Partagez les articles :

parler en public

ConseilsMarketing.fr a le plaisir d’accueillir Lorenzo Pancino voix off et coach vocal sur http://www.maxxivoice.com/
Tout d’abord, je tiens à me présenter brièvement, je suis Lorenzo Pancino, je suis comédien voix-off, ancien animateur radio et télé, coach vocal et formateur en techniques média, voix-off et prise de parole.

Depuis plus de 20 ans j’ai parlé à des millions d’auditeurs, présenté des shows devant des milliers de personnes et enregistré des milliers de voix pour la TV, la radio et le cinéma.
Comme par exemple, dans la célèbre émission « un diner presque parfait » sur M6.

Mais ne croyez pas que je suis né avec un micro devant la bouche et que l’aisance que j’ai acquise aujourd’hui était présente dès mes débuts.

Comme la grande majorité des gens, j’ai moi aussi eu peur de parler en public, peur d’être ridicule, peur de lire devant les autres et même de passer un coup de fil.

Je vous assure que ce n’était pas gagné d’avance ! Mais au fil de mes années d’expérience et de recherches, en m’entourant et en m’inspirant des meilleurs coachs vocaux, j’ai acquis un certain savoir-être et un certain savoir-faire que je tiens aujourd’hui à partager.

 

Maîtriser sa voix, c’est maîtriser sa vie

La voix est le véhicule de votre pensée en marche, le reflet de votre personnalité, l’instrument privilégié de la communication, elle influence grandement les relations interpersonnelles et bien entendu elle exerce un impact sur les consommateurs et les clients.

Apprendre à bien utiliser sa voix avec plaisir et efficacité apporte la garantie de convaincre, de séduire et de présenter ses arguments, ses atouts et ses valeurs de manière irrésistible.

Vous avez déjà sans doute vous aussi subi des conférenciers ou des intervenants lors de réunion qui ne maîtrisaient pas leur voix !

Rappelez-vous, cette personne qui s’exprimait d’une voix trop faible ce qui vous demandait un effort prolongé d’attention, vous avez tenté de tendre l’oreille au début pour finalement « décrocher » du contenu. Et cet intervenant qui parlait d’une voix trop forte ou avec un débit saccadé qui vous faisait perdre le fil de l’intervention…

La voix travaillée, respirée, d’une personne qui s’exprime avec un débit calme et maîtrisé inspire la confiance, le sérieux et l’admiration.

En un mot, savoir maîtriser sa voix c’est accroître l’impact du message à transmettre et atteindre l’objectif souhaité.

Et si le vrai luxe….c’était d’avoir confiance en votre voix ?

C’est l’intention qui donne le pouvoir à la voix…

Sachez qu’une voix ne se travaille pas.
On travaille les techniques vocales mais il est impossible de changer la tessiture de sa propre voix. C’est l’utilisation de l’air qui passe au travers de vos cordes vocales qui change la tonalité.

On peut en revanche, adoucir, chercher des graves, donner plus ou moins d’énergie.

Mais surtout, la voix dépend de l’intention du message que l’on veut transmettre.

Si vous prenez conscience de votre voix, vous parlerez moins vite et ferez plus attention au son qu’elle produit, et ainsi vous pourrez améliorer la tonalité.
Au cours de ma carrière de formateur, j’ai coaché de nombreuses personnes qui me déclaraient spontanément ne pas aimer leur voix, et qui voulaient la changer. Il la trouvait trop aigue, trop basse, bien trop différente d’eux, comme étrangère à leur personne.

Ma méthode s’appuie sur 3 étapes pédagogiques.
La première étape est indéniablement d’aller à la découverte de sa propre voix, de vraiment l’entendre, de l’écouter « extérieurement » comme les autres personnes l’entendent quand vous parlez.

Le moyen ? En vous enregistrant et en vous réécoutant. L’étape suivante consiste à prendre conscience de votre voix, à la connaître, à savoir comment elle fonctionne, ses possibilités, ses particularités. Comment ? En vous réécoutant et en pratiquant des exercices spécifiques de coaching vocal (diction, respiration…).

