Partagez les articles :

gourou du marketing

Dans cet article Yann nous explique ce qu’il peut vous manquer pour devenir un AS du Marketing !

Comment acquérir les fondamentaux du Marketing ?

fondamentaux marketing

Le marketing n’est pas ma formation première. Je l’ai découvert comme beaucoup d’entre vous « sur le tas » en accumulant un maximum de lectures et autre supports d’information (séminaires, dvd, blogs… comme l’excellent conseilsmarketings.fr).

Comme beaucoup je n’avais qu’une seule obsession en tête : identifier les sources d’informations utiles pour en tirer le maximum de valeur et le meilleur moyen de l’appliquer à mon entreprise.

Mais lorsque l’on débute dans un domaine, en particulier dans un domaine aussi vaste que le marketing, on se sent bien souvent perdu devant les montagnes d’information disponibles.
La première question fondamentale qui nous obsède : comment discerner le bon grain de l’ivraie ?
N’ayant aucune expérience pour juger objectivement de la qualité d’une ressource, on fait tout naturellement ce que tout homme perdu entreprend dans ces moments là : on suit le troupeau.
Vous vous demandez peut être ce que représente le troupeau dans le marketing, en particulier dans le marketing web ou tout le monde cherche à se faire sa place et à imposer sa voix… Il est tellement facile de nos jours d’installer en quelques minutes un blog et de se prétendre un as du marketing.

point de vue marketing

Alors on se dit que le meilleur moyen de suivre la bonne tendance, c’est d’écouter les marketers qui sont présents depuis le plus longtemps possibles. S’ils ont suffisamment d’expérience, ils sauront évidemment vous conseiller sur les erreurs de débutant à éviter, les ressources à potasser, sur les axes prioritaires à développer dans votre entreprise.
C’est effectivement une bonne stratégie… conseilsmarketing en est le meilleur exemple. Mais c’est malheureusement loin d’être une stratégie gagnante à tous les coups.

Pourquoi ? Pour les même raisons qui vous ont fait choisir votre nouveau guide spirituel du monde fascinant du marketing : ces experts sont des marketers redoutables. Ils prétendre prêcher la bonne parole, affirment vous apporter toutes les informations nécessaires et suffisantes pour enfin faire décoller votre business.
A en lire leur argumentaire, vous auriez d’ailleurs tort de passer à côté de cette opportunité incroyable. Vous cherchez désespérément une solution pour gagner de l’argent sur internet (si possible rapidement, en grande quantité, sans aucun frais et avec un minimum de travail…) et ils vous apportent des années d’expériences, des résultats dont vous n’osiez même rêver avant de découvrir leur existence.

Il n’y plus de doute possible, il vous suffit d’écouter attentivement ce gourou qui semble avoir toutes les réponses. Tout devrait se dérouler comme sur des roulettes, du moment que vous vous investissez sérieusement… l’investissement prioritaire était bien sûr de commencer par acquérir les produits incontournables de votre nouveau gourou favori !
Finalement la réalité finira bien vite par vous rattraper : ces solutions miracles n’ont de miraculeux que le l’argent que vous aurez du débourser pour les obtenir.

Dans le meilleur des cas, un concentré de bon sens qu’il sera extrêmement difficile à appliquer si vous n’êtes pas dans des conditions favorables… dans le pire un regroupement de techniques « poudre aux yeux » pour la plupart non viables voire non testées, qui en plus de vous avoir fait perdre votre argent, vous auront fait perdre votre temps.

Si je peux vous parlez avec tant de précision de ce que l’on ressent dans une telle situation, c’est avant tout parce que je l’ai vécue…encore récemment.

Et si certains lecteurs attentifs auront cru détecter un zeste d’amertume dans mes propos, il n’en est rien. Un déclic m’a permis de prendre conscience que je pouvais tirer de ces quelques mauvaises expériences bien plus de connaissances et surtout de valeur pour mes entreprises, que ce que j’avais investit initialement.

Mon véritable regret ? Ne pas avoir eu suffisamment de recul pour comprendre que je pouvais apprendre ce que je sais aujourd’hui sans débourser un centime.
Ce sont les conclusions de cet apprentissage que je souhaite aujourd’hui vous livrer (gratuitement !) dans cet article.
J’ai bien conscience que cela ne suffira probablement pas à contrer la puissance de marketing de tous ces gourous, mais si je peux ramener à la raison une ou deux brebis égarée, je saurai que je n’aurai pas investi ma soirée inutilement.

