Partagez les articles :

Après la première partie “Lire dans les pensées de vos concurrents”, voici la seconde partie de notre dossier consacré à l’analyse de la stratégie WebMarketing de ses concurrents… comme si vous aviez une boule de cristal !

 

 

Identifiez les sites sur lesquels faire de la publicité ciblée

Online Business Idea.

 

Dans “Organic Search” et “Concurrents” vous avez la liste des sites qui ont un référencement naturel important pour vos mots clés.

analyse adsense

Vous pouvez vous en servir pour lancer des campagnes  publicitaires Google Adwords sur le réseau de contenu “Adsense” (les blogs, les forums… qui affichent des publicités), et ainsi faire de la publicité ultra ciblée, en ne payant qu’au résultat (au clic).

Dans ce site ce sont les publicités en rouge :

pub-adsense-michael-jackson

Par exemple “TrucsDeBlogueuse.com”  est dans le Top 10 des sites “similaires” à conseilsmarketing.fr en termes de mots clés SEO.

liste des concurrents

Et si l’on va sur le site, on peut observer un emplacement Google Adsense dans la barre de navigation, et donc en créant une campagne Google Adwords “réseau de contenu” et en sélectionnant cet emplacement sur ce blog vous allez pouvoir toucher des clients potentiels.

trucs de blogueuse

 

Important : faire de la publicité sur le réseau de contenu Adsense doit être fait via une campagne Adwords spécifique.

En effet il y a d’une part une fraude au clic importante, mais surtout les gens qui surfent sur les blogs, forums… ne sont pas là pour acheter.

Vous devez donc faire soit une publicité avec une super promo irrésistible, soit mettre un visuel très accrocheur, soit proposer du “gratuit” (audit, quizz, livre blanc…) pour récupérer des prospects.

 

L’analyse de la stratégie Adwords de vos concurrents

 

Pour cela rendez vous dans “Recherche Publicité”, puis positionnement :

analyse pubs adwodss

Il suffit  de rentrer l’URL de votre concurrent, et vous verrez tout d’abord une vision Macro des budgets Adwords de vos concurrents.

 

 

Par exemple pour un site eCommerce B2B, on voit qu’il y a pic de dépense Adwords en septembre (queues de budgets), en juillet/août que le budget est en baisse… et que de manière globale le budget Adwords est en baisse depuis 2013 :

traffic google adwords

Il y a aussi l’estimation du nombre de mots clés et du budget (à prendre avec précaution, ce ne sont que des estimations).

Je vous offre mon guide 

"100 conseils pour réussir sur le web "

C'est le fruit de plus de 15 ans à travailler sur le web : je vous explique tout ce que j'aurais aimé savoir lorsque j'ai débuté sur internet...

Vous allez apprendre à attirer plus de prospects, améliorer votre conversion, rentabiliser votre temps, fidéliser vos clients... 

+ 10 minis guides pratiques (emailing, référencement...)

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

Cela permet néanmoins de comparer votre stratégie Adwords par rapport à celle de vos concurrents : quel est leur budget total, comment il évolue…

 

A noter : vous pourrez aussi faire une analyse au niveau des mots clés et même au niveau des pages du site Web.

 

Suite à cela vous pouvez vous quels sont les expressions que votre concurrent a acheté pour ses campagnes Google Adwords :

analyse des campagnes adwords

Vous pouvez voir pour chaque mot clé :

– La position en Adwords

– Le volume de recherches

– L’estimation du CPC

– L’URL publicitaire

– L’estimation du montant Adwords dépensé

Cette analyse permet de savoir quels sont les mot clés utilisés par votre concurrent sur Adwords, pour savoir si vous devez acheter ceux qui vous intéressent :

– Les mots clés de marque (noms de produits, nom propres…), avec les précautions qui s’imposent comme indiqué ICI dans le règlement de Google.

– Les mots clés génériques que vous n’avez pas listé dans vos campagnes (ou contrer votre concurrent).

– Les mots clés avec un CPC peu élevé.

– …

 

A noter : le menu “position changes” n’est pas toujours très pertinent, les baisses / hausses dans le positionnement Adwords n’est pas toujours très juste.

 

Le menu “Concurrents” vous avez une analyse des principaux concurrents dans votre thématique et découvrir des idées de mots clés.

