Partagez les articles :

boite a outils reseau sociaux
 

Voici une critique de la 3ième Edition du livre de Cyril BladierLa Boite à outils des Réseaux Sociaux“.

Le guide de 190 pages se compose de différents dossiers selon les thématiques business, emploi…, avec à chaque fois les outils à utiliser en priorité, en plus quelques astuces.

 

Une majeure partie du guide utilise les techniques de marketing par le contenu, car c’est une des clés pour réussir sur les Réseaux Sociaux Pros et Persos.

Ainsi, le livre revient sur les grandes stratégies de content marketing, c’est à dire comment utiliser du contenu pour vendre (ex : livre blanc, infographies, diagnostic, images…) .

The-Content-Marketing-Model

 

En effet le contenu n’est plus destiné uniquement à l’interne (briefs, argumentaires…) ou pour soutenir un lancement de produit (relations presse…), c’est désormais un outil indispensable pour attirer des prospects.

 

Cependant pour que cela soit un succès, le contenu doit être pertinent, intéressant et donner envie de passer à l’action (via une stratégie “give to get”, c’est-à-dire donner pour recevoir).

De plus avec le phénomène d’Infobésité, le contenu doit être de meilleure qualité (fond et forme), il ne faut pas se contenter d’écrire du contenu simplement “bon” :

Infographie-submerges-medias-sociaux

En créant du contenu pertinent, une entreprise ou un consultant peut se placer comme un expert en démontrant la pertinence de leurs compétences, l’étendue de leurs connaissances…

Le piège étant de faire de trop d’auto promotion alors qu’il faut apporter de la valeur ajoutée.

 

En amont, il faut définir les problèmes et besoins du client, les mots clés utilisés… Et produire le contenu différent selon l’avancement du cycle d’achat (convaincre de l’intérêt de l’offre à la promotion spéciale).

ag_Marketing_Changes_L1_low_res

Un planning éditorial doit donc être défini pour ne pas se disperser et rentabiliser ses actions (et si possible mettre en place une routine de publication).

 

 

1 – Facebook

 

Facebook est un outil très pertinent en B2C, mais aussi très souvent en B2B.

 

Les outils à utiliser sont les profils personnels, les pages, les groupes et le gestionnaire de publicités (en particulier les audiences personnalisées).

 

Il existe quelques astuces pour exploiter Facebook au mieux :

– soigner sa cover (sans faire de la promotion car c’est interdit par Facebook !),

– mettre des photos dans les statuts pour améliorer la visibilité, mettre en ligne directement ses vidéos pour un chargement immédiat et la personnalisation des descriptions,

– organiser des concours via sa page pour acquérir plus de prospects,

Je vous offre mon guide 

"100 conseils pour réussir sur le web "

C'est le fruit de plus de 15 ans à travailler sur le web : je vous explique tout ce que j'aurais aimé savoir lorsque j'ai débuté sur internet...

Vous allez apprendre à attirer plus de prospects, améliorer votre conversion, rentabiliser votre temps, fidéliser vos clients... 

+ 10 minis guides pratiques (emailing, référencement...)

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

– écouter et répondre aux commentaires de sa communauté,

– utiliser les groupes privés pour animer une communauté interne ou des clients

– …

 

2 – LinkedIn

 

C’est une plateforme où il faut utiliser la base de profils.

 

Il est donc essentiel de d’optimiser sa visibilité afin d’être trouvé (utiliser des mots clés techniques…).

En effet sur Linkedin, le but est d’être trouvé, alors qu’un CV n’est envoyé après un contact afin d’être reçu pour avoir un entretien.

 

Si au contraire on veut utiliser Linkedin pour trouver des clients, il faut utiliser le moteur de recherches pour contacter des personnes clés, directement via les Inmails, ou indirectement en appelant ensuite la personne que l’on a repéré sur le site.

 

Quelques astuces :

– écrire son profil en français mais avec des mots clés techniques,

– présenter une proposition de services ou son expertise sous son profil,

– créer une page entreprise en particulier pour recruter, relier son LinkedIn à Twitter/ slideshare…,

– personnaliser ses messages de prise de contact,

– de compléter en maximum de mots clés métiers dans son profil (parcours, examens… car il n’y a pas de limite au contraire d’un CV qui est limité à 1 page)

– …

 

 

3 – Google plus

 

Ce réseau social se distingue surtout par des outils pratiques comme Google Hangout ou ses fonctions pour améliorer le SEO comme le bouton +, les adresses d’entreprises, l’affichage d’un profil dans les résultats…

 

En effet Google Plus ne n’a pas de réel communauté active au contraire des autres réseaux sociaux.