Que font les bons marketers pour être si efficaces ?

etre un bon marketeur

Regardons les choses en face : la plupart des gourous du marketing ont une vision plus ou moins équivalente lorsqu’il s’agit d’utiliser efficacement le potentiel du marketing, ce que l’on peut traduire en langage courant par… faire beaucoup d’argent (si vous pensez encore que le marketing à une quelconque utilité autre que de faire plus d’argent, pendant plus longtemps, je vous conseille fortement de reconsidérer le temps et l’énergie que vous investissez dans cet apprentissage exigent).


Après avoir observé à l’œuvre suffisamment d’experts compétents dans ce domaine, j’ai fini par comprendre une de ces évidences qui saute aux yeux dès que l’on a fini par la comprendre mais semble pourtant difficile à croire avant de la comprendre… les marketers les plus doués (comprendre : qui font le plus d’argent) ne sont absolument pas ceux qui font le plus de marketing… en tout cas certainement pas le marketing sur lequel on fantasme lors de notre découverte de ce nouveau monde.
Les meilleurs marketers ne sont (généralement) pas des innovateurs. Les meilleurs marketers ne sont (généralement) pas des créateurs. Les meilleurs marketers ne sont (généralement) pas des pionniers de la communication, du packaging, de la psychologie humaine.
Certains grands marketers le sont, tout comme chaque discipline connait son lot de génies intouchables. Mais la grande majorité, qui inclus la plupart de ceux qui gagnent TRES bien leur vie, ne sont pas ce que tout le monde imagine… ils sont pour la plupart des REmarketers.
Qu’est-ce qu’un remarketer ? Tout simplement quelqu’un de suffisamment intelligent pour comprendre qu’il est inutile de réinventer la roue pour concevoir une voiture qui roule.

Un remarketer, est un adepte du marketing qui ne cherche pas à prouver au monde entier que tout est ré inventable dans le marketing. Qu’il peut gagner beaucoup d’argent en faisant abstraction de toutes les découvertes de ceux qui l’ont précédé.
Un remarketer est donc avant tout quelqu’un qui fonde ses succès futurs sur des modèles de succès passés. Il observe consciencieusement le spectre des possibilités que lui offrent les connaissances actuelles en marketing et construit sa propre version d’un système qui a déjà fait ses preuves.
Ce comportement ne se limite d’ailleurs pas au marketing Web. Cela a également toujours été le cas du marketing off Line.
Demandez-vous combien d’enseignes de pizza proposent en tant qu’offre par défaut l’achat de deux pizzas pour le prix d’une ? Combien de restaurant de fast-food propose un menu XL en rajoutant la modique somme de 0,50 € ? Combien d’enseignes d’opticiens proposent le l’achat de deux paries de lunettes pour le prix d’une ?
Finalement, si vous ne deviez retenir qu’un seul conseil de toute cette partie, je vous proposerai sans hésiter de jeter votre dévolu sur celui-ci : Oubliez toutes les promesses miraculeuses.

Disséquez chacune des méthodes que l’on essaye de vous vendre en vous demandant si elle a fait ses preuves, et comment vous pourrez l’appliquer dans votre cas particulier. Tout conseil, aussi élégant soit-il, s’il n’a pas fait ses preuves (par preuves j’entends rapporter de l’argent à son auteur…) est aussi utile qu’un verre à soie dans votre trousse de toilette (encore que…).
Mais si je me contentais de vous révéler que les bons marketers sont de ceux qui choisissent d’émuler les modèles de succès passés, je ne ferai pas grand-chose de plus que la plupart des gourous qui sévissent un peu partout sur la toile : remettre un peu de bon sens dans cet univers de promesses aussi miraculeuses que farfelues.

Dépasser le mur où la plupart d’entre nous renoncent

sortir du renoncement

Voici un petit cadeau, mon livre

Les 112 Secrets des As de la Vente

  • 120 pages de techniques de vente et de persuasion 
  • Les astuces psychologiques pour mieux négocier
  • Bonus : Comment vendre quand on n'aime pas vendre ! 