 

recherches publicités adwords

 

Vous verrez quels sont les leaders qui font des annonces Google Adwords, et leur stratégie (volume de mots clés, valeur des mots clés…).

Par exemple on voit qu’il y a un 1 gros acteur qui dépense beaucoup (en haut à droite) avec beaucoup de mots clés, tandis que d’autres son plus dans des stratégies d’avoir moins de mots clés mais avec des coûts plus élevés (x: Zefyr.net qui se concentre sur 126 mots clés).

analyse des concurrent adwords

Dans la liste détaillée vous avez la liste de tous les sites qui font des annonces Adwords sur une thématique :

 

analyse campagnes google adwords

L’intérêt est de repérer des nouveaux mots clés intéressants, en regardant quels sont les mots clés communs par rapport aux total de leurs mots clés.

Par exemple http://gestion-compta-paye.com/ a 14 mots clés communs avec Ciel.com,  mais ils ont 222 mots clés en tout.

Il y a donc un gisement de mots clés à exploiter pour Ciel.com :

mots clés adwords d'un concurrnet

Attention : il ne faut pas non plus copier tout les mots clés aveuglément…

Par exemple le mot clés avec le plus de volume “comptabilité” est sans doute un peu trop générique (tout le monde qui tape “comptabilité” ne veut pas de logiciel de compta…)…

Dans ce cas il faut le combiner avec un mot clé négatif (ex: – gratuit), ou utiliser un groupe d’annonces spécifiques pour maîtriser son CPC, ou mesurer le ROI de cette campagne…

De même le mot clé “Maisonbleuciel” est sans doute hors sujet…

 

A noter : la colonne “pos” (position) permet aussi de savoir si votre concurrent essaie toujours d’être en première position (pour avoir le plus de clics), ou un maximum de rentabilité en étant deuxième, troisième ou quatrième !

 

En revanche vous pouvez aller cherche plus loin que votre top 10, et voir la stratégie d’autres acteurs comme ceux ci dessous qui ont plusieurs centaines de mots clés Adwords :

mot clés adwords

 Dans ce cas vous devez analyser leurs campagnes et savoir ce qu’il font de particulier (il suffit de cliquer sur le nom du concurrent) :

– Est ce que le style de leur annonce est particulier (la forme, les bénéfices…)

– Est ce qu’ils ont beaucoup d’annonces pour chacun des mots clés (personnalisation extrême…)

– …

Par exemple pour le concurrent avec plus de 500 mots clés, ils ont beaucoup d’annonces, et on peut voir les exemples en cliquant sur “Full Reports” :

exemples d'annonces adwords

 

Vous verrez qu’il y a 138 annonces pour 580 mots clés, alors que Ciel en a que 58 pour 107 mots

analyse pub adwords

 

Rappel : pour faire cliquer un prospect il est important de faire appel à l’émotion. Car c’est l’émotion qui pousse à l’action initiale, et c’est ensuite que l’on rationalise par des chiffres, des preuves d’achat, de la ré-assurance…

 

Cependant comme tout le monde n’est pas forcément émotionnel, il faut aussi des éléments factuels (chiffres, études…).

Par exemple indiquez un problème ou un bénéfice sur la premier ligne, puis

– soit une promotion (ex: frais de ports offerts, -50% de réduction…),

– soit une émotion (ex: ne perdez plus de l’argent, gagnez du temps),

– soit une réassurance (ex: satisfait ou remboursé, AOC, Made in France…).

– soit un cadeau (ex: audit gratuit, testez vos connaissances…).

– …

 

Pour obtenir un suivi des annonces réalisées par vos concurrents dans les 12 derniers mois vous avez la fonction “Ads History” dans “Recherche Publicités” :

recherche adwords

 

Vous pouvez voir dans les derniers mois les annonces Adsense par mot clé et s’ils ont toujours été diffusées :

historique des annonces adwords

Cette analyse permet de voir si votre concurrent a modifié sa stratégie, à sorti de nouveaux produits…

 

Le dernier menu “URL” vous permet d’analyser combien vos concurrents dépensent par produit ou pas catégories de produits.

publicite url

 

Par exemple il est possible d’analyser les annonces spécifiques créées par Cdiscount sur le rayon “informatique” :

analyse annonces adwords par produits

 

A noter : cela fonctionne correctement si la structure d’URL est fixe et qu’elle est ancienne. Si l’URL est dynamique, trop récente… l’analyse publicitaire ne fonctionne pas.

