Partagez les articles :

Analyse stratégique => Stratégie à adopter pour réaliser le projet è quantifier via un business plan (CA + moyens) => Résultat prévisionnel => Plan de financement besoins / ressources.

 

 

Attention à ne pas confondre profitabilité (les bénéfices) et rentabilité (rentabilité des investissements).

 

On défend son projet via son business plan et vendre son projet.

 

 

Le Business Plan : Quels sont mes produits, charges, investissement, rentabilité et ROI.

 

Pour qui ?

–          Pour nous : pour convaincre que votre stratégie est la bonne. => Projet à mener à bien : réfléchir, rachat…

–          Pour convaincre des investisseurs.

–          Pour convaincre une équipe.

 

Attention ce n’est pas : Ce n’est pas un budget car c’est sur court terme (6 mois, 1 an…) alors que le BP c’est du court et moyen terme, de la stratégie, de la rentabilité, c’est un document dont nous sommes responsables, c’est opérationnel, c’est à destination des décideurs…

 

Dans le Business Plan :

–          L’exécutive summary

  • Les points clés du plan d’affaires.
  • 1 seule page pas plus.
  • Ne pas tout révéler et faire du teasing (c’est pour ferrer le décideur).
  • Les points forts du projet, le contexte, les risques…
    • C’est nouveau, nous avons constitué une équipe nous allons gagner de l’argent.

–          La présentation des produits

Voici un petit cadeau, mon livre

Les 112 Secrets des As de la Vente

  • 120 pages de techniques de vente et de persuasion 
  • Les astuces psychologiques pour mieux négocier
  • Bonus : Comment vendre quand on n'aime pas vendre ! 

Vous recevrez également par email des conseils de ma part

  • Etat d’avancement, technologue, différenciation, cible et prix.

–          Le marché & concurrence

–          Les objectifs & stratégie

–          Le timing

  • Les jalons, les coûts et le C.A.

–          Les moyens

  • Techniques, humains, management, compétences, organisation comité de direction et organigramme.

–          Les résultats opérationnels

  • Rentabilité…

–          Les aspects juridiques

  • Forme juridique et capital, brevets, partenariats, CGU & CGV…

–          Les besoins financiers

  • Investissements, affectations de fonds, valeur de sortie…

–          Les documents financiers.

  • Résultat prévisionnel, bilan, flux de trésorerie…

 

 

Avant de faire un business plan 

–          Faire une analyse SWOT

–          Faire une analyse de PORTER sur l’intensité concurrentielle.

  • Entrants potentiels : les menaces.
  • Fournisseurs : pouvoir de négociation.
    • Prix délai, délai règlements, délai de fabrication…
  • Produits de substitution : Menaces des produits substituables.
  • Clients distributeurs : Pouvoir de négociation.
  • Réglementation : influe sur la stratégie.

 

Exemple : définir quel est le prix acceptable pour le marché è quel est le prix du business plan (revoir en ce cas les moyens / dépenses) è prix réel une fois le projet mis en œuvre.

è délocaliser, réduire les charges et les promos…

–          La matrice BCG : Vache à lait Sage 100

 

Démarche :

–          Si existant alors faire un diagnostic  / analyse stratégique: global & financier & Stratégie.

–          Plan de développement

 

Business plan :

–          Rentabilité

–          Risque

–          Moyens à mettre en œuvre : charges, moyens et résultats

  • Attention : dans le cadre des simulations mettre le montant théorique et pas forcément le montant d’un devis.
  • Le montant est tout ce que l’on doit faire pour le projet (ce n’est pas le flux de tréso ou le cout annuel).

 

A voir selon rentabilité en EBITA ou en Net :

– Si pas impots alors on ne prend pas en compte les amortissements

– Si impots alors on ajoute les amorts economisés via 1/3 des amortissements qui sont dédiés. Cela permet de prendre en compte la réduction fiscale.

 

Actualisation des valeurs : nécessaire si on a des pays avec des fortes inflations.

C’est un taux de dépréciation de l’argent

  • Taux de l’argent sans risque (OAT à environ 4%) + prime de risque (pas sûr que l’on soit payé de la somme).
    • Si la rentabilité de votre projet est <% alors pas rentable.
    • Conclusion : si la rentabilité des obligations est trop élevé, cela n’a plus d’intérêt d’investir dans des projets.
  • Taux d’actualisation de rentabilité économique (ROCE) è c’est le prix de la renonciation à investir sur les marchés.

 

Exemple : 100 € de maintenant = 91 € dans 1 an à 10%

 

 

WACC Total 12 %

 

En France c’est entre 7 et 13% d’actualisation (7 à 11% c’est pharmacie et high tech).

Pour Sage c’est entre 8 et 9%.

 

A noter TAC (taux accrochage Sage =) entre 2 et 5%

 

Quelle DUREE ETUDE d’UN PROJET ? Sur combien d’année fixer un projet ?

– Durée de vie du produit

– Horizon visible sur l’environnement économique

– Durée de vie du contrat avec le client

– Stratégie du DG

 

Attention au cout de la valeur annuelle :

–          Prix de vente

–          Prix de remise en état (station essence)

 

 

Délai de récupération (payback) : il mesure un risque et non pas un ROI.

Plus le payback est long plus le risque est fort.

 

 

La VAN diminue avec un taux d’actualisation qui est elevé jusqu’à devenir négatif.

Dans Excel : formule VAN en prenant le taux et la 1er année et cliquez sur OK. Ensuite il faut aller dans Excel manuellement et ajouter l’investissement initial dans la formule de calcul.

 

 

Il faut identifier le TRI (taux rentabilité interne) ou IRR è Moment où la valeur n’est plus rentable.

è Aller dans Excel è Formule TRI è sélection des valeurs (invest initial + revenus annuels) è mettre une estimation si nécessaire (plus obligé) donc faire OK. è résultat de TRI qui est le taux de rentabilité du projet pour la période.

Le TRI doit être supérieur à la valeur d’actualisation ou WACC pour être validé par la direction.

 

 

 

 

ROI = ROCE = Résultat exploitation opérationnel  / Actif économique.

= Gains de l’investissement – Coût de l’investissement / cout de l’investissement

 

 

– Ratio Gearing : Dettes financières / Capitaux propres < 1

=> Pas avoir trop de dettes par rapport aux capitaux

 

– Frais financier / EBE

=>  On paye les frais financiers sur les revenus.

25% alors 20% de probabilité de liquidation

35% danger de liquidation

+35% liquidation

 

Si ROCE > WACC alors on créé de la valeur.

(Si REX / Actif Eco) > Renta capital

 

 

A quoi sert un Business Plan [Exrait]
Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !

Partagez les articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.