Voici un petit cadeau, mon livre

Les 112 Secrets des As de la Vente

  • 120 pages de techniques de vente et de persuasion 
  • Les astuces psychologiques pour mieux négocier
  • Bonus : Comment vendre quand on n'aime pas vendre ! 

Vous recevrez également par email des conseils de ma part

Enfin, au bout de quelques heures d’entraînement à ses techniques, vous arrivez efficacement et rapidement à la maîtrise de votre voix en consolidant l’utilisation de ce que j’appelle les intentions.

Là vous commencez à réellement connaître l’aisance du bon orateur qui s’exprime avec clarté et conviction. J’ai vu des personnes faire des progrès fulgurants en appliquant cette méthode.

Quelques précieux conseils faciles à appliquer dès vos prochaines prises de parole en public pour gagner en efficacité et en aisance

 

*** Clef N°1 : Dominer la peur de l’inconnu ***

Vous ne connaissez peut-être pas votre public mais vous connaissez votre contenu.
Vous devez savoir mieux que personne de quoi vous parlez !
Si vous ne connaissez pas bien votre sujet, vous ressentirez un malaise et vous aurez l’impression que vos auditeurs le perçoivent, ce qui ne fera qu’accroître votre stress.

Au contraire, si vous êtes bien dans votre sujet, vous serez appuyé sur du roc.

Cela ne veut pas dire que vous seul détenez la vérité absolue sur tout, mais si votre contenu de présentation est bien clair dans votre tête et que vous en êtes convaincu, personne ne peut vous empêcher de le présenter.

Une fois que vous “savez”, faites confiance à votre savoir.

La seule chose qu’il vous reste à travailler, c’est la technique, la forme…Et cela s’apprend grâce à des techniques simples qui vous permettront de vous exprimer avec aisance, sincérité et simplicité.

Vous savez, à de rares exceptions, cela fait des lustres qu’on ne parle plus en public en prenant une voix de stentor ou un ton grandiloquent.
Votre voix est la plus belle, si vous êtes sincère.

*** Clef n°2 : Eradiquer la peur d’être ridicule ***

Après la peur de l’inconnu, c’est la peur d’être ridicule, de ne pas y arriver, de tout oublier et donc de laisser une mauvaise image qui nous tétanise le plus.

« Est-ce que je vais y arriver ? Vais-je me tromper ? Est ce que je vais bien lire les textes ? ».
Grâce aux techniques vocales que vous allez apprendre vous aurez cette assurance d’y arriver sans crainte du ridicule.
Ensuite, si vous parlez avec sincérité et que vous croyez en ce que vous dites, votre message sera reçu 5 sur 5.
Considérez votre public comme votre ami.

Dites-vous que les personnes qui vous écoutent sont heureuses de vous entendre. Croyez-le.
Dialoguez avec votre public.
N’apprenez pas par coeur, transmettez plutôt votre passion, vos sentiments.
Ne perdez pas de vue votre objectif : vous voulez vendre, présenter, expliquer, raconter ?

C’est bien cela ?

Alors, soyez sûr de votre succès. C’est vrai, ça fait un peu méthode Coué mais vous vous mettez ainsi, et à coup sûr, dans la meilleure attitude pour transmettre votre passion et votre intérêt pour un sujet.

*** Clef n°3 : Ne réfléchissez pas, amusez-vous, prenez du plaisir et faites-vous confiance ***

Oui je sais cela a l’air facile comme ça, mais… C’EST FACILE COMME ÇA !

Rassurez-vous, cela s’apprend. Pour moi, faire des voix et parler en public, c’est mon truc. Mais si je n’avais pas travaillé avant, comme vous, j’aurais sans doute peur à chaque fois.

Quelque soit la raison pour laquelle vous devez vous exprimer en public c’est d’abord parce que vous avez quelque chose à dire et à transmettre.

Vous ne devez pas avoir peur de ce que vous connaissez déjà.

C’est VOUS. C’est VOTRE MÉTIER. C’est VOTRE PASSION.

La seule vraie inconnue, c’est votre public.
Pourtant, si vous y pensez, vous savez si ce sont des jeunes, des patrons, des jurés, des profs. Vous connaissez leur profil !
Inutile d’avoir peur dans ce cas, ils ne sont pas si inconnus finalement !