Vous recevrez également par email des conseils de ma part

Je vous offre mon mini guide

"Les petits Secrets de l'eMailing"

Découvrez comment exploiter à 110% vos emailings et newsletters

  • 50 pages de conseils concrets avec des exemples
  • Les secrets pour améliorer dès demain vos emails

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

Ce qui constitue le succès du gourou du marketing, ne provient pas des capacités surhumaines d’un cerveau supérieur… mais de 2 qualités que tout le monde sans exception est capable de développer :
1 – une implication intense
2 -et surtout, une persévérance dans la durée.

Ce qui différencie la plupart des marketers à succès, de ceux qui abandonnent, c’est justement le simple fait d’avoir abandonner.

Prenons l’exemple de tous ces web marketer de la première heure. Ce qui leur a permis aujourd’hui d’atteindre le saint graal du marketing web (devenir un gourou du marketing web… ce qui constitue une mise en abime assez ironique quand on y pense !) est tout simplement leur implication dans la durée.
Ils ont les premiers à avoir su identifier les solutions pour transposer les modèles de succès passés dans le nouvel eldorado du web, mais ils ont surtout su développer et capitaliser sur leurs propres modèles de succès.
Lorsqu’un gourou trouve quelque chose qui fonctionne, il continu de l’appliquer, l’appliquer encore et encore… tant que la recette fonctionne.
Lorsque la plupart des autres choisissent d’abandonner avant d’avoir atteint un quelconque niveau de succès, les futurs gourous du marketing s’acharnent à reproduire les modèles de succès passés. En particulier lorsqu’il s’agit de leur propre modèle de succès.

La Checklist de l'Expérience Client

Téléchargez la Checklist (20 pages) pour piloter l'Expérience Client

  • 4 étapes pour piloter l'expérience client
  • Les actions à mettre en oeuvre à chaque étape
  • Des exemples pratiques

Vous recevrez également par email des conseils de ma part

Sans aller jusqu’à l’excès, être reconnu dans sa niche nécessitera un gros investissement personnel, voici un exemple pour le blogging :

la journée d’un blogueur

Vous souhaitez savoir, si vous avez été comme moi victime de ce manque de persévérance ? C’est très simple.Demandez-vous si vous cherchez constamment à expérimenter de nouvelles méthodes révolutionnaires. Demandez-vous si vous démarrez sans cesse de nouveaux projets que vous ne semblez jamais pouvoir mener à leur terme.
Si vous vous reconnaissez dans un ou plusieurs aspects ce portrait, vous commettez probablement une ou plusieurs de ces erreurs qui m’ont couté beaucoup de temps et d’énergie dans le débuts de ma formation au web marketing. La plus problématique d’entre elles : effectuer constamment une multitude de petits changements.
Les tests sont quelque chose de bénéfique, mais j’étais tellement pressé de tomber sur cette fameuse formule magique que je ne prenais jamais le temps de tester l’influence globale de chacun d’entre eux et me contentait de passer d’une expérience à l’autre en attendant le succès tant attendu.
Finalement, j’ai surtout pu observer à quel point tout ces petits changements sont efficaces… pour embrouiller l’esprit.

Si mon apprentissage du marketing n’avait pas été la composante d’un projet qui j’espère saura transcender mon quotidien, j’aurai probablement finit comme beaucoup d’apprentis marketers : frustré et dubitatif devant l’impossibilité d’un d’appliquer un modèle qui semblait pourtant simple.

Votre route vers le succès : la simplicité

devenir un as du marketing

Comme nous avons déjà pu le voir, la route vers le succès est généralement simple…. Du moment que vous savez garder le cap et la motivation durant ce long voyage.


Commencez par identifier un système qui a déjà fait ses preuves et qui sera applicable dans votre domaine d’activité
.

Généralement l’étude de la concurrence vous donnera les meilleures pistes à explorer (note : un marché sans concurrence est généralement un marché non rentable). Apprenez ensuite à la mettre en œuvre de manière efficace le système que vous aurez sélectionné.
Mettez le en place à une petite échelle (choisissez une niche assez précise, ou une partie précise d’une niche plus grande) et dupliquez les résultats obtenus : en agrandissant votre couverture du marché de votre niche ou en dupliquant le système que vous avez déjà mis en place dans de nouvelles niches.
Trop souvent les gens cherchent la complication. Ils font trop de choses à la fois, au lieu de se concentrer uniquement sur les zones de compétence qu’ils maîtrisent réellement. Ils veulent absolument apprendre tout par eux-mêmes et n’ont pas suffisamment de recul pour observer les véritables opportunités qui leur passent sous leurs yeux.

