Partagez les articles :

Dans notre série d’interviews de Community Managers, nous avons le plaisir d’accueillir Clément Benoist de l’agence BOITAMO.

1 – Est-ce que tu peux te présenter et nous parler de ton parcours professionnel, et ce qui t’a attiré dans le Community Management ?

J’ai  23 ans je suis encore en étudiant en Master Communication Stratégie de communication spécialisé Numérique, à Rennes (IGC Formatives) .

J’ai commencé dans cette école pour une licence générale de communication, mais je m’intéressais depuis quelques temps au Community Management, notamment avec MyCommunityManager, Camille Jourdain et Le Modérateur (Flavien Chantrel).

Je me suis alors lancé dans la rédaction d’un mémoire sur les besoins d’une stratégie social média pour les entreprises.
Ce mémoire fût un beau succès (en toute modestie) et j’ai ainsi proposé à l’agence de communication Caennaise, BOITAMO, d’intégrer ce service pour nos clients (TPE/PME).

Cette agence étant très axée sur l’innovation et les nouvelles technologies, elle m’a suivi !
J’étais à l’époque en stage, je suis désormais salarié chez BOITAMO. Cela fait maintenant plus d’un an que nous externalisons ce service pour nos clients

2 – Pourquoi aller sur les Media Sociaux quand on est une PME ? Quels sont tes 3 arguments clés.

Il faut savoir que nous ne proposons pas systématiquement d’aller s’aventurer sur les médias sociaux à nos clients.

Mais lorsque la société bénéficie d’une image sur ces derniers, alors autant la contrôler et venir répondre aux clients/fans et leurs apporter du contenu exclusif.
Le premier argument est donc de devoir contrôler son image, son discours et sa relation avec ses fans.

Si la PME souffre de critique, alors il faut reprendre la main et apporter des réponses.
La seconde chose est la fidélisation et la notoriété à tirer d’une telle action.

Nous le savons, nous allons tous sur internet pour comparer des produits, des entreprises, recueillir des avis, …

Le but est alors de faire en sorte que la société jouisse d’une bonne image et ainsi influencer le consommateur tout en étant totalement transparent.

Nullement dans un but commercial, mais bien plus relationnel. Après, les clients demandent tous un ROI et des retombées commerciales…
Pour finir avec le troisième argument, c’est le référencement naturel.

Que l’on créé une page Facebook, un profil Twitter, Viadéo, le client aura un référencement naturel sur ses mots clés et son entreprise.
Petit bonus, sur les médias sociaux, nous pouvons avoir un ton et un discours plus décalé, moins institutionnel, ce que les entreprises bas-normandes ont parfois du mal à faire.

 

3 -Quel est le planning d’une journée type et quels outils utilises-tu pour ton travail ?

9h : Arrivé au bureau je check les mails/notifications/actions/feedback… (Bien que je reçois tout en temps réel sur mon smartphone).
Ceci à l’aide de TweetDeck, Google Alerts et des réseaux eux-mêmes.
10-11h : Je réponds aux priorités puis je rentre dans la « peau » d’un de nos clients pour animer son profil/compte.
12h-14h : Pause déjeuner.
J’en profite pour faire ma veille quotidienne du monde 2.0, d’engranger les dernières nouvelles, statistiques, les derniers fails qui me serviront d’exemples, …
J’utilise principalement Netvibes et mon réseau de contact.
14h-18h : Je continue d’animer les différents comptes clients que j’alimente de news, de concours, de photos.
Je me rend sur différents forums en relation avec les marques pour dénicher de nouvelles communautés.
Entre tout ça, j’ai d’autres tâches à accomplir, n’étant pas que community manager dans l’agence.

 

4 – Quelle est l’opération ou l’action de Community Management que tu as réalisée et dont tu es la plus fière ?

Le terme fier me semble un peu trop fort, mais il s’agit d’une opération de jeux concours photos pour notre client Renault Retail Group Rennes.

