Partagez les articles :

Notre invité d’aujourd’hui est Loic Olive de Photograpix.fr.

Loic est un passionné de photographie, blogueur, vendeur dans un magasin de photographie et il a créée sa société, Photograpix qui est spécialisé dans la retouche de photos.

 

1 – Quels sont les logiciels qu’il faut avoir pour pouvoir retoucher des photos ?

L’offre est très importante et donc ce n’est pas toujours facile quand on débute en photo que de savoir quel logiciel prendre.

Il y a toujours le dilemme entre les logiciels gratuit payant et en logiciel gratuit, mais quand on débute il y a deux logiciels qui me viennent à l’esprit dont Picasa.

picasa

 

Pourquoi Picasa alors qu’il n’est pas très fort en ce qui concerne la retouche des photos ?

Tout simplement parce qu’ils est très bon dans le classement et le catalogage des photos.

Il suffit de mettre les mots clés et du coup on peut retrouver plus facilement les photos sans avoir à les chercher dans son explorateur de document.

Le deuxième (en gratuit)  permet d’aller beaucoup plus loin, c’est The GIMP.

the gimp

GIMP ne va pas être très bon en catalogage et c’est pour cela que c’est toujours intéressant d’avoir ces deux logiciels en même temps.

Avec GIMP , vous allez gérer les calques et faire des photos montages élaborés.

 

Du côté des logiciels payants, c’est la même chose, l’équivalent de Picasa en terme de classement c’est Light Room (111 € sur Amazon au lieu de 130 €).

light room

C’est une application d’Adobe, qui est extrêmement bien pour classifier, hiérarchiser les photos et retoucher ses photos, les couleurs…

L’intérêt de Light Room est qu’il est très bon dans la modification des fichiers, c’est-à-dire que vous faites de la retouche non destructive donc vous conservez toujours la photo d’origine.

Ainsi vous pouvez tester 50 effets spéciaux et vous gardez toujours la photo source qui est intéressant.

Le deuxième logiciel payant pour ceux qui débutent dans la photo, va être Photoshop Element (90 € TTC sur Amazon).

photoshop elements 12

PhotoShop Element est intéressant, parce qu’il prend la suite de Light Room un peu comme Picasa avec the GIMP .

Lui va gérer aussi les calques et vous permettra de faire des photos montages élaborés, des mises en pages, etc. 

2 – Pourquoi payer un logiciel alors qu’il en existe des gratuits ?

C’est une question que me pose souvent : Pourquoi payer quand on peut avoir du gratuit.

Tout simplement parce qu’un logiciel très complet comme GIMP peut faire peur au début parce qu’il y a plein d’icones, pleins d’outils, et les menus ne sont pas très ergonomiques.

Alors qu’avec PhotoShop Element, vous avez 3 niveaux (débutant, medium et confirmé) et donc  on peut apprendre pas à pas et progresser et avec des outils qui sont plus ludiques, ce qui permet de progresser d’une manière simple.

 

Je vous offre mon guide 

"100 conseils pour réussir sur le web "

C'est le fruit de plus de 15 ans à travailler sur le web : je vous explique tout ce que j'aurais aimé savoir lorsque j'ai débuté sur internet...

Vous allez apprendre à attirer plus de prospects, améliorer votre conversion, rentabiliser votre temps, fidéliser vos clients... 

+ 10 minis guides pratiques (emailing, référencement...)

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

3 – Quels sont tes trucs et astuces pour la retouche photo ?

 

Ma philosophie de travail est de toujours conserver ma photo d’origine.

Donc quand on prend une photo, il ne faut pas la modifier, ou alors on fait un “enregistrer sous”, ou alors on utilise des outils comme Light Room (les modifications seront conservées automatiquement dans le catalogue et on peut revenir à la photo d’origine à chaque).

Si on a GIMP  ou PhotoShop, il faut créer des calques :

Sur la photo de base, on crée un calque et c’est sur ce calque que l’on va ajouter les corrections de couleurs, de contraste, de luminosité…

Comme cela on est sûr de conserver la photo d’origine et évidemment quand on va l’utiliser sur le Web on va l’enregistrer en JPEG pour gagner du poids.

En revanche pour conserver le fichier source, il faut privilégier le TIF qui est un format universel non destructif et reconnu par tous les logiciels de retouche photo.

En alternative il y a le format PSD crée par Adobe.

 

Mon second conseil est de ne pas supprimer la photo originale et de toujours garder la copie.

Il faut toujours garder la photo originale en grande taille, et le jour où on veut l’imprimer, l’utiliser dans une vidéo… on pourra ainsi la retrouver.

 

Pour le référencement il faut enregistrer le fichier sous un nom qui veut dire quelque chose.

Par exemple au lieu de mettre simplement “photo de soirée” ou le nom enregistré par l’appareil photo, il faut donner un nom unique et valable comme ” Port de Sainte Marine” si on prend une photo du port où nous sommes.

Evidemment il faut aussi rajouter des mots clés dans la description de la photo afin d’optimiser le SEO.

 

Concernant la compression JPEG, vous avez plusieurs manières de compresser le fichier.

Si vous avez une compression forte avec un poids faible vous aurez un chargement rapide sur internet mais ce sera au détriment de la qualité.

On risque d’avoir des effets de crénelage et des dégradés qui ne vont pas être très jolis.

Donc il faut soigner qualité et poids des images pour ne pas trop les dégrader.

 

Pour réussir à faire une belle photo, il faut aussi une bonne prise de vue.

Et si on est avec une vitesse lente on a une bonne lumière, mais parfois on peut avoir un flou.

On aura beau essayer de faire des modifications en post production, on ne peut pas faire de miracle.

Alors il est important de bien cadrer la photo et de vérifier la composition.

Vous gagnerez du temps si vous avez bien réfléchit en amont.

Il ne faut pas se dire Tac je prends ma photo, et on va voir cela à la maison.

Mieux vaut prendre 10 photos en plus et faire un bon cadrage et avoir une photo qui ne nécessitera peu de retouches que d’être obligé de faire un recadrage, d’avoir une pixellisation…

Il faut aussi éplucher la documentation de votre votre appareil photo et si possible utiliser les modes manuels par rapport au mode automatique.

Par exemple on peut faire une balance des blancs, ajouter des sources de lumière pour éviter les ombres derrière les objets…

 

On peut aussi fusionner des photos sur une même image pour faire des photos montages avec GIMP:

De même si vous avez des pages Facebook… vous pouvez vous amuser à faire des photos montage, comme apparaitre plusieurs fois sur une même photo (GIMP) :

Pour faire des bannières publicitaires pour votre site Web, votre blog… vous pouvez faire des GIF animés (Photoshop Elements):

Si vous faites des photos originales (salon, prototypes…) vous pouvez ajouter un filigrane :

Il est également possible de faire des photo montage en mettant des visages sur d’autres têtes (photoshop Elements) :

Faire une chronophotgraphie pour détailler un mouvement :

 

4 – Si on veut en savoir plus, on va sur quel site Internet ?

 

Il y a de nombreux sites internet sur la photo, mais vous pouvez aussi visiter le blog  photograpix.fr/blog

Comment réussir ses retouches photos – Loic Olive de Photograpix
Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !

Partagez les articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.