Pour la FNAC, on peut voir que les annonces Adwords concernent les produits Dyson (donc un déstockage) :

soldes FNAC

 

A noter : le volume de recherches entre Google Keyword Planner de Google Adwords et SEM rush peut varier (en particulier sur les petits volumes de recherches).

 

L’analyse des publicités sur Google Adsense et Google Video

SEMrush offre aussi l’analyse des listing produits de Google Shopping (cf l’article sur comment mettre en place Google Shopping), ce qui est intéressant pour les sites eCommerce.

pla google shopping

Vous avez ainsi une analyse visuelle des annonces :

 

google shopping analyse

 

Mais aussi une analyse détaillée avec des annonces Liste de Produits de Google Shopping, avec les mots clés, le volume de recherches, les URL…

google product listing

 

Ainsi vous pouvez voir quels sont les choix de vos concurrents dans l’utilisation de Google Shopping.

Il est aussi possible de voir les annonces Google Video et celles de Google Adsense :

video et reseau adsense

Vous pouvez par exemple voir toutes les annonces vidéos sur un mot clé donné, quelque soit l’annonceur :

video ads

 

Important : Adsense et Video Ads sont des fonctions qui ne sont pas encore totalement finalisées… Il faudra patienter un peu pour avoir plus d’intérêt à ces fonctions…

 

L’analyse des Backlinks d’un concurrent

backlink-checker-tool

SEMrush propose également l’analyse des Backlinks (“liens de retour”), qui sont les liens de sites Web venant vers d’autres sites web.

Ces fonctions sont moins développées que SEO Cockpit ou  Majectic SEO ou Open Site Explorer, néanmoins l’intérêt est d’avoir un outil de suivi des Backlinks inclus dans le prix de SEM Rush… Donc pourquoi s’en priver !

L’intérêt de connaître les Backlinks de ses concurrents, c’est d’essayer d’obtenir les mêmes liens, et au final d’avoir plus de backlinks de qualité.

Par exemple si vous analysez 4 ou 5 de vos principaux concurrents, vous devriez pouvoir lister la majorité des sites qui font des liens vers les sites de votre thématique.

Suite à cela vous pourrez rassembler dans un fichier Excel la liste de ces sites, pour ensuite tenter d’obtenir vous aussi un lien.

Pour cela vous pourrez utiliser toutes les techniques WebMarketing :

– Proposer une interview à l’auteur du site

– Proposer une vidéo, une interview, une infographie…

– Acheter un lien, un article sponsorisé…

– Ecrire un article en guest posting

– ….

 

L’analyse macro des backlinks se fait depuis “Liens Retour” et “Overview” :

menu pour analyse des backlinks

Les graphiques permettent déjà d’avoir une première vue de l’optimisation SEO du site au travers du nombre et de la variété des Backlinks :

analyse macro des backlinks

 

Par exemple pour ConseilsMarketing.com on peut noter :

– 75 400 backlinks, ce qui est très important.

– 299 noms de domaines qui font un lien, dont 273 adresses IP (des noms de domaine peuvent être sur le même serveur).

– une majorité de liens images et de liens texte (n’avoir que des liens textes est un peu anormal car souvent il y a des boutons “cliquez ICI”…). En revanche il y a 4,2 K liens depuis des iframes (mais c’est lié à l’A/B testing que je fais sur le site).

– 73 100 backlinks en do follow, ce qui est très bien puisque Google considère mieux les liens en Do Follow qu’en No Follow.

 

Définition Do Follow / No Follow : un lien “do follow” est un lien sur un site où le WebMaster “dit à Google” qu’il peut prendre en compte le lien qui va vers la page (et donc d’aller l’explorer et ainsi lui donner de la pertinence).

Au contraire, un lien “No Follow” indique à Google qu’il ne doit pas prendre en compte ce lien et ne pas l’explorer (ex: lien publicitaire, lien peu important…).

Il y a quelques années il était possible de choisir de diffuser du “jus” (c’est à dire de la signification et de la puissance) uniquement à certaines pages en utilisant le “do follow” et le “no follow” (ex: écrire 10 pages qui pointaient vers d’autres pages, mais seule une page recevait en cascade des liens “do follow”).