Ce client voulait recruter des fans de la région Rennaise et avec SocialShaker nous avons mis sur pied une application de concours photo.

Le gagnant repartait avec une Twingo R.S Gordini pour une semaine.

Le relai auprès des blogs automobiles et forums ont été très bons et nous avons ainsi pu doubler voire tripler la communauté  (Nb : elle était encore embryonnaire, mais cela a permis de lui donner un coup de boost).

Je vous offre mon guide

"21 jours pour bloguer comme un Pro​"

60 pages pour apprendre à lancer ou relancer un blog !

  • Un programme simple et accessible en 21 jours
  • 1 action par jour pour avoir des résultats concrets

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

5 -Quelles erreurs ne faut il jamais commettre en tant que bon community manager ?

Logiquement il ne faut pas s’emporter et réagir excessivement, même lorsqu’un fan attaque une application ou idée que nous avons-nous même mis en place.

Lorsqu’il s’agit d’une attaque sur la marque, être  externe dans une agence permet de  relativiser et de capitaliser sur l’expérience.
En effet quand on  cible ses  idées ou ses produits il est plus difficile de  prendre du recul… Il faut être capable de se dire qu’on ne peut pas plaire à tout le monde, sans pour autant délaisser les mécontents… bien au contraire.

En tant que Community Manager en externe, il faut jamais oublier de noter ses heures.

Je parle avec l’expérience, car les clients en demandent beaucoup et parfois certains clients nous  donnent énormément d’informations brutes à publier mais ils  oublient souvent que l’on doit les reformuler, les réintégrer/adapter aux médias sociaux.

En conclusion, il faut bien évaluer son temps de travail pour son client et le déterminer ensemble avant de commencer.

5 – Comment un community manager peut travailler son personal branding ? A quoi cela peut lui servir en Pro (networking) / Perso (travail…) ?

Le CM peut le travailler en créant ses propres profils sociaux.

Il y a un tas de site pour cela : Digikaa, Yupek (pour étudiants & jeunes diplômés), Viadéo, Linkedin, CV web comme Doyoubuzz … Et bien entendu un blog sur WordPress, blogger

Grâce à ses supports, nous pouvons avoir une visibilité contrôlée pour permettre aux clients, aux prospects mais aussi aux recruteurs de connaitre notre cursus, nos missions et nos réalisations.

6 – Est-ce que tu me donner 5 trucs et astuces que tu utilise sur Facebook ?

Par trucs et astuces, j’entends applications ou méthodes  :
SocialShaker :  il permet à des pages de -1000 fans d’avoir des applications gratuites et très bien gérées.
Booshaka et son classement des meilleurs fans : A utiliser avec précaution pour ne pas voir sa page uniquement animée par des « likes » mais cette application permet de stimuler les fans pour être le meilleur contributeur du mois.
– En tant que community manager, j’utilise énormément MyCM et le Forum MyCM pour la veille et le partage d’informations, les bonnes pratiques, les choses à éviter et pour tous les précieux conseils.
–  Pagesanalyzer.com : Il permet de créer une infographie de l’activité de sa page, succincte en version gratuite mais cela peut aider pour les comptes rendus d’actions et d’animations auprès de ses clients.
Il faut enfin parfaitement maitriser les statistiques liées aux pages que nous fournis Facebook… Selon moi, c’est la première source d’informations sur sa communauté.

 

8 – En plus de Twitter & Facebook quels outils Sociaux utilises tu ?

Pour nos clients et moi-même, il y a Viadéo qui est incontournable. Il est pratique pour un usage BtoB et pour cibler une communauté professionnelle.
Je considère aussi les forums comme un des outils sociaux et par conséquent j’y traine régulièrement pour recruter ou fédérer une communauté en lien avec une marque, ou pour relayer de l’information ou simplement mener une veille.

9 – Comment approcher un blogueur et l’inciter à parler d’un évènement ou à parler d’une action ?

