui regorge d’informations.

Il nous donne par exemple de précieuses informations sur les sources de trafic de nos concurrents, par exemple le réseau social qui leur apporte le plus de trafic, les backlinks les plus importants…

L’outil permet aussi d’avoir un regard externe sur notre propre site via la comparaison d’un site avec un autre :

A noter : similar web offre généralement une meilleure estimation du trafic d’un site que SEMrush, car SEMrush utilise surtout les données de trafic du moteur de recherches de Google.

 

8 – Smart Look & Hotjar l’analyse du comportement des internautes sur votre site web !


Ce serait génial d’être dans la peau des visiteurs de notre site Web pour améliorer leur expérience de navigation, non ?

C’est désormais possible avec des outils comme Smartlook, Hotjar…

Ces outils permettent de suivre l’internaute au cours de sa navigation : voir les pages de navigation, là où il a scrollé, les formulaires qu’il a commencé à compléter sans les terminer…

Un bon moyen d’analyser son tunnel de conversion, les zones chaudes et les zones froides… notamment.

Il ne reste plus qu’à mettre en place les modifications ciblées sur l’ergonomie de notre site sans avoir à dépenser des fortunes en UX design.

 

Les outils issus du growth hacking et du social media

Nous avons vu précédemment des outils très classiques du marketing.

Avec l’avénement du Growth Hacking (voir la définition du Growth Hacking, ou ma formation vidéo au Growth Hacking) de nouveaux outils sont désormais disponibles.

Ils utilisent aussi la puissance des données disponibles sur le web à des fins marketing et commerciale… en faisant bien attention à respecter les Lois bien entendu !

Respecter la Loi cela veut dire :

  • Respecter le RGPD et Bloctel (pour les téléphones)
  • Ne pas Spammer et avoir toujours le consentement

 

 9 – Hunter.io ou voilanorbert.com, les devins des emails B2B !

La prospection par email reste un incontournable malgré tout ce que l’on peut entendre afin de vendre un projet à une entreprise.

L’email est la coordonnée fixe à la fois simple, sans être trop intrusive, et elle permet de laisser un message bien argumenté à un prospect…  

Encore faut-il savoir à quelle adresse envoyer cet email !

Par exemple vous rencontrez une personne sur un salon mais vous n’avez pas eu le temps d’avoir sa carte de visite, vous voulez contacter un contact sur Linkedin mais avec son adresse Pro et pas perso, vous avez eu une recommandation par un de vos contact d’appeler un prospect mais vous n’avez pas ses coordonnées…

C’est là qu’il est intéressant d’utiliser des outils B2B comme Hunter.io ou VoilaNorbert.com

 

Ces 2 outils vous permettent de retrouver une adresse email d’un contact en se basant sur plusieurs techniques : le partage des coordonnées, les pages visibles sur le web, la reconstruction des adresses…

Par exemple sur Hunter.io, si vous entrez le nom de domaine d’un site, il vous donne toutes les adresses emails liés que l’outil connaît avec les pages sur lesquelles il a trouvé cette adresse :

Et c’est le même principe avec VoilàNortbert :

 

10 –  Dropcontact.io, la structuration des bases de contacts !

Le problème dans de nombreuses entreprises, ce sont les bases de données hétérogènes (fichiers de salons, de web séminaires…) avec des formats différents (excel, CSV, champs…) et des données différentes (parfois des emails, d’autres fois le téléphone…).

Avec DropContact.io, le problème est résolu : cet outil exploite les méga bases de données, des algorithmes… et croisent des informations pour fusionner des bases de données diverses, tout en les enrichissants avec des informations complémentaires (emails, SIRET, Activités…).

 

 

11 – Coldcrm.com, découvrez les numéros de portables du web !

Cet outil exploite les données disponibles sur le web (dark web, fichiers…) pour récupérer les numéros de téléphone portable B2B.

Le principe est simple : vous avez rencontré une personne en soirée, sur Linkedin, lors d’un salon… mais vous avez oublié de prendre son numéro de téléphone.

Normalement vous devriez appeler le standard de l’entreprise et demander le numéro de téléphone… mais désormais c’est du passé !

Cold CRM vous permettra de retrouver un numéro de téléphone avec une probabilité de 80 à 90%

 

Vous voulez en savoir plus ?

Si le Big Data vous intéresse, et vous souhaitez en savoir plus sur comment intégrer le big data dans votre stratégie marketing, je vous conseille la lecture du le livre « la boîte à outil de la stratégie big data ».

Vous pouvez aussi vous former au big data avec optedif

 

Découvrez 11 outils qui utilisent le Big Data pour faire du Marketing, du Growth Hacking…
5 (100%) 3 votes

Partagez les articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.