Les 4 fondamentaux d’une bonne landing page + 5 exemples

J’ai le plaisir de recevoir Steve Wantong de Copywriting-Domination.com rédacteur web et copywriter spécialisé B2B.

Dans cet article Steve va vous donner les clés pour réussir une landing pages efficace et convaincante !

 

Pourquoi est il indispensable d’avoir une Landing Page ?

Toutes les entreprises désirent acquérir des prospects et des clients. Mais bien peu savent comment s’y prendre.

Pour la plupart d’entre elles, acquérir le trafic c’est le plus important, plus il y en a, plus on va avoir des clients…

 

Mais attirer un prospect c’est bien, mais le convaincre d’acheter (ou simplement de laisser ses coordonnées) c’est mieux !

Comment convaincre vos prospects d’acheter votre produit ou s’inscrire à votre newsletter?

Comment forcer le parfait visiteur anodin d’essayer votre solution ou de vous appeler ?

Si chercher du trafic est nécessaire pour exposer son business à une audience nouvelle, convertir ce trafic en prospects réels est bien plus important encore.

La landing pages est faite pour cela : c’est l’outil qui va convertir de simples visiteurs en clients et prospects.

Dans une landing page, tout est spécialement conçu dans ce but… et je vais vous montrer quelques uns des meilleurs exemples de landing pages, et ensuite comment en créer une vous même.

 

Définition d’une landing page

Quelle est la différence entre une page d’atterrissage et une page d’accueil ?

La définition de la page d’accueil (ou Home Page en anglais) est la suivante : Une page d’accueil est la page sur laquelle pointe votre nom de domaine, et donc c’est la première page qui est visitée par les personnes qui tapent votre nom de domaine dans un navigateur internet.

C’est votre “vitrine” comme pour un magasin physique, ou votre brochure si vous remettez un document à vos prospects.

C’est la page qui fournit les informations générales sur votre site.

Elle aura probablement beaucoup de liens vers d’autres pages de votre site, car elle doit guider le parcours de l’internaute à l’intérieur de votre site web et lui donner toutes les informations sur votre entreprise (les produits, les prestations…).

C’est par exemple la “home page” de ConseilsMarketing.com :

La page d’accueil donne donc un maximum d’information, à la fois pour des clients, des prospects, des prescripteurs, des journalistes…

A contrario, la page d’atterrissage ou landing page est plus spécifique et elle a 1 seul but.

Elle vise à convertir un visiteur en un client qui achète un produit ou un service, ou incite un internaute à vous donner ses coordonnées.

Quel que soit votre activité, la page d’atterrissage est l’outil marketing que vous devez utiliser.

La landing page vous permet par exemple de :

  • proposer un livre blanc à télécharger,
  • Récolter les coordonnées de vos visiteurs,
  • Chercher à vendre un service premium,
  • Réaliser un webinaire payant,
  • Vendre un produit spécifique,

 

En fait, les possibilités d’avoir une landing page sont nombreuses.

S’il faut retenir une définition simple et claire d’une landing page (ou page d’atterrissage), c’est celui-ci : une landing page est une page web dédiée qui vise à pousser l’utilisateur de réaliser une seule action précise.

Dans l’article « Greatest Marketer of America»,  le journal American Way Magazine écrit que pour Seth Godin, guru du marketing, une page d’atterrissage existe pour accomplir une seule de ces cinq actions:

 

  1. Forcer le visiteur à cliquer (pour aller vers une autre page du site ou chez quelqu’un d’autre).
  2. Forcer le visiteur à acheter.
  3. Forcer le visiteur à donner la permission de le suivre à l’aide de ses coordonnées (par courriel, téléphone, etc.).
  4. Forcer le visiteur à partager votre offre ou votre site à un tiers.
  5. Forcer le visiteur à devenir actif sur votre site ce qui inclut poster un commentaire ou manifester toute autre forme d’engagement.

Quels sont les avantages à posséder une page d’atterrissage optimisée?

Si un site internet est indispensable pour avoir une présence, une landing page est indispensable pour économiser de l’argent et éviter de perdre des prospects pour rien…

Par exemple si dans vos annonces Facebook Ads, Google Adwords, les sponsoring de newsletter… vous mettez votre page d’accueil, c’est comme si vous disiez à votre prospect “Voilà tout ce qu’on fait, maintenant à toi de te débrouiller…“.

C’est clairement ce que l’on ne ferait jamais dans la vie, et pourtant sur le web c’est très courant.

