Partagez les articles :

marges hypermarché

 Olivier Dauvers, spécialiste en grande distribution revient sur la Crise du Lait, avec un reportage sur l’opération de communication des Magasins Super U qui se défendent de pratiquer des marges abusives…

La direction de Super U explique ne pratiquer que 13,5 % de marge sur le Lait, et d’expliquer qu’il faut au moins une rentabilité de 24% pour un magasin…



La grande distribution se défend de pratiquer des marges abusives…
Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !

Partagez les articles :

3 thoughts on “La grande distribution se défend de pratiquer des marges abusives…

  1. D’après les chiffres, les marges ne sont en fait pas forcément abusives sur un bon nombre de produits. D’après des enquêtes, les consommateurs estiment la plupart du temps que les hausses de prix ne reflètent la plupart du temps qu’une hausse des coûts… Mais se plaignent des prix élevés.
    Il y a une part d’histoires que le consommateur se raconte à lui-même dans tout cela.
    Il y a du storytelling là-dedans.
    http://storytelling.over-blog.fr

  2. 13,5% de marge. En incluant la marge de la centrale d’achat, on arrive à 19,2 %.

    D’autant qu’on voit bien qu’ils emmagasine 32% de la VA.
    Sauf que :
    – il y a les marges arrières qui ne sont pas comptées,
    – la GMD ne financent plus de stock, c’est le transformateur qui le supporte dans des entrepôts de répartition avancé (les CCC)

    Et la transparence demandée va vite être faussée par tout ça, se calant sur le prix d’achat unitaire à la centrale.

    Autre point intéressant à contrebalancer :
    – marge net de l’industrie du lait : environ 2-3% (Bel fait mieux, sa matière première est achetée au rabais (fromages déclassés qui vont à la fonte, rognures…) et regardez le prix au kilo de la vache qui se marre et des apéricubes)
    – et quelle est la marge nette de la GMD (au moins pour la partie lait) ?
    A méditer, on voit bien qui se remplit vraiment les poches.

  3. Les magasins U expliquent la différence entre le prix du lait entier acheté aux producteurs 21 centimes et le prix du lait demi-écrémé vendu aux consommateurs 55 centimes.
    Par contre, ils ont omis de dire ou était passé le prix de la crème??? Qu’est-elle devenue ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.