Et pour les toucher, les convaincre, faire passer votre idée, vous devez lever les yeux, et regardez les personnes à qui vous parlez…

*** Clef n°4 : Adressez-vous à votre public ***

Ne restez pas dans votre texte, tourné vers vous-même.

Parlez à votre public comme si vous parliez à une personne unique, tout naturellement ou avec enthousiasme, conviction et sans oublier le sourire qui est la base de toute communication orale.

Plus facile à dire qu’à faire (surtout quand on a le coeur alpitant à 100 à l’heure) ?

Laissez-moi vous le dire, il n’existe pas d’orateur né !
Parler en public ça s’apprend.
C’est l’entraînement qui vous rendra confiant, et la respiration…

*** Clef n°5 : Respirez, Méditez, Relaxez-vous ***

Prenez 5 mn, 2 ou 3 fois par jour pour inspirer 10 fois par le nez uniquement en gonflant le ventre et expirer lentement.

Cet exercice simple vous apportera beaucoup.

Vous calmerez aisément le feu qui monte dans vos poumons, et vous serez zen… Vous aurez l’esprit calme pour vous concentrer sur votre contenu et votre discours.
Vous verrez, une fois que vous maîtriserez la forme, vous prendrez beaucoup de plaisir à raconter, à parler.
Je connais plusieurs personnes pour qui apprendre à respirer a été une révélation.

*** Quelques astuces complémentaires… ***

En complément des techniques de travail de la voix, voici des conseils supplémentaires de ConseilsMarketing.fr pour parler en public avec plus d’aisance et d’efficacité :

– Apprenez à respirer “par le ventre” pour économiser votre souffle. Pour cela posez votre main sur votre ventre et imaginez que c’est votre poumon, et entrainez vous à parler sans être sous apnée. Apprenez aussi à chauffez vos cordes vocales avant votre prise de parole, pour cela dites tout simplement “blablablala…” pendant 1 à 2 minutes avant de parler. Prévoyez également un verre d’eau près de vous pour fluidifier votre voix.

– Visualisez la scène à l’avance (le public, ce que vous allez dire, vos premières paroles, vos transitions…), et positivez ce qui vous permettra de partir confiant. Si vous avez les grandes lignes en tête, vous allez tout de suite avoir plus de confiance en vous.

– Faites des silences pour donner au public le temps de comprendre ce que vous venez de dire. Un truc qui fonctionne bien, c’est de vous arrêter de parler entre deux parties ou juste après une idée majeure, puis de prendre le temps de vous servir un verre d’eau, de boire 1 gorgée… puis de reprendre votre présentation.


– Ne parlez pas lorsque c’est le brouhaha,
attendez toujours le calme ou le silence pour parler. Pour cela il suffit de rester debout et d’attendre, eventuellement en fixant du regard les personnes qui font du chahut. Si vous êtes intimidé ou stressé, n’hésitez pas à le dire à votre audience (“Bonjour à tous, Je suis un peu stressé de parler devant vous car…”), cela vous fera du bien et vous verrez que les visages se détendront. Si vous êtes encore stressé, faites exprès de faire une erreur, par exemple passer un slide trop vite, laisser tomber vos notes, donner la réponse en même temps que la question… vous allez détendre votre auditoire, vous attirer sa sympathie… tout en sachant que c’est VOUS qui avez la maîtrise sur la communication (nb: faites bien attention à ce que cela ne se voit pas, sinon vous risquez de perdre votre crédibilité !).

– Tenez-vous pour donner plus de force à votre voix (évitez d’être assis, d’être appuyé derrière un pupitre…) et pensez à votre communication non verbale (geste, sourire, position…) en occupant tout l’espace disponible sur la scène.

– Tenez dans votre main un stylo, ou une fiche cartonnée (un papier A4 plié en 4), mais surtout pas vos feuilles A4 roulées. Idéalement vous devez utiliser une zapette passe slide pour avoir un objet utile dans la main et surtout ne pas avoir à aller ers votre un PC pour passer les slides de votre présentation. Une zapette passe slide coûte 32 € sur Amazon http://amzn.to/fUuDvC , et cela les vaut très largement…

– Concentrez vos efforts sur 1 ou 2 messages forts pour votre présentation, en martelant ces informations sous plusieurs formes (questions, affirmations, anecdotes, exemples, images, graphiques…). Une présentation avec plus de 2 messages à toutes les chances d’être mal comprise.