Ils ne comprennent pas l’essence même de ce qui pourra leur apporter vraiment beaucoup d’argent : construire un système revenu fiable, qui produit dans un premier temps un modèle simple de succès, pour multiplier en suite les revenus qu’il permet de générer.
Pour cela, de nombreuses solutions existent, mais les plus simples sont également les plus efficaces :
• Augmenter le flot de clients qui rentrent dans votre système (étendre l’influence de votre niche, couvrir un autre besoin de votre niche,…)
• Démultiplier vos résultats en transposant votre système dans une nouvelle niche.
En oubliant ce raisonnement simple, la plupart des apprentis marketers qui veulent à travailler à leur compte sur Internet, finissent par se retrouver dans une impasse. Ils cherchaient éviter l’exploitation par un patron incompétent, mais finissent par incarner ce patron qui les tyrannique et gâche leur potentiel en les faisant tourner en rond.

Application concrète de votre route vers le succès.

pro du marketing

Essayons de prendre un peu de recul : Imaginons que vous ayez réussi à mettre en place un site qui vous permet aujourd’hui de rapporter 20 € par jour. Sur un mois complet de 30 jours, on arrive à 600 € en moyenne. C’est à peine suffisant pour survivre (quand on est étudiant), mais totalement insuffisant pour vivre ses rêves.
Et pourtant, ce site est exactement ce que vous devez rechercher : c’est un modèle de succès... Même si ce succès reste pour l’instant à petite échelle.
Si la plupart des gens, ne prennent pas conscience du potentiel de ce petit succès, c’est parce qu’il leur manque une vision plus globale.

Si vous décidiez de capitaliser sur votre premier succès en augmentant le nombre de prospects que vous faites entrer dans votre système de conversion, vous actionneriez le premier démultiplicateur de votre succès.
Certains penseront qu’il faut chercher de nouvelles solutions (marketing, techniques, autres…) pour augmenter le taux de conversion… mais c’est le meilleur moyen de retomber dans l’impasse de vos débuts.

Chercher à optimiser inlassablement votre système de conversion, c’est remettre en cause votre modèle de succès au lieu de travailler sur ce qui vous rapportera vraiment de l’argent : augmenter les entrées dans votre système et le dupliquer un maximum (Note : la démultiplication est généralement ce qui vous rapportera le meilleur retour sur investissement).
Pour augmenter les sources de visites, qui correspondent à votre trafic, de nombreuses solutions existent :
-référencement,
– médias sociaux,
– écriture d’articles invités si vous avez un blog,
– le buzz marketing
– …

reussir son blog pro

L’essentiel à retenir, est de capitaliser sur votre premier succès. Même si vous considérez aujourd’hui qui n’est pas suffisant pour vivre, il représente en réalité la pierre centrale de votre prochain système de revenu.
Imaginons par exemple que vous parveniez à augmenter d’un facteur 10 le trafic qui arrive sur votre site. Toutes choses étant égales par ailleurs, votre site vous permettrait ainsi d’extraire également 10 fois plus d’argent : soit un total déjà beaucoup plus confortable de 6 000 €.
Évidemment, certains ne manqueront pas d’arguer qu’il est difficile de multiplier son trafic par 10. Et pourtant, il n’en est rien.

Ce n’est pas « difficile », c’est juste beaucoup de travail. Mais le principal avantage lorsque vous aurez atteint ce premier pallier, c’est que vous saurez exactement quoi faire pour gagner enfin confortablement votre vie.
Et si vous pensez n’être pas suffisamment compétent à l’heure actuelle pour démultiplier votre trafic (ou que la niche que vous exploitez ne permet pas de générer un tel trafic), exploitez votre meilleur effet de levier : dupliquer à l’identique votre modèle actuel de succès.
Au lieu de chercher à multiplier par 10 votre trafic : choisissez simplement 10 nouvelles niches compatibles avec votre modèle de succès actuel. Vous vous retrouvez à nouveau avec un revenu mensuel confortable de 6 000 €, et tout cela sans aucune compétence supplémentaire.


Bien évidemment la contrepartie est que cela réclame à nouveau une grande quantité de travail.

Mais en même temps, s’il existait réellement des méthodes pour devenir riche sans travailler tout le monde serait devenu riche depuis longtemps… or si tout le monde devenait riche, plus personne ne le serai vraiment.

