5 conseils pour réussir son Marketing digital en Chine

marketing en chine

Nous avons le plaisir de recevoir à nouveau Olivier VEROT  Marketing-Chine, qui cette fois va nous donner 5 conseils pour réussir son marketing digital en Chine.

 

Les Chinois sont très connectés puisqu’ils étaient 591 millions d’internautes en juillet 2013, tandis que nous sommes moins de 45 millions en France.

Internet est présent dans tous le pays, mais la majorité des internautes se trouve dans les grandes villes et en Chine de l’Est, près des côtes.

Mais le web Chinois est différent du web occidental.

A cause notamment de la censure, les Chinois ont leurs propres entreprises web : leurs propres moteurs de recherches, réseaux sociaux… Et les façons de les utiliser sont différentes.

Nous allons vous présenter quelques conseils pour faire du digital en Chine : comment appréhender les moteurs de recherche leader dans le pays, mais aussi pourquoi utiliser les réseaux sociaux, comment interagir avec la communauté …

En effet les Chinois sont « hyper connectés » aux réseaux sociaux, ils y écrivent leur quotidien, leurs opinions, suivent leurs idoles et leurs marques préférées, partagent des photos ou des vidéos…

Ensuite nous verrons pourquoi utiliser les leaders d’opinion en Chine, et pourquoi faire du buzz.

Il y a plusieurs façon de faire du marketing digital en Chine, mais nous verrons que ces méthodes sont les plus efficaces.

Et enfin nous verrons comment adapter un site internet à la Chine et au public Chinois, car les normes ne sont pas les mêmes et le fonctionnement du référencement diffère par rapport à l’occident.

1.    Faire du Seo sur Baidu et non sur Google

 

Il existe plusieurs moteurs de recherche en Chine, tel que Qihoo 360, le principal concurrent de Baidu, Sogou et Soso, qui vont bientôt fusionner et peut-être faire de l’ombre à Baidu, mais le leader reste Baidu pour l’instant avec presque 70% de part de marché.

 

moteurs de recherches en chine

En effet, non seulement Baidu est le premier site internet Chinois, la Chine étant le premier marché d’internautes, mais il est aussi le 5ème dans le monde d’après Alexa .

Le SEO sur Baidu est différent de celui sur google, notamment à cause des nombreux sites propres de Baidu que celui-ci met en avant.

27% du trafic sur Baidu est redirigé vers ses propres sites, tels que Baidu Zhidao (questions-réponses), Baidu Baike (l’équivalent de Wikipedia) et Baidu Tieba (forum)…

Ces sites, ainsi que les sites partenaires de Baidu sont mieux référencés et sont placés avec les publicités et les PPC.

Voici un petit cadeau, mon livre

Les 112 Secrets des As de la Vente

  • 120 pages de techniques de vente et de persuasion 
  • Les astuces psychologiques pour mieux négocier
  • Bonus : Comment vendre quand on n'aime pas vendre ! 

C’est pour cette raison que lorsque l’on veut être bien référencé sur Baidu, il est important d’être présent sur ces sites, d’être visible.

Quelques règles de SEO sur Baidu

baidu

 

–         En général lorsque l’on fait du SEO sur Baidu, la quantité est plus importante que sur google.

Sur Google c’est la qualité qui prime, un petit site peut être bien référencé.

Tandis que sur Baidu cela est plus rare.

En effet Baidu aime les sites grands et populaires et il aime les backlinks venant de sites très populaires ou gouvernementaux.

 

–         La  répétition des mots clés permet d’être mieux référencé.

 

–         La censure fait que certains mots sont interdits et qu’il faut faire attention à ce que l’on met dans son site.

Pas de sujets délicats et pas de contenus pornographiques par exemple.

De plus les liens venant des sites bloqués tels que Facebook, Twitter et Youtube ne servent à rien.

 

–         La page d’accueil est très importante, elle pèse plus lourd que les autres pages, contrairement à Google.

De ce fait, les autres pages doivent avoir des liens vers la page d’accueil.

 

–         Les mises à jour sont importantes.

Baidu aime les sites qui sont souvent mis à jour avec des contenus nouveaux régulièrement.

 

La présence sur les moteurs de recherche est particulièrement pertinente,  dans le secteur industriel , du tourisme , de la grande consommation mais aussi bien du BtoB.

Pour des informations complémentaires, vous pouvez lire cet article sur comment faire du SEO en Chine.

 

2.    Utiliser les réseaux sociaux chinois et Weibo

 

reseau sociaux chine

Les réseaux sociaux sont très importants aujourd’hui en Chine.

Il faut savoir que 91% des internautes Chinois possèdent aujourd’hui un compte sur au moins un réseau social.

150 millions d’internautes chinois se connectent au moins une fois par jour sur un réseau.

Il est également important d’être sur les réseaux sociaux chinois pour les marques pour contrer les attaques notamment, comme l’on fait Mac Donald’s et KFC.

Il faut qu’un community manager gère les commentaires et les communautés.