– Ne paniquez pas si un problème technique survient (le vidéo projecteur qui lâche…) et ne vous excusez pas si un problème survient pas que personne ne le remarque (des anciens slides, des fautes d’orthographe…). Vous devez continuer tranquillement et improviser. Rappelez vous que vous n’avez que 1 ou 2 messages à faire passer, donc concentrez vous sur ces 2 messages et présentez ce dont vous vous souvenez uniquement quitte à finir plus tôt.

– Pensez aux personnes en face de vous comme à des amis, et surtout pas comme des juges ou des personnes qui ne sont pas d’accord avec vous.  Parlez exactement comme si vous deviez donner des conseils à un ami que vous n’avez pas vu depuis longtemps, cela vous sera plus facile de parler et eux aussi sentiront ce ton amical.

– Rappelez vous les fondamentaux de Powerpoint : 1 idée par slide, ne pas utiliser des listes pour passer plusieurs idées, ne pas recopier son discours sur ses slides (les spectateurs peuvent soit écouter, soit lire mais pas les deux), éliminez un maximum de texte dans vos slides pour vous concentrer sur l’essentiel et enfin utilisez des images en full size et plein écran.

En conclusion…

Gardez bien en mémoire ces 5 clefs :

– Si vous connaissez votre sujet, rien de désagréable ne pourra vous arriver.

– Soyez sincère, croyez en ce que vous dîtes et vous serez écouté.

– Ne réfléchissez pas, soyez pleinement dans l’instant présent.

– Adressez-vous à votre public sans jamais l’oublier.

– Relaxez-vous.

C’est la répétition des techniques de base qui vous permettra d’oublier la peur de mal faire !

La forme s’apprend. Même les plus grands orateurs ont appris des techniques pour arriver à capter l’attention…Ces techniques vous les connaîtrez bientôt…

Gardez à l’esprit ces 5 clefs et vous prendrez conscience tout naturellement que vous pouvez parlez devant n’importe quel public.

Conclusion
Vous maîtrisez votre contenu, ne gâchez pas votre prestation en négligeant la forme de votre discours. Donnez du pouvoir à votre voix et de nombreuses portes s’ouvriront à vous.

Pour en savoir plus sur la méthode maxxvoice de Lorenzo Pancino rendez-vous sur http://www.maxxivoice.com pour obtenir gratuitement 4 vidéos de formation.

Maîtriser sa voix, la clef de la réussite de ses prises de parole en public !
3.3 (66.67%) 6 votes

Partagez les articles :

12 thoughts on “Maîtriser sa voix, la clef de la réussite de ses prises de parole en public !

  1. Très intéressant. C’est une thématique rarement abordée dans la blogosphère et pourtant, c’est crucial.
    Je viens de poster ma première vidéo sur mon blog et au moment d’enregistrer ma voix, j’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois car il y avait des couaks ou des bafouillements. Le ressenti était presque similaire à celui de s’adresser à un public ! Je crois donc que je vais continuer ces petites vidéos… juste pour m’entrainer !

  2. Bonjour,
    C’est très agréable de recevoir des conseils de quelqu’un qui est passé par cet apprentissage.
    Pour moi, le meilleur moyen d’avoir confiance en ma voix est l’entrainement.
    Bonne continuation

  3. Bonjour,

    Merci à vous pour ces conseils très pertinents qui peuvent aider beaucoup de personnes qui n’ont pas confiance en elles.
    Lorsqu’on est timide et qu’on manque de confiance en soi, il est difficile de prendre la parole en public et de s’imposer face à un groupe. Avec de l’entrainement et des exercices comme vous proposez, cette affirmation de soi peut apparaître enfin. Il faut juste en avoir la volonté et être patient. Cette réussite de prises de parole en public apparait vraiment après plusieurs exercices d’entrainement.

    J’espère lire de nouveaux articles de votre part. Encore merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.