Grâce à une landing page vous allez convertir plus de prospects en clients quand ils arriveront sur votre site Web, vous allez maximiser le retour sur l’investissement (ROI) de vos campagnes marketing et vous allez proposer une offre plus claire à vos prospects.

 

1 landing page = 1 objectif !

Beaucoup d’entreprises font cette erreur : ils ne définissent pas l’objectif principal de leur landing page.

Ils ne précisent pas l’action que doit réaliser l’utilisateur, ils se contentent de dire “on va récupérer leur coordonnées” / “on va vendre le produit” / …

Or la bonne landing page doit guider le visiteur à faire une seule chose précise et exacte, afin de se mettre à la place du client :

  • pourquoi je devrais faire cela,
  • qu’est ce qui va m’inciter à le faire

La formule doit être : une landing page = un objectif = ce que le client doit faire et pourquoi

 

  • Une bonne landing page est une page aérée, claire et visible (les internautes décidant en moins de 3 secondes s’ils trouvent l’information ou pas sur votre site… ou s’ils partent !
  • Une bonne landing page est une page qui renseigne directement l’utilisateur sur les bénéfices pour lui
  • Une bonne landing page contient un appel à l’action simple et immédiat
  • Une bonne landing page est une page qui se charge rapidement. Pas besoin d’atteindre 7 secondes.

 

Le but ultime d’une landing page est de forcer l’utilisateur à agir, à passer à l’action, à faire quelque chose de précis.

Vous pensez que c’est simple ?

Et bien non !

Si par exemple vous vendez un produit en ligne, cela peut être de :

  • donner son mail afin de télécharger un ebook afin ensuite de vendre le service lié
  • s’enregistrer pour un webinaire gratuit pour éduquer et vendre son produit
  • d’essayer votre produit, service ou logiciel pendant 30 jours
  • découvrir un service pour 1€ le premier mois
  • de payer directement le produit avec une promo de 50% limitée dans le temps
  • d’avoir un diagnostic

 

J’ai remarqué que quelques uns des champions des landing pages sont dans la conception de landing page, pourquoi ?

Car ils ont l’obligation de vous convaincre à utiliser leur solution via une page web, car ils n’ont pas d’autres moyens de vous faire acheter (il n’y a pas de magasin, de réseau de distribution…).

Et pour eux la conversion de la landing page est la métrique la plus importante.
Ils se posent toujours ces questions :

  • j’ai attiré combien de personnes sur ma page, et maintenant combien utilisent notre solution ?
  • comment persuader plus de personnes à souscrire à mon service ?

Par exemple dans le domaine de la comptabilité en ligne.

Vous faites une recherche sur Google sur logiciel de comptabilité en ligne.

En première ligne des résultats, vous voyez : compta.com, logiciel de comptabilité en ligne gratuit.

Directement vous cliquez sur le lien et êtes dirigé sur la page qui vous décrit le logiciel, ses fonctionnalités et ses avantages.

Comme ils sont assez intelligents, ils ont mentionné essai gratuit de 30 jours. Convaincu, vous décidez de voir de quoi ça à l’air.


Comme ils sont encore plus rusés que je ne le pensais, ils ne vous demandent même pas d’enregistrer carte bancaire. Vous avez juste besoin de mettre votre adresse mail…

Bang ! Vous êtes pris dans la spirale. Votre tunnel de vente est enclenché. Vous voilà engagé….

Voilà comment cette entreprise a réussi à capter votre adresse Email d’une façon simple.

Vous voyez comment ça se passe non ?

Plus tard ils vous enverront des messages pour vous persuader de commander l’offre payante, en essayant différents arguments, différentes promotions, différents appels à l’action…

Intelligent n’est-ce pas ?

Voilà l’un des rôles d’une landing page… engager le client vers la vente !

 

 

Ça vous a plu ? Vous voulez aussi en posséder une ou savoir comment construire la vôtre ?

Pas de panique.

 

Voici 4 fondamentaux que votre landing page doit contenir.

Je vous promets qu’à la fin, vous saurez détecter une bonne landing page d’une mauvaise landing page.

 

Utiliser un bon titre

Écoutons les propos de deux experts dans le marketing et le copywriting.

Eugene Schwartz disait : “Le but d’un titre est de faire en sorte qu’ils lisent la deuxième ligne. Le but de la deuxième ligne est de leur faire lire la troisième ligne. Le but de la troisième ligne est de leur faire lire la quatrième ligne. Le but de la quatrième ligne est de…” et ainsi de suite.