 

Astuce : il faut quand même partager sur Google plus, car certaines personnes dans vos cercles reçoivent un email.

 

 

4 – Twitter

 

C’est le second réseau social actif après Facebook, il reste encore assez peu utilisé par le grand public (malgré une démocratisation via les émissions Tv, l’utilisation massive des hashtags…).

Twitter est plus utilisé dans le domaine Pro, et moins dans le B2C.

 

Le relationnel est moins fort que sur Facebook, l’utilisation Pro permet de contacter des influenceurs, de générer du trafic sur un site en postant du contenu à valeur (et peu de promo), de fédérer une communauté… Mais c’est aussi un des médias des plus efficaces pour s’informer en temps réel de l’actualité et des sujets à la mode.

 

Un des challenges est de faire grandir sa communauté, sans “spammer” ou faire trop d’auto promotion car Twitter est avant tout un outil de partage.

 

Pour sortir du lot il faut définir une stratégie de contenu (création ou curation), utiliser des hashtags, prendre contact avec les autres utilisateurs et échanger (et non pas juste pousser de l’information), retweeter du contenu plusieurs fois à différents intervalles de temps (avec des titres différents) car la durée de vie d’un tweet n’est que de quelques heures…

 

Astuce : sur Twitter il faut gérer son contenu sur comme on le ferait avec un média, avec de l’interactivité en plus, par exemple en demandant un avis, en demandant des réactions…

En effet une bonne partie des réactions et des échanges se sont déplacés des Blogs et des Forums vers Twitter et Facebook.

 

Il existe quelques astuces comme envoyer des direct messages à ses contacts, mais en apportant de la valeur ajoutée à chaque fois.

 

De même l’utilisation de listes permet de simplifier grandement l’utilisation de Twitter (ex : liste privée d’influenceurs, liste de clients clés…).

 

De même pour simplifier sa gestion de Twitter, il est important d’utiliser une application (ex celle de Twitter, ou d’autres permettant de gérer l’ensemble de la présence sur les média sociaux).

 

 

5 – Pinterest

 

Les sites d’images comme Pinterest, Instagram, Tumblr Google collections… sont devenus importants, même s’ils sont encore très loin des sites de vidéo (comme Youtube), de documents (comme Slideshare).

 

Sur ces plateformes l’image est au centre, et le texte n’est que le support complémentaire.

 

Le nom Pinterest vient du fait d’épingler (to pin) des images comme on le ferait sur un tableau, le but est donc d’épingle une sélection d’image particulièrement pertinente.

 

Cela peut vous permettre de présenter des photos, des images, des infographies sur vos produits et votre entreprise de manière publique (et non pas privée comme sur Facebook).

 

Astuces Pinterest : 

– publiez du contenu sur vos produit, du contenu visuel,

– ajoutez des boutons pin it sur votre site,

– soignez les titres et les descriptions,

– ajoutez des watermark sur les images,

– ajoutez aussi des vidéos, utilisez le système des richs pin (prix, avis…)

– …

 

Mais attention. Pinterest n’est pas fait pour mettre tout votre catalogue, mais une sélection de vos images les plus visuelles (attention également aux droits d’auteur).

 

 

6 – Instagram

 

C’est à la base une application mobile de partage et de retouche de photos.

Elle reste encore limitée en termes de trafic et de notoriété en France.

 

Le moteur pour générer du trafic, c’est d’interagir avec la communauté.

 

Astuces :

– taguez les personnes,

– ajoutez les url dans les commentaires,

– utilisez des mots clés

– …

 

 

7 – Tumblr

 

Est une plateforme de micro Blogging centrée sur les images (et les vidéos & Gif animés), mais aussi des textes courts.

 

C’est une plateforme s’adressant plutôt aux créatifs (artistes, musiciens…), avec une forte importance des visuels et des messages courts, ainsi que de la Mobilité.

 

Astuces :

– utilisez l’application mobile,

– publiez régulièrement du contenu mais surtout des visuels de qualité

– …

 

 

8 – YouTube

 

C’est le leader des plateformes de vidéos.