Cette diffusion du “jus” est moins importante maintenant, d’autant que Google peut pénaliser des sites qui sur-optimisent des liens “do follow” et “no follow”…

Néanmoins les référenceurs préfèrent toujours avoir des liens “do follow” que des liens “no follow” qui ont moins de valeur.

 

A noter : ConseilsMarketing.com est devenu quasi totalement “no follow” depuis plusieurs années suite à une augmentation massive des commentaires, demandes d’achats de liens… Ainsi un lien de ConseilsMarketing.com a perdu un peu de son attractivité pour les spammeurs !

 

Important : vous pouvez analyser en quelques secondes si un site / blog / forum propose des liens en “do follow” ou “no follow” l’extension Chrome “SEO Quake” (gratuite).

 

seo quake

Par exemple sur ConseilsMarketing.com tous les liens sont en “no follow” :

seo quake

 

Un autre élément intéressant du rapport synthétique c’est :

– Le type d’extension qui est utilisé (.com, .fr, .net…), sachant que les plus intéressants sont les .org, .com et .fr (les .net, .eu…) sont des domaines de “seconde zone”.

 

 

repartition par nom de domaine et pays

 

Par exemple sur ConseilsMarketing.com, il y a 13 .org ce qui est bien.

backlinks org

Mais là encore, il y a .org et .org… en effet tout le monde peut acheter un .org par exemple avec 1and1.fr  pour 8,39 € / an…

nom de domaine org

Ce qui fera la différence c’est la qualité du site (ex: site du gouvernement, université, lycée…).

 

Vous pouvez juger de la qualité d’un lien sur un site Web en analysant la pertinence d’un site via son trust flow et son citation flow de Majestic SEO via la barre d’outilsBacklink Analyzer” (gratuit)

90102

 

Il y a aussi le site Majectic SEO avec l’analyse d’un site du Trust Flow (la qualité des liens du site, c’est à dire des liens de sites de confiance ou connus) et le Citation Flow (la quantité de liens).

Cela permet d’avoir un graphique qui permet de voir si le site a des liens “spam” ou des liens de qualité.

Idéalement les points doivent être très proches et le plus près de la ligne diagonale.

Voici par exemple celui de ConseilsMarketing.com :

 

analyse trust flow

 

Et voici celui de http://www.impots.gouv.fr/ :

impot gouv trust flow

 

Et enfin un site de Poker avec un nom de domaine .net placé sur la 3ième page avec des points plus éparts :

backlinks site de poker A noter : ce site est quand même assez bien optimisé, cela pourrait être pire si le trust flow était plus bas (et donc que les points soient en dessous de la courbe).

 

Ce graphique permet donc de savoir :

– s’il est intéressant de racheter ce nom de domaine

– s’il est pertinent d’obtenir un lien vers de site (achat, guest posting, partenariat, échange de liens multi-sites…)

 

A noter : Majestic SEO limite le nombre de requêtes par jour, pour contourner cette limite vous pouvez créer un compte ou utiliser un site de proxy comme http://www.cachemoi.com/.

 

Pour aller plus loin dans l’analyse des Backlinks, SEMrush propose une analyse détaillé des Backlinks, essentielle pour savoir par où commencer.

Elle est disponible sur “Liens Retour” puis “Liens Retour” :

analyse detaillee des backlinks

Cette fonction permet d’avoir une liste complète des liens depuis des sites externes vers votre site internet ou celui de vos concurrents.

L’intérêt étant que le classement se fait via “l’autorité” du site, c’est à dire qu’au début de la liste il y a d’abord les sites qui comptent le plus aux yeux de Google pour améliorer votre référencement.

C’est sur ces sites que vous devrez porter vos efforts en priorité.

Sachant qu’en même temps, directement depuis la liste vous pourrez voir le type de sites, et si vous pouvez obtenir facilement un lien, mais aussi s’il est No Follow (ou pas !), ainsi que l’ancre utilisée.

types de backlinks

 

A noter : il y a quelques années l’optimisation des ancres pour les liens était efficace pour améliorer son référencement… sauf que Google pénalise désormais ceux qui font une sur-optimisation pour quelques mots clés des ancres…

 

Il y a un rapport dédié dans le menu :

ancres SEM rush

Vous avez alors une analyse de la fréquence d’utilisation des ancres :

analyse type ancres

Ce rapport peut donc être utile pour voir les problèmes suite à une sanction Google.