Plus haut j’ai cité l’exemple du concours photos Renault que j’ai relayé sur certains blogs et forums.
Pour réussir ce genre d’action, nous avons du nouer des  relations avec les blogueurs et Animateurs de Forum en amont de  cette demande.

C’est-à-dire que j’avais déjà noué des liens privilégiés avec les personnes de ces forums, ainsi ils ont acceptés plus facilement l’évènement et de le fait d’y participer en tant que partenaire.
D’une manière plus générale, le fait d’offrir des cadeaux,  goodies, avantages (ex:  essais sur piste dans le cadre de l’automobile)… permet de remporter l’adhésion des  bloggers et forums participants.

Certes, cet aspect ne se suffit pas à lui-même, mais il peut permettre de remercier les blogueurs qui joue le jeu.

 

10 – Comment tu vois l’évolution dans 2 ans du métier de community manager ?

Dans 2 ans, cela me parait bien court pour sortir une boule de cristal, mais je pense que les PME avec suffisamment de ressources vont intégrer ce poste tout en le jumelant à d’autres actions, pas uniquement du community management… Un peu comme je le fais actuellement au sein de  l’agence BOITAMO.
J’espère surtout que l’évolution se fera dans les mentalités des dirigeants et décideurs qui sont encore sur les freins lorsque l’on présente ce nouveau type de communication.

 

11 – Est-ce que pour toi l’écriture, l’expression écrite… est importante pour un CM ? Quelles sont les astuces / erreurs que tu pourrais citer ?

C’est important oui, car nous n’avons pas toujours l’occasion de se faire relire par l’annonceur ou par un rédacteur.

Dans mon cas, je ne suis pas un expert mais je n’hésite pas à me faire relire pour un article ou lors d’une réponse importante à formuler.

Par ailleurs, j’utilise le site web BonPatron lorsque j’ai un doute sur l’orthographe d’un mot…

 

11 – Est-ce que tu penses qu’une entreprise doit déléguer la création de contenu ou l’internaliser… ou les deux ? Si oui dans quels cas ?

Les trois cas existent  :
– Une entreprise peut tout externaliser car elle manque de moyen et de ressources financières et humaines pour le faire elle-même. Généralement, elle manque de connaissances sur les médias sociaux.
– Une entreprise peut faire le choix d’être accompagnée, à l’aide d’une formation ou d’un « community manager » en interne aidé par une agence en externe. Cela nous arrive souvent de devoir conseiller, guider et former des salariés d’une PME qui passera tout naturellement au  “troisième point”…
– L’entreprise dispose de moyens et de ressources pour l’internaliser et surtout d’un projet sur le long terme pour en avoir le recours.
Après je pense qu’il n’y a pas de règle, même si un CM en interne est plus intégré et au fait des activités de l’entreprise. Cela dépend des connaissances et compétences propre à chaque entreprise.

 

12 – Comment fait tu pour trouver du contenu pour Facebook, Twitter, Blogs… ?

Lorsque le client ne fournit pas énormément de contenu, nous devons le trouver sur Internet ou sur leurs sites, voire auprès des fans.

Nous effectuons des recherches ciblées dans les actualités, forums et blogs pour fournir notre animation et donner des ressources uniques à nos communautés.

Cependant, nous effectuons parfois des actions spécifiques, comme des interviews d’étudiants, d’anciens étudiants pour l’un de nos clients, l’ISfec Normandie qui forme des étudiants à devenir enseignant. C’est un exemple de création de contenu qui plait beaucoup à cette cible.

 

13 – Pour construire ton réseau “Pro” Physique, est-ce que tu fréquentes les soirées (si oui lesquelles : EBG, Web Connect, IMC, Café des community managers…) ?

J’ai participé au salon du E-Commerce de Paris, en septembre 2011. Là-bas j’ai ainsi pu rencontrer quelques bloggeurs, community managers réputés et influenceurs du web 2.0.
Pour le moment, ça a été ma seule « action » pour développer cette partie de mon réseau.