Vous devrez donc utiliser un maximum d’effet de levier si vous souhaitez devenir PLUS riche que les autres.

La capitalisation constitue aujourd’hui le moyen le plus efficace d’augmenter significativement ses sources de revenus. Ca tombe bien, tout modèle de succès qui vous rapporte de l’argent fait parti de votre capital. Apprenez à l’exploiter au maximum.
Ce qu’il vous faut absolument retenir de cet enseignement, c’est que TOUS les experts du marketing web ont bien compris toute la puissance de la duplication lorsqu’il s’agit de gagner beaucoup d’argent.

Et tous les marketers du monde off line avant eux l’avaient déjà bien compris.

Dupliquer votre système actuel sur de nouvelles niches, n’a rien de fondamentalement différent de la stratégie développée par Ray Crock pour transformer le petit restaurant familial des frères McDonald en une multinationale aujourd’hui mondialement connue.

Sa stratégie de l’époque était extrêmement simple : construire un modèle efficace de succès, et le dupliquer à l’identique dans un maximum d’endroits.

Comment construire votre propre modèle de succès ?

etre unique

Je vous offre gratuitement mon livre

"1 mois pour améliorer votre Référencement sur Google"

  • 102 conseils pour améliorer simplement votre référencement
  • 270 pages de conseils, d'astuces et d'exemples
  • Des conseils concrets à mettre en place dès demain

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

Si vous observez attentivement la plupart des grandes figures du marketing web actuel, vous pourrez observer qu’ils ont tous choisis une spécialité à laquelle ils se sont tenus.

Pour vous donner un petit aperçu de la situation actuelle, voici une liste non exhaustive de quelques-unes d’entre elles :
• Les gourous de la génération de trafic
• Les gourous du social marketing
• Les gourous du marketing d’affiliation
• Les gourous des télé-séminaires
• Les gourous du SEO
• Les experts d’Adsense
• Ceux spécialisé dans l’optimisation d’Adwords
• Les experts du marketing de niche.
• Les experts du marché des noms de domaines
• Les experts du marketing mail
• Les spécialistes du Copywriting
• …
La liste est encore longue… Mais ce que nous pouvons observer à chaque fois, c’est que pour tous les experts de ces spécialités démarche est similaire : ils ont choisi leur domaine d’expertise (le marché où ils ont eu le plus d’opportunités) ont développé leurs compétences, et surtout ont capitalisé sur leur crédibilité au sein de leur spécialité.

Ce qui les différencie aujourd’hui de la masse, c’est qu’ils se sont donnés le temps et l’énergie nécessaire afin de devenir des experts compétent et surtout reconnus.
Quels enseignements pouvez-vous tirer de leur réussite?
1. Concentrez-vous absolument sur un domaine de compétences que vous maitrisez et persévérez.
2. Présentez-vous, comme un expert du domaine... quel que soit le domaine de votre spécialité… et même si d’autres ont aujourd’hui plus d’expérience que vous.
3. Apprenez à entretenir votre image de marque : vous êtes le premier produit que vous vendez. Avant de faire confiance aux offrent que vous cherchez à vendre, les clients doivent avant tout vous faire confiance.
4. Pour cela, ils doivent vous connaître. Il est donc important de communiquez sur vous. Construisez une communication autours d’une personnalité que tout le monde pourra facilement retenir et identifier.
Afin de mieux vous rendre compte du travail qui vous attend, je vous ai concocté ma petite sélection des gourous du marketing qui m’ont le plus marqué depuis la découverte de cet univers fascinant.