Si lors de ce rapport vous vous apercevez que vous avez TOUJOURS le même texte pour les ancres, c’est qu’il est fort probable que vous ayez un problème, ou que vous devriez arrêter cette pratique !

 

Un autre intérêt de ce rapport est de voir quelle est l’URL de votre site qui est ciblée par ce lien externe (target URL).

target URL sem rush

En effet la plupart du temps les sites vont faire un lien vers votre Home Page (la page d’accueil du site), ou un lien vers une page qu’ils ont aimé…

Or si vous voulez optimiser d’autres pages (ex: des pages avec une promo, des pages très importantes…), il vaut mieux que le lien pointe vers cette page.

Donc avec cette liste vous pourrez contacter le webmaster du site pour lui demander de remplacer l’URL actuelle de son lien par une autre URL que vous préférez optimiser.

 

A noter : dans la liste vous avez votre propre site, avec les liens internes. Pour le supprimer, soit vous utilisez les filtres sur les domaines, soit vous faites un export Excel et vous les supprimez via un filtrage.

filtrage rapport

 

A noter qu’il existe aussi un rapport dédié avec tous les sites avec des Backlinks :

analyse des domaines

Mais ce rapport ne comprend pas l’autorité mais il est classé par importance.

site avec les backlinks

 

Pour aller encore plus loin dans l’analyse de vos backlinks, vous avez le rapport “Indexed Pages” :

analyse pages indexees

Ce rapport permet de voir quels sont vos pages / articles de blog (ou ceux de vos concurrents !), qui attirent le plus de backlinks.

C’est intéressant pour :

– Voir quels sont les pages les plus pertinentes (et s’il manque certaines qui sont stratégiques vous devrez mettre en place une stratégie pour obtenir des liens).

– Identifier les sujets, thèmes… qui sont les plus partagés, et ainsi les copier.

– Voir quels sites font des liens vers quels types d’articles, pour ainsi leur proposer un contenu similaire parfaitement adapté.

– …

pages indexées dans google

 

Le dernier rapport permet de comparer les backlinks de 5 sites différents :

comparaison backlinks

Vous sélectionnez votre site et ceux des concurrents :

comparaison des backlinks des sites

C’est un rapport très puissant, car il permet vraiment d’avoir une vision macro de la stratégie de backlinks d’un site internet (nombre de backlinks, nombre de noms de domaine…).

Ensuite il vous suffit de cliquer sur les noms de domaine référents, de les exporter sur Excel et comparer ceux que vous n’avez pas encore :

analyse croisee

Téléchargez notre guide gratuit “Contrez vos concurrents… légalement !”

Téléchargez notre guide gratuit avec toutes les astuces pour espionner légalement vos concurrents.

Dans ce livre de plus de 100 pages vous allez découvrir comment analyser la stratégie Web Marketing de vos concurrents (SEO & Adwords), mais également comment exploiter à 100 % les Media Sociaux pour dépasser ses concurrents, et enfin comment mettre en place une veille concurrentielle.


 

Vous voulez en savoir plus ?

Nous voici à la fin de la deuxième partie de ce dossier consacré à l’espionnage de la concurrence…

Dans le prochain chapitre nous allons voir les annonces Adwords / Adsense, la gestion des backlinks…

 

Si vous voulez déjà le mettre en pratique, essayez GRATUITEMENT SEMrush sur http://bit.ly/osPFsv.

 

Voici comment faire

1 – Inscrivez vous gratuitement sur http://bit.ly/osPFsv

Vous aurez accès à un compte avec toutes les fonctionnalités, mais un nombre de requêtes limitées (ex: 5 premiers résultats…).

inscription

2 – Suite à l’inscription, vous allez recevoir un email de confirmation dans votre boite email.

 

 

ouverture compte SEM Rush

 

La version gratuite permet déjà d’avoir des résultats (limités en nombres), mais aussi en nombre de requêtes / jour.

A noter : Si vous avez un besoin ponctuel, vous pouvez très bien prendre un abonnement d’un ou deux mois, puis d’arrêter pour ensuite reprendre l’abonnement quand vous en aurez besoin.

Mieux qu’une boule de cristal : un outil pour deviner la stratégie webmarketing de vos concurrents ! – Partie 2
3.5 (70%) 2 votes

Partagez les articles :

3 thoughts on “Mieux qu’une boule de cristal : un outil pour deviner la stratégie webmarketing de vos concurrents ! – Partie 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.