 

Pour David Ogilvy, “En moyenne, 5 fois plus de gens lisent le titre que le reste du texte.”

 

Vous voyez, le titre est capital dans la construction de votre landing page.
En fait il est l’élément le plus central, comme pour un article de blog ou un article de journal :

Un bon titre va captiver l’attention de vos prospects et leur montrer ce qu’il y a d’important pour eux.

Un mauvais titre les fera fuir tout simplement, et un titre moyen va simplement les faire marche arrière pour aller chercher la solution chez un concurrent.

Donc vous devez soigner vos titres jusqu’à ce qu’ils soient parfaits.

Exemple d’un bon titre pour une landing page pour un logiciel saas de gestion de projet:

  • Eliminez 99% de vos tâches en moins de temps

Voici l’illustration avec le logiciel de création de présentations Prezy.

Une page sobre, épuré. Un discours titre centré et bien visible. Accompagné d’un appel à l’action fait d’un bouton bleu.

Le titre indique qu’il s’agit de la meilleure façon de réaliser ses présentations.

Certainement à l’opposé de Powerpoint de Microsoft qui est réputé touffu et difficile à maîtriser.

Voici une méthode pour faire des titres qui persuadent à coup :  La méthode Front-loaded Headlines

Un front-loaded headlines est un titre où on place la valeur en premier.

Ce titre  a le mérite d’intéressé très rapidement l’utilisateur. Il voit vite ce qu’il  y gagne.

Exemple :

Eliminez 99% de vos tâches en essayant ce logiciel

Vous observez qu’il est plus efficace que :

Essayer ce logiciel pour éliminer 99% de vos tâches

 

Exemple d’Uber qui met l’accent sur la découverte des secrets des villes. un titre qui mise sur la curiosité et le mystère.

 

Souligner les bénéfices et les caractéristiques

 

Bien de gens font souvent l’erreur de confondre bénéfices et caractéristiques.
Les caractéristiques représentent le produit ; tandis que les bénéfices représentent ce que le produit est censé apporter ou offrir à l’utilisateur.

Voici quelques illustrations de la différence entre les deux :

Sur les bonnes landing pages, vous verrez toujours une section qui décrit ce qu’est le produit, ses fonctionnalités et ce qu’il peut faire bénéficier à l’utilisateur.

Généralement copywriters mettent côte-à-côte bénéfices et caractéristiques.
C’est totalement une confusion.
Cela ne facilité pas une bonne compréhension pour l’utilisateur.

Il faut mettre l’accent sur le bénéfice ou sur les résultats à apporter car c’est ce que recherche l’utilisateur.

Donc ne pas confondre ces deux éléments.

Conceptualisons ça.

  • Caractéristiques : le nouveau Samsung S14 possède un écran Gorilla Z8
  • Avantage : il augmente la solidité de l’écran de 35% par rapport à tous les autres téléphones au monde.
  • Motivateur : il supporte tous les chocs et permet au téléphone de mettre plus longtemps.

Avec ces éléments, un utilisateur qui est plus porté vers la sécurité de son appareil verra plus d’arguments pour acheter ce téléphone imaginaire.

Voici un exemple avec Wufoo :

 

Cette page de Wufoo est riche d’enseignement à plusieurs égards.

Elle affiche clairement les avantages à obtenir:

  • paiements intégrés;
  • collecte simple de paiement;
  • utilisation facile.
  • Pas besoin d’être développeur web.

De plus, il propose deux boutons d’appel à l’action qui disent quoi faire simplement.

 

Bâtir la confiance/ Montrer sa crédibilité

L’être humain aime se rassurer avant d’acheter.

Il n’aime pas être le premier cobaye d’un produit ou d’un service.

Car ce qu’il recherche avant c’est la solution à son problème. C’est la bonne expérience. La meilleure possible.

Et lorsqu’il voit des gens qui utilisent un truc, il se dit que ça doit être super intéressant.

Pour résoudre ce problème, je vous donne 3 techniques simples.

  • Les critiques ou témoignages : Vos clients ont-ils déjà manifesté leur satisfaction par écrit ? Mettez ça dans la section « ils nous ont fait confiance ».
  • Les clients actuels : Vous avez des clients avec lesquels vous travaillez déjà ? Citez-les dans l’espace approprié. Mettez leur logo.
  • Les gros chiffres  Vous avez déjà servi plus de 100 clients ?  Précisez-le… « Utilisé par plus de 1000 personnes »: cette expression vous dit quelque chose? Et bien quand le client voit ça, il se dit : waouh ! Que cela doit être super cette solution ! Et le voilà qui  commande votre offre.