 

14 – Quelles sont pour toi les différences entre Twitter et Facebook ? Est-ce que tu as un traitement différencié entre ces deux média ?

Les communautés de Twittos et de fans Facebook sont différentes.

Cela n’empêche pas de relayer certaines informations sur les deux réseaux, mais les messages, les actions et les fans ne réagissent pas de la même façon et les pratiques ne sont pas du tout similaire.

Il faut savoir s’adapter à chaque réseau que l’on utilise. Trop souvent nous retrouvons des tweets dans les pages facebook et des status sur Twitter alors qu’il faut du contenu spécifique Facebook (images, vidéos…) et Twitter (liens, veille sectorielle…).

 

15 – Comme fais tu pour ne pas “trop consommer” de temps avec les Media Sociaux ?

Difficile de ne pas y passer trop de temps quand on est Community Manager passionné !
En effet comme je suis vraiment  passionné par ce métier et ce type de communication (je suis  un grand curieux), dès que  j’ai une pause, je ne peux m’empêcher de fouiller, de fouiner pour trouver les dernières infos… ou les derniers lolcats ^^

 

16 – Si tu avais 1000 € pour faire connaitre une Start Up, quelle serait ton plan marketing utilisant uniquement les Media Sociaux ?

Sur les médias sociaux, je considères que le budget principal reste le temps à y investir.

Pour le fun j’aimerais bien tenter une opération avec des QR-codes imprimés géants à dispatcher dans des endroits stratégiques selon le profil de la Start-Up.
Sur ces QR-Codes se trouveraient des informations pertinentes, humoristiques, vidéos, photos ou des renvois vers une page facebook.
Nous pourrions imaginer une « chasse aux trésors » en flashant les QR-codes, cela nous donne un indice pour trouver le suivant.. Une fois sur le dernier, nous arrivons sur une page dédiée avec un gain bien particulier, toujours selon le profil de la Start-Up.
Evidemment, cela en parallèle d’une présence sur Facebook, voir Twitter et d’une veille permanente.
De plus, une formation pour leur permettre d’avancer seul serait une bonne chose !

 

17 – Est-ce que tu peux présenter ton entreprise et tes services ?

L’agence de conseil en communication BOITAMO 

En un mot comme en cent, BOITAMO se définit comme une agence de communication novatrice, avec des outils et des produits uniques dans sa région.
Le TBI (Tableau Blanc Interactif) SmartBoard est un outil innovant que possède l’agence dans ses locaux : Une sorte d’Ipad Géant qui permet de dynamiser les réunions, les conférences…

BOITAMO est une agence print, multimédia, web, évènementielle, nous pouvons réaliser à peu près tout types de communication dans notre région et ailleurs !

Nous sommes désormais 7 personnes et 1 girafe à travailler dans l’agence.
Séraphine, la girafe, est notre guide pour la créativité.

Comme vous l’avez compris, à BOITAMO nous essayons de concevoir un management et un travail différent, plus créatif et je vous avouerais que je m’y sens bien !
Pour les curieux, nous sommes à Colombelles ;)

 

Interview de Community Manager : Clément Benoist de BOITAMO
Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !

Partagez les articles :

8 thoughts on “Interview de Community Manager : Clément Benoist de BOITAMO

  1. Bonjour,
    très intéressant le métier de Community Management. Il est vrai qu’il faut être un passionné pour créer des relations Sociales durables, surtout pour les autres. Je dis cela car je trouve qu’il fastidieux de se fixer des objectifs sans en dévier. Les Réseaux Sociaux sont chronophages à plus d’un titre. Clément est sûrement très organisé.
    Petite question: “étant donné que tu travailles pour différents clients. Comment consignes-tu les articles ou commentaires déjà diffusées. Fais tu une copie de toutes tes interventions afin de pouvoir en reprendre le fil.”

    En éspérant être entendu par Clément ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.