 

Ces réseaux permettent également de réaliser des promotions et de campagnes, sachant que 60% des utilisateurs de ces réseaux ont déjà effectué un achat suite à une opération de marketing digital sur un réseau.

Les Chinois se renseignent souvent avant un achat sur ces réseaux pour connaître les marques et voir les critiques.

 

– Weibo

weibo chine

Weibo est souvent comparé à Twitter, mais il est en fait beaucoup plus riche, et même plus riche que facebook…

140 caractères chinois permettent d’écrire beaucoup de choses, certaines fonctions permettent de créer de vrais fils de discussion, et les contenus que l’on peut mettre dessus sont souvent plus riches que ceux que l’on peut partager sur facebook ou twitter.

 

Weibo est le leader parmi les sites de micro-bloging.

Il a été lancé en août 2009 par Sina, une grande entreprise du web Chinoise, et a plus de 500 millions d’utilisateurs, et 50 millions d’utilisateurs actifs chaque jour.

De plus il concentre 50% du trafic sur mobile.

Il a une grande influence sur la société chinoise, avec son nombre d’utilisateurs, mais aussi car les Chinois font plus confiance en ses informations (70% pensent qu’elles sont fiables), qu’en les informations des autres medias traditionnels, ceux-ci étant contrôlés par le gouvernement.

Il est important pour les marques car toutes y sont présentes, et 56% des utilisateurs de ce réseau suivent au moins un compte de marque.

Weibo permet d’avoir son propre compte de marque avec un design et des fonctionnalités adaptables, et cela permet de diffuser facilement des contenus pour gagner en visibilité, et de communiquer avec les weibonautes, consommateurs fidèles ou potentiels.

Pour plus d’information vous pouvez lire un article sur le marketing sur Weibo ici.

 


 

– Les autres réseaux principaux

wechat

Wechat, ou Weixin 微信 en Chinois,  est un autre réseau social sur mobile crée par Tencent, un autre géant du web, en 2011, et qui a déjà 400 millions d’utilisateurs dans le monde et 236 millions en Chine, ce qui représente plus de la moitié des personnes ayant un smartphone.

Wechat est, contrairement à Weibo qui est un réseau public, un réseau privé où les utilisateurs partagent des informations avec leurs connaissances.

Wechat s’adresse aux classes moyennes et hautes des villes Chinoises.

QZone est un réseau social également crée par Tencent qui arrive deuxième, après Weibo, dans le classement des réseaux par taux de partage.

Il a été crée en 2005 et permet de tenir un journal, écouter de la musique, créer des blogs, partager des photos …

Certains services sont cependant payants pour les utilisateurs.

Il avait en 2012 presque 600 millions d’utilisateurs.

 

 

3.    Utiliser les leaders d’opinion

 

Ce qui est très important aussi sur les réseaux sociaux ce sont les KOL ou Key Opinion Leader, qui sont des comptes ayant énormément de followers, parfois plusieurs millions.

Le bouche à oreille est très important en Chine, à cause des arnaques notamment, et l’avis de ces KOL peut avoir une grande influence.

Une marque peut donc acheter les services d’un KOL, comme recruter une star pour une publicité ou un contenu, ce qui rendra le contenu viral.

On les utilise sur Weibo, mais aussi sur d’autres réseaux sociaux, on peut également utiliser les stars lorsque l’on fait des relations presse : un article citant un KOL ou personne connue sera ensuite diffusé plus largement sur les réseaux sociaux et repris par d’autres medias.

Les Chinois aiment bien en effet suivre la vie des stars, comme dans les autres pays du monde, mais leur avis est aussi très important.

Un KOL qui pourra faire découvrir une nouvelle marque trandy, et le fait de parler en bien d’un produit donnera envie à beaucoup de ses followers d’acheter des produits de cette marque.

psy chine

Comme exemple on trouve VANCL (凡客 “Fan Ke”), une marque de vêtement Chinoise qui avait utilisé pour sa dernière campagne le fameux bloggeur Han Han.

Ce bloggeur critique la société chinoise, il a publié des livres sur ce sujet, et il est très connecté. De plus il a un parcours scolaire atypique, rebelle aventurier et généreux.

Les Chinois nés après les années 80 se reconnaissent en lui, et la marque était devenue très célèbre en parti grâce à l’image qu’il véhicule.

vancl chine

 

4.    Faire du buzz

 

En Chine, le marketing « traditionnel » est en perte de vitesse.

Il est important de proposer des choses innovantes et interactives en termes de communication afin de toucher le potentiel des 564 millions d’internautes chinois.

Le marketing viral ou buzz marketing rempli bien ce rôle.

Il s’agit par le biais de différentes opérations de susciter l’intérêt pour la marque en interagissant avec les consommateurs.

Faire du buzz consiste à diffuser des photos, vidéos ou contenus à potentiel viral, quelque chose d’exceptionnel et d’exclusif qui sera repris sur la toile, aussi bien sur les réseaux sociaux que sur les forums, par les medias …

Les vidéos notamment sont un bon moyen pour faire du buzz.