 

Youtube est indispensable pour mettre en valeur ses vidéos, surtout que la plateforme est gratuite.

 

Astuces :

– créez une chaîne, personnalisez son visuel,

– intégrez vos vidéos sur votre blog,

– partagez-les sur les média sociaux,

– répondez aux questions et commentaires,

– faites des vidéos de moins de 3 minutes,

– optimisez pour le seo les titres/tags…,

– faites des playlists,

– utilisez les annotations pour faire des appels à l’action,

– achetez de la publicité vidéo sur YouTube pour donner plus de visibilité à vos vidéos,

– ajoutez un générique de début et de fin,

– vérifiez que les personnes apparaissant dans les vidéos aient signées un droit à l’image

– …

 

 

9 – Vine

 

Racheté par Twitter (qui a également sorti Periscope une application de vidéo live en streaming), Vine permet de créer des vidéos de 6 secondes (stop Motion, mini film…).

 

Cette plateforme est très récente, mais elle est appréciée des amateurs de films qui lâchent en mettant en action leur créativité.

 

Cependant sachez que pour faire de jolies vidéos il faudra un minimum de savoir faire !

 

Astuce : inspirez vous des techniques des vidéos « classiques » et regardez comment vous pourriez les appliquer à vos vidéos…

 

 

10 – Scoopt.it

 

C’est l’outil de curation (sélection et diffusion de contenu) le plus connu, mais aussi le plus simple et le plus efficace.

 

La valeur ajoutée se fait dans le choix des contenus sélectionnés et mis en avant. L’intérêt est que scoop.it sélectionne des idées de contenus pour vous.

 

Attention : il faut vérifier la qualité des liens car votre crédibilité est en jeu. De même ne vous contentez pas de republier de l’information mais essayez d’apporter de la valeur ajoutée (avis, complément, commentaires…).

 

 

11 – Les outils de partage et de diffusion automatisés des contenus sur les média sociaux

 

Pour exploiter la puissance des réseaux sociaux, il faut automatiser une partie du travail pour réserver l’intervention humaine aux tâches à valeur ajoutée (sélection, échanges…).

 

C’est par exemple avec Social Dynamite une entreprise peut publier sur les comptes de ses collaborateurs (avec leur accord), avec Socially Map c’est un système de filtrage intelligent qui permet d’automatiser sa veille…

 

 

12 – Le marketing automation

 

Le but est d’automatiser les actions marketing, que cela soit via des emailing, des rappels, des sms…

 

Les outils de marketing automation sont Eloqua, Marketo, Aweber (la solution utilisée par ConseilsMarketing), Mailchimp… Et les CRM avec une Brique Sociale et Marketing.

 

Pour automatiser son marketing, il faut modéliser le cycle des ventes en amont et scénariser les interactions et les types de contenus diffusés.

L’objectif est de prendre l’internaute par la main, du premier contact informatif à la vente, en passant par l’après vente.

 

 

13 – Slideshare

 

C’est le YouTube des PowerPoints et documents pdf.

 

Il permet de diffuser gratuitement des documents qui seront redistribuables sur le web.

 

On peut diffuser ses présentations, des plaquettes commerciales, des manuels, des infographies…

 

Astuces :

– il est possible de mettre du contenu en privé,

– de mettre un formulaire de récupération de leads

– …

 

 

14 – Les sites d’experts et de questions / réponses 

 

Ce sont des sites comme Quora (peu développé en France) et OpenToLeads.

Ces communautés permettent de poser des questions et d’obtenir des réponses d’experts.

 

Le but étant bien entendu de répondre en premier en apportant de la valeur (ex : livre blanc…) pour convaincre le prospect de travailler avec vous.

 

 

15 – Le web tracking

 

C’est le suivi du parcours d’un internaute et son identification grâce à son adresse IP (valable uniquement en b2b).

 

Couplé aux bases de données des réseaux sociaux comme Linkedin, cela permet d’identifier quel est le décideur à contacter suite à une navigation sur votre site web.

La principale solution de tracking IP est Get Plus.

 

Astuce : pour ne pas épuiser il ses commerciaux avec des leads non qualifiés, il faut faire une préqualification avant de distribuer les leads ou alors les gérer de manière différente entre les leads chauds et leads froids.

 

 

16 – Les Solutions de CRM

 

Couplés aux média sociaux, le CRM apporte une vision complémentaire aux données de l’entreprise.

 

Ils permettent de centraliser l’ensemble des relations clients, en rassemblant à la fois les données de l’ERP, des commerciaux… avec l’enrichissement par les données issues des Media Sociaux.

Retrouvez une sélection de solutions de CRM pour PME sur CE LIEN.

 

Astuce : selon la solution de CRM, il faut vérifier qu’elle propose bien les fonctionnalités nécessaire à l’entreprise, sinon il faut passer par une application spécifique pour gérer les media sociaux.

 

 

17 – Les réseaux sociaux de commerciaux et métiers

 

Ce sont des réseaux comme Smartpanda et Salezeo.

 

Certains comme smartpanda sont des annuaires pro avec demande de devis (c’est un partage des contacts), d’autres comme salezeo vous permettent de mettre vos contacts en commun, c’est à dire que pour pouvoir consulter un contact vous devez un offrir un.

Dans les deux cas, ces solutions ont une vocation commerciale afin de fournir des outils pour obtenir plus de prospects avec de nouvelles méthodes que “l’appel dans le dur”.

D’autres réseaux sont orientés métiers, comme par exemple Digikaa pour les métiers du digital,  Dribble pour les créatifs…

 

 

 

 

18 – Viadeo

 

C’est le réseau social des PME et TPE françaises, avec 9 millions de membres en France.

 

Il faut bien entendu créer un profil perso et une page entreprise optimisée (avec ses mots clés, un présentation vendeuse…), connecter votre boîte email à viadeo (et le faire plusieurs fois par an pour récupérer ses nouveaux contacts), participer à des groupes métiers, rechercher les contacts selon les fonctions pour ensuite faire du phoning…

 

Astuces :

– personnalisez vos demandes de contacts (n’utilisez pas les demandes génériques),

– faites un Pitch percutant avec les bénéfices clients (ou mieux du “gratuit” comme un audit, un livre blanc…),

– couplez vos demandes via Viadeo avec un phoning du contact

– Participez également aux groupes thématiques, surtout s’il y a de nombreux inscrits.

– …

 

Sur Viadeo, l’abonnement payant est pertinent car vous voyez les visiteurs de votre profil, vous êtes plus visible, vous pouvez contacter plus de personnes…

 

 

 

 

19 – Xing

 

C’est le réseau social N°1 en Allemagne et dans l’Europe de l’est.

Au niveau des fonctionnalités, il se rapproche fortement de Viadeo et LinkedIn.

Il est donc recommandé d’avoir un profil écrit en allemand.

 

 

20 – Le personal branding

 

C’est l’utilisation des techniques marketing pour un usage personnel.

 

Il y a deux volets, d’une part votre identité numérique (que vous pouvez construire ou optimiser), et d’autre part il y a l’eRéputation, c’est à dire ce que l’on dit de vous sur Google.

 

Tout comme pour une entreprise, vous devez définir une en amont stratégie, préparer un Pitch, acheter votre nom de domaine et être présent sur les média sociaux…

 

 

21 – La marque employeur (EVP)

 

Travailler la visibilité de son entreprise et son image d’employeur, est une des clés pour attirer les meilleurs talents.

 

Pour cela les réseaux sociaux on leur importance, par exemple les recruteurs utilisent beaucoup LinkedIn pour la recherche de candidats.

 

C’est aussi travailler son image de marque, par exemple faire des vidéos sur ses salariés, sur la manière de travailler

 

Cependant n’oubliez pas que ce sont les salariés qui sont les premiers ambassadeurs de la marque… Si vos employés ne sont pas fiers de leur entreprise vous avez peu de chance d’être séduisant en externe.

 

Dans la continuité, il est important de mettre en place une charte et des bonnes pratiques sur les Media Sociaux, sans pour autant mettre trop de bannière, afin d’inciter vos salariés à participer, et non pas les frustrer.

 

Le guide consacre également quelques chapitres sur les moyens d’utiliser les réseaux sociaux pour trouver un emploi, ou à l’inverse, recruter.

 

LinkedIn et viadeo étant des CV modernes et interactifs, tandis que Facebook sera plus un moyen de mieux connaître la personnalité du candidat.

 

 

22 – Les réseaux sociaux d’entreprise (RSE) et les digital workplaces

 

Ils ont pour objectif d’améliorer les échanges et la communication, de réduire le nombre d’emails, de favoriser l’innovation, de casser les silos d’informations, de trouver l’information à jour en temps réel, de travailler un mode collaboratif…

 

Cependant avant d’être un projet technique, le RSE est un projet humain : il faut convaincre en interne de l’utilité de la solution, et travailler sur les applications pratiques concrètes.

De même, il faut trouver les individus moteur pour animer les communautés… et réduire les craintes (flicage, perte de l’expertise…).

 

L’évolution du RSE, c’est le digital workspace, c’est à dire mettre à disposition de ses salariés des informations mais aussi des outils de travail collaboratif, y compris pour du télétravail.

 

 

23 – Les MOOC (cours massivement ouverts en ligne).

 

Ce sont des cours mis en libre disposition sur le web (totalement gratuit ou freemium).

 

Le principe est soit de les utiliser en interne pour faire monter en compétence ses salariés, soit à titre individuel pour être toujours à niveau.

 

 

24 – Le SOLOMO (Social Local Mobile) et le ROPO (Recherche Online Purchase Offline)

 

Le ROPO c’est aider le client à rechercher (voire à réserver) en ligne, puis à le laisser acheter en magasin (ex :proposer un guide d’achat, driving…).

 

Le solomo, c’est proposer du contenu personnalisé, géolocalisé et partageable.

 

Ce sont souvent des applications mobiles, mais c’est aussi la recherche via le smartphone (ex : lafourchette pour les restaurants, votre page locale sur Google plus…), ou encore du marketing géolocalisé (publicités géolocalisées sur Facebook…), les récompenses pour les check-in Facebook / Foursquare /… , cartes de fidélités embarquées comme fidall…

 

 

25 – Le big data

 

Le but est d’exploiter de gros volumes de données hétérogènes, de mieux segmenter, d’aller plus vite dans les traitements…

 

Le big data est déjà utilisé tous les jours : eReputation, a/b testing…

 

L’avenir reste dans l’application au business (Crm, personnalisation en temps réel…).

 

 

26 – Le SEO sur les réseaux sociaux

 

Le but est d’être plus visible sur le web.

Cela commence par une optimisation des profils sur les expressions et mots clés stratégiques, c’est utiliser les boutons de partage sur son site…

 

 

27 – Les blogs

 

Les blogs demeurent le socle des réseaux sociaux, car c’est là que sont hébergées les contenus partagés sur les média sociaux.

Le blog peut avoir comme moteur  blogger, typepad… Mais wordpress reste le leader.

 

Astuces :

– il faut une ligne éditoriale, une liste de mots où se placer,

– créer du contenu de qualité régulièrement,

– mettre en place des outils de génération de leads (livre blanc…),

– bien choisir ses titres

– …

 

 

28 – Le social CRM

 

C’est tout simplement la gestion de la relation sur les média sociaux via un outil dédié (hootsuite, sprout social, buffer …) ou une brique dédiée dans un CRM traditionnel.

 

Ces outils permettent d’automatiser et de simplifier la gestion des échanges sur les média sociaux.

 

 

29 – Les outils d’identification de l’influence

 

Ce sont des outils comme klout ou buzzsumo qui permettent d’analyser les profils les plus actifs dans des domaines d’activité.

 

Une marque peut ainsi voir quels sont les leaders d’opinion à cibler en priorité.

 

 

La fin du guide se termine avec des conseils sur le ROI des média sociaux, sur la gestion de crise….

 

En conclusion…

boite a outils reseau sociaux

 

Au final, le livre de Cyril Bladier permet de balayer le spectre des outils à disposition sur les réseaux sociaux, avec de bonnes astuces pour les exploiter au mieux.

 

On regrettera uniquement le découpage en thématique, qui fait parfois des doublons dans les outils abordés (ex: Linkedin présenté 3 fois dans le guide dans 3 thématiques).

 

Néanmoins, cela demeure un ouvrage de référence dans l’intérêt d’utiliser les Media Sociaux pour une entreprise.

 

Pour le commander (26,50 €) cliquez ICI.

 

 

Critique du livre “La boîte à outils des réseaux sociaux” par Cyril Bladier
Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !

Partagez les articles :

2 thoughts on “Critique du livre “La boîte à outils des réseaux sociaux” par Cyril Bladier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.