Prenons un exemple simple.
Facebook avec ses 1.5 milliards d’utilisateurs.

Si je voulais faire une campagne marketing pour acquérir de nouveaux utilisateurs Facebook,  je dirais ceci:  2 milliards de personnes utilisent notre service dans le monde.

Du coup je prouve que ma plateforme est pas mal plébiscitée.
Une personne non inscrite sur le réseau social va se dire : « Ben, je suis donc le dernier« . Et vlan ! Le voilà déjà inscrit.

Voici un exemple avec les  témoignages clients ayant utilisé la solution Prezy :

 

 

Ou encore les témoignages des chauffeurs d’Uber manifestant leur satisfaction de l’application :

 

Ou encore les marques ayant utilisées Wufoo :

 

Appel à l’action

Les appels à l’action sont ces boutons qui disent ce qu’il faut faire, comme leurs noms l’indiquent, ils indiquent comment passer à l’action !

Or certaines entreprises font une erreur : elles mettent un petit bouton !

Votre bouton d’appel à l’action devrait être de grosse taille. Il faudrait qu’un aveugle puisse le lire.

Car après avoir lu votre titre et trouvé ce qu’il  y a d’intéressant pour eux, les lecteurs doivent pouvoir passer à l’acte.

Un bon appel à l’action doit être :

  • 1.Bien visible : Un bon gros bouton de sorte qu’il puisse être vu à 8 mètres.

 

  • 2. Précis : Votre appel à l’action doit spécifier explicitement ce que doit faire le lecteur. Je vois encore ceci sur des sites web : Mettez votre mail ici. Mettez plutôt “je veux le guide” avec un champ avec “email” au dessus.

 

  • 3.Persuasif et centré sur le bénéfice. Au lieu de dire : inscrivez-vous à notre newsletter, dites plutôt “recevez en exclusivité une méthode pour apprendre à XXX en 1 mois”. C’est plus concrets et cela apporte plus de bénéfices qu’une newsletter !

Autre mauvais exemple : “Suivez-vous sur Facebook…” Vraiment que gagne l’utilisateur?

Il faut que cela soit motivant. Modifions ça.

On obtient ceci: “Découvrez des exclusivités sur notre page Facebook, pour obtenir un bon de réduction de 5 €”. Ceci sonne nettement meilleur que le simple : suivez-nous sur Facebook.

Votre appel à l’action, doit contenir des verbes d’action et des mots à fort pouvoir de persuasion comme : gratuit-exclusif-nouveau, découvrez d’autres expressions efficaces ici.

 

Un outil comme Slack.com encourage directement l’utilisation à entrer son email pour pouvoir utiliser le produit, c’est hyper simple, hyper rapide et hyper efficace.

Tout comme le service de transfert de fichier, Transfertnow qui incite à créer un compte gratuit.

Ou encore Uber qui propose une section à droite de sa page pour pousser les gens à s’inscrire avec deux options: Le mode utilisateur ou mode chauffeur.

 

 

Quels sont les meilleurs verbes à utiliser dans votre appel à l’action ?

Pour vous faciliter un peu la tâche, voici une petite liste d’appels à l’action.

  • Commandez
  • Achetez
  • Réservez
  • Boutique
  • Trouvez
  • Comparez
  • Téléchargez
  • Rejoignez
  • Gagnez
  • Agissez dès maintenant
  • Envoyez votre nom
  • Envoyez gratuitement
  • Téléchargez maintenant
  • Inscrivez-vous gratuitement
  • Demandez-le gratuitement
  • Liste de réductions inclue
  • Soyez le premier à vous qualifier
  • Livret gratuit
  • Obtenez votre devis gratuitement
  • Rentrez votre email pour recevoir le document
  • Cliquez-ici
  • Téléchargez gratuitement votre ebook
  • Recevez un échantillon gratuit
  • Essayez gratuitement durant 30 jours.

 

Notez bien que cette liste n’est pas exhaustive, ce ne sont que quelques exemples.

Il est impossible de vous dire celui qui sera le plus performant car chaque secteur, niche, produit est différent ;  mais votre meilleur CTA (appel à l’action) est celui qui vous donne le meilleur taux de conversion.

Réaliser un test (ce qu’on appelle l’A/B testing) est donc  la seule façon de savoir celui qui va performer le mieux.