Pour chacun d’entre eux, vous trouverez une phrase qui résume selon moi l’image qu’ils ont su communiquer.
Brad Fallon : le génie du SEO
Rich Schefren : le gourou des gourous du marketing web (l’équivalent d’hypnotica dans le monde de la séduction : le guide des PUAs)
Howie Shwartz : le roi du trafic du web 2.0
John Reese : le roi de la génération de trafic
Joel Comm : l’expert de l’utilisation d’adsense
Perry Marshall : l’expert d’Adwords
Gary Ambrose : la référence de l’email marketing
Tellman Knudsen : le spécialiste des liste de prospects (liste d’emails/contacts)
Jeff Walker : le génie qui vous permettra de cartonner pour votre lancement de produit
Steve Harrisson : celui qui vous fera vendre des milliers de livres
Jeff Mills : le roi de l’outsourcing
Jeremy Palmer : le spécialiste du PPC
Tony Buzan : le créateur et expert du Mindmapping
Jeff Jonhson : le magicien des blogs, qui vous dira tout pour augmenter votre traffic
Robert Plank : le spécialiste des plugins WordPress. Créateur de petits outils qui révolutionneront votre blog.
Eben Pagan : Le maitre de l’état d’esprit de tout bon marketer (il est également un spécialiste de la séduction : expert plus connu sous le nom de David Deangelo)
Joe Vitale : le spécialiste des lettres de ventes aux vertus hypnotiques
Harland Kilstein : vous dira tout sur la manière de profiter de la puissance de la PNL pour rédiger les meilleures lettres de vente
• …
La liste est encore longue !

Et je ne doute pas que je suis encore loin de connaître tous les spécialistes autoproclamés qui sévissent dans le monde incroyablement lucratif du marketing web.

Quelle conclusion peut-on tirer de tous ces exemples ?

stratégie marketing

C’est très simple. Pour assurer votre succès à long terme sur le web, il vous sera indispensable de construire vous aussi une image de gourou de votre niche. Tout le monde devra pouvoir la mémoriser et la reconnaitre facilement.
Cela en rebutera beaucoup d’entre vous, comme ce fut mon cas lorsque j’ai découvert cette communauté. Je m’étais laissé influencer par la verve de leur détracteurs, qui n’hésitent pas à utiliser des raccourcis sectaires pour tenter de déstabiliser leur opposants (ma découverte du marketing est arrivée grâce à une autre de mes passions : la séduction. Et force est de constater que les différents gourous de cette communauté sont rarement tendre l’un envers l’autre).
J’ai fini par prendre du recul pour me détacher de tous ces aprioris.

Et je suis parvenu à identifier les deux composantes essentielles que vous devrez développer en priorité dans votre stratégie de communication si vous souhaitez devenir l’un des gourous de votre domaine d’activité :
1. Le niveau d’expertise que perçoivent vos prospects.
Il vous faudra donner à vos futurs clients est des preuves concrètes et tangibles de votre compétence. Essayez d’obtenir la reconnaissance de vos pairs (la plupart des gourous intelligents s’envoient publiquement des fleurs pour asseoir leur notoriété), montrez dans le détail pourquoi votre solution marche, et surtout pourquoi elle est adaptée aux prospects que vous visez (c’est à ce moment là que l’importance du trafic qualifier doit germer dans votre esprit). En d’autres termes, vous devrez imprimer dans l’esprit de vos futurs clients, qu’ils en auront pour leur argent.
2. Votre personnalité, qui doit devenir une des composantes les plus efficaces de votre image de marque.
Sur internet, et en particulier pour tous ceux qui se concentre sur des niches de taille raisonnables, nous avons accès à un outil incroyablement puissant : la personnalisation de l’expérience. Pour tirer pleinement parti de cette particularité d’internet, il est essentiel de développer le plus tôt possible la relation que vous aller entretenir avec chacun de vos prospects… jusqu’à qu’ils aient l’impression de vous connaitre personnellement. Cela ne signifie pas d’envoyer un mail individuel pour chacun d’entre eux… cela deviendrait très vite ingérable.

Mais vous devrez développer et communiquer sur votre personnalité.

Vos objectifs prioritaires : la rendre suffisamment marquante et identifiable.

Pour cela, vous devez établir clairement quelles sont les caractéristiques qui vous différencient des autres acteurs de votre niche. Construisez un personnage, auquel vos futurs clients pourront facilement s’identifier et s’attacher. Le plus simple est généralement d’être sincère et de communiquer sur des aspects de votre personnalité que vous vivez réellement.
Car n’oubliez pas, même si la personnalité que vous communiquez est construite de toute pièce, vos clients n’auront pas d’autres perception de la réalité (note : on apprend en communication que la perception EST la réalité).

Cette réalité devra absolument rester cohérente dans la durée… si vous ne souhaitez pas les voir quitter le navire en cours de route. Et comme vous le savez, mentir dans la durée est une tâche bien plus complexe qu’on ne l’imagine.
Si vous travaillez sérieusement chacune de ces deux composantes vous aurez établi une solide base pour votre succès futur : un sentiment de confiance entre vous et vos prospects.
C’est uniquement dans ce contexte que vous pourrez construire votre premier modèle fiable de succès. Et même dans un univers comme le web, qui change à une vitesse incroyable, le simple fait de partir sur de telles bases, vous permettra d’assurer la pérennité de vos sources de revenus.


Dupliquez ou amplifier l’impact de votre premier succès
et vous aurez enfin atteint l’un des trois piliers  : la liberté financière.
Bonnes réussites à tous.

 

Comment devenir un As du Marketing ?
5 (100%) 1 vote

Partagez les articles :

10 thoughts on “Comment devenir un As du Marketing ?

  1. Excellent article Yann et merci d’avoir partagé ce bout d’analyse.

    Je suis totalement d’accord sur un point qui me parait fondamental : pourquoi s’user à inventer alors que des modèles économiques viables sont déjà en place ?

    J’ai souvent appliqué ce raisonnement en me disant qu’avant de créer, il était utile, voire indispensable de savoir détecter, reproduire, améliorer les solutions gagnantes.

    Ceci étant valable dans le business, mais aussi dans le domaine artistique, la vie de tous les jours …

    Depuis que je me suis lancé dans le marketing et la communication, je me dis souvent que le business est comme la musique : avant de se lancer sur le terrain de jeux, il faut savoir ÉCOUTER et OBSERVER.
    Une fois cette phase passée, on diminue ainsi les risques de faire un solo parfait mais en décalage avec l’environnement.

    Merci encore pour cet article et rendez-vous sur ton site
    Matthieu

  2. Seul dans l’océan du web. Comme à son excellente habitude, mon collègue Frédéric conçoit ou trouve des articles très complets et pertinents sur les thèmes du marketing en général et du web en particulier. Merci et Bravo. J’en profite pour en éclairer un usage.

    Quels en sont les usages des lecteurs ? J’en profite pour éclairer un usage web souvent observé. Nous utilisons rarement le web pour trouver et valider les compétences complémentaires à l’entreprise mais plus souvent pour essayer d’absorber par la lecture d’informations tous les savoir-faire afin d’essayer de trouver, tout seul, les réponses à toutes nos questions. Est ce le syndrome de la grenouille qui veut devenir aussi grosse que le bœuf?. Est ce la croyance que l’accumulation des savoirs rimerait avec “anti-chômage”? ou encore, la maladie de “l’infobésité” existe t elle vraiment?

    Qu’en pensez-vous?
    Suite du billet http://bit.ly/a0efb2

  3. Merci Yann pour cet excellent article.

    J’ajouterais à ton article et au commentaire de Matthieu que la création de toute pièce (from scratch) n’existe pas. Il s’agit toujours d’une amélioration de quelque chose que quelqu’un a mis au point et qui n’est rien d’autre que l’amélioration de choses antérieures, qui elles mêmes …

    Pour ce qui est de reprendre les idées qui fonctionnent et de les dupliquer, que ce soit dans le contexte purement Économie du Web ou tous les autres, il y a nombres d’exemples de domaines qui n’ont pas rencontré de succès ou un faible succès (souvent par absence de parvenir à créer un modèle “duplicable”). Pourtant quelqu’un un jour s’y investit, repense un ou plusieurs axes du domaine en question et le fait décollé.
    D’autres ont su profiter aussi de transitions de la société pour s’engouffrer dans la brèche ouverte et introduire de nouveaux modèles économiques et sont aujourd’hui à la tête du domaine.

    Merci encore pour ton article très intéressant qui m’a inspiré ma note méthodo :

    http://luc-olivier.com/marketing/business-model/81-methodo-5-etapes-pour-jeter-les-bases-dun-projet-innovant-en-3-heures

  4. bonjour
    Je tient à commençer par des remerciement pour cet article.Il est vraiment interessant surtout quan don est un néophite comme moi. Seulement j’aimerai vous demander des explication plus simples des mots et expression que j’ai relever dans le document et me le transmettre vis mon adresse e-mail:
    qu’entend-on par “niche”?
    “Mettez le en place à une petite échelle (choisissez une niche assez précise, ou une partie précise d’une niche plus grande) et dupliquez les résultats obtenus : en agrandissant votre couverture du marché de votre niche ou en dupliquant le système que vous avez déjà mis en place dans de nouvelles niches.”?
    “construire un système revenu fiable”?
    “Augmenter le flot de clients qui rentrent dans votre système”?
    “Démultiplier vos résultats en transposant votre système dans une nouvelle niche.”?
    ” capitaliser sur votre premier succès en augmentant le nombre de prospects”?
    “augmenter les entrées dans votre système et le dupliquer un maximum?”
    A quoi sert le tableau où est écrit en gras:BLOG?
    “capitaliser sur votre premier succès”?
    Qu’entend-on par:”dupliquer à l’identique votre modèle actuel de succès.”?
    “utiliser un maximum d’effet de levier”?
    C’est quoi un prospect?
    Merci de considerer ces questions.J’y tient tellement et je suis impatient de le scomprendre.
    Encore merci d’avance.

  5. Votre article est très intéressant, mais vous généralisez peut être trop. Il y a en effet beaucoup de soi-disant “gourou” du marketing. Je dirais plutôt des théoricien, des personnes qui n’ont fait que lire et faire des synthèses et qui essayent et parfois réussissent à faire croire au miracle.

    Cependant, il y a des vrais professionnels du marketing stratégique qui tirent leur savoir faire de la théorie, mais surtout de la pratique. Un vrai “gourou” si l’on peut l’appeler ainsi, sera quelqu’un qui vous explique ce qu’il fait et comment faire pour que vous aussi réussissiez, avec un taux de succès pouvant aller jusqu’à 85%. Il est bien entendu, que le succès dépend également de l’élève.

    En ce qui me concerne, je ne me prends surtout pas pour un gourou du marketing, mais mon approche en marketing vente génère des résultats qui se confirment d’année en année et surtout, mes formations génèrent des succès tangibles depuis de très longues années.

    Vous voulez connaître mon secret (ou une partie de celui-ci) ? Le bon sens, oui, le bon sens mélangé avec une dose de théorie marketing (Kotler par exemple) et beaucoup de pratique, donc d’expérience et ainsi vous pourrez dire : Vendre, c’est facile.

    En conclusion, je suis globalement d’accord avec vous, soyons vigilant et sachons séparer le bon gran de l’ivraie.

    Très cordialement

  6. Bonjour,

    Actuellement étudiante en Ecole de commerce et intéressée plus tard par le marketing, j’ai lu votre article sur lequel je suis tombée en surfant.

    Vous faites surtout référence au webmarketing (qui se généralise de plus en plus) dans votre article, mais d’une manière générale, vous semblez dire qu’il n’est pas nécessaire d’être inventif ou particulièrement créatif pour être un bon marketer. Je suis pourtant persuadée qu’il n’en est rien, mas comme vous dites, il est très probable que je sois encore dans le monde du marketing dont on fantasme lorsque l’on ne l’a pas encore éprouvé sur le terrain (et tout le monde sait que les cours théoriques d’école ne servent à rien).

    Par exemple, si je faisais de la vente ou de la prospection commerciale (j’en ai déjà fait dans le cadre associatif et en stage), je pense qu’il faut savoir accrocher l’oeil du prospect afin de lui vendre quelque chose (lui taper dans l’oeil, comme on dit) et je chercherai des outils adaptés.

    Par exemple, j’ai entendu parler d’une carte de visite virtuelle, la itsmecard, que l’on peut rajouter en bas d’une signature mail. La photo de la carte est cliquable et une petite vidéo de présentation se déclenche. Selon moi, un tel outil permet de se démarquer directement aux yeux du prospect lorsque l’on veut l’atteindre par mail (ce qui est maintenant la coutume) et constitue une petite innovation dans le domaine de la prospection. Il est sûr que l’on ne réinvente pas la roue (la carte de visite existe depuis un bail), mais c’est déjà pas mal.

    Tout ça pour dire que je pense qu’à force, les gens en ont marre de voir tout le temps la même chose et qu’il faut chercher des arguments et des outils pour les séduire. Qu’en pensez-vous?

  7. Salut, Pierre
    Avoir un signiture au bas de vos e-mails est une bonne chose d’avoir, mais vous avez vraiment besoin de construire une liste de noms et l’adresse e-mail, via une page squeeze si vous produisez une offre gratuite comme un parcours de mini rapport /, bulletin d’information qui répondra aux besoins de votre marché cible, quand ils ont opté pour votre répondeur vous pouvez alors commencer à construire une relation avec eux et commercialiser vos produits ou offre d’affiliation pour les … Bonne Marketing :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.