Une marque qui veut se faire connaître en Chine peut créer une vidéo qu’elle diffusera sur les réseaux sociaux et sur Youku (le Youtube Chinois) et qu’elle fera diffuser aux KOL pour créer un buzz, cela marche en général plutôt bien puisque de nombreuses marques le font.

Pour faire du buzz on peut notamment justement utiliser les KOL, qui rendront le contenu viral.

Vancl, pour reprendre le même exemple que précédemment, avait atteint un nombre record de vues avec la vidéo faite avec le bloggeur Han Han.

La vidéo avait de plus été reprise dans les métros et les medias. Vancl avait beaucoup profité de ce buzz et était devenue beaucoup plus célèbre qu’avant.

Voici un autre exemple de vidéo en ce moment qui est en train de faire du buzz !

 

 

5.    Comment faire un site internet adapté

 

Un site internet en Chine ne peut pas être la copie d’un site occidental, il y a certaines choses à respecter, certaines habitudes des Chinois, et certaines règles du web.

 

-Il faut tout d’abord que le site soit hébergé en Chine.

Une raison à cela est que Baidu référence mieux les sites hébergés en Chine, car ceux hébergés ailleurs  peuvent moins être contrôlés par le gouvernement Chinois.

-Il est nécessaire également que le site soit en mandarin,

En effet Baidu ne prend presque pas en compte les sites en d’autres langues, et si le site est en anglais il sera mal référencé.

-Il est préférable de respecter certains standards.

On ne peut pas lorsque l’on veut faire un site Chinois, reprendre à l’identique un site occidental déjà existant.

Il y a certains standards à respecter si on ne veut pas se faire pénaliser.

Par exemple, le référencement étant différent  en Chine et dans les autres pays comme nous l’avons vu, les pages internet sont en général plus pleines, plus complètes, avec un maximum d’informations et une écriture plus petite.

Voici par exemple un site L’Oréal :

 

loreal chine

 

 

Enfin pour que le site soit visible sur le web chinois, il faut faire du SEO sur Baidu comme nous l’avons vu, et du community management.

En effet le SEM peut être assez cher sur Baidu. Je vous invite à lire une ancienne publication sur le ecommerce en Chine qui traite de ces sujets.

 

 

 

 

Conclusion

 

Le digital en Chine est extrêmement important car les Chinois sont très connectés.

On ne sait pas encore si Baidu restera longtemps le moteur de recherche leader en Chine, mais pour l’instant il est extrêmement puissant, avec un chiffre d’affaire de 22,3 milliards de Yuan (presque 3,6 milliards de dollars) en 2012, ce qui représente une croissance de 53,8% par rapport à 2011.

De même pour Weibo, pour l’instant il reste le leader des réseaux sociaux Chinois, bien que Wechat devienne de plus en plus puissant.

Il existe de plus depuis quelques mois un concurrent de Wechat, appelé Weitao, et crée par Alibaba pour contrer la domination de Tencent sur les mobiles.

Nous ne savons pas encore quel sera l’avenir de Weitao, mais ce qui est certain est que tout peut changer très vite en Chine.

Le paysage des réseaux sociaux changent très vite en Chine.

 

Voici un dernier graphique de la société iresearch :

Social-media-in-China

 

Une marque qui veut vendre en Chine se doit de toute façon d’être présente sur le web et d’avoir une stratégie digitale si elle veut avoir de la visibilité dans ce pays.

Toutes ces plateformes sont très importantes pour les marques, pour attirer les touristes chinois, pour toucher directement les consommateurs ou les acheteurs professionnels.

Chaque plateforme a un fonctionnement différent et il vaut mieux vous adresser à des experts sur place pour gagner en performance.

 

Pour en savoir plus, consultez le site d’Olivier VEROT  Marketing-Chine

 

10 Comments

  1. Jul 31, 2015 - 11 h 05 min

    Pékin a lancé un audit des entreprises d’Etat investissant à l’étranger. La campagne anticorruption et la réforme des entreprises publiques, notamment celles placées sous l’égide de la Sasac (State-owned Assets Supervision and Administration Commission, sous l’égide du premier ministre), participent aussi à l’amélioration de l’image de la Chine en Europe.

    Reply
  2. Jan 6, 2016 - 11 h 16 min

    Le marché e-commerce en chine est en plein expansion, je m’intéresse à tous ce qui passe en Chine
    de l’interdiction des réseaux sociaux au facilités du gouvernement pour pouvoir crée son entreprise à Hong-Kong
    ton article est très intéressent et me va sur mesure car je compte beaucoup sur Internet pour réussir mon business
    Merci

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Voir les boutons
Cacher les boutons

Je vous offre gratuitement 12 guides !

Le succès et l'échec tiennent parfois à peu de choses...

Je veux vous éviter de perdre du temps ou de faire des erreurs grâce à ces 12 guides où j'ai rassemblé mes meilleurs conseils sur la vente et le marketing.

Non, cela ne m'intéresse pas, je lis le contenu en bas