Voici quelques illustrations de ce principe :

Il n’y a qu’une seule chose qui est vraiment certaine – ne pas avoir un CTA est une erreur, car parfois de petits changements peuvent avoir de gros impacts…

 

Petit conseil 1 : Votre appel à l’action doit contenir des verbes d’action et des mots à fort pouvoir de persuasion comme : gratuit-exclusif-nouveau-prouvé-testé-efficace…

Petit conseil 2 : Si vous avez une longue landing page, assurez-vous d’avoir au moins un CTA après chaque section afin de maximiser sa visibilité et la conversion.

Petit conseil 3 : Rendez votre appel à l’action bien visible. Il faut laisser un peu d’espace autour de votre Appel à l’action pour que le visiteur puisse bien le voir. Pour accentuer sa visibilité, il est convenable de mettre un gros bouton ainsi qu’une couleur lumineuse qui frappe l’attention.

 

Comment créer et construire une landing pages avec WordPress ?

Vous venez de voir les caractéristiques d’une belle landing page… il ne reste plus qu’à la faire !

Sauf à être un designer, c’est souvent le plus compliqué pour un débutant…

Or il existe 3 méthodes pour obtenir en quelques dizaines de minutes des landing pages belles et et efficaces.

1 – Faire appel à une agence.

Pour environ 500 à 1000 €, vous pouvez disposer d’une landing page adaptée à vos besoins, avec un design respectant votre charte graphique.

Généralement l’agence vous propose des modèles clés en main (ou vous venez avec celui qui vous inspire le plus comme dans cet article !), et vous n’avez plus qu’à écrire vos textes dans Word pour que l’agence remplisse la page.

Astuce de pro : pour l’animation si vous n’avez pas beaucoup de temps ou de compétences, vous pouvez utiliser des outils de création de “dessins animés” en ligne comme Powtoon (version gratuite pour un dessin animé de 30 secondes sur ce lien).

 

2 – Utiliser des modèles “clés en mains” à personnaliser

Si vous avez WordPress, ou même un simple site HTML, vous avez des modèles de landing pages à personnaliser avec vos informations.

Ces modèles coûtent moins de 60 $, et vous obtenez une landing page superbe, en quelques dizaines de minutes de travail.

L’inconvénient étant que la charte graphique (couleurs, polices…) ne sont pas toujours exactement les mêmes que votre site (qui souvent fera “cheap” par rapport à votre landing page.

C’est ce que ConseilsMarketing.com a utilisé pour la landing page de la “Buzz Checklist” : un modèle de ThemeForest.net.

L’avantage c’est que thème forest propose des dizaines de landing pages (voir ce lien pour voir plus de 350 modèles) pour :

  • les Apps mobiles
  • les startups
  • le B2B

 

3 – Utiliser un outil de création de pages sur mesure comme Thrives Themes

 

L’avantage de cet Thrives Theme est de pouvoir réaliser en quelques minutes des landing pages sûr mesure et hyper pro.

Cela demande un peu plus de temps, mais le résultat est souvent plus adapté, et surtout vous pouvez faire vos propres tests (images, textes…).

Par exemple c’est ce que ConseilsMarketing.com a utilisé pour la landing page de la Star-Marketing-Academy.com :

 

 

En conclusion…

Maîtriser les 4 fondamentaux de cet article est essentiel pour créer des landing pages qui capturent des prospects :

  • La mise en forme
  • Le titre
  • Le contenu
  • L’appel à l’action

Une fois que votre page est en ligne, il faut suivre ses indicateurs de performance, et faire des tests pour voir s’il est possible de les améliorer.

Ce n’est que de cette façon que vous pourrez construire un business durable sur le web.

A votre tour, quels sont les secrets du succès de vos pages d’atterrissage ?

On aimerait en profiter. Dites-les nous dans les commentaires !

 

Vous voulez en savoir plus ?

 

Si vous voulez en savoir plus sur le copy-writing et les landing pages, rendez vous sur le site Steve Wantong, Copywriting-Domination.com.

Steve y donne donne des conseils aux éditeurs de logiciels Saas et les entreprises sur le internet à attirer, convertir et fidéliser leurs prospects à l’aide des contenus pertinents, qualitatifs et persuasifs.

Faites appel à un rédacteur d’articles B2B !


Les 4 fondamentaux d’une bonne landing page + 5 exemples
4 (80%) 1 vote
Faites passer le mot :Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someoneShare on LinkedIn
Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *